Avertissements

 

Ce Livre est gratuit et ne peut en aucun cas constituer une source de commerce.

 

Vous êtes libres de copier ce Livre pour vos prédications, ou pour le distribuer, ou aussi pour votre Évangélisation sur les Réseaux Sociaux, à condition que son contenu ne soit en aucun cas modifié ou altéré, et que le site mcreveil.org soit cité comme source.

 

Malheur à vous, agents de satan cupides qui tenterez de commercialiser ces enseignements et ces témoignages!

 

Malheur à vous, fils de satan qui vous plaisez à publier ces enseignements et ces témoignages sur les Réseaux Sociaux tout en cachant l'adresse du site Internet www.mcreveil.org, ou en falsifiant leurs contenus!

 

Sachez que vous pouvez échapper à la justice des hommes, mais vous n'échapperez certainement pas au jugement de Dieu.

 

Serpents, race de vipères! Comment échapperez-vous au châtiment de la géhenne? Matthieu 23:33

 

LE VACCIN: UN POISON EXTRÊMEMENT DANGEREUX

 

1- Introduction

 

Chers frères et chers amis, nous trouvons important de mettre à votre disposition ce triple témoignage, qui est en fait l'extrait de trois petites conférences, les 2 premières données par le docteur Ghis et intitulées La Mafia Médicale: 20 ans plus tard, et Les traitements efficaces interdits, et la troisième donnée par le docteur Didier Tarte et intitulée Dangers d’une médecine autoritaire. Ces exposés sont d'une très grande clarté, et c'est dommage de constater que même avec toutes ces informations suffisamment claires et absolument convaincantes, il se trouve encore des gens qui acceptent de se faire empoisonner, ou de faire empoisonner leurs enfants, par ce poison extrêmement dangereux, appelé vaccin. C'est vraiment dommage!

 

L'on est toujours tenté de se demander pourquoi les gouvernements se lancent encore dans des campagnes de vaccinations après que toutes ces informations sont connues. Mais pour vous qui avez lu notre article intitulé La vérité sur le Sida, qui se trouve sur le site www.mcreveil.org, vous ne devez plus être étonnés. Vous connaissez maintenant très bien qui sont ces gens qui nous gouvernent. Ce sont des agents de lucifer qui sacrifient volontairement et consciemment des millions de personnes à satan, pour accomplir leur projet de nouvel ordre mondial. Ce sont des démons aux formes humaines; des monstres qui n'ont pour mission que de massacrer le plus grand nombre de personnes; des vampires qui ne vivent que du sang humain; des serpents qui ne sont heureux que lorsqu'ils voient les victimes de leurs morsures se tordre de douleurs.

 

C'est pour cela qu'ils massacrent des millions de personnes sans état d'âme. Leur extrême méchanceté ne devrait plus vous surprendre. Retenez une fois pour toutes que vous ne pouvez attendre des serpents venimeux que des piqures mortelles, et rien d'autre. Vous comprendrez plus facilement maintenant les différentes décisions abominables, incongrues et débiles que ces méchants prennent. Retenez aussi une fois pour toutes que ces agents de l'Enfer ne prendront jamais une décision pour votre bien. Je dis bien JAMAIS.

 

Ne vous demandez donc plus si les dirigeants de vos pays sont vraiment au courant de l'objectif pernicieux et génocidaire des vaccins. La réponse est OUI sans ambigüité. Ces démons ont signé un pacte avec lucifer, pour décimer le monde entier, pour transformer les hommes en zombies, en éternels malades, et en simples objets dépourvus de toute capacité de réfléchir. C'est d'ailleurs pour cela, que non seulement ils multiplient les vaccins, mais ils sont mêmes en train de les rendre obligatoires. Ils en ont fait une condition incontournable pour l'exercice de certaines fonctions, pour l'entrée dans certains pays, et pour l'inscription des enfants à l'école.

 

Par exemple, vous ne pouvez pas exercer en tant que médecin ou infirmier dans plusieurs pays, sans faire un certain nombre de vaccins. En d'autres termes, pour travailler dans un hôpital en tant que corps soignant, vous devez accepter de vous faire empoisonner. Pour franchir l'immigration de plusieurs pays, africains notamment, il vous faut montrer un carnet de vaccination. Vous devez donc accepter de vous faire empoisonner pour entrer dans ces pays. Dans plusieurs pays aujourd'hui, vous ne pouvez pas inscrire vos enfants à l'école, tant qu'ils ne se sont pas faits empoisonnés. Ces démons font de ce poison extrêmement destructeur, un vrai sujet de chantage. Ils s'arrangent à ce que vous soyez incapables de le contourner. Croyiez-vous encore les décideurs de ce monde innocents? Ils ne le sont pas, et ne l'ont jamais été. Demandez-vous tout simplement pourquoi tous ces médecins qui dénoncent ce génocide organisé et planifié qu'est le vaccin, sont soit purement assassinés, soit radiés de l'ordre des médecins, pour les plus chanceux.

 

2- La mafia médicale: 20 ans plus tard

 

Je me dis toujours depuis des années: Je refuse de parler de vaccination. J’ai écrit la mafia médicale. Tout est là. Je n’ai plus rien d’autre à dire. Je ne peux concevoir qu’un être avec le minimum d’intelligence se pose même la question de se faire vacciner ou non. Ça crève les yeux: Le vaccin c’est de donner la maladie à quelqu’un qui est en bonne santé. Dr. Gros bon sens ne peut pas accepter une absurdité pareille. Où est passé notre bon sens? Déjà ça, vous pouvez ne pas savoir tout ce que Didier nous a dit tout à l’heure mais seulement ça, ça suffit.

