Avertissements

 

Ce Livre est gratuit et ne peut en aucun cas constituer une source de commerce.

 

Vous êtes libres de copier ce Livre pour vos prédications, ou pour le distribuer, ou aussi pour votre Évangélisation sur les Réseaux Sociaux, à condition que son contenu ne soit en aucun cas modifié ou altéré, et que le site mcreveil.org soit cité comme source.

 

Malheur à vous, agents de satan cupides qui tenterez de commercialiser ces enseignements et ces témoignages!

 

Malheur à vous, fils de satan qui vous plaisez à publier ces enseignements et ces témoignages sur les Réseaux Sociaux tout en cachant l'adresse du site Internet www.mcreveil.org, ou en falsifiant leurs contenus!

 

Sachez que vous pouvez échapper à la justice des hommes, mais vous n'échapperez certainement pas au jugement de Dieu.

 

Serpents, race de vipères! Comment échapperez-vous au châtiment de la géhenne? Matthieu 23:33

 

TÉMOIGNAGE DE MARY K. BAXTER

 

Avant de lire ce témoignage, nous vous encourageons à lire une importante mise en garde que nous avons faite concernant les témoignages. Cette mise en garde intitulée "Avertissement Témoignages" se trouve sur le site www.mcreveil.org.

 

Chers amis, nous avons trouvé essentiel de mettre à votre disposition ce témoignage de Mary K. Baxter, qui est un récit assez détaillé de l'Enfer. Mary a eu le privilège d'être conduite par le Seigneur Jésus-Christ en Enfer, et ceci à plusieurs reprises, pour voir et témoigner que l'Enfer est bel et bien réel. Ce texte est un extrait de son livre intitulé "A Divine Revelation of Hell". Ce témoignage est assez édifiant; et nous prions qu'il atteigne son objectif, celui de vous faire échapper au terrible châtiment éternel. Puisse votre cœur être sensible à cet ultime avertissement!

 

1- Introduction

 

Je reconnais que sans la puissance surnaturelle du Seigneur Jésus-Christ, ce livre n'aurait pas pu être écrit, pas plus d'ailleurs que tout autre livre qui se propose de parler de l'après vie. Jésus seul détient les clés de l'Enfer, et c'est Lui qui a payé le prix de notre admission au Ciel. Écrire ce livre a été pour moi une expérience longue, solitaire et exigeante. En fait, plusieurs années se sont écoulées avant que cette révélation ne soit écrite dans un livre. Cette révélation m'a été donnée par le Seigneur en 1976. Cela m'a pris huit mois pour la mettre sur papier. La rédaction du manuscrit lui-même a couvert une période de plusieurs années, et mettre les références bibliques dans l'ordre étape par étape a pris une autre année. L'achèvement de l'ouvrage m'a pris l'essentiel de l'hiver 1982 et de l'année 1983. En plus, pour une période de trente nuits Jésus m'a emmenée en Enfer, suivi de dix nuits de visite au Ciel.

 

Je vois aujourd'hui que le Seigneur me préparait déjà à écrire ce livre lorsqu’encore enfant je faisais des rêves concernant Dieu. Après ma nouvelle naissance, j'ai eu un amour très fort pour ceux qui sont perdus et je voulais voir les âmes sauvées. Après cela le Seigneur m'est apparu en 1976, et Il m'a fait savoir qu'Il m'avait choisie pour une mission particulière. Il m'a dit: "Mon enfant, Je vais Me manifester à toi afin d'amener beaucoup de personnes des ténèbres à la lumière. Car le Seigneur Dieu t'a choisie pour une mission: Mettre par écrit toutes les choses que Je vais te montrer et te dire. Je vais te révéler la réalité de l'Enfer afin que beaucoup puissent être sauvés en se repentant de leurs mauvaises voies avant qu'il ne soit trop tard. Moi, Jésus-Christ, Je ferai sortir ton âme de ton corps et Je te transporterai en Enfer et en d'autres lieux que Je veux que tu voies. Je te montrerai aussi des visions du Ciel et d'autres lieux et Je te donnerai de nombreuses révélations."

 

2- À l'intérieur de l'Enfer

 

En Mars 1976, alors que j'étais à la maison en train de prier, je reçus une visite du Seigneur Jésus-Christ. J'avais prié dans l'esprit pendant plusieurs jours, quand, soudainement, j'ai vraiment ressenti la présence de Dieu. Sa puissance et Sa gloire remplirent la maison. Une lumière resplendissante illumina la salle où je priais, et un sentiment doux et merveilleux m'enveloppa. Puis des flots de lumière déferlèrent par vagues successives qui roulaient les unes sur les autres, s'enveloppaient et s'interpénétraient. Alors la voix du Seigneur se fit entendre: "Je suis Jésus-Christ, ton Seigneur. Je veux te donner une révélation afin de préparer les Saints pour Mon retour et amener beaucoup de gens à la droiture. Les puissances des ténèbres sont une réalité, et Mes jugements sont véritables. Mon enfant, Je vais t'emmener en Enfer, par Mon Esprit, et Je vais te montrer beaucoup de choses que Je veux faire connaître au monde. Je vais t'apparaître plusieurs fois, Je vais faire sortir ton esprit de ton corps et Je vais réellement t'emmener en Enfer. Je veux que tu écrives un livre dans lequel tu diras ce que tu auras vu et toutes les choses que Je vais te révéler. Toi et Moi, ensemble, nous allons parcourir l'Enfer. Tu feras un récit de ces choses qui étaient, qui sont, et qui vont arriver. Mes paroles sont vraies, fidèles et dignes de confiance. Je suis Celui qui Suis et nul n'est semblable à Moi."

 

"Seigneur!" M'écriai-je: "Que veux-Tu que je fasse?" Mon être entier désirait crier à Jésus et Lui dire toute ma reconnaissance pour Sa Présence. Pour mieux décrire ceci, je dirai que l'amour m'avait enveloppée. C'était l'amour le plus beau, le plus paisible, plein de joie. Un amour puissant que je n'avais jamais encore ressenti. Des louanges commencèrent à s'élever de tout mon être vers Dieu. J'eus soudain le désir de Lui donner ma vie tout entière, afin qu'Il puisse l'utiliser pour sauver les gens de leurs péchés. Je sus par Son Esprit que c'était Jésus, le Fils de Dieu qui Se tenait là dans la pièce avec moi. Je ne trouve pas de mots pour exprimer Sa divine présence. Mais je sais que c'était Jésus.

 

"Mon enfant", me dit Jésus, "Je vais t'emmener à l'intérieur de l'Enfer par Mon Esprit pour que tu puisses faire un rapport sur cette réalité, pour que tu dises au monde entier que l'Enfer est réel, pour que les perdus sortent des ténèbres et soient amenés à la lumière de l'Évangile de Jésus-Christ." Instantanément, mon esprit fut séparé de mon corps et je m'élevais avec Jésus au-dessus de ma chambre, en direction du Ciel. Je me rendis très bien compte de ce qui m'arrivait. Je vis mon mari et mes enfants dans notre maison, en dessous de nous. Ils étaient endormis. C'était comme si j'étais morte, et que mon corps était resté derrière, sur le lit, tandis que mon esprit s'élevait avec Jésus au-dessus du toit de la maison. C'était comme si le toit avait été entièrement roulé, et je pouvais voir très clairement les membres de ma famille endormis dans leurs lits. Je sentis Jésus me toucher: "Ne crains pas", me dit-Il. "Ils sont en sécurité." Il connaissait mes pensées.

 

Je vais faire de mon mieux pour essayer de vous décrire, point par point, ce que j'ai vu et ressenti. Il y a des choses que je n'ai pas comprises. Le Seigneur m'a donné la signification de la plupart d'entre elles, mais pour d'autres, Il ne m'a rien dit. J'ai su, depuis lors, et je sais, que ces choses se passaient vraiment et que seul Dieu pouvait me les montrer. Gloire à Son Saint Nom! Croyez-moi, chers amis, l'Enfer est une réalité. J'y ai été conduite par l'Esprit plusieurs fois pendant la préparation de ce livre.

 

Nous fûmes bientôt très haut dans le Ciel. Je me retournai vers Jésus pour Le regarder. Il était toute gloire et toute puissance, et une profonde paix émanait de Lui. Il prit ma main: "Je t'aime", me dit-Il. "N'aie pas peur, car Je suis avec toi." Après cela, nous nous élevâmes de plus en plus haut dans le Ciel. Je pouvais maintenant voir la terre au-dessous de nous. Des sortes d'entonnoirs répartis à différents endroits de la terre jaillissaient en tournoyant autour d'un point central, puis se rétractaient. Ils tournaient très haut au-dessus de la terre, et ressemblaient à des silhouettes ondulantes, énormes et sales, qui se mouvaient continuellement. Ils sortaient de partout sur la terre. "Qu'est-ce que c'est que cela?" demandai-je au Seigneur Jésus, alors que nous approchions de l'un de ces entonnoirs. Il me répondit: "Ce sont les entrées de l'Enfer. Nous allons emprunter l'un de ces passages pour pénétrer à l'intérieur de l'Enfer". C'est ce que nous fîmes tout de suite après. On aurait dit un tunnel qui tournait sur lui-même dans les deux sens, comme une toupie.

 

D'épaisses ténèbres descendirent sur nous et avec ces ténèbres nous parvint une odeur si horrible qu'elle coupa mon souffle. Le long des parois de ce tunnel se trouvaient des formes vivantes comme incrustées dans les murs. Des créatures sombres, de couleur gris-foncée. Ces formes remuaient et criaient après nous tandis que nous passions. Sans qu'on eût besoin de me le dire, je savais qu'elles étaient méchantes. Ces créatures pouvaient se mouvoir mais elles restaient attachées aux murs. Elles dégageaient une horrible odeur et elles hurlaient en poussant vers nous des cris stridents. Je ressentis une force invisible circuler à l'intérieur du tunnel. Dans le noir, je pouvais parfois distinguer ces créatures. Un brouillard sale recouvrait la plupart d'entre elles. "Seigneur, qu'est-ce que c'est?" demandai-je en serrant très fort la main de Jésus. Il dit: "Ce sont des esprits mauvais qui sont prêts à être vomis sur la terre lorsque satan l'ordonne."

 

Tandis que nous progressions plus profondément dans le tunnel, ces créatures mauvaises se moquaient de nous. Elles essayaient de nous toucher mais ne le pouvaient pas, à cause de la puissance de Jésus. L'air était vraiment sale et pollué. Seule la présence de Jésus m'empêchait de hurler devant toute cette horreur. Mais oui, j'avais bien tous mes sens. Dans ce lieu je pouvais entendre, sentir, voir et même ressentir le mal. Dans chaque domaine mes sens devenaient plus sensibles, l'odeur et la saleté me rendirent presque malade. Des hurlements emplissaient l'atmosphère alors que nous approchions le fond du tunnel. Des cris perçants montaient à notre rencontre dans le noir du tunnel. Des bruits de toutes sortes emplissaient l'air. Tout autour de moi, je pouvais ressentir la crainte, la mort et le péché.

 

La pire des odeurs que j'aie jamais sentie remplit l'atmosphère: C'était l'odeur de la chair en décomposition. Elle semblait venir de toutes les directions. Jamais sur terre je n'avais ressenti autant de mauvaises choses, ni entendu autant de cris de désespoir. Très vite je compris qu'il s'agissait des cris des morts, et que l'Enfer était rempli de leurs gémissements. Je sentis un souffle malsain ainsi qu'une certaine attraction au-devant de nous. Des lumières, comme des éclairs ou des flashes de stroboscope, pénétraient l'obscurité noire et projetaient des ombres grises sur les murs. C'est à peine si je pus distinguer la silhouette d'une chose qui se tenait là juste devant moi. Lorsque je m'aperçus que c'était un gros serpent qui rampait devant nous, je reculais sous le choc. En observant mieux, je vis que ces serpents particulièrement laids ondulaient de partout.

 

"Nous allons bientôt entrer dans la jambe gauche de l'Enfer", me dit Jésus. "Devant toi, tu vas voir de grandes douleurs, de terribles tristesses, et une indescriptible horreur. Serre-toi contre Moi et Je te donnerai la force et la protection pour traverser l'Enfer. Les choses que tu vas voir, serviront d'avertissement. Le livre que tu vas écrire sauvera beaucoup d'âmes de l'Enfer. Ce que tu vois ici est bien réel. Mais ne crains pas, car Je serai avec toi." Enfin, le Seigneur Jésus et moi arrivâmes au fond du tunnel. Nous nous enfonçâmes alors à l'intérieur de l'Enfer. Je vais faire de mon mieux pour vous décrire ce que j'ai vu, et je le ferai dans l'ordre dans lequel Dieu me l'a donné.

 

Devant nous, aussi loin qu'il m'était possible de voir, des objets volants fonçaient çà et là. Des bruits de gémissements et des cris pitoyables remplissaient l'air. Plus loin devant, j'aperçus une faible lueur. Nous nous dirigeâmes vers elle. Le chemin était aride, couvert d'une poussière sale. Bientôt, nous arrivâmes à l'entrée d'un petit tunnel très sombre. Il y a des choses que je ne peux pas mettre par écrit, elles étaient trop épouvantables à décrire. Et on ressent une peur paralysante en Enfer. Je savais que si Jésus n'avait pas été avec moi, je n'en serais jamais revenue. Alors que j'écris ces lignes, il y a des choses que j'ai vues là que je n'ai toujours pas comprises. Mais le Seigneur sait toutes choses, et Il m'a aidé à comprendre l'essentiel de ce que j'ai vu. Laissez-moi vous avertir. N'allez surtout pas dans ce lieu; c'est un endroit hideux de tourments, d'atroces douleurs et de peines qui n'ont aucune fin. Votre âme sera éternellement vivante. L'âme ne meurt jamais; elle est votre véritable personnalité et elle ira, soit au Ciel, soit en Enfer. Si vous êtes de ceux qui pensent que l'Enfer est ici sur terre, eh bien, vous avez raison! C'est en effet là qu'il se trouve, au centre même de la terre. Et il y a là des âmes tourmentées nuit et jour. Il n'y a pas de réjouissances en Enfer, pas d'amour, pas de compassion, pas de repos. Ce n'est qu'un lieu de douleur qui dépasse l'entendement.

 

3- La jambe gauche de l'Enfer

 

Une odeur horrible remplit l'air. Jésus me dit: "Dans la jambe gauche de l'Enfer il y a beaucoup de fosses. Ce tunnel débouche dans les autres parties de l'Enfer, mais nous passerons quelques temps dans la jambe gauche d'abord. Ces choses que tu es sur le point de voir seront toujours avec toi. Le monde doit être au courant de la réalité de l'Enfer. Beaucoup de pécheurs et même certains de Mon peuple ne croient pas que l'Enfer soit réel. Tu as été choisie par Moi pour leur révéler ces vérités. Tout ce que Je te montrerai de l'Enfer et toutes les autres choses que Je te montrerai sont vraies." Jésus S'était montré à moi sous la forme d'une lumière brillante, plus brillante que le soleil. Une forme d'homme était au centre de cette lumière. Quelquefois j'ai vu Jésus comme un homme, mais d'autres fois, Il était sous la forme d'un esprit. Il parla de nouveau: "Enfant, quand Je parle, le Père a parlé. Le Père et Moi, nous sommes un. Souvenez-vous d'aimer avant tout autre chose, et de vous pardonner les uns les autres. Viens maintenant, et suis-Moi."

 

Comme nous marchions, des esprits méchants fuirent loin de la présence du Seigneur. "O Dieu, ô Dieu," ai-je crié. "Qu'est-ce qui va suivre?" Comme j'ai dit auparavant, j'avais toute ma raison en Enfer. Tous ceux qui sont en Enfer ont toute leur raison. La mienne fonctionnait parfaitement. La crainte était partout, et des dangers inexprimables étaient tapis partout. Chaque pas que je posais était plus horrible que celui d'avant. Il y avait des embrasures de la taille de petites fenêtres, s'ouvrant et se fermant très rapidement en haut du tunnel. Les cris remplirent l'air quand plusieurs créatures diaboliques volèrent autour de nous, en haut et hors des portes de l'Enfer. Nous arrivâmes bientôt au bout du tunnel. Je tremblais de peur à cause du danger et à cause de la peur autour de nous. J'étais si reconnaissante de la protection de Jésus. Je remercie Dieu de Son pouvoir omnipotent de protection, même dans les fosses de l'Enfer. Même avec ce Bouclier protecteur, je continuai de penser: Pas ma volonté, Père, mais que la Tienne soit faite. Je regardai mon corps. Pour la première fois, je remarquai que j'étais sous une forme d'esprit qui avait ma forme à moi. Je me suis demandé ce qui allait suivre.