 

Deuxièmement: Les décisions vaccinales sont prises par le gouvernement. Faites-vous confiance au gouvernement? On ne fait pas confiance au gouvernement. Pourquoi? Parce qu’on sait qu’un politicien, c’est un menteur, ils sont corrompus jusqu’à la moelle des os. C’est eux qui décident des vaccinations, et on y va! Plus que ça, c’est fait dans des milieux où on prend en otage les enfants dans les écoles. Et on y va! On le fait! C’est secret, ce qu’il y a dans les vaccins. Et on va là comme des imbéciles donner son bras, se faire mettre quelque chose qui est conçu par l’industrie. On parle des multinationales dont le seul but est de faire des profits endossés par l’état qui reçoit ses ordres de l’OMS, qui sont sous le contrôle des banquiers avec des produits secrets,…SECRETS! Ça ne vous dérange pas ça?

 

Moi, un des trois suffirait à me faire prendre une décision. Il y en a trois que n’importe quel imbécile peut voir. Et on continue d’aller se faire vacciner? Non seulement rien n’a changé depuis 1994, depuis 20 ans, mais c’est bien pire que ça n’a jamais été. Vous avez vu qu’il y avait des discussions des deux côtés: Il y avait des Pour-vaccins et des Contre-vaccins. Ceux qui sont payés par l’état étaient "pour", et puis les autres qui sont "neutre" et puis ceux qui veulent le bien des patients sont "contre." C’est simple. Bon, mais on voyait du pour et du contre. Il n’y en a plus! Il n’y en a plus! Pourquoi? Qu’est ce qui s’est passé?

 

Je vais vous le dire; je l’ai vécu personnellement: On a muselé les médias. Ce que vous avez vu comme film, comme passage à la télé, c’était un mois avant que la mafia médicale ne sorte. Je connaissais les vaccins à ce moment-là. J’en ai parlé dans la mafia médicale, mais personne ne savait à ce moment-là que la mafia médicale sortirait. Quand la mafia est sortie, ça a fait beaucoup de bruit. Mais c’est passé dans les journaux! Pendant 3 mois je n’ai pas arrêté de donner des interviews à la radio, à la télévision, dans les journaux jusqu’à un jour ou PAF…tout a été arrêté d’un coup sec! Non seulement des gens qui voulaient m’interviewer disaient: "Non je ne peux plus", ils se désistaient et on faisait des articles sur moi sans m’interviewer, donc la démolition complète de la personne. Il y a un dicton qui dit: "Si tu n’aimes pas le message, tue le messager." Alors je me suis fait passer pour une folle, pour n’importe quoi, pour discréditer ce que je disais. Et depuis ce temps-là, c’est fini. Il n’y a plus jamais rien sur la vaccination, et ça fait 20 ans!

 

Quand la mafia médicale est sortie, j’ai pris conscience à ce moment-là de l’importance de la vaccination. Je savais qu’il y avait autre chose derrière les vaccins, et je l’avais écrit dans la mafia médicale que les vaccins ce n’est pas seulement les profits des multinationales. Je savais qu’on utilisait les vaccins pour faire de l’expérimentation. Notamment sur internet dernièrement, l’Université Laval a trouvé intéressant de mettre des nano particules dans les vaccins, et ils testent cela sur la population qui reçoit la grippe au Québec cet hiver. Vous ne saviez pas, mais si vous avez été vaccinés pour la grippe, vous avez probablement des nano particules. Donc ça sert à l’expérimentation, je le savais et je l’avais écrit dans la mafia médicale. Ça sert également à faire des génocides ciblés! Et ça je l’avais lu. Mais en plus de ça, au moment où il y avait ces interviews sur le fameux vaccin de la méningite, des infermières m’avaient dit qu’elles avaient des groupes qui avaient suivi un cours spécial pour vacciner. Elles se sont dit: "Attends, on vaccine depuis toujours, on sait vacciner!" Il y avait un vaccin spécial, nouveau, mais pas partout.

 

Là les infirmières qui sont des femmes intelligentes; elles l’étaient en tout cas à mon époque, je ne sais pas si elles ont été vaccinées depuis… Donc elles ont essayé de faire analyser les vaccins. Impossible! Les vaccins étaient sous clés. Vous voyez? Et là, elles ont pris conscience que tout le monde ne recevait pas le même vaccin. Alors on peut donner le vaccin qu’on veut, on met dedans ce qu’on veut, personne ne sait ce qu’il y a dedans. Votre médecin ne sait même pas ce qu’il y a dedans, puis il vous le recommande. Il faut vraiment être imbécile. Je ne sais pas s’il était imbécile, mais moi si je vais chez le médecin, je suis imbécile. Ça c’est important de le savoir. Puis c’est important d’en prendre conscience, de continuer à faire affaire avec des gens aussi ignorants, imbéciles, malhonnêtes et je ne continuerai pas… Didier nous l’a décrit amplement. Donc j’avais pris conscience qu’on pouvait détruire des populations, des races, des villes, sélectionner les gens de couleur de peau. L’Afrique notamment a été inondée et ils ont eu le sida. On dit qu’ils meurent du sida. Ils meurent du sida parce qu’ils ont été vaccinés de façon outrageuse!