 

Jésus et moi, marchions du tunnel jusqu'à un sentier avec de larges étendues de terrain sur chaque côté. Il y avait des fosses de feu partout autant que l'œil pouvait voir. Les fosses avaient environ 1m 20 de diamètre et 90cm de profondeur et avaient une forme de terrine. Jésus dit: "Il y a beaucoup de fosses comme ceci dans la jambe gauche de l'Enfer. Viens, Je te montrerai certaines d'entre elles." Je me tins près de Jésus sur le sentier et regardai dans l'une des fosses. Du soufre était fixé dans le côté de la fosse et rougeoyait comme des charbons ardents. Au centre de la fosse était une âme perdue qui était morte et était allée en Enfer. Le feu commençait au fond de la fosse, la balayait de bas en haut et enveloppait l'âme perdue par les flammes. En un instant le feu s'apaisait et devenait des tisons, ensuite avec un grand bruit, reprenait d'assaut l'âme tourmentée dans la fosse.

 

Je regardai et je vis que l'âme perdue dans la fosse était mise en cage à l'intérieur d'une forme squelettique. "Mon Seigneur", ai-je crié à la vue de ceci, "ne peux-Tu pas les faire sortir?" Que cette vision était affreuse! J'ai pensé que cette personne aurait pu être moi. Je dis: "Seigneur, que c'est triste de voir et de savoir qu'une âme vivante est là-dedans." J'entendis un cri venant du centre de la première fosse. Je vis une âme sous forme d'un squelette, criant: "Jésus, aie pitié!" "O, Seigneur!" dis-je. C'était la voix d'une femme. Je la regardai et voulus la tirer du feu. Sa vue me brisait le cœur. La forme squelettique d'une femme avec un brouillard gris sale à l'intérieur parlait à Jésus. Sous le choc, je l'écoutai. La chair décomposée était suspendue en loques à ses os et, comme elle brûlait, elle tombait au fond de la fosse. A la place de ses yeux, étaient maintenant des orbites vides. Elle n'avait pas de cheveux. Le feu commençait à ses pieds par de petites flammes et grandissait au fur et à mesure qu'il montait autour de son corps. La femme semblait constamment brûler, même lorsque les flammes étaient seulement des tisons. Du plus profond d'elle vinrent des cris et des gémissements de désespoir, "Seigneur, Seigneur, je veux sortir d'ici!"

 

Elle continuait de tendre le bras vers Jésus. Je regardai Jésus, et il y avait un grand chagrin sur Son visage. Jésus me dit: "Mon enfant, tu es ici avec Moi pour faire connaître au monde que le péché conduit à la mort, et que l'Enfer est réel." Je regardai encore la femme, et les vers rampaient hors des os de son squelette. Le feu ne leur était pas nuisible. Jésus dit: "Elle sait et elle sent ces vers à l'intérieur d'elle." "Dieu, aie pitié!" Je pleurai, comme le feu atteignait son summum et que l'horrible brûlure recommençait encore une fois. De grands cris et de profonds sanglots secouaient la forme de l'âme de cette femme. Elle était perdue. Il n'y avait aucune voie de sortie. "Jésus, pourquoi est-elle ici?" Demandai-je d'une petite voix, car j'eus très peur. Jésus dit: "Viens". Le chemin sur lequel nous étions était un chemin indirect et tortueux entre ces fosses de feu autant que je pouvais voir. Les cris des morts-vivants, mêlés aux gémissements et aux cris hideux, vinrent à mes oreilles de tous côtés.

 

Il n'y avait aucun moment de tranquillité en Enfer. L'odeur de mort et de chair pourrissante empestait l'atmosphère. Nous arrivâmes à la fosse suivante. À l'intérieur de cette fosse, qui était de la même grandeur que l'autre, était une autre forme de squelette. La voix d'un homme se fit entendre de la fosse, en disant: "Seigneur, que Ta clémence soit sur moi!" C'est seulement quand ils parlaient, que je pouvais savoir si l'âme était un homme ou une femme. De grands gémissements de sanglots vinrent de cet homme. "Je suis si désolé, Jésus. Pardonne-moi. Fais-moi sortir d'ici. Je suis dans cet endroit de tourment depuis des années. Je t'en supplie, fais-moi sortir!" De grands sanglots firent trembler sa charpente squelettique comme il suppliait: "S'il Te plaît, Jésus, laisse-moi sortir!" Je regardai Jésus et je vis qu'Il pleurait aussi. "Seigneur Jésus," criait l'homme de la fosse brûlante, "n'ai-je pas assez souffert pour mes péchés? Je suis là, depuis quarante ans que je suis mort." Jésus dit: "Il est écrit, le juste vivra par la foi! Tous les moqueurs et les incroyants auront leur part dans le lac de feu. Tu ne croyais pas à la Vérité. Plusieurs fois, Mon peuple t'a été envoyé pour te montrer la voie, mais tu ne les écoutais pas. Tu as ri d'eux et tu as refusé l'Évangile. Bien que Je sois mort sur une croix pour toi, tu t'es moqué de Moi et tu ne t'es pas repenti de tes péchés. Mon Père t'a donné beaucoup d'opportunités pour être sauvé. Si seulement tu avais écouté!" Jésus pleura. "Je sais, Seigneur, je sais!" criait l'homme. "Mais je me repens maintenant." "C'est trop tard", dit Jésus. "Le jugement est tombé."

 

L'homme continuait: "Seigneur, certains membres de ma famille viennent ici, car ils ne se repentent pas non plus. S'il Te plaît, Seigneur, permets-moi d'aller leur dire qu'ils doivent se repentir de leurs péchés pendant qu'ils sont encore sur la terre. Je ne veux pas qu'ils viennent ici." Jésus dit: "Ils ont des pasteurs, des docteurs, des anciens - tous prêchent l'Évangile. Ils le leur diront. Ils ont aussi l'avantage des systèmes de communication modernes et de beaucoup d'autres moyens de Me connaître. Je leur ai envoyé des ouvriers afin qu'ils croient et soient sauvés. S'ils ne croient pas quand ils entendent l'Évangile, ils ne seront pas plus persuadés même si quelqu'un ressuscitait d'entre les morts." En entendant cela, l'homme devint très furieux et commença à maudire. Il proférait des paroles méchantes et blasphématoires. Je regardai avec horreur comment les flammes l'enveloppaient et sa chair morte, pourrissante commença à brûler et à tomber. À l'intérieur de la coquille morte de cet homme, je vis son âme. Elle ressemblait à un brouillard gris sale et remplissait l'intérieur de son squelette. Je me tournai vers Jésus et criai: "Seigneur, comme c'est horrible!" Jésus dit: "L'Enfer est réel; le jugement est vrai. Ceci est seulement le commencement des choses effroyables que Je dois te montrer. Il y en a beaucoup plus à venir. Dis au monde de Ma part que l'Enfer est réel, que les hommes et les femmes doivent se repentir de leurs péchés. Viens, suis-Moi. Nous devons continuer."

 

Dans la fosse suivante, était une femme très menue, qui semblait avoir environ quatre-vingts ans. Je ne peux pas dire comment j'ai su son âge, mais je l'ai su. La peau a été enlevée de ses os par la flamme qui brûlait continuellement, et seuls les os sont restés avec une âme brumeuse et sale à l'intérieur. Je regardai alors que le feu la brûlait. Bientôt il n'y eut que les os et les vers rampant à l'intérieur et que le feu ne pouvait pas brûler. "Seigneur, comme c'est terrible!" ai-je crié. "Je ne sais pas si je peux continuer, car ceci est terrible au-delà de tout ce qu'on peut croire." Autant que mes yeux pouvaient voir, des âmes brûlaient dans des fosses de feu. "Mon enfant, c'est pour cela que tu es ici," répondit Jésus. "Tu dois savoir et tu dois dire la vérité sur l'Enfer. Le Ciel est réel! L'Enfer est réel! Viens, nous devons continuer." Je me retournai pour regarder la femme. Ses cris étaient si tristes. Comme je la regardais, elle joignit ses mains amaigries, comme dans la prière. Je ne pouvais pas m'empêcher de pleurer. J'étais sous forme d'esprit et je pleurais. Les gens en Enfer sentent toutes ces choses, aussi.

 

Jésus connaissait mes pensées. "Oui, enfant" dit-Il, "c'est ainsi. Quand les gens viennent ici, ils ont les mêmes sensations et les mêmes pensées que quand ils étaient sur la terre. Ils se souviennent de leurs familles et de leurs amis et de toutes les occasions qu'ils ont eu de se repentir, mais ont refusé de le faire. Leur mémoire est toujours intacte. Si seulement ils avaient cru à l'Évangile et s'étaient repentis avant qu'il n'ait été trop tard!" Je regardai de nouveau la vieille femme, et cette fois je remarquai qu'elle n'avait qu'une jambe, et c'était comme si les os de sa hanche étaient perforés de nombreux trous. "Qu'est-ce que c'est, Jésus?" Ai-je demandé. Il dit: "Enfant, pendant qu'elle était sur la terre, elle avait le cancer et était dans de grandes douleurs. Pour survivre elle avait subi une opération chirurgicale. Elle devint une vieille femme amère pendant de nombreuses années. Beaucoup de gens de Mon peuple étaient allés prier pour elle et lui dire que Je pouvais la guérir. Elle a dit, "c'est Dieu qui m'a fait ça", et elle ne se repentait pas et ne croyait pas à l'Évangile. Elle M'a même connu une fois, mais a fini par Me détester. Elle a dit qu'elle n'a pas besoin de Dieu et n'a pas voulu que Je la guérisse. Pourtant Je l'ai suppliée, voulant toujours l'aider, et voulant la guérir et la bénir. Elle M'a refoulé et M'a maudit. Elle a dit qu'elle ne Me voulait pas. Mon Esprit la suppliait. Même après qu'elle M'a refoulé, j'essayais toujours de l'attirer par Mon Esprit, mais elle n'écoutait pas. Finalement elle est morte et est venue ici."

 

La vieille femme cria à Jésus: "Seigneur Jésus, pardonne-moi maintenant s'il Te plaît. Je suis désolée de ne m'être pas repentie pendant que j'étais sur la terre." Avec de grands sanglots elle criait à Jésus: "Si seulement je m'étais repentie avant qu'il n'ait été trop tard! Seigneur, aide-moi à sortir d'ici. Je Te servirai. Je serai bonne. N'ai-je pas assez souffert? Pourquoi ai-je attendu jusqu'à ce qu'il soit trop tard? Oh, pourquoi ai-je attendu jusqu'à ce que Ton Esprit se lasse de moi?" Jésus lui dit: "Tu avais chance après chance de te repentir et de Me servir." Une infinie tristesse était visible sur le visage de Jésus alors que nous nous éloignâmes. Comme je regardai la vieille femme en pleurs, je demandai: "Seigneur, qu'est-ce qui va suivre?" Je pouvais sentir la peur partout. Le chagrin, les cris de douleur et une atmosphère de mort étaient partout. Jésus et moi avions marché dans le chagrin et la pitié jusqu'à la fosse suivante. Seulement par Sa force je pouvais continuer. Car sur une grande distance je pouvais encore entendre les cris de la vieille femme qui se repentait et plaidait pour le pardon. Si seulement il y avait quelque chose que je pouvais faire pour l'aider, ai-je pensé.

 

Pécheur, s'il te plaît n'attend pas jusqu'à ce que l'Esprit de Dieu cesse de lutter avec toi. Dans la fosse suivante, une femme était à genoux, comme si elle cherchait quelque chose. Sa forme squelettique était aussi pleine de trous. On pouvait voir à travers ses os, et sa robe déchirée était en feu. Sa tête était chauve, et il y avait seulement des trous aux endroits où ses yeux et son nez étaient supposés être. Un petit feu brûlait autour de ses pieds, là où elle s'agenouillait, et elle creusait avec les mains les côtés de la fosse où il y avait du soufre. Le feu s'était accroché à ses mains, et sa chair morte continuait de tomber pendant qu'elle creusait. De terribles sanglots la secouaient. "O Seigneur, ô Seigneur", pleurait-elle, je veux en sortir." Comme nous regardions, elle arriva finalement au sommet de la fosse avec ses pieds. Je crus qu'elle allait sortir quand un grand démon avec de grandes ailes qui semblaient cassées en haut et qui pendaient sur les côtés, couru vers elle. Sa couleur était noire brunâtre et il avait des poils partout sur lui. Ses yeux étaient enfouis dans sa tête et il était de la grandeur d'un grand grizzli. Le démon se dépêcha jusqu'à la femme et la poussa très durement en arrière dans la fosse et dans le feu. Je regardais avec horreur comment elle tombait. J'eus pitié d'elle. Je voulus la prendre dans mes bras et la tenir, demander à Dieu de la guérir et de la sortir de là.

 

Jésus savait mes pensées et dit: Mon enfant, le jugement a été fait. Dieu a parlé. Même lorsqu'elle était un enfant, Je l'ai appelée et appelée pour qu'elle se repente et qu'elle Me serve. Quand elle avait seize ans, Je suis venu à elle et lui ai dit: Je t'aime. Donne-Moi ta vie, viens et suis-Moi, car Je t'ai appelée pour un but spécial. Je l'ai appelée toute sa vie, mais elle n'écoutait pas. Elle a dit: Un de ces jours je Te servirai. Je n'ai pas de temps pour Toi maintenant. Pas de temps, pas de temps, j'ai ma vie pour m'amuser. Pas de temps, pas de temps pour Te servir, Jésus. Demain je le ferai. Mais demain n'est jamais venu, car elle a attendu trop longtemps. La femme criait à Jésus: "Mon âme est vraiment dans le tourment. Il n'y a aucune voie de sortie. Je sais que j'ai voulu le monde et non Toi, Seigneur. J'ai voulu des richesses, la renommée et la fortune, et je les ai obtenues. Je pouvais m'acheter tout ce que je voulais; j'étais mon propre patron. J'étais la femme la plus jolie et la mieux habillée de mon temps. Et j'avais des richesses, la renommée et la fortune, mais j'ai trouvé que je ne pouvais pas les prendre avec moi dans la mort. O Seigneur, l'Enfer est horrible. Je n'ai de repos ni jour ni nuit. Je suis toujours dans la douleur et dans le supplice. Aide-moi, Seigneur!", pleurait-elle.

 

La femme leva les yeux vers Jésus avec nostalgie et dit: "Mon doux Seigneur, si seulement je T'avais écouté! Je le regretterai pour toujours. Je projetais de Te servir un de ces jours - quand je serai prête. J'ai cru que Tu serais toujours là pour moi. Mais comme j'ai eu tort! J'étais l'une des femmes les plus demandées de mon temps pour ma beauté. Je savais que Dieu m'appelait à me repentir. Toute ma vie Il m'a tirée avec des cordes d'amour et j'ai cru que je pouvais utiliser Dieu comme j'ai utilisé tous les autres. Il serait toujours là. Ah oui, j'ai utilisé Dieu! Il faisait beaucoup d'efforts pour que je Le serve, alors que tout le temps, j'ai cru que je n'avais pas besoin de Lui. Oh, comme j'ai eu tort! Car satan a commencé à m'utiliser et j'ai commencé à servir satan de plus en plus. Au final, je l'ai aimé plus que Dieu. J'ai aimé pécher et je ne me tournais pas vers Dieu.

 

Satan a utilisé ma beauté et mon argent, et toutes mes pensées se tournaient vers la recherche du pouvoir qu'il me donnerait. Malgré cela, Dieu a continué à m'attirer à Lui. Mais je pensais que j'avais encore le lendemain ou le jour d'après. Alors un jour en voiture, mon chauffeur a heurté une maison et j'ai été tuée. Seigneur, fais-moi sortir s'il Te plaît." Comme elle parlait, elle tendait ses mains amaigries et ses bras vers Jésus pendant que les flammes continuaient de la brûler. Jésus dit: "Le jugement est fait." Des larmes coulaient sur Ses joues alors que nous allions vers la fosse suivante. Je pleurais dans mon for intérieur à propos des horreurs de l'Enfer. "Cher Seigneur," pleurais-je, "le tourment est trop réel. Quand une âme vient ici, il n'y a aucun espoir, aucune vie, aucun amour. L'Enfer est trop réel." Aucune voie de sortie, ai-je pensé. Elle doit brûler pour toujours dans ces flammes. "Le temps s'en va," dit Jésus. "Nous reviendrons demain."

 

Amis, si vous vivez dans le péché, repentez-vous s'il vous plaît! Si vous êtes nés de nouveau et avez tourné le dos à Dieu, repentez-vous et faites demi-tour maintenant. Vivez et battez-vous pour la vérité. Réveillez-vous avant qu'il ne soit trop tard et vous pourrez vivre pour toujours avec le Seigneur dans le Ciel. Jésus parla encore: "L'Enfer a un corps (comme une forme humaine) couché sur son dos au centre de la terre. L'Enfer est formé comme un corps humain, très grand et avec beaucoup de chambres de supplice. Souviens-toi de dire aux gens de la terre que l'Enfer est réel. Des millions d'âmes perdues sont ici et de plus nombreuses encore viennent chaque jour. Au grand Jour du Jugement, la mort et l'Enfer seront jetés dans l'étang de feu; ce sera la deuxième mort."