 

Alors j’ai refusé jusqu’à date de parler du vaccin. Ce qui est arrivé et j’envoyais des documents à Diane pour faire la présentation et tout ça. Donc il m’est arrivé il y a 10 jours la vidéo de Didier Tarte, du médecin qu’on vient de voir là. Ça c’était tellement vrai, j’ai dit: je n'ai rien à dire de plus. Tout est là.” J’ai donc pris conscience qu’il fallait que je parle des vaccins. J’ai dit: "Bon, et bien c’est fait." Mais en même temps que mon âme peut-être m’amenait à parler des vaccins contre ma volonté, elle me fournissait un outil extraordinaire d’un homme extraordinaire qui est Didier Tarte. Il n’y en a pas beaucoup, des médecins comme ça. Et ceux qui sont comme ça, qui veulent votre bien, ils perdent leur diplôme, ils sont radiés. Donc quand vous allez voir un médecin, vous allez voir quelqu’un qui est à la solde de l’industrie pharmaceutique.

 

Je voulais aller un petit peu au-delà. Et cette conférence, le but n’est pas de vous donner plus d’informations sur les vaccins. Les vidéos parlaient par elles-mêmes et tout était dans la mafia médicale. Il y a des écrits, Didier les a nommés, tout est sur internet, il n’y a aucune excuse pour ne pas savoir ce que sont les vaccins aujourd’hui. Mon but aujourd’hui est de vous faire voir et vous partager ce que j’ai vécu quand la mafia médicale est sortie, que j’ai vu à ce moment-là de par la réaction des autorités, qu’il y avait plus que ça encore. Et c’est eux qui ont ouvert mes yeux quand j’ai vu leur réaction. J’ai dit que le sida n’existe pas, que ce n’était pas contagieux. Ca ça ne les dérangeait pas. J’ai dit que le cancer n’était pas un mystère et puis qu’il y avait plein de traitements efficaces pour ça; ça ne les dérangeait pas. Ce n’était pas ça, c’était les vaccins. Leur réaction a été tellement forte face à mes commentaires sur les vaccins, mais tellement violente, et vous verrez si vous lisez le procès qu’ils m’ont fait, le procès de la mafia médicale; c’est les vaccins!

 

Et là j’ai compris qu’il y a autre chose derrière les vaccins. J’ai réalisé que j’avais ouvert une boite de pandore, vous avez ça et c’est peut être une couleuvre dedans; eh bien c’est de cet ordre là, mais la grosse couleuvre. Et vous devez être conscients; c’est qu’il y a un programme d’extermination de l’humanité. Le problème qui se pose, il faut bien comprendre, se mettre à la place des autorités et on va voir tout à l’heure comment ça fonctionne, mais de vous mettre dans la peau des gens qui gouvernent le monde. Je ne vous parle pas de vos petits politiciens véreux qu’on voit à la télévision, ceux qu’on ne voit pas et qui mènent le monde. La conscience des gens monte, les gens commencent à être plus informés et à se poser plus de questions sur qui ils sont. Et s’ils découvrent qui ils sont vraiment, c’est catastrophique, pas pour les gens mais pour ceux qui les manipulent, qui les dominent et qui les exploitent. Et ça, il ne faut pas que ça se fasse.

 

Chaque vaccin détruit une partie du cerveau. L’effet sur le cerveau est énorme. Ce n’est pas pour rien. C’est pour nous infantiliser et nous garder dans l’animalité. Et plus on le fait jeune, Didier l’a bien dit tout à l’heure, plus les désastres sont grands. On est rendu à vacciner, à proposer des vaccins à la naissance: 20 vaccins à l’âge d’un an. Ils ont reçu 20 vaccins. Ça n’a pas de bon sens. Pourquoi? Posez-vous des questions! Le but est de réduire la population considérablement à 500 millions. Ça s’appelle de l’eugénisme. Allez voir sur internet; eugénisme, réduction de population, n’importe quoi, vous allez trouver. Et de réduire la population à 500 millions! Il n’y a pas beaucoup d’entre nous qui vont rester. Et les vaccins c’est l’outil par excellence pour le faire. Ils sont rendus avec des vaccins à ADN, des vaccins avec des nano particules. Ils sont 300 nouveaux vaccins qui sont en fabrication en ce moment. L’industrie est morte de rire, ils font des affaires en or. Mais ce n’est pas seulement pour l’argent. Pourquoi l’état paye aussi cher pour les vaccins pour nous tuer? Alors on va regarder ensemble comment fonctionne cette mafia. [Fin 1ère conférence].

 


 

3- Les Traitements Efficaces Interdits

Extrait de la conférence donnée par le Docteur Ghis le 01 juin 2014

 

Bonjour. Est-ce qu’il y en a qui croient encore que le sida est contagieux? Y en a-t-il qui croient encore que le sida est dû au virus rétrovirus HIV? Vous aimez mieux ne pas répondre?

 

C’est la plus grande imposture du siècle. En termes de crime contre l’humanité, ça vient en deuxième après les vaccins. Je résume et je le dis clairement: Le sida n’est pas une maladie, c’est un syndrome; donc un ensemble de signes et de symptômes communs à plusieurs maladies. SIDA veut dire syndrome d’immunodéficience acquise. Donc un syndrome, je viens de vous dire ce que c’est: Des signes et des symptômes communs à plusieurs maladies. Qu’est-ce qu’elles ont de communs ces maladies? Elles ont une immunité, une déficience immunitaire acquise. Cela veut dire que ce n’est pas congénitale, qu’on n’est pas venu au monde avec. Donc plusieurs maladies peuvent donner, peuvent se manifester lorsque le système immunitaire, le système de défense est déficient. C’est pour cela qu’on peut voir aussi bien une tuberculose par exemple, si on fait un test au patient et que le test s’avère positif, on dit qu’il a le sida. Mais si le test est négatif, on dit que c’est une tuberculose; une tuberculose c’est une tuberculose. C’est un mensonge énorme!