 

4- La jambe droite de l'Enfer

 

Je n'ai pas été capable de dormir ni de manger depuis que j'étais allée en Enfer la nuit d'avant. Chaque jour je revivais l'Enfer. Quand je fermais les yeux, tout ce que je pouvais voir, c'était l'Enfer. Les cris des damnés résonnaient encore dans mes oreilles. Comme un programme de télévision, je revivais toutes les choses dont j'avais été témoin en Enfer encore et encore. Chaque nuit j'étais en Enfer et chaque jour je m'efforçais de trouver les bons mots pour décrire et apporter cette chose effroyable au monde entier. Jésus m'apparut de nouveau et dit: "Ce soir nous irons dans la jambe droite de l'Enfer, Mon enfant. Ne sois pas effrayée, car Je t'aime et Je suis avec toi." Le visage du Seigneur était affligé et Ses yeux étaient remplis d'une grande tendresse et d'un amour profond. Bien que ceux qui sont en Enfer soient perdus à jamais, je savais qu'Il les aimait toujours et les aimerait pour toute l'éternité.

 

"Mon enfant," dit-Il, "Dieu notre Père, a donné à chacun d'entre nous la volonté, afin que nous puissions choisir si nous voulons Le servir ou servir satan. Tu vois, Dieu n'a pas fait l'Enfer pour Son peuple. Satan trompe plusieurs pour qu'ils le suivent, mais l'Enfer a été fait pour satan et ses anges. Ce n'est ni Mon désir ni celui de Mon Père, que quelqu'un périsse." Des larmes de compassion coulèrent sur les joues de Jésus. Il commença à parler à nouveau: "Souviens-toi de Mes paroles dans les jours qui suivent pendant que Je te montre l'Enfer. J'ai tout pouvoir dans le Ciel et sur la terre. Maintenant, par moments il te semblera que Je t'ai quitté, mais ce ne sera pas le cas. De la même façon, par moments nous serons vus par les forces diaboliques et les âmes perdues, tandis qu'à d'autres moments, nous ne le serons pas. Peu importe où nous allons, sois en paix et ne crains pas de Me suivre." Nous allâmes ensemble. Je Le suivis de près, en pleurant. Pendant des jours je pleurais et je ne pouvais pas me débarrasser de la présence réelle de l'Enfer qui était toujours dans mon esprit.

 

Nous arrivâmes dans la jambe droite de l'Enfer. En regardant devant, je vis que nous étions sur un chemin qui était sec et brûlé. Les pleurs remplirent l'air sale et l'odeur fétide de mort était partout. L'odeur était quelquefois si répugnante qu'elle me donnait la nausée. Partout, il y avait de l'obscurité à part la lumière qui émanait de Christ et des fosses enflammées, qui parsemaient le paysage aussi loin que je pouvais voir. Tout à coup, des démons de tous genres nous dépassèrent. Des lutins grognaient en passant. Des esprits de démon de toutes les tailles et de toutes les formes se parlaient les uns aux autres. Devant nous, un grand démon donnait des ordres à des petits. Nous nous arrêtâmes pour écouter et Jésus dit: "Il y a aussi une armée invisible de forces diaboliques que nous ne voyons pas ici, des démons aussi bien que des esprits diaboliques de maladie."

 

"Allez!" dit le plus grand démon aux plus petits lutins et aux démons. "Faites beaucoup de choses diaboliques. Divisez les maisons et détruisez les familles. Séduisez les Chrétiens faibles, donnez de faux enseignements et induisez en erreur autant que vous le pouvez. Vous aurez votre récompense quand vous reviendrez. Souvenez-vous, vous devez être prudents vis-à-vis de ceux qui ont sincèrement accepté Jésus comme leur Sauveur. Ils ont le pouvoir de vous chasser. Allez maintenant parcourir la terre. J'ai déjà beaucoup d'autres comme vous là-bas, et j'ai encore d'autres à envoyer. Souvenez-vous, nous sommes les serviteurs du prince des ténèbres et des puissances de l'air." Là-dessus, les mauvais esprits commencèrent à s'envoler vers le haut et hors de l'Enfer. Des portes, dans le haut de la jambe droite, s'ouvraient et se fermaient prestement pour les laisser sortir. D'autres également sortirent par l'entonnoir que nous avions emprunté pour descendre.

 

Je vais essayer de décrire l'aspect de ces créatures mauvaises. Celui qui parlait était très corpulent, de la taille d'un grizzly adulte. Il était de couleur marron. La tête était comme celle d'une chauve-souris et les yeux étaient très profondément enfoncés dans sa tête velue. Des bras très velus tombaient sur ses côtés et des crocs sortaient des poils de son visage. Un autre était petit comme un singe, avec de très longs bras et des poils sur tout le corps. Son visage était minuscule avec un nez pointu. Je ne lui ai vu d'yeux nulle part. Un autre encore avait une grosse tête, de grandes oreilles et une longue queue. Un autre était aussi gros qu'un cheval et avait la peau lisse. La vue de ces démons et de ces mauvais esprits, et l'odeur infecte qui émanait d'eux me donnaient des nausées. Partout il y avait des démons et des créatures diaboliques. J'ai appris du Seigneur que les plus grands de ces démons recevaient leurs ordres directement de satan.

 

Nous continuâmes sur le sentier, Jésus et moi, jusqu'à un autre cratère. De partout, ce n'était que des cris de douleur et des gémissements d'une tristesse inimaginable. "Mon Seigneur! Qu'est-ce qu'il y a après?" demandai-je. Nous marchâmes droit devant nous, au milieu de certains êtres méchants qui semblaient ne pas nous voir, et nous nous arrêtâmes devant un autre puits de feu et de soufre. Dans ce puits, il y avait la carcasse d'un homme de haute stature. Je l'entendis prêcher l'Évangile. Je me tournai vers Jésus, stupéfaite, dans l'espoir d'une explication, car Il connaissait toujours mes pensées. Il me dit: "Pendant que cet homme était sur terre, il prêchait. Pendant un temps, il a prêché la vérité et il M'a servi." Je me suis demandé ce que cet homme faisait en Enfer. Il était de grande taille, environ 1m 80, et son squelette était sale, d'une couleur grisâtre, comme une pierre tombale. Des parties de ses vêtements étaient toujours suspendues à son corps. Je me suis demandé pourquoi les flammes avaient laissé ses vêtements déchirés et en loques et ne les avaient pas consumés. De la chair brûlée pendait de son corps et son crâne semblait en flammes. Une odeur effroyable émanait de lui.

 

Je le vis alors joindre les mains comme s'il tenait un livre, et commencer à lire les Écritures dans ce soi-disant livre. À nouveau, je me souvins de ce que Jésus avait dit: "On a toutes ses facultés en Enfer, et même dans ce lieu elles sont un peu plus marquées". L'homme se mit à lire des versets de l’Écriture l’un après l’autre, et je pensais que c'était bien. Jésus s'adressa à l'homme avec un profond amour dans la voix: "Silence! Tais-toi!". Immédiatement, l'homme s'arrêta de parler, et tourna lentement son regard vers Jésus. Je vis son âme à l'intérieur de son aspect de squelette. Il s'adressa à Jésus: "Seigneur! Maintenant je vais prêcher la vérité à tout le monde. Je suis prêt à aller parler de ce lieu aux autres. Je sais que lorsque j'étais sur terre, je ne croyais pas que l'Enfer existait et je ne croyais pas non plus à Ton retour. Je prêchais ce que les gens avaient envie d'entendre et j'ai mis en péril la vérité devant les gens de mon église. Je reconnais que je n'aimais pas ceux qui étaient différents de race ou de couleur de peau, et j'en ai fait tomber plusieurs dans l'égarement loin de Toi. J'avais ma propre interprétation du Ciel, du bien et du mal. Je reconnais que j'ai conduit plusieurs dans l'erreur et que je leur ai fait prendre une voie fausse et éloignée de Ta Sainte Parole, et j'ai pris l'argent du pauvre. Mais, Seigneur, laisse-moi sortir et je me conduirai bien. Je ne prendrai plus l'argent de l'église. Je me suis déjà repenti. Je vais aimer tous les gens de toutes les races et de toutes les couleurs."

 

Jésus lui dit: "Tu n'as pas seulement tordu et interprété faussement la Sainte Parole de Dieu, mais tu as aussi menti en disant que tu ne connaissais pas la vérité. Les plaisirs de la vie étaient plus importants pour toi que la vérité. Je t'ai visité Moi-même et J'ai essayé de te ramener sur le droit chemin, mais tu ne voulais pas M'écouter. Tu as marché dans tes propres voies et le malin est devenu ton maître. Tu connaissais la vérité mais tu ne voulais pas te repentir et retourner à Moi. J'ai été présent tout le temps et Je t'attendais. Je voulais que tu te repentes, mais tu ne l'as pas fait. Maintenant le jugement est arrêté." La pitié se lisait sur le visage de Jésus. Je savais que si cet homme avait écouté l'appel du Sauveur, il ne serait pas dans ce lieu maintenant. Oh! Mes amis, écoutez je vous en prie! Jésus parlait encore une fois à ce rétrograde: "Tu aurais dû dire la vérité et tu aurais dû en amener plusieurs à la justice avec la Parole de Dieu qui dit que tous les incroyants auront leur part dans l'étang de feu et de soufre. Tu connaissais le chemin de la croix et la voie de la justice. Tu savais comment prêcher la vérité. Mais satan a rempli ton cœur de mensonges et tu es tombé dans le péché. Tu aurais dû te repentir sincèrement et non à moitié. Ma Parole est la vérité. Elle ne ment pas. Et maintenant il est trop tard, trop tard." A ces mots, l'homme menaça Jésus du poing et Le maudit.

 

Tout tristement, Jésus et moi montâmes vers la cellule suivante. Le prédicateur rétrograde, en colère, continuait encore à maudire Jésus. Comme nous marchions parmi les cellules de feu, nous pouvions voir les mains des perdus se tendre vers Jésus, et, avec des voix plaintives, Le supplier d'avoir pitié d'eux. Leurs mains décharnées et leurs bras étaient d'un gris noir brûlé. Pas de chair vivante, ni de sang, ni d'organes, seule la mort régnait. En moi-même je pleurais. Oh terre! Repens-toi. Si tu ne le fais pas, tu viendras en ce lieu. Arrête avant qu'il ne soit trop tard. Nous nous arrêtâmes devant une autre cellule. Je ressentais tellement de pitié pour toutes ces âmes et tellement de tristesse que je sentis mes forces physiques s'affaiblir. J'avais du mal à me tenir debout. De gros sanglots me secouaient. "Jésus! Ça fait si mal intérieurement", dis-je. Depuis la cellule, une voix de femme s'adressa à Jésus. Elle était debout au milieu des flammes qui l'enveloppaient complètement. Ses os étaient pleins de vers et de chair décomposée. Comme les flammes s'activaient autour d'elle, elle tendit les mains vers Jésus en criant: "Fais-moi sortir de là. Je vais Te donner mon cœur maintenant. Je vais parler aux autres de Ton pardon. Je vais témoigner de Toi, je T'en prie, s'il Te plaît, laisse-moi sortir!"

 

Jésus dit: "Ma Parole est la vérité, et elle déclare que tous doivent se repentir, se détourner de leurs péchés et M'inviter à entrer dans leur vie s'ils veulent échapper à l'Enfer. Par Mon sang, vous avez le pardon des péchés. Je suis Fidèle et Juste pour pardonner à tous ceux qui viennent à Moi. Je ne les mettrai pas dehors". Il se retourna, regarda la femme et dit: "Si tu M'avais écouté, si tu avais voulu venir à Moi, si tu avais voulu te repentir, Je t'aurais pardonnée." "Seigneur", demanda la femme, "n'y a-t-il pas un moyen de sortir d'ici?" Jésus lui parla avec beaucoup de douceur: "Femme, il t'a été donné plusieurs opportunités de te repentir, mais tu as endurci ton cœur et tu ne voulais pas. Tu connaissais pourtant Ma Parole qui déclare que tous les fornicateurs auront leur part dans l'étang de feu."

 

Jésus se tourna alors vers moi et dit: "Cette femme a entraîné beaucoup d'hommes dans le péché. Plusieurs foyers ont été brisés, mis en pièces à cause d'elle. Malgré tout cela, Je n'ai pas cessé de l'aimer. Je suis venu à elle non pour la condamner mais pour la sauver. Je lui ai envoyé plusieurs de Mes serviteurs pour qu'elle se repente de ses mauvaises voies, mais elle n'a pas voulu. Quand elle était encore jeune, je l'ai appelée. Mais elle a continué de pratiquer le mal. Elle a commis plusieurs fautes, pourtant Je lui aurais pardonné si elle s'était approchée de Moi. Satan est entré en elle, si bien qu'elle a sombré dans la haine et qu'elle ne pardonnait à personne. Elle allait à l'église uniquement pour y rencontrer des hommes et les séduire. Si elle s'était approchée de Moi, ses péchés auraient été lavés par Mon sang. Une partie d'elle-même avait pourtant le désir de Me servir. Mais on ne peut servir Dieu et satan à la fois. Chaque personne doit choisir qui elle décide de servir!"

 

"Seigneur", implorai-je, "donne-moi la force d'aller plus loin." J'étais ébranlée de la tête aux pieds devant toutes ces horreurs de l'Enfer. "Sois en paix, me dit Jésus, reste tranquille". "Aide-moi, Seigneur", criai-je. Satan ne veut pas que nous connaissions la vérité sur l'Enfer. Dans aucun des cauchemars que j'ai pu faire dans ma vie, je n'ai imaginé que l'Enfer puisse être aussi affreux que ça. "Cher Jésus, quand cela va-t-il se terminer?" "Mon enfant", répondit Jésus, "le Père seul connaît le moment où viendra la fin." Il me parla encore et dit: "Sois en paix et reste tranquille". Une grande force vint en moi. Jésus et moi nous marchions entre les cratères. J'avais envie d'attraper chaque personne qui se trouvait là, de l'arracher du feu et de la mettre aux pieds de Jésus. Je pleurais beaucoup intérieurement. Je pensais en moi-même: Je ne voudrais jamais que mes enfants viennent dans ce lieu. Finalement, Jésus se tourna vers moi et me dit tranquillement: "Ma fille, nous allons rentrer chez toi maintenant. Demain soir, nous reviendrons dans cette partie de l'Enfer."

 

De retour à la maison, je pleurais sans arrêt. Pendant la journée, je revivais l'Enfer et les horreurs de tous ceux qui y sont prisonniers. Toute la journée, je racontais à tous ceux que je rencontrais ce que j'avais vu en Enfer. Je leur disais combien la douleur de l'Enfer est inimaginable. Vous qui lisez ce témoignage, je vous en supplie, repentez-vous de vos péchés. Adressez-vous à Jésus et demandez-Lui de vous sauver. Faites-le aujourd'hui; n'attendez pas demain, car demain ne viendra peut-être jamais. Le temps passe très vite. Mettez-vous à genoux et soyez purifiés de vos péchés. Soyez bons les uns envers les autres. Pour l'amour de Jésus, soyez pleins de bonté et pardonnez à tous. Si vous êtes fâchés contre quelqu'un, pardonnez-lui. Ça ne vaut pas la peine de se mettre en colère, si c'est pour aller en Enfer. Pardonnez comme Christ nous pardonne nos péchés. Jésus a le pouvoir de nous garder si nous avons un cœur repentant, et par Son sang, Il nous purifie de tout péché. Aimez vos enfants et vos voisins comme vous-mêmes. Le Seigneur dit: "Repentez-vous et soyez sauvés".

 

5- D'autres cratères

 

La nuit suivante, nous nous sommes encore rendus dans la jambe droite de l'Enfer. J'ai réalisé à quel point Jésus avait toujours aimé ces âmes perdues en Enfer. J'ai ressenti Son amour pour moi comme pour tous ceux qui sont sur la terre. "Enfant, me dit-Il, ce n'est pas la volonté du Père que quiconque périsse. Satan trompe beaucoup de personnes et elles se mettent à le suivre. Mais Dieu pardonne. Il est un Dieu d'amour. S'ils s'étaient sincèrement approchés du Père et s'ils s'étaient repentis, Il leur aurait pardonné." Une très grande tendresse se lisait sur le visage de Jésus pendant qu'Il parlait. À nouveau nous avancions parmi les cellules embrasées, et nous passions devant beaucoup de gens dans les tourments, comme je l'ai décrit plus haut. Seigneur, Seigneur, que d'horreurs! me disais-je. Nous défilions inlassablement devant beaucoup, beaucoup d'âmes qui brûlaient en Enfer.