 

Le VIH n’a rien à voir et cela a été dit clairement par le professeur qui était là, le VIH n’a jamais été isolé et démontré dans le sang de personnes qui ont un test qu’on dit positif. Le VIH n’est donc pas la cause du SIDA. Vous ne pouvez pas attraper le VIH; il n’est donc pas contagieux. Voyez-vous l’ampleur, l’énormité du mensonge? On dit aux gens que s’ils sont séropositifs,… Alors qu’est-ce que c’est séropositif? On l’a dit aussi dans la vidéo, c’est qu’ils ont des anticorps anti VIH. Oui, mais cela veut dire qu’ils sont bien portants, justement qu’ils ont des anticorps. Cela ne veut pas dire qu’ils sont malades. Mais la propagande, la publicité… Il y a une chose qui est contagieuse, c’est la contagion médiatique. On fait croire aux gens des choses, l’argent contrôle complètement les médias et ils font passer ce qu’ils veulent. Et donc, on a fait croire aux gens, c’est un mythe, que séropositif = mort, tu vas mourir et les gens meurent endéans de 2 ans. Pourquoi meurent-ils?

 

Un, parce qu’ils pensent; on leur dit: vous allez mourir, c’est mortel. Si vous êtes séropositif, c’est sûr que vous avez le sida, et si vous avez le sida, c’est sûr que vous allez mourir. Et donc quand je pense que je vais mourir, je meurs, je le fais arriver. Vous savez, quand on a peur de quelque chose, on le fait arriver.

 

La deuxième chose, c’est qu’on leur donne des traitements d’une toxicité épouvantable. L’AZT qui est un médicament qu’ils ont ressorti des tiroirs, qu’ils avaient proposé contre la leucémie plusieurs années auparavant, qui était tellement toxique qu’ils l’ont mis de côté, mais là ils l’ont ressorti parce qu’il y avait une urgence, il y a “une maladie”, la “nouvelle”, une épidémie. C’est mensonger du début à la fin. Je vous le dis parce que la plupart des gens croient encore que c’est vrai.

 

J’étais à Amsterdam au congrès, j’ai assisté à ce congrès où Gaston Naessens présentait la vidéo que nous avons vu tout à l’heure, dont nous avons vu des extraits. C’était un congrès fort intéressant qui était organisé par les malades et non pas par l’industrie. Alors on avait la vérité! Et des malades qui disaient: Moi je suis séropositif depuis 15 ans et je suis encore là! Alors ce n’est pas vrai! Mais ce qui rend malade et ce qui tue les gens c’est les médicaments qu’on leur donne.

 

En Afrique. Alors c’est important de voir que le sida a été créé de toute pièce, inventé de toute pièce, propagé (la propagande médiatique) de toute pièce, et particulièrement en Afrique. C’est un génocide ciblé. L’Afrique se meurt de sida encore. Il y a des pays où ça meurt comme des mouches parce qu’ils ont peur, et on leur fait des tests qui sont faux, des tests qui sont complètement faux. Il suffit en Afrique par exemple, ils appellent ça le test Bangui ou un truc comme ça, que vous ayez trois symptômes qui sont courants à toutes leurs maladies endémiques qu’ils ont, ça suffit pour dire qui est séropositif et qui a le sida. Mais c’est énorme, c’est absolument énorme. Alors je voulais vous signaler cette énormité.

 

Quand Gaston Naessens a fait sa présentation à Amsterdam au Congrès du Sida, il a démontré, et c’est important, par sa théorie somatidienne, il a démontré clairement qu’on pouvait voir dans le sang des microorganismes. Vous savez, quand ça part que ça ne fait pas seulement les trois premiers, mais qu’ensuite on voit toutes les autres formes bactériennes, bactériennes et autres, les levures et autres formes; c’est que la somatide dans le sang qui n’a jamais été vue par un médecin, il n’y a jamais un médecin qui a vu une chose pareille. Mais il y en a d’autres et vous avez vu l’énumération ensuite. Mais ah, non non, c’est des artefacts, ce n’est pas vrai, ça n’existe pas. Et ça fait depuis 1850, dans les années 50 à peu près que Béchamp avait vu déjà cela, qui est un contemporain de Pasteur. On revient à notre ami Pasteur. Et Béchamp un contemporain de Pasteur, on connait Pasteur mais vous n’avez jamais entendu parler de Béchamp! Mais non! Ça ne rend pas célèbre de rendre service à l’humanité! Ça rend célèbre de rendre service à l’industrie, pas à l’humanité! C’est important.

 

Gaston Naessens que je connais, qui habite à une demi heure d’ici, qui est un homme remarquable. On a dit de lui que c’est un génie et un saint, un être vraiment d’une qualité exceptionnelle. Il a inventé un microscope où on peut voir les particules du sang bouger. Oui mais quoi? Sachez qu’aucun microscope électronique ne voit du sang vivant, il ne voit que du sang mort. La médecine n’étudie que la mort. Alors ils ne pouvaient évidemment jamais voir des somatides.

 

Les somatides, qu’est-ce que c’est que la somatide? Vous savez cette petite particule qui bougeait comme ça. La somatide est la plus petite particule de matière vivante. C’est un condensateur d’énergie pour la matière qui fait le lien entre l’esprit et la matière. C’est immortel. La somatide est indestructible. Attendez, c’est ce qu’il y a de plus important dans notre organisme et c’est impossible à voir parce qu’on n’a pas le droit de regarder du sang vivant!

 

Il y a eu des microscopes qui regardaient du sang vivant et il y avait des rapports, des études faites dans des revues. Mais vous savez, après un an on prend toutes les revues de l’année et on les met dans un grand volume, un grand machin, on les relie. Il y a un monsieur qui s’intéressait au microscope qui voyait du sang vivant et il a commencé à aller dans les librairies voir, dans les bibliothèques voir et tous les articles qui parlaient de microscopes qui étudiaient le sang vivant avaient été enlevés. Cela été supprimé, carrément supprimé. Et des gens qui étudient?

 

Je connais une personne qui s’est excitée un jour, qui s’est acheté un microscope pour sang vivant. Elle est passée au collège. Ils l’ont pénalisée, ils l’ont suspendue, ils lui ont donné une amende énorme. Mais c’est comme ça!

 

Alors c’est important que vous sachiez d’abord que le sida, il n’y a rien de vrai dans ce que vous avez appris sur le sida. Vous pouvez dormir sur vos 2 oreilles. Surtout, ne jamais aller passer un test de sida! Jamais. Ne jamais passer un test pour savoir si vous êtes séropositif ou séronégatif, ce n’est pas vrai. Et il y a plein de faux séropositifs. Si vous avez eu par exemple un vaccin, vous allez avoir un test fort probablement séropositif. Si vous avez telle autre maladie ou vous l’avez eue, votre test va sortir séropositif. Mais non, ça ne veut rien dire! Ce n’est pas le sida. Donc je voulais attirer votre attention là-dessus.

 

Plus que ça, Gaston Naessens a découvert un remède qui remet le système immunitaire en place, qui ravive le système immunitaire. Cela s’appelle le 714X. Il est interdit. Interdit au Canada. Je vous dis ça, j’ai vu l’effet de ce remède qui est absolument extraordinaire, qui n’a aucun effet secondaire, qui est facile, que les gens peuvent s’injecter eux-mêmes. Ils peuvent voir leur sang. On peut suivre l’évolution au microscope somatidien. On peut dépister un cancer jusqu’à 2 ans à l’avance. On voit le sang et on voit, vous savez les formes, le polymorphisme, les formes après les 3, on peut voir que la personne est malade. Mais c’est extraordinaire, c’est fabuleux! C’est tout interdit! N’importe qui, les médecins pourraient être formés à apprendre ça facilement. C’est juste une prise de sang, une goutte de sang sur le bout du doigt, on met cela au microscope. Il a même inventé un condensateur que vous pouvez adapter à un microscope ordinaire et vous pouvez voir les somatides. Tout est là.

 

Gaston Naessens, son souci c’était de rendre cela possible pour tout le monde. Oui, mais les autorités médicales l’interdisent. Il a eu des procès, on lui a fait des procès, on l’a poursuivi. En France il s’est sauvé en vitesse parce que je pense qu’il ne serait plus en vie depuis longtemps, c’est comme ça que ça se passe!

 

Il faut que vous sachiez que toutes les personnes qui ont des traitements, des inventions intéressantes, sont toutes mises au bas, sont toutes interdites, et leurs traitements et les personnes! On les poursuit, on les traîne en cour, on vole leurs documents, et ça c’est quand on ne les tue pas!

 

Je pense que c’est en 2002, endéans de 6 mois, il y a 14 microbiologistes qui sont morts. Ils sont morts, à 6 mois. Vous savez, ça joue dur. On parle d’énormes intérêts financiers et c’est au-delà de cela: c’est le contrôle de la population. On veut contrôler la santé de la population pour arriver à faire ce que l’on veut de nous: Bons moutons. Ce n’est pas anodin.

 

L’Afrique, pourquoi l’Afrique se meurt? Elle se meurt parce qu’on l’a fait sur une très grande échelle: Le sida. J’ai une reproduction qui a adopté 2 enfants, 2 éthiopiens dont les parents sont morts du sida. Ils ne sont pas morts du sida, ce n’est pas vrai! Ils sont morts de peur et des traitements du sida. On ne meurt pas du sida, ce n’est pas vrai. C’est un syndrome. Il n’y a pas de maladies qui s’appellent SIDA. Ce sont seulement des maladies où le système immunitaire est déficient. Mais oui, mais le système immunitaire ça se remet! Et vous avez vu toute la liste tout à l’heure qu’on a vue. Et puis, il y a 4 volumes de noms de personnes qui ont guéri de cancers, ramenés des personnes très malades, etc., et toutes ont été interdites!

 

Le traitement de Gaston Naessens, je l’ai vu, je sais comment ça fonctionne. J’ai vu des patients. C’est extraordinaire. Ils commencent à se sentir mieux, à retrouver leur énergie, à retrouver leur force et là ils peuvent ensuite s’auto-guérir parce qu’on naît santé parfaite. Alors c’est de retrouver son état de santé. Mais ce remède du 714X est absolument fabuleux, mais interdit!

 

À Boston, il y avait une personne qui avait fait faire une étude sans dire ce que c’était. Et là, les chercheurs à Boston dans un grand grand…parce que souvent c’est une autre chose qu’on dit: Ah, ils ne font pas d’études pour prouver l’efficacité. Mais non, ils ne veulent pas! Il n’y a pas un laboratoire, ils se tiennent tous. Il n’y a pas un laboratoire qui veut l’accepter. Et ça avait été accepté une fois, je pense que c’était à Boston, un grand laboratoire dont j’ai oublié le nom. Les chercheurs étaient tout excités: Waouh, waouh, c’est ce qu’on cherche depuis des années! Quand le laboratoire a su que c’était le 714X, ils ont tout arrêté et ils ont refusé. Ils ont dit à Gaston Naessens: On vous rembourse et on ne vous donne pas les résultats. Parce qu’ils ne voulaient pas qu’il arrive avec des résultats officiels. Alors il a été obligé d’aller en cour pour avoir les résultats. Il les a eus à condition de ne pas les publier. Vous voyez comment ça fonctionne? Je vous donne ce petit détail, mais c’est comme ça que ça fonctionne. Donc ce qui est bon pour les malades est interdit.