 

Tout au long du chemin, des mains en feu se tendaient vers Jésus. Elles n'avaient que les os à la place de la chair, une masse grisâtre et brûlée, et la chair décomposée qui pendait en lambeaux. À l'intérieur de chaque squelette, il y avait une âme, telle un brouillard sale et gris, emprisonnée pour toujours dans un squelette desséché. Je peux vraiment dire que c'est à leurs cris qu'on pouvait se rendre compte qu'elles ressentaient réellement le feu, les vers, la douleur et le désespoir. Et leurs cris remplissaient mon âme d'un chagrin que je ne peux décrire. Si seulement elles avaient écouté, pensais-je, elles ne seraient pas ici. Je savais que les perdus en Enfer avaient toutes leurs facultés. Ils se souviennent de tout ce qui leur a été dit. Ils savaient qu'il n'y avait aucune porte de sortie de ces flammes et qu'ils étaient perdus pour toujours. Pourtant, sans espoir, ils continuent de supplier Jésus.

 

Nous nous arrêtâmes près de la cavité suivante. Elle était exactement comme toutes les autres. À l'intérieur, il y avait la forme d'une femme. Je l'ai su à sa voix. Elle suppliait Jésus de la délivrer des flammes. Jésus la regarda avec amour et lui dit: "Quand tu étais sur terre, Je t'ai appelée à venir à Moi. Je t'ai suppliée de te mettre en règle avec Moi avant qu'il ne soit trop tard. Je t'ai visitée plusieurs fois au milieu de la nuit pour te dire combien Je t'aimais. Je t'ai cherchée avec amour, et J'ai voulu t'amener à Moi par Mon Esprit. Tu as répondu: "Oui, Seigneur, je vais Te suivre." Avec tes lèvres, tu disais que tu M'aimais, mais cela ne venait pas du cœur. Je savais où était ton cœur. Je t'ai souvent envoyé Mes messagers pour te dire de te repentir de tes péchés et de venir à Moi. Mais tu n'as pas voulu M'écouter. Je voulais t'utiliser pour aider les autres à Me trouver, mais tu as préféré le monde et non Moi. Je t'ai appelée, mais tu n'as pas voulu M'écouter, ni te repentir de tes péchés."

 

La femme dit à Jésus: "Tu Te souviens, Seigneur, que j'allais à l'église et que j'étais une bonne personne. J'ai rejoint l'église, et j'étais membre de Ton église. Je savais que Tu avais un appel pour moi, je savais que je devais obéir à cet appel à tout prix et je l'ai fait." Jésus dit: "Femme, ta vie est encore remplie de mensonges et de péchés. Je t'ai appelée, mais tu n'as pas voulu M'écouter. C'est vrai, tu étais membre d'une église, mais le fait d'être membre d'une église ne t'a pas conduite au Ciel. Tes péchés étaient nombreux et tu ne t'en repentais pas. Tu as entraîné d'autres personnes à s'égarer loin de Ma Parole. Tu ne pardonnais pas aux autres quand ils te blessaient. Tu prétendais M'aimer et Me servir quand tu étais en compagnie de chrétiens, mais le reste du temps, tu pratiquais le mensonge, la tromperie et le vol. Tu laissais agir les esprits de séduction et tu aimais ta double vie. Tu connaissais pourtant le droit et étroit chemin. Tu avais un double langage, tu parlais de tes frères et sœurs en Christ en les jugeant et en pensant que tu étais plus sanctifiée qu'eux, alors qu'il y avait de grands péchés dans ton cœur. Tu ne voulais pas écouter Mon Esprit de douceur et de compassion. Tu jugeais l'apparence extérieure d'une personne sans tenir compte du fait que plusieurs étaient des enfants dans la foi. Tu étais très dure avec eux. Oui, avec tes lèvres tu disais que tu M'aimais, mais ton cœur était éloigné de Moi. Tu connaissais les voies de Dieu et tu les comprenais. Si tu avais sincèrement servi Dieu, tu ne serais pas ici aujourd'hui. Tu ne peux pas servir satan et Dieu en même temps."

 

Jésus Se tourna vers moi et dit: "Il y en a beaucoup, dans les derniers jours qui vont abandonner la foi, donner libre accès à des esprits de séduction et servir le péché. Sortez du milieu d'eux, et séparez-vous. Ne suivez pas leur voie." Alors que nous nous éloignions, la femme commença à maudire et à insulter Jésus. Elle hurlait de rage. Nous continuâmes à marcher. J'étais très affaiblie dans mon corps. Dans la cellule suivante était un autre squelette. Je sentis l'odeur de la mort avant même d'arriver tout près. Ce squelette ressemblait aux autres. Je me demandais ce que cette âme-ci avait bien pu faire pour se perdre, sans espoir ni autre avenir que l'éternité en cet horrible lieu. Oui, l'Enfer dure toute l'éternité. Quand j'entendais les pleurs des âmes en tourments, je me mettais moi aussi à pleurer. J'entendis une femme qui parlait à Jésus des flammes du cratère. Elle citait la Parole de Dieu. "Seigneur, qu'est-ce qu'elle fait ici?" demandai-je.

 

"Écoute", me dit Jésus. La femme disait: "Jésus est le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par Lui. Jésus est la lumière du monde. Venez à Jésus et Il vous sauvera!" Quand elle parlait, plusieurs des âmes perdues qui étaient autour d'elle écoutaient. Certains la maudissaient et l'insultaient. D'autres lui disaient de se taire. D'autres encore s'écriaient: "Y a-t-il vraiment de l'espoir?" ou bien "Aide-nous, Jésus!" De grands cris de tristesse emplissaient l'atmosphère. Je ne comprenais pas ce qui se passait. Je ne savais pas pourquoi cette femme prêchait l'Évangile dans cet endroit. Le Seigneur connaissait mes pensées. "Mon enfant", me dit-Il, "J'ai appelé cette femme à l'âge de 30 ans à prêcher Ma Parole et à être un témoin de l'Évangile. J'appelle des personnes différentes dans des buts différents, pour le bon fonctionnement de Mon corps. Mais si un homme ou une femme, si un garçon ou une fille ne veulent pas de Mon Esprit, alors Je m'en éloigne. Elle a répondu à Mon appel pendant plusieurs années et elle a grandi dans la connaissance du Seigneur. Elle a entendu Ma voix et elle a fait beaucoup de bonnes choses pour Moi. Elle a étudié la Parole de Dieu, elle priait souvent et beaucoup de ses prières ont été exaucées. Elle a enseigné à beaucoup de personnes le chemin de la sainteté. Elle était fidèle dans sa maison.

 

Les années se sont écoulées jusqu'au jour où elle a découvert que son mari avait une relation avec une autre femme. Malgré le fait qu'il lui en ait demandé pardon, elle est devenue de plus en plus amère, ne voulant ni lui pardonner, ni sauver son mariage. C'est vrai que son mari s'était très mal conduit envers elle. Il avait commis un grave péché. Mais cette femme connaissait Ma Parole. Elle savait pardonner, et elle savait que dans toute tentation, il y a toujours un moyen de s'échapper. Son mari lui a demandé de lui pardonner, mais elle ne voulait pas. Au lieu de cela, la colère s'est enracinée en elle et a augmenté de plus en plus. Elle ne voulait pas Me confier ce problème. Elle devenait chaque jour de plus en plus amère. Elle disait en son cœur: "Et dire que je suis là en train de servir Dieu pendant que mon mari court après une autre femme. Tu trouves cela bien?" Me disait-elle. Je lui ai répondu: "Non, ce n'est pas bien, mais il est venu te demander pardon et t'a dit qu'il ne le fera plus jamais." Je lui ai dit: "Ma fille, regarde en toi-même, et tu verras que tu as été toi-même la cause de cette situation." "Non pas moi Seigneur," disait-elle. "Moi je suis sainte, c'est lui le pécheur." Elle ne voulait pas M'écouter. Le temps a passé. Elle ne voulait plus prier, ni lire la Bible. Elle était en colère, non seulement contre son mari, mais aussi contre ceux qui l'entouraient. Elle citait les Saintes Écritures, mais elle ne voulait pas lui pardonner. Elle ne voulait pas M'écouter. L'amertume a grandi dans son cœur et le péché a pris place. Elle a commencé à préméditer le meurtre à la place de l'amour. Et un jour, dans sa colère, elle a tué son mari ainsi que l'autre femme. Satan s'est alors complètement emparé d'elle et elle s'est suicidée."

 

Je regardais cette âme perdue qui avait abandonné Christ et condamné son âme pour toujours au feu et au tourment. Je l'entendis répondre à Jésus: "Je veux pardonner maintenant, Seigneur. Fais-moi sortir. Je vais T'obéir maintenant. Tu vois, Seigneur, je prêche Ta Parole maintenant. Dans une heure des démons vont venir me prendre pour me tourmenter encore plus. Ils vont me torturer pendant des heures. Parce que je prêchais Ta Parole, mes tourments sont pires. Seigneur, je T'en supplie, laisse-moi sortir!" Je pleurai avec cette femme qui était dans sa cellule, et demandai au Seigneur de me garder de toute amertume dans mon cœur. "Seigneur Jésus, ne permets pas que je laisse la haine entrer dans mon cœur." Disais-je. "Viens, avançons," me dit-Il. Dans le puits suivant, il y avait l'âme d'un homme revêtu de son squelette qui criait à Jésus en pleurant: "Seigneur, aide-moi à comprendre pourquoi je suis ici!" "Silence! Tais-toi!" lui dit Jésus, "tu sais très bien pourquoi tu es ici." "Laisse-moi m'en aller et je serai bon", supplia-t-il. "Même en Enfer, tu mens encore", lui dit le Seigneur.

 

Jésus se tourna vers moi et dit: "Cet homme avait 23 ans quand il est arrivé ici. Il ne voulait pas entendre Mon Évangile. Il a entendu plusieurs fois Ma Parole, et venait souvent dans Ma maison. Je l'ai invité, par Mon Esprit, à recevoir le salut, mais il a préféré le monde et ses plaisirs. Il aimait boire, et ne voulait pas écouter Mon appel. Il a été élevé dans l'église mais ne voulait pas se confier en Moi. Un jour, il M'a dit: "Je Te donnerai ma vie un jour, Jésus." Mais ce jour n'est jamais venu. Une nuit, après une soirée de fête, il a eu un accident de voiture et il a été tué. Satan l'avait trompé jusqu'à la fin. Il a été tué sur le coup. Il n'avait pas voulu écouter Mon appel. D'autres personnes ont également trouvé la mort dans cet accident. Le travail de satan est de tuer, de voler et de détruire. Si seulement ce jeune homme avait écouté! Satan voulait l'âme de cet homme, et il l'a détruite par la négligence, le péché et la boisson forte. Beaucoup de foyers et de vie sont détruites chaque année à cause de l'alcool."

 

Si seulement les hommes pouvaient réaliser que la luxure et les plaisirs du monde ne durent qu'un temps. Si vous venez au Seigneur Jésus, Il vous délivrera de l'esclavage de la boisson. Criez à Jésus, Il vous entendra et vous aidera. Il sera votre ami. Rappelez-vous qu'Il vous aime et qu'Il a aussi le pouvoir de pardonner vos péchés. Quant à vous, chrétiens qui êtes mariés, Jésus vous donne un avertissement: Ne commettez pas d'adultère. La convoitise d'une personne du sexe opposé, même si vous ne commettez pas d'adultère avec elle, est un adultère dans votre cœur. Jeunes gens, gardez-vous de la drogue et du sexe. Si vous avez péché, Dieu vous pardonnera. Faites appel à Lui maintenant pendant qu'il est encore temps. Cherchez à rencontrer des chrétiens matures, forts dans l'esprit et demandez-leur si vous pouvez leur confier vos problèmes. Vous serez tellement heureux d'avoir pris le temps de le faire dans ce monde ci, avant qu'il ne soit trop tard. Satan vient comme un ange de lumière pour tromper l'humanité. Pas étonnant que les péchés du monde aient induit en tentation ce jeune homme, bien qu'il ait connu la Sainte Parole de Dieu. Encore une petite soirée, pensait-il. Jésus comprendra bien! Mais la mort est sans pitié. Il était trop tard. Il avait attendu trop longtemps.

 

Je regardais l'âme de cet homme et cela me rappelait mes propres enfants. "Oh Seigneur, puissent-ils Te servir!" Je sais que plusieurs d'entre vous qui lisez ceci, avez des bien-aimés et peut-être même des enfants que vous n'aimeriez pas voir aller en Enfer. Parlez-leur de Jésus avant qu'il ne soit trop tard. Dites-leur de se repentir de leurs péchés. Dites-leur que Dieu leur pardonnera et les sanctifiera. Pendant des jours, j'étais obsédée par les pleurs de cet homme. Je n'oublierai jamais les cris de ses amers regrets. Je me souvenais de la chair en lambeaux qui se consumait dans les flammes. Je ne pourrai jamais oublier toute cette chair en décomposition, l'odeur de la mort, les cavités vides à l'emplacement des yeux, les âmes grisâtres et les vers qui grouillaient sur leurs os. Ce jeune homme tendait ses bras vers Jésus plaintivement, tandis que nous avancions vers un autre cratère. "Seigneur", priai-je, "donne-moi la force d'avancer." J'entendis la voix d'une femme qui pleurait désespérément. Les cris de la mort étaient partout. Nous arrivâmes au puits dans lequel se trouvait cette femme. Elle implorait Jésus de toute son âme afin qu'Il la sorte de là. "Seigneur", dit-elle, "ne suis-je pas restée suffisamment longtemps dans ce lieu? Mon tourment est plus que je ne peux supporter. S'il Te plaît, Seigneur, fais-moi sortir." Des sanglots secouaient sa carcasse et il y avait une grande peine dans sa voix. Je savais qu'elle souffrait beaucoup.

 

Je demandai: "Jésus, n'y a-t-il rien que Tu puisses faire?" Alors Jésus s'adressa à la femme: "Quand tu étais sur la terre, Je t'ai appelée, et appelée encore pour que tu viennes à Moi. Je t'ai suppliée de te mettre en règle avec Moi, de pardonner aux autres, de faire le bien, et de te garder du péché. Je t'ai même visitée pendant la nuit et attirée par Mon Esprit plusieurs fois. Avec tes lèvres, tu disais que tu M'aimais, mais ton cœur était éloigné de Moi. Ne savais-tu pas que rien n'est caché devant Dieu? Tu as trompé les autres, mais Moi tu ne pouvais pas Me tromper. J'ai encore envoyé des personnes vers toi pour te dire de te repentir. Mais tu n'as voulu ni entendre, ni voir, et tu t'es fâchée en les renvoyant. Je t'ai placée là où tu pouvais entendre Ma Parole, mais tu n'as pas voulu Me donner ton cœur. Tu n'avais aucun regret, ni aucune honte de ta manière d'agir. Tu as endurci ton cœur et tu M'as tourné le dos. Maintenant, tu es perdue et défaite pour toujours. Tu aurais dû M'écouter." A ces mots, elle se tourna vers Jésus et commença à maudire Dieu et à L'insulter. Je sentis la présence des mauvais esprits et je sus que c'était eux qui insultaient et maudissaient. Combien c'est triste d'être perdu pour l'éternité en Enfer. Résistez au diable tandis que vous pouvez encore, et il fuira loin de vous. Jésus dit: "Le monde et tout ce qu'il renferme passera, mais Mes paroles ne passeront point."

 

6- Le tunnel de la peur

 

J'essayais de me remémorer les messages que j'avais entendus prêcher sur l'Enfer, mais je n'avais encore jamais entendu de choses aussi terribles que celles que le Seigneur m'avait montrées ici. L'Enfer était infiniment plus horrible que ce que quiconque pourrait penser ou imaginer. Cela m'a fait mal de savoir que les âmes qui se trouvent actuellement dans les tourments en Enfer y seront pour toute l'éternité. Car il n'y a aucun moyen d'en sortir. Je suis déterminée à faire tout ce qui est en mon pouvoir pour sauver les âmes de ces horreurs. Il faut que je prêche l'Évangile à tous ceux que je rencontre, car l'Enfer est un endroit effrayant et ce que je dis est la vérité. Réalisez-vous bien ce que je suis en train de dire? Si les pécheurs ne se repentent pas et s'ils ne croient pas à l'Évangile, ils finiront certainement dans ce lieu. Croyez à Jésus et demandez-Lui de vous sauver de vos péchés. Lisez l'Évangile de Jean, de la première à la dernière page, afin de mieux comprendre ce que c'est que l'Enfer et l'après mort. Pendant que vous lisez, priez pour que Jésus entre dans votre cœur et vous lave de vos péchés, avant qu'il ne soit trop tard.