 

Maintenant, on va faire un petit tour d’horizon de la santé. (Elle montre un livre) Ce livre là, oui ça aussi; Christopher Bird qui a écrit un livre sur Gaston Naessens, le Galilée du microscope. Et quand ce livre là est sorti, oh il n’était pas disponible! C’est comme ça qu’on bloque toute l’information. Ca été bloqué, ça l’est encore je suppose, mais ce n’est pas disponible. Il a été interdit, pas interdit mais les bibliothèques ne l’avaient pas. L’éditeur a dit: Ah ben non, il n’y en a plus, on n’en n’a pas. [Fin 2ème conférence].

 


 

4- Dangers d’Une Médecine Autoritaire

Organisé par Initiative Citoyenne: Conférencier: Docteur Didier Tarte. Co-organisé avec l’IPSN (Institut pour la Protection de la Santé Naturelle). Le vendredi 29 novembre 2013 au Palais des Congrès de Namur.

 

Témoins de notre destin: Nous sommes nous-mêmes, chacun est responsable de sa santé et doit la prendre en main. En tout cas pour ma part, en tant que médecin, j’ai progressivement évolué. J’ai été formé comme tous mes confrères sur le modèle de la pensée unique, je n’en savais rien. Par la suite, progressivement j’ai rencontré des personnes qui m’ont éveillé, des patients particulièrement; et j’ai eu la chance dans mon parcours de rencontrer la Ligue pour la liberté de l’information en 1987, qui m’a donné les moyens de comprendre ce qui se passait. J’ai travaillé avec eux en tant que documentaliste. Et à ce moment-là, la Ligue pour la liberté de l’information était reliée à une centrale qui leur envoyait tous les documents, articles et publications évoquant le mot vaccin. Donc on avait tous les documents officiels classiques se rapportant sur les vaccins. Et nous avons fait à ce moment-là un travail pour voir globalement ce qui se passait. Et là j’ai eu les preuves qu’il y avait énormément de problèmes autour des vaccins, énormément de publications qui faisaient apparaitre les effets secondaires qui n’apparaissaient pas ensuite au niveau de la presse officielle; qui étaient envoyés aux médecins à travers les laboratoires parce que vous savez très bien que les laboratoires détiennent complètement toute la presse médicale et scientifique. Nous en avons eu des démonstrations avec mes deux prédécesseurs.

 

Ensuite, en 94 j’ai participé à ALIS (Association Liberté Information Santé) et j’ai travaillé avec eux depuis ce temps là. J’ai été médecin du travail pendant les 13 dernières années de mon activité que j’ai terminé en 2011, et là j’ai pu toucher du doigt la manière dont le système fonctionnait. J’ai été plusieurs fois menacé par le conseil de l’ordre; ça impliquait qu’à l’issue je risquais d’être sanctionné et d’être dégradé du conseil de l’ordre. Par ailleurs, à la fin de mon activité ils ont essayé d’avoir ma peau quand même, et ils m’ont demandé de passer devant leur assemblée, parce que naturellement j’avais évoqué très souvent dans mon activité des problèmes posés par les vaccins, car j’étais horrifié, je vais vous en parler un peu plus tard, de ce que je voyais dans ma pratique en tant que médecin de travail. Et je me suis abstenu d’aller les voir parce que c’est des personnes qui n’ont aucun respect et aucune attention aux autres et donc j’ai démissionné.

 

Alors ce que j’ai constaté en tant que médecin du travail, j’ai été catastrophé de la situation de santé des personnes. Le nombre de troubles dits musculo-squelettiques, ostéo-articulaires générales, la souffrance musculaire des personnes est terrible. Alors j’ai commencé à éplucher, pour ce que les personnes pouvaient m’apporter, ils n’avaient pas tous un document, c’était leur carnet de santé qui est censé faire apparaitre les évènements. Bon, ce qu’on trouve très souvent sur le carnet de santé c’est les dates des vaccins. Donc j’ai vu une multiplication de vaccins aberrants. On sur-vaccinait les gens tous les 5 ans pour le tétanos, d’après la loi c’était tous les dix ans, mais ça ne posait aucun problème pour les médecins de multiplier les vaccins. Et quand le vaccin hépatite B est arrivé en 1994 de manière généralisée, et qu’on a diffusé ça énormément sur les adolescents, parce que dans la stratégie des laboratoires, ils avaient déjà créé un consortium auprès de l’OMS pour préparer le terrain et sensibiliser l’OMS sur le problème des hépatites, parce qu’ils avaient dans leurs fourgons, par derrière, la mise au point du vaccin qui allait arriver.

 

Et donc ils ont réfléchi sur la stratégie à mettre en place et ils savaient qu’il y avait une partie de la population qui était réfractaire à une action de santé. C’était qui? C’était les adolescents. Donc ils ont établi une stratégie de la manière suivante: Si on arrive à avoir les adolescents, on aura la population. Donc tout a été basé pour faire tomber dans le panneau les adolescents à travers le baiser qui était censé transmettre le virus de l’hépatite, naturellement, et un battage formidable avec la presse et les médias de tout calibre. Et avec ça, on a généralisé la vaccination contre l’hépatite B au point que, ayant eu les adolescents, la moitié des français a été vaccinée contre l’hépatite B, même des personnes âgées, des vieillards. Bon, ça vous savez cette histoire.

 

Bien, donc moi dans ma pratique j’ai vu beaucoup de cas de problèmes de santé de type ostéo-articulaire, beaucoup d’arrêts de travail à la suite des vaccinations. Pour valider à un moment donné mon activité en tant que médecin du travail, on m’a demandé de rédiger un mémoire pendant ma formation. J’ai rédigé un mémoire où je m’interrogeais, simplement je m’interrogeais, parce que j’ai suivi 57 éboueurs et rippers dans une communauté de communes et, que j’ai pris en charge en 2001. Et donc en 2003, j’avais déjà un mémoire dans la direction suivante: J’avais constaté que ces gens-là avaient une santé très malmenée. Beaucoup d’accidents du travail, beaucoup d’arrêts de travail, nombreux, certains presqu’une année. Et alors j’ai voulu faire une étude pour faire apparaitre la situation qui me préoccupait énormément.

 

De la manière suivante, j’ai fait un exhaustif de tous les vaccins reçus par chacun et j’ai repéré donc les 10 personnes sur les 57 qui avaient le plus de vaccins reçus dans les dernières années, et les dix personnes qui en avaient le moins. J’ai fait apparaitre le nombre d’arrêts de travail, le nombre de maladies, de soins qu’ils avaient suivis et le type de maladie qu’ils avaient, parfois très lourde et très handicapante, certains opérés, etc. J’ai fait apparaitre que ceux qui étaient le plus vaccinés avaient trois fois plus d’arrêts de travail et d’interventions diverses sur leur santé, que ceux qui avaient été le moins vaccinés, les dix personnes les moins vaccinées. Quand j’ai présenté mon mémoire, à ce moment-là mon directeur de thèse à qui j’avais envoyé tous mes documents préalablement n’était plus là. On m’a fait passer le dernier, et à ce moment-là on m’a injurié presque, en disant que c’était un mémoire déplorable, qui était très mal réalisé et qui n’apportait aucune preuve. Donc on m’a menacé au fond de ne pas me donner mon diplôme. J’avais encore 5 années d’activité et qu’il fallait que je reprenne complètement, autrement, ce travail. Donc c’est pour vous dire que le système est pourri de bout en bout.

 

Ce qu’il faut comprendre à travers les problèmes de la vaccination, c’est que le milieu médical actuel ne connait rien de l’immunité. Les vaccins ont été mis en place par Jenner il y a deux siècles. A l’époque de Hanman ça a commencé, ça été repris en main de manière très péremptoire et violente par Pasteur qui a imposé le scénario. Mais ce qu’il faut savoir, c’est que ces gens-là n’avaient aucune notion des problèmes de l’immunité. C’est seulement véritablement au moment du sida, donc dans les années 1980, qu’on a commencé à découvrir l’ampleur et la complexité avec les cytokines, avec toutes ces molécules complexes et les jeux entre les anticorps, les macrophages, les polynucléaires etc., qu’on a commencé à ouvrir l’espace de l’immunité, comment ça fonctionnait. Mais encore ça, ce n’est qu’un tout petit bout! Ce qui est apparu ensuite aussi peu après, à travers le travail sur le stress, c’est que l’immunité c’est un axe très complexe avec plusieurs niveaux d’interactions mutuelles. Le travail sur le stress a fait apparaitre que l’immunité c’est un axe avec une dimension psychique, neurologique, hormonale et biologique. Bon, on ne peut pas intervenir sur l’immunité sans qu’il y ait des contrecoups sur un des autres. Et comme le milieu vaccinaliste n’a aucune notion de ces données de l’immunité, parce que eux ils n’ont qu’un critère.

 

Et vous savez quel est ce critère? Il est très simple, c’est la présence d’anticorps ou pas. S’il n’y a pas d’anticorps ce n’est pas un bon vaccin, mais s’il y a présence d’anticorps, eh bien tout va bien. On ne se préoccupe pas des effets secondaires. Généralement, ils étudient la tolérance du vaccin. Qu’est-ce que veut dire ce mot "tolérance"? Ce mot tolérance veut dire qu’on va regarder ce qui se passe dans les quelques jours qui suivent, lors des essais, ce qui se passe autour du vaccin, s’il y a des accidents, s’il y a des effets. Donc, on va regarder pour des molécules, des protéines qui sont censées avoir une action sur des longueurs de temps de plusieurs années, 5 ans, 10 ans, on va regarder pendant 4 jours au maximum, au mieux un mois! Et le reste, ça part dans le désert! Ça disparait complètement! Est-ce que c’est honnête? Est-ce qu’il y a un sens? Quelle science est là-dedans? Il n’y a rien. Et quand je pense que nous sommes tous formés sur ce modèle, et qu’on nous fait croire que tout est parfait, et que c’est les vaccins qui ont fait disparaitre les maladies, vraiment il y a de quoi pleurer de prétendre que c’est une science.

 

Il faut savoir qu’il y a une manipulation formidable à partir de la disparition de la variole. Je pense qu’ici la plupart d’entre vous le savent, n’est-ce pas? L’OMS a rendu un document en 1980 au moment où elle a décrété que la variole avait disparu, où elle a dit que la vaccination de masse avait marché dans un grand nombre de pays, mais que dans un certain nombre ça n’avait pas réussi du tout, et qu’à la suite de ça elle avait dû changer complètement de stratégie, de la manière suivante. C’est une forme de quarantaine tout simplement, la stratégie qui a changé la donne et qui a réussi à éradiquer la variole, même dans les zones où on n’arrivait pas. Ce qui s’est passé par exemple en 1962 et qui a amené l’OMS à changer de stratégie, c’est qu’ils ont vacciné de masse en Inde. Et à ce moment-là dans les années qui ont suivi, les trois quatre années qui ont suivi cette vaccination de masse, la variole a explosé. C’était une impasse totale! Donc, ils étaient obligés de faire disparaitre le scénario et de changer de stratégie.