 

Jésus et moi parcourions l'Enfer. Le chemin était brûlé, la terre était sèche, craquelée et aride. Je regardai en bas les rangées des fosses aussi loin que je pouvais voir. J'étais très fatiguée. Tout mon être était brisé à cause de tout ce que j'avais vu et entendu, pourtant je m'attendais à voir pire devant. "Jésus, donne-moi le courage de continuer," criai-je. Tandis que Jésus me conduisait, je marchais tout proche derrière Lui. J'étais très angoissée à cause des choses effrayantes que j'avais vues. Je me demandais intérieurement si le monde allait me croire. Je jetai un coup d'œil à ma gauche, à ma droite et derrière moi. Il y avait des puits de feu à perte de vue. J'étais encerclée par le feu, les flammes et par les âmes qui se consumaient. Devant des horreurs pareilles, je hurlais de terreur. L'horreur et la réalité de ce que je voyais étaient plus que je pouvais supporter. "Terre, repens-toi!" m'écriai-je. Des sanglots énormes me secouaient tandis que je continuais à marcher avec Jésus. Je me demandais ce qui nous attendait devant. Je me demandais aussi ce que ma famille et mes amis faisaient. Comme je les aimais! Je me souvenais comment j'avais péché avant de revenir à Jésus et je remerciai Dieu d'être retournée à Lui avant qu'il n'ait été trop tard.

 

Jésus me dit: "Nous allons maintenant nous introduire dans un tunnel qui va nous emmener dans le ventre de l'Enfer. L'Enfer ressemble à un corps humain étendu au centre de la terre. Le corps est couché sur le dos, avec les deux bras et les deux jambes écartés. De même qu'il existe un corps de croyants, de même l'Enfer a un corps de péché et de mort. Et comme le corps de Christ s'édifie jour après jour, de même le corps de l'Enfer se construit quotidiennement." Sur le chemin qui nous menait au tunnel, nous traversions des puits en flammes d'où sortaient les cris et les gémissements des condamnés qui résonnaient dans mes oreilles. Plusieurs d'entre eux criaient à Jésus à notre passage. D'autres essayaient de s'extirper des puits en feu dans le but d'atteindre Jésus, mais ils n'y parvenaient pas. Trop tard! Trop tard! Mon cœur pleurait.

 

Pendant notre marche, la tristesse se lisait de façon permanente sur le visage de Jésus. Je me souvins qu'en observant les puits de feu, cela me faisait penser aux nombreuses fois où nous avions fait un "barbecue" en plein air, et comment les braises restaient rouges et brûlantes pendant des heures. C'était exactement comme ce que je voyais en Enfer. J'étais si reconnaissante quand nous sommes rentrés dans le tunnel, car je me disais que ce ne serait peut-être pas aussi affreux que les puits. Mais combien je me trompais! Dès que nous fûmes à l'intérieur, je commençai à voir de gros serpents, d'énormes rats et de nombreux esprits mauvais se sauver en courant, hors de la présence du Seigneur. Les serpents sifflaient contre nous, et les rats poussaient des cris aigus. Il y avait toutes sortes de bruits diaboliques. Des vipères et des ombres noires étaient tout autour de nous. Jésus était la seule lumière visible dans le tunnel. Je me serrais contre Lui du mieux que je le pouvais.

 

De petits démons et des diables étaient de part et d'autres de cette caverne et se promenaient dans tous les recoins du tunnel. Par la suite, j'ai découvert que ces mauvais esprits se rendaient sur la terre pour y accomplir les ordres de satan. Percevant ma peur de cet endroit noir, humide et sale, Jésus dit: "N'aie pas peur, nous arrivons bientôt au bout du tunnel. Il faut que Je te montre ces choses. Viens, suis-Moi." Des serpents géants rampaient devant nous. Certains d'entre eux mesuraient environ dix mètres de long et un mètre de diamètre. Des odeurs repoussantes flottaient en forte concentration dans l'air, et les esprits méchants étaient partout. Jésus me dit: "Nous arriverons bientôt dans le ventre de l'Enfer. Cette partie de l'Enfer mesure vingt-sept kilomètres de haut et cinq kilomètres de diamètre." Jésus me donna les dimensions exactes. Je vais essayer de faire de mon mieux pour décrire ce que j'ai vu et entendu. Je le ferai pour la gloire du Père, pour la gloire du Fils et pour la gloire du Saint Esprit. Que la volonté de Dieu soit faite. Je sais que Jésus m'a montré toutes ces choses afin que j'avertisse les hommes et les femmes de ce monde, afin qu'à tout prix ils puissent éviter l'Enfer. Chers amis, si vous lisez ceci et que vous ne connaissez pas Jésus, arrêtez-vous tout de suite, repentez-vous de vos péchés et invitez Jésus à devenir votre Sauveur!

 

7- Les activités en Enfer

 

Devant nous je pouvais distinguer une faible lumière jaune. Jésus et moi étions sortis du tunnel de la peur, et étions maintenant sur une corniche sale et poussiéreuse qui offrait une vue panoramique sur le ventre de l'Enfer. Aussi loin que je pouvais voir, une multitude d'activités se déroulaient dans le centre (le ventre) de l'Enfer. Nous nous y arrêtâmes et Jésus dit: "Je vais te faire parcourir le ventre de l'Enfer, et te révéler beaucoup de choses. Viens, suis-Moi." Nous reprîmes alors tous deux notre marche. Jésus dit: "Il y a beaucoup de terreurs plus loin. Elles ne sont pas le produit d'une quelconque imagination, elles sont vraies. Assure-toi de dire à tes lecteurs que les puissances démoniaques sont des réalités. Dis-leur également que satan existe vraiment, ainsi que les puissances des ténèbres. Mais dis-leur aussi de ne pas désespérer, car si Mon peuple sur qui est invoqué Mon nom s'humilie et prie et se détourne de ses mauvaises voies, alors Je l'écouterai des cieux et Je le guérirai, lui et son pays. Aussi vrai que le Ciel est une réalité, l'Enfer est aussi une réalité."

 

Dieu veut que vous ayez cette connaissance de l'Enfer, et Il veut vous sauver de cet endroit. Dieu veut que vous sachiez que vous avez une issue de secours. Ce chemin c'est Jésus-Christ le Sauveur de votre âme. Souvenez-vous que seuls ceux dont les noms sont inscrits dans le "Livre de vie de l'Agneau" seront sauvés. Nous arrivâmes à la première activité dans le ventre de l'Enfer. C'était à la droite du lieu par où nous étions entrés et au-dessus d'une petite colline dans un recoin sombre de l'Enfer. Je me remémorai les paroles du Seigneur quand Il me disait: "Par moments, il te semblera que Je t'aurai abandonnée, mais ce ne sera pas le cas. Souviens-toi que J'ai tout pouvoir dans le Ciel et sur la terre. Certaines fois, les esprits méchants et les âmes perdues ne nous verront même pas, et ne se rendront pas compte de notre présence. N'aie pas peur, ce que tu verras est vrai. Ces choses se produisent maintenant, et elles se poursuivront jusqu'à ce que la mort et l'Enfer soient jetés dans l'étang de feu." Lecteur! Assure-toi que ton nom soit bien inscrit dans le Livre de vie de l'Agneau!

 

Devant nous, je pouvais entendre la voix et les plaintes d'une âme en proie aux tourments. Nous grimpâmes sur la petite colline et nous regardâmes autour de nous. Une lumière remplit l'endroit et je pus ainsi mieux voir. Des cris comme jamais vous n'auriez pu imaginer remplissaient l'air. C'était les cris d'un homme. "Écoute-Moi", dit Jésus. "Tout ce que tu vas voir et entendre est bien réel. Prenez garde, vous prédicateurs de l'Évangile, car ces choses sont fidèles et vraies. Réveillez-vous, Évangélistes, Prédicateurs et Enseignants de Ma Parole, vous tous qui avez été appelés à prêcher l'Évangile du Seigneur Jésus-Christ. Si vous péchez, repentez-vous, sinon vous périrez pareillement".

 

Nous nous avançâmes jusqu'à nous trouver à moins de cinq mètres de l'endroit où se déroulait cette activité. Je vis de petites silhouettes en vêtements sombres qui marchaient autour de ce qui semblait être une sorte de caisse. En observant mieux, je vis que la caisse en question n'était autre qu'un cercueil et que les silhouettes qui tournaient autour étaient des démons. Oui, c'était un vrai cercueil, et il y avait douze démons qui marchaient autour. Pendant qu'ils marchaient, ils chantaient et riaient. Chacun d'eux tenait une lance aiguisée qu'il enfonçait hardiment dans le cercueil à travers de petites ouvertures qui étaient faites tout autour. Un sentiment de terreur régnait dans l'air, et je tremblais à la vue de tout ceci. Jésus connaissait mes pensées, car Il dit: "Enfant, il y a beaucoup d'âmes en tourment à cet endroit, et il y a différents types de tourments pour ces âmes. La punition est plus grande pour ceux qui ont une fois prêché l'Évangile et qui sont retournés ensuite dans le péché, ou pour ceux qui n'ont pas obéi à l'appel de Dieu pour leur vie."

 

J'entendis un cri si désespéré qu'il remplit mon cœur de désespoir. Quelqu'un hurlait: "Plus d'espoir, plus d'espoir!" Le cri désespéré provenait du cercueil. C'était des gémissements de regrets qui ne finissaient plus. "Dieu, comme c'est affreux!" Dis-je. "Viens", dit Jésus, "approchons-nous". Il s'avança jusqu'au cercueil et se pencha au-dessus pour regarder à l'intérieur. Je Le suivis et je fis de même. Apparemment les mauvais esprits ne pouvaient pas nous voir. Une brume grise sale remplissait l'intérieur du cercueil. C'était l'âme d'un homme. Tandis que je regardais, les démons se mirent à enfoncer leurs lances dans l'âme de l'homme qui était dans le cercueil. Je n'oublierai jamais les souffrances de cette âme. Je criai à Jésus: "Fais le sortir, Seigneur, fais-le sortir!" Le tourment de son âme était quelque chose de terrible à voir. Si seulement il pouvait être libéré. J'attrapai la main de Jésus et le suppliai de faire sortir l'homme du cercueil.

 

"Reste en paix, Mon enfant, calme-toi", me dit Jésus. Au son de la voix de Jésus, l'homme nous vit. Il implora alors le Seigneur: "Seigneur, Seigneur, laisse-moi sortir; aie pitié de moi!" Je baissai le regard et vis une masse ensanglantée. Devant mes yeux se trouvait une âme et dans cette âme un cœur humain. Du sang jaillissait de ce cœur. Les coups de lance qui s'enfonçaient, transperçaient littéralement son cœur. "Seigneur", supplia l'homme, "je Te servirai maintenant. S'il Te plaît, laisse-moi sortir!" Je savais que cet homme sentait cruellement chaque coup de lance qui transperçait son cœur. "Il est tourmenté ainsi jour et nuit", dit le Seigneur. "Il a été placé ici par satan et c'est satan qui le tourmente." L'homme s'écria: "Seigneur, je prêcherai maintenant le vrai Évangile. Je parlerai du péché et de l'Enfer. Mais je t'en prie, fais-moi sortir!"

 

Jésus dit: "Cet homme était un prédicateur de la Parole de Dieu. Il fut un temps où il M'a servi de tout son cœur et a conduit beaucoup de personnes au salut. Certains de ceux qui se sont tournés vers Moi par son intermédiaire Me servent encore aujourd'hui, des années après. Les plaisirs de la chair et la séduction des richesses l'ont égaré. Il a permis à satan de dominer sur lui. Il avait une grande église, une belle voiture et de gros revenus. Il a commencé à voler les offrandes de l'église, et à enseigner des mensonges. La plupart du temps, il prêchait des demi-mensonges et des demi-vérités. Il n'a pas voulu Me laisser le corriger. J'ai envoyé Mes messagers vers lui pour lui dire de se repentir et de prêcher la vérité, mais il a préféré les plaisirs de cette vie à la vie de Dieu. Il savait très bien enseigner la vérité telle que révélée dans la Bible. Avant qu'il ne meurt, il est allé jusqu'à déclarer que le baptême du Saint-Esprit était un mensonge et que ceux qui disaient avoir le Saint-Esprit étaient des hypocrites. Il disait qu'un ivrogne pouvait aller au Ciel sans repentance.

 

Il disait que Dieu n'enverrait personne en Enfer, et que Dieu était trop bon pour cela. Il a amené beaucoup de gens bien loin de la grâce du Seigneur. Il a même dit qu'il n'avait pas besoin de Moi, car il était lui-même comme un dieu. Il est allé si loin qu'il a même tenu des conférences pour enseigner cette fausse doctrine. Il a foulé aux pieds Ma Sainte Parole. Pourtant J'ai continué de l'aimer. Mon enfant, mieux vaut ne jamais M'avoir connu, que de M'avoir connu et être rétrograde dans Mon service," dit le Seigneur. "Si seulement il T'avait écouté, Seigneur", m'écriai-je. "Si seulement il s'était soucié de son âme, et de celle des autres!" "Il ne M'a pas écouté. Quand J'appelais, il ne voulait pas M'entendre. Il aimait la vie facile. Je l'ai appelé et appelé à la repentance, mais il n'a pas voulu revenir à Moi. Un jour, il a été tué et il est arrivé en Enfer. Maintenant satan le tourmente pour avoir, pendant un temps, prêché Ma Parole et sauvé des âmes pour Mon royaume. C'est cela son tourment".

 

J'observai les démons pendant qu'ils continuaient de tourner autour du cercueil. Le cœur de l'homme battait et du vrai sang coulait de son cœur. Jamais je n'oublierai ses cris de désespoir et de douleur. Jésus regardait l'homme dans le cercueil avec une grande compassion et dit: "Le sang de nombreuses âmes perdues est sur les mains de cet homme. Plusieurs d'entre elles se trouvent ici dans les tourments, en ce moment même." Le cœur brisé, Jésus et moi nous nous avançâmes plus loin. Au moment où nous le quittâmes, un autre groupe de démons survint au-dessus du cercueil. Ils mesuraient environ un mètre de haut et étaient vêtus de noir, avec des capuches noires sur leurs visages. Ils venaient prendre la relève pour tourmenter cette âme. Je pensais à la manière dont l'orgueil en chacun de nous, nous empêche parfois de reconnaître nos erreurs et de demander pardon. Nous refusons de nous repentir et de nous humilier, et nous continuons comme si nous étions les seuls à avoir toujours raison. Mais écoutez, mes amis, l'Enfer est une réalité. Je vous en supplie, n'allez pas dans ce lieu!

 

Alors Jésus me montra une horloge géante, qui s'étendait sur le monde entier. Et j'entendais son tic-tac. L'aiguille de l'heure s'approchait du douze et l'aiguille des minutes s'arrêta trois minutes avant le douze. Furtivement l'aiguille des minutes bougeait vers l'Heure. Comme elle bougeait, le bruit de l'aiguille devint de plus en plus fort et semblait remplir la terre entière. Dieu parla comme le son d'une trompette, et Sa voix ressemblait au bruit de grandes eaux: "Écoutez et entendez ce que l'Esprit dit aux Églises", dit-Il. "Soyez prêts, car au moment où vous n'y penserez pas, Je reviendrai. J'entends le tic-tac de l'horloge. Il est minuit. L'Époux vient pour Son Épouse."

 

Êtes-vous prêts pour le retour de Christ, mes amis? Ou bien, êtes-vous comme ceux qui disent: "Pas aujourd'hui Seigneur!" Voulez-vous venir à Lui et être sauvés? Voulez-vous Lui donner votre cœur aujourd'hui? Sachez que Jésus peut et veut vous sauver de tout mal si vous faites appel à Lui aujourd'hui et si vous vous repentez. Priez pour votre famille et pour vos bien-aimés afin qu'ils viennent à Christ avant qu'il ne soit trop tard. Écoutez ce que Jésus dit: "Je te protègerai du mal, Je te garderai dans toutes tes voies et Je te sauverai. Je sauverai tes bien-aimés. Viens à Moi aujourd'hui et tu auras la vie." Avec beaucoup de larmes, je prie pour que vous tous qui lisez ce témoignage, vous réalisiez la vérité avant qu'il ne soit trop tard. L'Enfer, c'est pour l'éternité. Je fais de mon mieux pour vous révéler ce que j'ai vu et entendu. Je sais que ces choses sont vraies. Pendant que vous lisez la suite de ce livre, je prie que vous vous repentiez et que vous acceptiez Jésus-Christ comme votre Sauveur personnel. J'entendis le Seigneur dire: "C'est l'heure de partir. Nous reviendrons demain."

 

8- Le ventre de l'Enfer

 

La nuit suivante, Jésus et moi retournâmes en Enfer. Nous entrâmes tout d'abord dans un immense espace ouvert. Aussi loin que je pouvais voir, des activités diaboliques se déroulaient. Nous étions au centre d'un grand nombre de ces activités. À seulement trois mètres de l'endroit où nous nous trouvions, je remarquai qu'il se passait une activité étrange, étrange surtout à cause des nombreuses silhouettes diaboliques et des esprits démoniaques qui s'activaient là à cet endroit et tout autour. La scène semblait extraite d'un film d'horreur. À perte de vue, il y avait des âmes en tourment, et le diable et ses anges accomplissaient leurs œuvres. Des gémissements d'agonie et de désespoir se faisaient entendre dans la semi obscurité.

 

"Enfant", dit Jésus, "satan est à la fois celui qui trompe les hommes sur la terre et celui qui tourmente les âmes en Enfer. Beaucoup de puissances démoniaques que l'on voit ici montent aussi parfois sur la terre, pour blesser, pour affliger et pour tromper. Je vais te montrer des choses qui jamais encore n'ont été vues avec autant de détails. Certaines choses que tu verras se passent dans le présent, tandis que d'autres vont arriver dans le futur." Je regardais à nouveau devant moi. Le sol était éclairé d'une lumière de couleur brune, et était sans vie, sans herbe, et sans verdure d'aucune sorte. Tout était mort ou en train de mourir. Certains endroits étaient froids et humides, tandis que d'autres étaient chauds et secs. Partout on sentait cette odeur putride de brûlé et de chair en décomposition, mêlée à des odeurs d'abats, de détritus et de moisi.

 

"Satan se sert de toutes sortes de pièges et de filets pour tromper le peuple de Dieu", me dit Jésus. "Au cours de nos voyages en Enfer, Je te montrerai un grand nombre des ruses et de plans insidieux du diable." Nous avions seulement fait quelques mètres lorsque j'aperçus une chose sombre, noire, se dessiner de façon inquiétante devant nous. Cela semblait se mouvoir de bas en haut, se contracter et se gonfler. Et chaque fois que cela bougeait, cela dégageait une affreuse puanteur, une odeur infecte, pire que les odeurs habituelles qui remplissaient l'atmosphère de l'Enfer. Je vais essayer de vous expliquer ce que j'ai vu, le mieux que je peux. Tandis que l'objet énorme et noir continuait de se contracter et de se relâcher en expulsant ses odeurs immondes, je remarquai quelque chose de couleur sombre qui ressemblait à des cornes, et qui sortait de cet objet pour se diriger vers le haut, sur la terre. Je m'aperçus que c'était un énorme cœur noir et qu'il y avait plusieurs entrées. Un affreux pressentiment me saisit. Connaissant mes pensées, Jésus me dit: "N'aie pas peur. Ceci est le cœur de l'Enfer. Plus tard nous le traverserons. Pour l'instant nous allons nous rendre dans la prison de l'Enfer."

 

La prison de l'Enfer était constituée de cellules disposées en cercle dans le ventre de l'Enfer. Les cellules avaient une hauteur de 27 kilomètres. Je levai les yeux et je vis qu'il y avait un grand fossé brun entre les cellules et le fond ou ventre de l'Enfer. J'avais l'impression que le fossé avait 1m 83 de profondeur, et je me demandais comment j'allais pouvoir le traverser. Je ne me rappelais plus que nous étions en hauteur sur une corniche, au premier étage des cellules. La corniche se présentait comme une passerelle autour des cellules et aussi comme un bon endroit qui offrait une vue générale du centre de l'Enfer. "Ces choses sont fidèles et véritables", me dit Jésus. "La mort et l'Enfer seront un jour jetés dans l'étang de feu. En attendant, c'est ici l'endroit qui tient lieu d'Enfer. Ces cellules continueront d'être là, bourrées d'âmes pécheresses, tourmentées et souffrantes. J'ai donné Ma vie pour que vous n'ayez pas à venir ici. Ces horreurs sont réelles, mais la miséricorde de Mon Père est aussi réelle. Si vous Le laissez agir, Il vous pardonnera. Criez à Lui, en Mon nom, aujourd'hui même".

 

9- Les cellules de l'Enfer

 

Nous étions donc, Jésus et moi, sur une corniche du premier étage des cellules. La corniche mesurait environ 1m 30 de large. Je levai les yeux, et aussi haut que je pouvais voir, il y avait d'autres corniches en grand cercle, autour de ce qui ressemblait à un puits géant. À côté de la corniche ou passerelle, il y avait des cellules qui avaient été creusées dans la terre. Ces cellules, comme celles d'une prison, étaient en une rangée. Une soixantaine de centimètres de crasse les séparait les unes des autres. Jésus me dit: "Cette prison a environ 27 kilomètres de hauteur, à partir du fond de l'Enfer. Ici, dans ces cellules, il y a de nombreuses âmes qui ont pratiqué la sorcellerie ou l'occultisme. Certaines ont été des sorciers, des médiums, des trafiquants de drogue, des adorateurs d'idoles, ainsi que des personnes mauvaises ayant des esprits familiers. Ce sont les âmes qui ont commis les pires abominations à l'égard de Dieu. Plusieurs d'entre elles se trouvent ici depuis des centaines d'années. Ce sont celles qui ne se sont pas repenties, particulièrement celles qui ont trompé les gens et les ont détournés de Dieu. Ces âmes ont commis de grandes iniquités contre le Seigneur et Son peuple. Le mal et le péché étaient leur amour et leur passion."

 

Tandis que je suivais le Seigneur le long de la passerelle, je jetai un coup d'œil en direction du centre de l'Enfer, où se déroulaient la majorité des activités. Une faible lumière remplissait le centre en permanence et je pouvais discerner les mouvements de nombreuses silhouettes. Devant nous, à perte de vue, il y avait des cellules. Je pensais que les tourments des âmes dans ces prisons ne pouvaient certainement pas être plus horribles que ceux des âmes des puits de feu. Tout autour de nous, j'entendais les cris, les pleurs et les gémissements des condamnés dans ces cellules. Je commençai à être très malade et une grande tristesse remplit mon cœur. Jésus me dit: "Je ne t'ai pas laissé entendre ces cris jusqu'à présent, mon enfant. Mais maintenant, Je vais te montrer comment satan est venu pour voler, tuer et détruire. Ici en Enfer, il y a différents tourments pour différentes âmes. Satan leur administre ce supplice jusqu'au jour du jugement où la mort et l'Enfer seront jetés dans l'étang de feu. D'ailleurs, un lac de feu passe à travers l'Enfer de temps en temps."

 

Comme nous avancions le long de la corniche, des bruits s'amplifièrent puissamment. De grands cris venaient de l'intérieur des cellules. Alors que je marchais serrée contre Jésus, Il s'arrêta en face de la troisième cellule. Une lumière forte éclairait l'intérieur de la cellule. Dans la cellule une vieille dame était assise sur un rocking-chair, se balançant et criant à se briser le cœur. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai été choquée de constater que cette femme était vraiment une personne avec un corps. La cellule était complètement vide, à l'exception de cette femme sur une chaise à bascule. Les murs de la cellule étaient construits avec de la terre glaise et de la saleté, coulées dans la terre. La porte d'entrée occupait tout le devant de la cellule. Elle était faite de métal noir avec des barreaux de fer et une serrure. Du fait de l'écartement important des barreaux, nous avions, Jésus et moi, une vue presque complète sur l'intérieur de la cellule.

 

La couleur de la vieille femme ressemblait à de la cendre de chair mélangée à une teinture grisâtre. La vieille dame se balançait d'avant en arrière et des larmes coulaient le long de ses joues. Je voyais, à son expression d'agonie, qu'elle était dans une profonde douleur et qu'elle souffrait un grand tourment intérieur. Je me demandai ce qu'elle avait pu faire pour être emprisonnée ici. Tout à coup, là devant mes yeux, elle commença à se métamorphoser. Premièrement elle passa de la forme d'un très très vieux monsieur à celle d'une jeune femme, puis à celle d'une femme d'âge moyen. Enfin elle redevint la vieille femme que j'avais vue au début. Sous le choc, je la regardais pendant qu'elle opérait tous ces changements, les uns après les autres.

 

Quand elle aperçut Jésus, elle s'écria: "Seigneur, aie pitié de moi. Fais-moi sortir de ce lieu de tourments!" Elle se pencha en avant, le plus loin possible, pour essayer d'atteindre Jésus, mais elle n'y parvint pas. La métamorphose continua, même ses vêtements changeaient. Ainsi elle s'habilla en homme, puis en jeune fille, en femme d'âge moyen et elle finit en vêtements de vieille dame. Toutes ces transformations ne semblaient prendre que quelques minutes. Je demandai à Jésus: "Pourquoi, Seigneur?" À nouveau elle s'écria: "Oh, Seigneur, fais-moi sortir d'ici avant qu'ils ne reviennent." Elle était alors debout, sur l'avant de sa cellule, agrippant les barreaux en serrant les poings. Elle disait: "Je sais que Ton amour est réel. Je sais que Ton amour est vrai. Laisse-moi sortir." Alors que la femme criait de terreur, je vis que quelque chose commençait à déchirer la chair de son corps. "Elle n'est pas ce qu'elle semble être en apparence", dit le Seigneur.

 

La femme se rassit dans la chaise et commença à se balancer. Mais cette fois, c'était seulement un squelette qui était assis dans le rocking-chair. Un squelette avec un brouillard crasseux à l'intérieur. Quelques minutes plus tôt, elle avait un corps, elle était habillée, et maintenant elle n'était plus qu'un tas d'os noirs, brûlés, avec des cavités vides à la place des yeux. L'âme de cette femme gémissait et criait sa repentance à Jésus, mais il était trop tard. "Sur terre", me dit Jésus, "cette femme était une sorcière et une adoratrice de satan. Non seulement elle pratiquait la sorcellerie, mais elle l'enseignait à d'autres. Quand elle était enfant, les membres de sa famille faisaient de la magie noire. Ils préféraient les ténèbres à la lumière. Plusieurs fois Je l'ai appelée à la repentance, mais elle se moquait de Moi en disant: "Ça me plaît de servir satan. Je veux rester à son service". Elle rejetait la vérité et ne voulait pas se repentir de sa méchanceté. Elle a détourné beaucoup de gens du Seigneur. Certains d'entre eux sont avec elle en Enfer aujourd'hui. Si elle s'était repentie, Je l'aurais sauvée, ainsi que plusieurs membres de sa famille, mais elle ne voulait pas écouter. Satan a trompé cette femme en lui faisant croire qu'elle recevrait un royaume propre à elle comme récompense pour l'avoir servi. Il lui a dit qu'elle ne mourrait jamais, mais qu'elle vivrait avec lui pour toujours. Elle est morte en glorifiant satan. En arrivant ici, elle a réclamé son royaume. Satan, le père du mensonge, lui a ri au nez en lui disant: "Penses-tu que je vais partager mon royaume avec toi? Le voilà ton royaume!" Et il l'a enfermée dans cette cellule et la tourmente jour et nuit.

 

Sur terre cette femme enseignait beaucoup de sorciers qui pratiquaient la magie blanche et la magie noire. L'un de ses tours de magie était de se métamorphoser en jeune femme, en femme d'âge moyen, en vieille femme et même en vieil homme. C'était amusant en ce temps-là d'opérer ces changements et d'effrayer les sorciers de moindre rang, avec sa puissance. Aujourd'hui elle souffre les douleurs de l'Enfer et sa chair est déchiquetée à chaque métamorphose. Actuellement, elle n'a plus la capacité de les contrôler, et elle continue indéfiniment à se transformer, passant d'une forme à l'autre, mais sa forme véritable c'est une âme souillée dans son squelette. Satan se sert d'elle pour accomplir ses desseins diaboliques. Il se moque d'elle par ses sarcasmes. Aussi souvent que possible, elle est amenée devant satan qui la torture pour son plaisir. Je l'ai appelée à Moi de nombreuses fois, et Je l'aurais sauvée. Mais elle ne voulait pas de Moi. Maintenant, elle supplie pour obtenir le pardon. Mais il est trop tard; elle est perdue et sans espoir."

 

Je regardais cette femme, perdue pour toujours dans les souffrances et la douleur, et bien qu'elle ait été une femme méchante, mon cœur fut brisé de compassion. "Seigneur, que c'est affreux!" disais-je en larmes. Puis, bientôt, et comme si Jésus et moi n'existions pas, un démon brun sale, aux ailes cassées, ayant la taille et l'aspect d'un grand ours, arriva devant la porte de sa cellule. Il ouvrit la porte à l'aide d'une clé. Il faisait de grands bruits comme pour l'effrayer. La femme hurlait de terreur tandis qu'il commençait à l'attaquer et à la pousser hors de sa cellule. "Ce démon la tourmente souvent", dit Jésus. J'observais pendant qu'on la traînait hors de la cellule pour l'amener ailleurs. "Seigneur", demandai-je, "n'y a-t-il rien que nous puissions faire?" J'avais tellement pitié d'elle. "Il est trop tard", répliqua Jésus, "il est trop tard".

 

10- Les horreurs de l'Enfer

 

Je comprends pourquoi les gens de ces cellules du ventre de l'Enfer étaient différents de ceux qui se trouvaient ailleurs dans d'autres tourments. Il y a beaucoup d'autres choses que je n'ai pas comprises. J'ai simplement écouté Jésus et j'ai fait un rapport de tout ce que j'ai entendu et vu, pour la gloire de Dieu. À perte de vue les cellules semblaient disposées en un cercle sans fin. Il y avait une âme par cellule. Des gémissements, des plaintes, des soupirs et grincements s'échappaient des cellules tandis que nous passions devant elles. Nous n'étions pas allés loin, lorsque Jésus s'arrêta devant une autre cellule. Au moment où nous jetâmes un coup d'œil à l'intérieur, une lumière apparut, celle que produisait Jésus. J'étais debout et je regardais une âme que je savais être dans un grand tourment. C'était une autre femme, et elle avait une couleur d'un bleu gris. Sa chair était morte, et les parties qui se décomposaient tombaient de ses os. Ses os étaient tout brûlés et d'un noir profond. Elle portait sur elle des petits morceaux de guenilles et des lambeaux de vêtement déchirés. Des vers sortaient de sa chair et de ses os. Une odeur infecte remplit la cellule.

 

Comme la femme précédente, elle aussi était assise dans une chaise à bascule. Elle tenait dans ses bras une poupée de chiffon et tout en se balançant, elle pleurait en serrant la poupée contre sa poitrine. De gros sanglots la secouaient et des cris plaintifs sortaient de la cellule. Jésus me dit: "Elle aussi était une servante de satan. Elle lui a vendu son âme, et de son vivant elle pratiquait toute sorte de mal. La sorcellerie est une réalité", dit Jésus. "Cette femme a pratiqué et enseigné la sorcellerie, et elle a entraîné beaucoup de gens dans les voies du péché. Ceux qui ont enseigné la sorcellerie reçoivent des attentions particulières et des pouvoirs particuliers en plus grand nombre, de la part de satan, que ceux qui l'ont simplement pratiquée. Elle faisait de la divination et était médium pour son maître. Elle gagna de grandes faveurs de la part de satan pour tout le mal qu'elle commettait. Elle savait comment utiliser les puissances des ténèbres pour elle-même et pour satan. Elle assistait à des messes noires et rendait des cultes à satan. Elle était une puissante femme pour lui."

 

Je me demandais combien de personnes elle avait trompées pour satan. Je regardais cette carcasse osseuse d'une âme, qui pleurait sur une poupée de chiffon, juste un morceau de chiffon sale. La tristesse remplit mon cœur et j'eus les larmes aux yeux. Elle serrait contre elle la poupée de chiffon comme si celle-ci pouvait la secourir, ou comme pour protéger la poupée. L'odeur de la mort remplit l'endroit. Puis je la vis commencer à se transformer comme l'autre femme. En premier lieu, elle fut une vieille dame des années trente, puis une jeune femme de notre temps. Une fois après l'autre, elle effectuait cette transformation fantastique là devant nos yeux.

 

"Cette femme", me dit Jésus, "était l'équivalent d'un prédicateur de satan. De la même manière que le vrai Évangile nous est prêché par un vrai ministre de Dieu, de même, satan a ses faux ministres qui sont une contrefaçon des vrais. Elle avait la plus puissante forme de pouvoir satanique, le genre qu'elle ne pouvait acquérir qu'après avoir vendu son âme. Les dons sataniques sont exactement l'opposé des dons spirituels que Jésus accorde aux croyants. Cela, c'est la puissance des ténèbres. Ces ouvriers de satan travaillent dans l'occultisme, dans les boutiques de sorcellerie. Ils lisent dans les lignes de la main et font bien d'autres choses encore. Un médium de satan est un puissant ouvrier satanique. Ces individus sont complètement trompés et se placent entièrement sous l'emprise de satan. Certains ouvriers des ténèbres ne peuvent même pas s'adresser à satan si ce n'est par l'intermédiaire de leur medium. Ils font des sacrifices humains et des sacrifices d'animaux au diable.

 

Beaucoup de gens donnent leurs âmes à satan. Ils choisissent de le servir, au lieu de Me servir. Leur choix c'est la mort, à moins qu'ils ne se repentent de leurs péchés, et qu'ils ne M'invoquent. Je suis fidèle, et Je les sauverai de leurs péchés. Plusieurs aussi vendent leur âme à satan en pensant qu'ils vivront éternellement. Mais ils meurent d'une mort horrible. Satan pense encore actuellement pouvoir renverser Dieu et perturber le plan de Dieu. Mais il a été vaincu à la croix. J'ai ôté les clés des mains de satan et J'ai tout pouvoir dans les cieux et sur la terre.