 

Ils savaient que la variole n’est contaminante qu’après l’irruption de fièvre qui dure deux jours. Quand les boutons apparaissent, à ce moment-là il y a un risque de transmission important. Il n’est pas terrible, mais il est important. Donc il suffisait de repérer les personnes qui avaient de la température, de les isoler, certes avec des équipes, soit de personnes qui avaient la variole, soit de personnes vaccinées et de rechercher éventuellement les personnes avec lesquelles ils avaient été en relation. C’est cette stratégie dite de Surveillance-Endiguement, c’est les termes de l’OMS, qui a réussi à juguler, à faire disparaitre la variole. Et avec ceci, c’était le mythe qui a été forgé, qui a été repris par les laboratoires et tout le milieu médical, OMS compris, pour nous faire croire que la variole a disparu grâce aux vaccinations. Voilà le tour de passe-passe historique.

 

Mais toute l’histoire des vaccins traine avec elle un mensonge caractérisé. Je ne vais pas m’étendre, ça apparait partout dans les livres de Michel Georget, de Sylvie Simon et le travail que fait Initiative Citoyenne, vous informe en permanence des mensonges délibérés, caractérisés du milieu médical actuel. Donc, c’est un choix dans lequel nous devons nous engager pour libérer notre santé, que notre destin nous appartienne. Nous devons devenir acteur de notre santé. Et maintenant vous avez toutes les informations pour faire les choix utiles et nécessaires pour vous, pour vos enfants. Nous sommes rentrés dans une situation maintenant où c’est la planète entière qui est menacée.

 

Réfléchissez à la chose suivante: Aucune philosophie, aucune religion n’a réussi à avoir l’accord de la totalité des humains. Et cependant, les vaccins, toute l’humanité a été vaccinée, sans obstacle. Comment est-ce possible? Là, il y a vraiment un puits sans fond, n’est-ce pas? De voir, c’est une expérience à la Milgram planétaire.

 

Voilà ce que j’avais à vous dire. Le reste vous savez, si vous voulez une information il y a suffisamment de livres, et vraiment internet est formidable et merci à Initiative Citoyenne. Mais je voudrais terminer mon échange avec vous d’abord par les questions que vous allez apporter, mais je voudrais qu’on ait une minute de silence pour toutes ces victimes dont nous avons pris conscience ce soir. Je rajouterais que la pire des victimes de tout ce système, ce sont les enfants. Quand on pense que dès les premiers mois de la vie, pendant la première année de vie le calendrier vaccinal prévoit 18 injections. Enfin, il n’y a pas vraiment 18 injections parce que c’est groupé, n’est-ce pas? Le dernier en date c’est l’Infanrix hexa, c'est-à-dire 6 maladies en même temps. Un délire absolu! Absolu! C’est indéfendable. Quand on pense que le système immunitaire de l’enfant a besoin de se maturer en 6 ou 7 ans, et l’étape fondamentale de la maturation du système immunitaire des enfants, c’est les maladies infantiles. Le respect de l’émergence des maladies infantiles c’est l’endroit où les enfants expulsent définitivement, et leur système immunitaire se libère des entraves d’un passé quel qu’il soit. Et à ce moment-là, il atteint le début de sa maturité et libérer à ce moment-là tout l’espace psychique, neurologique, hormonal et biologique. A ce moment-là, il pourra se déployer dans toutes ses potentialités sans obstacle. Donc, je pense particulièrement à la santé des enfants et je vous demande que nous fassions tous une minute de silence en l’honneur de toutes ces souffrances, pour le respect et pour notre force. Ensuite, pour porter ça, respecter la santé de tous. Je vous remercie. [Fin 3ème conférence].

 

5- Conclusion

 

Chers amis, sachez que tous ces médecins qui dénoncent ce génocide risquent leur vie et choisissent de perdre leur carrière, juste pour sauver vos vies et celles de vos enfants. Mais si malgré tout vous optez pour le suicide, faites-vous vacciner. Et si vous voulez participer à l'assassinat de vos enfants, faites-les vacciner. C'est à vous le choix. En attendant, la vérité vous a été dite. Et cette vérité est la suivante: Le vaccin est un poison extrêmement dangereux, le vaccin reste le plus grand génocide de tous les temps.

 

Que la grâce soit avec tous ceux qui aiment notre Seigneur
Jésus-Christ d'un amour inaltérable!

 

Invitation

 

Chers frères et sœurs,

 

Si vous avez fui les fausses églises et voulez savoir ce que vous devez faire, voici les deux solutions qui s'offrent à vous:

 

1- Voyez si autour de vous il y a quelques autres enfants de Dieu qui craignent Dieu et désirent vivre selon la Saine Doctrine. Si vous en trouvez, sentez-vous libres de vous joindre à eux.

 

2- Si vous n'en trouvez pas et désirez nous rejoindre, nos portes vous sont ouvertes. La seule chose que nous vous demanderons de faire, c'est de lire d'abord tous les Enseignements que le Seigneur nous a donnés, et qui se trouvent sur notre site www.mcreveil.org, pour vous rassurer qu'ils sont conformes à la Bible. Si vous les trouvez conformes à la Bible, et êtes prêts à vous soumettre à Jésus-Christ, et à vivre selon les exigences de Sa parole, nous vous accueillerons avec joie.

 

Que la grâce du Seigneur Jésus soit avec vous!

 

Source & Contact:

Site Internet: https://www.mcreveil.org
E-mail: mail@mcreveil.org

Cliquez ici pour télécharger ce Livre en PDF