 

Quand cette femme est morte, elle est allée directement en Enfer. Les démons l'ont amenée devant satan où, furieuse, elle demanda pourquoi les démons avaient un pouvoir sur elle, car sur la terre, elle pensait qu'elle les contrôlait. Sur terre, ils faisaient sa volonté. Elle réclama aussi à satan le royaume qu'il lui avait promis. Satan a continué à lui mentir, même après sa mort. Il lui disait qu'il allait la faire revivre et l'utiliser à nouveau. Par la tromperie, elle lui avait amené beaucoup d'âmes, aussi les mensonges de satan lui semblèrent crédibles. Mais finalement, satan a ri et s'est moqué d'elle avec dédain, lui disant: "Je t'ai trompée et je me suis servie de toi pendant toutes ces années. Je ne te donnerai jamais mon royaume."

 

Le diable a levé les bras vers elle et elle a ressenti comme si sa chair était arrachée de ses os. Elle a hurlé de douleur tandis qu'on apportait un gros livre noir à satan. Il l'a ouvert et a parcouru du doigt les pages jusqu'à ce qu'il y trouve son nom. "Oh oui", a dit satan, "tu m'as bien servi sur la terre, tu m'as amené plus de cinq cents âmes". Puis, il lui a menti en lui disant: "Ta punition ne sera pas aussi dure que celle des autres". Le jacassement d'un démon moqueur résonna; satan se leva et pointa le doigt vers la femme, et un grand vent se leva et remplit l'endroit. Il émit un son semblable au mugissement du tonnerre: "Ah! Ah!" Fit le diable. "Prends ton royaume si tu le peux." Et une force invisible la plaqua au sol. "Tu vas me servir aussi dans ce lieu." Satan ricanait tandis que la femme essayait de se relever. Elle hurlait de douleur car les démons continuaient de lui arracher la chair de ses os. Elle fût traînée jusqu'à cette cage. Elle se souvenait des promesses de satan. Il lui avait dit qu'elle aurait tout pouvoir. Il lui avait dit qu'elle ne mourra jamais. Il lui avait dit qu'il avait le pouvoir sur la vie et la mort et elle l'avait cru. On lui avait raconté que satan pouvait empêcher n'importe quoi de la tuer. Satan lui avait raconté beaucoup de mensonges et promis beaucoup de choses.

 

"Je suis venu pour sauver tous les hommes", dit Jésus. "Je désire que tous ceux qui sont perdus se repentent et invoquent Mon nom. Ce n'est pas Ma volonté que quelqu'un périsse, mais que tous aient la vie éternelle. C'est triste à dire, mais la plupart ne se repentiront pas de leurs péchés avant de mourir et ils iront en Enfer. Mais le chemin du Ciel est le même pour tous. Vous devez naître de nouveau pour entrer dans le royaume de Dieu. Vous devez venir au Père en Mon nom et vous repentir de vos péchés. Vous devez sincèrement donner votre cœur à Dieu et Le servir." "Enfant", continua Jésus, "la prochaine chose que Je vais te révéler est encore plus horrible. Je sais que cela va t'affliger, mais Je veux que le monde entende et connaisse ce que l'Esprit dit aux églises. Dans ces cellules, à perte de vue, il n'y a que des âmes tourmentées. Chaque fois que les cellules sont pleines, l'Enfer s'élargit pour recevoir encore plus d'âmes. Vous avez toutes vos facultés en Enfer. Et si sur terre vous étiez aveugle, vous serez aveugle en Enfer. Si vous n'aviez qu'un bras sur terre, vous n'aurez qu'un bras en Enfer."

 

Je vous dis de vous repentir car l'Enfer est un endroit terrible, effroyable, un lieu d'une tristesse affreuse et d'éternels cris de regrets. Je vous supplie de croire ce que je dis car c'est la vérité. Cela a été tellement difficile pour moi, que j'ai été malade plusieurs fois pendant la préparation de ce livre. J'ai vu des choses en Enfer qui sont trop horribles à raconter. Plus affreuses encore que les hurlements dans les tourments, les odeurs de chair en décomposition et l'horreur des feux de l'Enfer avec ses profonds cratères. J'ai vu des choses que Dieu ne m'a pas permis d'écrire. Quand vous mourez sur terre, si vous êtes né de nouveau par l'Esprit de Dieu, votre âme va au Ciel; si vous êtes un pécheur, vous allez dans cet Enfer brûlant. Des démons avec de grosses chaînes traînent vos âmes et vous font passer les portes de l'Enfer où vous serez jeté dans les cratères et tourmenté. À un moment donné, vous serez amené devant satan. Vous êtes tout à fait conscient de tout ce qui vous arrive en Enfer.

 

Jésus m'a dit qu'il y a un endroit en Enfer appelé le "centre de divertissement". Les âmes confinées dans les puits ne peuvent pas être amenées là-bas. Il m'a aussi dit que bien que les tourments des âmes soient différents de l'une à l'autre, toutes sont brûlées par le feu. Le centre de divertissement a la forme d'une arène de cirque. Ceux qui doivent être l'objet du divertissement sont amenés sur la piste centrale du centre de divertissement. Il s'agit de ceux qui, sur la terre, ont volontairement choisi de servir satan. Ce sont ceux qui, de leur plein gré, ont choisi de suivre satan au lieu de suivre Dieu. Tout autour de cette arène sont assemblées les autres âmes, excepté celles des cratères.

 

Les âmes placées au centre ont été des leaders du monde de l'occultisme avant leur mort. Ils étaient des médiums, des devins, des sorciers, des sorcières, des voyants, des magiciens, c'est-à-dire tous ceux qui, sciemment, ont fait le choix de servir satan. De leur vivant, ils ont trompé les gens et les ont amenés à suivre satan et à vivre dans le péché. Ceux qui ont été trompés et conduits à tomber dans le péché viennent et tourmentent ceux qui les ont trompés. Un par un, ils sont autorisés à les torturer. Lors d'un de ces types de tourments, les os spirituels sont écartelés et ensevelis dans différents endroits de l'Enfer. L'âme est littéralement déchiquetée et les morceaux sont éparpillés à travers l'Enfer dans une sorte de chasse au trésor démoniaque. Les âmes mutilées sentent de terribles douleurs. Ceux qui sont à l'extérieur de l'arène peuvent jeter des pierres sur ceux qui sont dans l'arène. Les plus inimaginables méthodes de torture sont permises. Les âmes tourmentées désirent la mort. C'est çà malheureusement la mort éternelle. Satan donne les ordres pour que tout ceci ait lieu. Voici ce qu'est le centre de divertissement de satan.

 

Jésus dit: "J'ai ôté les clés de l'Enfer des mains de satan il y a de nombreuses années. Je suis venu ouvrir ces cellules pour libérer Mon peuple. Car à l'époque de l'Ancien Testament, avant que Je ne donne Ma vie sur la croix, le Paradis était situé tout près de l'Enfer. Ces cellules étaient autrefois dans le paradis, mais maintenant satan s'en sert pour ses mauvais desseins et il en a fabriqué d'autres. O lecteur, te repentiras-tu de tes péchés avant qu'il ne soit éternellement trop tard? Car vous viendrez tous devant Moi en Jugement. Le paradis a été déplacé de l'endroit où il se trouvait, près de l'Enfer, au moment de Ma mort et de Ma résurrection par la puissance de Dieu, Mon Père. Une fois de plus Je vous redis que ces cellules disposées sur environ 27 kilomètres de hauteur, servent de prison pour ceux qui ont été pour satan des ouvriers de ténèbres, ceux qui ont été impliqués dans toutes sortes de péchés concernant les puissances démoniaques, l'occultisme et l'adoration de satan. Viens, Je vais te montrer quelque chose."

 

À un moment donné, nous étions à environ 800 mètres dans les airs, au centre du ventre de l'Enfer, et au centre de ces quelques 27 kilomètres de prisons. C'était comme dans un puits dont on ne pouvait voir ni le sommet ni le fond à cause des ténèbres. Une lumière jaune commença à éclairer cet endroit. Je serrai fort la main de Jésus. "Seigneur," dis-je, "pourquoi sommes-nous ici?" Soudain survint un vent puissant comme un ouragan accompagné d'un bruit très fort. De grandes vagues de feu commencèrent à balayer les murs des cellules, brûlant tout sur leur passage. Les flammes atteignaient l'intérieur de chaque cellule, engendrant d'atroces cris de douleur et de détresse. Bien que Jésus et moi n'étions pas touchés par les flammes, une grande peur me saisit lorsque je vis les âmes des perdus se précipiter vers le fond des petites cellules, tentant de trouver un endroit pour se cacher.

 

Un son diabolique commença à se faire entendre à notre gauche. Je regardais et satan était debout, nous tournant le dos. Il était entièrement dans les flammes mais il ne se brûlait pas, au contraire, c'était lui qui produisait le feu. Maintenant il s'engouffrait dans les flammes, prenant plaisir aux cris de ces pauvres âmes perdues. Quand satan bougeait les bras, de grosses boules de feu partaient de lui. Des gémissements déchirants et de grands cris de douleur provenaient des cellules. Les âmes étaient brûlées vives à l'intérieur par cette chaleur plus intense que celle d'un lac de feu, et cependant elles ne pouvaient pas mourir. Les démons aussi se joignaient aux rires de satan tandis qu'il allait de cellule en cellule, torturant les perdus. Jésus dit: "Satan se nourrit du mal. Il savoure la douleur et la souffrance. Il en retire de la puissance."

 

J'observais satan lorsqu'une flamme rouge orangée à bords bruns s'amplifia tout autour de lui. Un coup de vent violent et furieux souffla sur ses vêtements, qui ne brûlèrent pas. L'odeur de la chair brûlée remplit l'atmosphère. Une nouvelle fois je réalisais que les horreurs de l'Enfer sont bien réelles. Satan marchait au milieu des flammes, mais elles ne pouvaient pas le brûler. Bien que je ne l'aie vu que de dos, j'entendais partout son rire effroyable. J'observais, quand satan s'éleva dans un nuage de fumée, emportant avec lui le torrent de feu jusqu'au sommet du ventre de l'Enfer. Il se retourna et d'une voix puissante il annonça que tant que toutes les âmes ne l'adoreraient pas, il les renverrait faire un tour dans l'arène de divertissement.

 

"Non! S'il te plaît satan, nous allons t'adorer", criaient-elles à l'unisson, en commençant à se prosterner dans l'adoration du diable. Et plus elles l'adoraient, plus il avait faim d'adoration. La clameur de ces louanges retentissait de plus en plus fort jusqu'à ce que les structures mêmes de l'Enfer en résonnent. Jésus dit: "Tous ceux qui occupent les cellules de l'Enfer ont entendu le vrai Évangile tandis qu'ils vivaient encore sur terre. Plusieurs fois Mon salut leur a été offert. Plusieurs fois Mon Esprit les a attirés, mais ils n'ont pas voulu prêter l'oreille ni s'approcher de Moi pour être sauvés." Tandis que Jésus parlait, satan disait à ses prisonniers: "Ha! Ha! Le voilà votre royaume, le royaume que vous aurez pour toujours. Mon royaume recouvre toute la terre ainsi que le monde souterrain." Et tandis que des pleurs de regrets sortaient des cellules en feu, je l'entendais encore déclarer: "Voilà ce que sera votre vie pour l'éternité."

 

Jésus dit: "Mon salut est gratuit. Quiconque le désire, qu'il vienne et soit sauvé de ce lieu de punition éternelle. Je ne le mettrai pas dehors. Si tu as été sorcier ou sorcière, et même si tu as fait un pacte écrit avec le diable, Ma puissance le brisera et Mon sang répandu te sauvera. J'ôterai de ta vie la malédiction du diable et Je te rachèterai de l'Enfer. Donne-Moi ton cœur afin que J'enlève tes chaînes et que Je puisse te rendre libre."

 

11- Le cœur de l'Enfer

 

La nuit, je me rendais avec Jésus en Enfer. Pendant la journée, l'Enfer était constamment devant mes yeux. J'essayais de raconter à d'autres ce que j'avais vu, mais ils ne voulaient pas me croire. Je me sentais terriblement seule et ce n'est que par la grâce de Dieu que je pouvais continuer. Que toute la gloire revienne au Seigneur Jésus-Christ. La nuit suivante, Jésus et moi retournâmes en Enfer. Nous marchâmes le long de la corniche du ventre de l'Enfer. Je reconnus certaines parties parce que j'y étais déjà allé. Les mêmes chairs pourries, la même odeur du mal, la même odeur de pourriture, de renfermé et de l'air brûlant étaient partout. J'étais déjà exténuée. Jésus connaissait mes pensées et dit: "Je ne te quitterai pas. Je ne t'abandonnerai pas, Je sais que tu es épuisée, mais Je vais te fortifier." Il me toucha et cela me fortifia vraiment, et nous continuâmes. Devant nous, j'aperçus une énorme masse noire, presque aussi grande qu'un terrain de baseball, qui semblait se mouvoir de haut en bas. Je me souvins que Jésus m'avait dit que c'était le "cœur de l'Enfer".

 

De cet immense cœur noir sortaient ce qui ressemblait à de grands bras ou à des cornes. Ces cornes partaient du cœur pour aller un peu partout à l'extérieur de l'Enfer, sur la terre et au-dessus de la terre. Je me demandais si ces cornes étaient celles dont parlait la Bible. Tout autour du cœur, la terre était desséchée et brunie. Dans un périmètre d'une dizaine de mètres, la terre avait été brûlée et avait pris une couleur brune rouillée. Le cœur était le plus noir des noirs, mais une autre couleur comme celle de l'écaille d'une peau de serpent était incrustée dans le noir. Une horrible odeur émanait de ce cœur à chaque battement. Il fonctionnait comme un vrai cœur et battait de haut en bas. Il était entouré d'un champ de force maléfique. Étonnée, j'observais ce cœur et me demandais à quoi il pouvait bien servir.

 

Jésus dit: "Ces ramifications qui ressemblent aux artères d'un cœur, sont des sortes de pipelines qui remontent au travers de la terre et qui servent à expulser les démons à sa surface. Ce sont les cornes que Daniel a vues, et elles représentent les royaumes sataniques sur la terre. Certains ont déjà existé. D'autres vont s'établir. D'autres sont actuellement établis. Des royaumes sataniques vont se lever et l'antéchrist va régner sur beaucoup de peuples, de lieux et de choses. Si cela était possible, même les vrais élus seraient trompés par lui. Beaucoup vont s'égarer et adorer la bête et son image. De ces branches principales ou cornes vont pousser d'autres cornes plus petites. De ces plus petites branches sortiront des démons, des mauvais esprits et toutes sortes de puissances diaboliques. Ils seront lâchés sur la terre et commandés par satan pour faire toutes sortes d'œuvres mauvaises. Ces royaumes et ces puissances sataniques obéiront à la bête et beaucoup de gens la suivront pour aller à la destruction. C'est ici, dans le cœur de l'Enfer, que toutes ces choses ont leur origine."

 

Voilà ce que Jésus m'a dit. Il m'a chargé de les écrire dans un livre et de les faire connaître au monde. Ces paroles sont la vérité. Ces révélations m'ont été données par le Seigneur Jésus-Christ afin que tous puissent connaître et comprendre les œuvres de satan et les plans diaboliques qu'il prépare pour l'avenir. Jésus dit: "Suis-moi." Nous prîmes un escalier qui conduisait à l'intérieur du cœur, où une porte était ouverte devant nous. Dans le cœur, c'était l'obscurité la plus totale. J'entendis des pleurs et l'odeur qu'on sentait était si infecte que je pouvais à peine respirer. Tout ce que je pouvais voir dans les ténèbres, c'était Jésus. J'avançais, blottie contre Lui. Tout à coup, Jésus était parti. L'impensable s'était produit. Je me retrouvais seule dans le cœur de l'Enfer. Je fus saisie d'épouvante, la peur s'empara de mon âme, la mort m'étreignit.

 

Je criai à Jésus: "Où es-tu? Oh! Je T'en prie, reviens Seigneur!" J'appelai, mais personne ne répondit. "Oh! Mon Dieu," dis-je en pleurant, "il faut que je sorte d'ici." Je me mis à courir dans l'obscurité. Quand je touchais les murs, ils semblaient respirer et bouger sous mes mains. Je n'étais plus seule: J'entendis des éclats de rire pendant que deux démons, entourés d'une faible lumière jaune, saisirent mes deux mains. Ils me passèrent prestement des chaînes autour des bras, et me traînaient vers les profondeurs du cœur. Je hurlais, criant à Jésus, mais il n'y avait pas de réponse. Je criais et me débattais de toutes mes forces, mais ils me tiraient comme si je n'avais offert aucune résistance.

 

Comme nous descendions plus profondément dans le cœur, je ressentis une douleur très vive, comme si une force inconnue avait éraflé mon corps. C'était comme si ma chair même avait été arrachée. Je hurlais de terreur. Mes agresseurs me traînèrent jusqu'à une cellule et me jetèrent à l'intérieur. Alors qu'ils fermaient la porte, je hurlais encore plus fort. Ils se mirent à rire d'un rire sarcastique en disant: "Ça ne te fera pas du bien de crier. Quand ton heure sera venue, on t'amènera devant notre maître. Il te tourmentera pour son plaisir." L'odeur infecte du cœur avait maintenant saturé mon corps. "Pourquoi suis-je ici? Qu'est-ce qui m'arrive? Est-ce que je deviens folle? Laissez-moi sortir, laissez-moi sortir." Mes cris étaient sans résultat. Après un certain temps, je commençai à percevoir la paroi de la cellule dans laquelle j'étais. Elle était arrondie et lisse comme quelque chose de vivant. C'était vivant en effet et cela commença à bouger. "O Seigneur," criais-je, "qu'est-ce qui se passe? Jésus, où es-Tu?" Mais seul l'écho de ma propre voix me répondait.

 

Une terreur, la plus effroyable qui puisse exister, me saisit soudain. Pour la première fois depuis que Jésus m'avait quittée, je commençai à réaliser que j'étais vraiment perdue, sans plus aucun espoir. Je me mis à sangloter et j'appelai Jésus tant que je pus. Alors j'entendis une voix dans les ténèbres disant: "Ça ne te fera pas du bien d'appeler Jésus, Il n'est pas ici." Une faible lueur commença à remplir l'endroit. Pour la première fois, je pus apercevoir d'autres cellules, comme la mienne, encastrées dans le mur du cœur de l'Enfer. Il y avait devant nous une sorte de toile, et à l'intérieur de chaque cellule une espèce de boue, de substance gluante, coulait à travers les cellules. Une voix de femme provenant de la cellule voisine me disait: Tu es perdue dans ce lieu de tourment. Il n'y a aucune issue de secours.

 

J'avais du mal à la distinguer tant la lumière était faible. La femme était éveillée autant que je l'étais, mais les occupants de toutes les autres cellules semblaient endormis ou comme dans une sorte d'évanouissement. "Il n'y a plus d'espoir," criait-elle, "plus d'espoir." Un sentiment de solitude immense et de désespoir absolu s'abattit sur moi. Les paroles de la femme ne m'aidèrent en rien. "C'est ici le cœur de l'Enfer," me dit-elle; "ici nous sommes tourmentés, mais nos tourments ne sont pas aussi terribles que ceux des autres parties de l'Enfer." Je découvris plus tard qu'elle avait menti à propos du fait qu'il n'y avait pas autant de tourments ici qu'ailleurs en Enfer.

 

"Parfois," continua-t-elle, "on nous emmène devant satan et il prend plaisir à nous torturer. Satan fait de notre douleur sa nourriture et il accroît sa puissance avec nos cris de désespoir et notre peine. Constamment, nos péchés sont devant nos yeux. Nous savons que nous sommes des impies. Nous savons aussi qu'à une époque nous avons connu le Seigneur Jésus, mais que nous L'avons refusé, nous avons tourné le dos à Dieu. Nous avons fait ce qui nous plaisait. Avant d'arriver ici, j'étais une prostituée. J'attirais à moi des hommes et des femmes pour leur argent et je nommais "amour" ce que nous faisions. Je faisais avec eux ce que je voulais. J'ai détruit beaucoup de foyers. Dans ces cellules, il y a beaucoup de lesbiennes, d'homosexuels et d'adultères."

 

Je hurlais dans les ténèbres: "Je n'appartiens pas à ce monde, je suis sauvée. J'appartiens à Dieu. Pourquoi suis-je ici?" Mais il n'y avait aucune réponse. Alors les démons revinrent et ouvrirent la porte de ma cellule. L'un me tirait tandis que l'autre me poussait le long d'un chemin rocailleux. Le contact des démons était comme une flamme brûlante sur ma chair. Ils me brutalisaient. Je criai: "Oh! Jésus, où es-Tu? S'il Te plaît, aide-moi Jésus!" Un feu rugissant surgit soudain en face de moi, mais s'arrêta juste avant de m'atteindre. Maintenant, j'avais l'impression que l'on arrachait la chair de mon corps. La plus atroce douleur que j'aurais pu imaginer traversa mon être. Je souffrais au-delà du supportable. Quelque chose que je ne voyais pas était en train de déchirer mon corps, alors que des esprits méchants semblables à des chauves-souris me mordaient de partout. "Cher Seigneur Jésus," m'écriai-je! "Où es-Tu? Oh s'il Te plaît, fais-moi sortir!"

 

Je fus traînée et poussée jusqu'à un vaste emplacement vide, dans le cœur de l'Enfer, puis j'étais jetée devant une sorte d'autel crasseux. Sur l'autel, un grand livre était ouvert. J'entendis un rire diabolique et je reconnus que j'étais étendue dans la saleté devant satan. Satan dit: "Finalement, je t'ai eue!" Je reculais, horrifiée, mais aussitôt après, je m'aperçus qu'il s'adressait non pas à moi, mais à quelqu'un d'autre qui se trouvait devant moi. Satan dit: "Ah ah, enfin, je peux te détruire. Voyons ce que sera ta punition." Il ouvrit le livre et fit courir son doigt le long des pages. Le nom de cette âme fut cité et la punition fut infligée. "Cher Seigneur," m'écriai-je, "est-ce possible que tout ça soit réel?" Je fus la suivante. Les démons me poussèrent sur une plateforme et me forcèrent à me prosterner devant satan. Le même rire diabolique jaillit de sa personne. "Il y a longtemps que je t'attendais et finalement je t'ai eue." Il parlait très fort avec une satisfaction sadique. "Tu as essayé de m'échapper, mais maintenant je te tiens." Une frayeur comme je n'en avais encore jamais connu me saisit. Ma chair fut à nouveau déchiquetée et une grosse chaîne fut enroulée autour de mon corps. Je me regardai tandis qu'on m'entourait de cette chaîne. J'étais comme les autres. J'étais un squelette d'ossements humains morts et les vers grouillaient en moi. Un feu partit de mes pieds et m'enveloppa entièrement. Je hurlai de nouveau: "O Seigneur Jésus, qu'est ce qui s'est passé? Où es-Tu, Jésus?"

 

Satan riait tant qu'il pouvait et dit: "Il n'y a pas de Jésus ici. C'est moi ton roi désormais. Tu vas rester ici avec moi pour toujours. Tu m'appartiens maintenant." J'étais épouvantée au plus haut point. Je ne pouvais ressentir ni Dieu, ni amour, ni paix, ni aucune chaleur humaine. Mais j'éprouvais avec acuité des sentiments de peur, de haine, de douleurs atroces et de peine au-delà de toute mesure. Je suppliais Jésus de me sauver, mais il n'y avait aucune réponse. "Je suis ton seigneur maintenant," dit satan, en levant la main pour sommer un démon de venir à ses côtés. Aussitôt un esprit malin très laid monta sur la plate-forme où je me tenais et m'empoigna. Il était corpulent, avec le visage d'une chauve-souris et des serres d'oiseau de proie étaient à la place des mains. Une odeur nauséabonde émanait de lui. "Que vais-je faire d'elle, seigneur satan?" Demanda l'esprit malin, tandis qu'un autre démon, tout recouvert de poils et avec une tête de sanglier, m'empoigna lui aussi. "Emmène-la au plus profond du cœur, là où les horreurs sont constamment devant ses yeux. Là elle apprendra à m'appeler seigneur."

 

Je fus traînée plus loin, dans un endroit sombre, très sombre, et jetée dans quelque chose de froid et suintant. Oh comment peut-on sentir le froid et le brûlant en même temps? Je ne savais pas, mais le feu brûlait mon corps et les vers grouillaient sur moi et en moi. Les gémissements de la mort remplissaient l'espace. "O Seigneur Jésus, pourquoi suis-je ici? Mon Dieu, laisse-moi mourir." Je pleurais, j'étais désespérée. Tout à coup, une lumière resplendit à l'endroit où j'étais assise. Jésus apparut et me prit dans Ses bras. Instantanément je me retrouvais à la maison chez moi. "Mon Seigneur Jésus, où étais Tu?" Lui demandai-je, tandis que les larmes coulaient le long de mes joues.

 

Tendrement Jésus parla et dit: "Mon enfant, l'Enfer est une réalité. Mais tu n'aurais jamais pu en être aussi certaine si tu ne l'avais pas expérimenté pour toi-même. Maintenant tu connais la vérité et tu sais ce que c'est réellement qu'être perdu en Enfer. Maintenant tu vas pouvoir en parler aux autres. Il fallait que Je te fasse passer par là afin que tu saches ces choses sans le moindre doute." J'étais si triste et si fatiguée. Je m'écroulai dans les bras de Jésus. Et bien qu'il m'ait restaurée complètement, je voulais partir loin, très loin de Jésus, de ma famille et de tout le monde. Dans les jours qui ont suivi, chez moi, je fus très malade. Mon âme était terriblement attristée, et les horreurs de l'Enfer étaient constamment devant mes yeux. Il a fallu plusieurs jours avant que je ne sois complètement rétablie.

 

12- Les ténèbres du dehors

 

Nuit après nuit, Jésus et moi retournions en Enfer afin que je puisse rédiger ces vérités terribles. Chaque fois que nous passions dans le cœur, je me serrais très fort contre Jésus. Une peur atroce me saisissait chaque fois que je me souvenais de ce qui m'était arrivé dans ce lieu. Je savais qu'il me fallait continuer pour sauver les âmes. Mais ce n'est qu'à travers les miséricordes de Dieu que je pouvais retourner. Nous nous arrêtâmes devant un groupe de démons qui étaient en train de chanter et de réciter des louanges à satan. Ils semblaient se réjouir beaucoup. "Je vais te faire entendre ce qu'ils disent", me dit Jésus. "Nous allons nous rendre dans cette maison aujourd'hui et tourmenter ceux qui l'habitent. Nous obtiendrons plus de puissance du seigneur satan si nous le faisons bien" disaient-ils. "Oh! Oui, nous allons y provoquer beaucoup de douleurs, de maladies et beaucoup de chagrins à tous." Ils commencèrent à danser et à chanter des chants diaboliques d'adoration à satan, se glorifiant dans le mal. Un démon dit: "Nous devons faire très attention et nous méfier de ceux qui croient en Jésus, car ils ont le pouvoir de nous chasser." "Oui," dit un autre, "au nom de Jésus nous devons nous enfuir." Alors un dernier esprit mauvais dit: "Mais nous n'irons pas vers ceux qui connaissent Jésus et la puissance de Son Nom."

 

"Mes anges," dit Jésus, "gardent Mon peuple de ces mauvais esprits, et leurs œuvres ne prospèrent pas. Je protège également beaucoup de gens qui ne sont pas sauvés, bien qu'ils ne le sachent pas. J'ai beaucoup d'anges qui s'emploient à stopper les plans néfastes de satan. Il y a beaucoup de démons dans l'air et sur la terre. Je t'ai permis de voir certains de ces démons, mais les autres personnes ne le peuvent pas. Voilà pourquoi la vérité de l'Évangile doit être prêchée à chacun. La vérité affranchira les hommes et Je les protègerai du malin. En Mon Nom se trouvent la délivrance et la liberté. J'ai tout pouvoir dans les cieux et sur la terre; ne crains pas satan, mais crains Dieu!" Alors que nous avancions à travers l'Enfer, nous arrivâmes devant un personnage très grand et très sombre. Il était enveloppé de ténèbres et avait l'apparence d'un ange. Il tenait quelque chose dans sa main gauche. Jésus me dit: "Cet endroit s'appelle les ténèbres du dehors."

 

J'entendis des pleurs et des grincements de dents. Nulle part ailleurs, jusque-là, je n'avais vu autant de désespoir que celui que je ressentis en ce lieu. L'ange qui se tenait devant nous n'avait pas d'ailes. Il mesurait environ une dizaine de mètres de hauteur et il savait exactement ce qu'il faisait. Il tenait un énorme disque dans sa main gauche et il tournait lentement sur lui-même, en soulevant le disque comme pour se préparer à le lancer. Il y avait un feu au milieu du disque et le pourtour était sombre. L'ange plaça sa main sous le disque et se recula pour prendre plus d'élan. Je me demandais qui était cet ange géant et ce qu'il allait faire. Jésus connaissant mes pensées, me dit une nouvelle fois: "C'est ici les ténèbres du dehors. Souviens-toi de ce que dit Ma Parole: Mais les fils du royaume seront jetés dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents." Matthieu 8:12

 

"Seigneur," dis-je, "Tu veux dire que Tes serviteurs sont ici?" "Oui," dit Jésus. "Les serviteurs qui M'ont tourné le dos après que Je les aie appelés. Les serviteurs qui ont aimé le monde plus que Moi et qui sont retournés se vautrer dans la boue du péché, les serviteurs qui n'ont pas voulu marcher dans la vérité et la sainteté. Il vaut mieux n'avoir jamais commencé plutôt que de retourner en arrière après M'avoir servi." "Crois-Moi", dit Jésus, "si vous péchez, vous avez un avocat auprès du Père, si vous vous repentez de vos péchés, Je suis fidèle pour vous purifier de toute iniquité. Mais si vous ne vous repentez pas, Je viendrai au moment où vous ne vous y attendrez pas et vous serez retranchés avec les incrédules et jetés dans les ténèbres du dehors."

 

J'observai l'ange noir tandis qu'il lançait l'énorme disque au loin dans les ténèbres. "Ma Parole dit bien ce qu'elle veut dire quand il est écrit: Ils seront jetés dans les ténèbres du dehors." Après, Jésus et moi nous retrouvâmes dans les airs en train de suivre le disque dans l'espace. Nous nous approchâmes du bord du disque pour en observer l'intérieur. Il y avait du feu au centre du disque et des gens y nageaient, émergeant de temps à autre des vagues de feu. Il n'y avait là ni démons, ni mauvais esprits, mais seulement des âmes qui brûlaient dans une mer de feu. À l'extérieur du disque, c'était les ténèbres les plus noires. Seule la lumière des flammes de l'intérieur du disque éclairait l'air de la nuit. Dans cette lumière, je vis des âmes essayer de nager jusque sur les bords du disque. Certaines étaient sur le point d'y parvenir quand une attraction provenant de l'intérieur du disque les ramenait dans les flammes. J'observais leurs formes se transformer en squelettes avec des âmes grisâtres comme du brouillard. Je compris alors qu'il ne s'agissait que d'une autre partie de l'Enfer.

 

Puis, comme dans une vision, je vis des anges ouvrir des sceaux. Des nations et des royaumes semblaient enfermés sous ces sceaux. Quand les anges brisèrent les sceaux, des hommes et des femmes, des garçons et des filles se dirigèrent tout droit dans les flammes. Je fus saisie d'épouvante, je regardais passer ces serviteurs du Seigneur qui étaient tombés, en me demandant si je connaissais certains d'entre eux. Je n'arrivais pas à détourner mes yeux du spectacle de ces âmes qui marchaient tout droit vers le feu et personne n'essayait de les arrêter. Je m'écriai: "Seigneur, s'il te plaît, arrête-les avant qu'ils n'atteignent le feu!" Mais Jésus répondit: "Que celui qui a des oreilles entende! Que celui qui a des yeux voie! Mon enfant, élève ta voix contre le péché et le mal. Dis à Mes serviteurs d'être fidèles et d'invoquer le nom du Seigneur. Si je t'emmène à travers cet horrible endroit, c'est pour que tu leur dises ce qu'est l'Enfer." Jésus continua: "Certains ne te croiront pas, certains diront que Dieu est trop bon pour envoyer des hommes et des femmes en Enfer. Mais dis-leur que Ma Parole est vraie. Dis-leur que les peureux et les incrédules auront leur part dans l'étang de feu."

 

13- Les cornes

 

Jésus dit: "Cette nuit, Mon enfant, nous irons dans les différentes parties du cœur de l'Enfer. Je veux te parler des cornes et te montrer comment elles seront utilisées pour acheminer des esprits diaboliques et des forces démoniaques jusqu'à la surface de la terre." Comme Jésus parlait, je commençai à avoir une vision. Dans la vision, je vis une vieille ferme, abandonnée et grisâtre, entourée de beaucoup d'arbres morts et de hautes herbes mortes. La cour autour de la ferme était jonchée de choses mortes. Il n'y avait là, aucune vie. La ferme apparaissait comme si elle était située aux coins du champ et se mouvait vers son centre. Il n'y avait nul autre bâtiment en vue.

 

La mort était partout. Je savais que cette ferme faisait partie de l'Enfer, mais je ne pouvais pas encore comprendre ce que je voyais. À l'intérieur, derrière les fenêtres lugubres, surgirent de grandes ombres ayant des formes humaines. Il y avait quelque chose de démoniaque dans leur aspect. L'une de ces formes se déplaça vers la porte d'entrée et l'ouvrit. J'observai un homme très grand ayant des muscles extrêmement larges, venir de la porte et marcher vers la véranda. Il mesurait environ 1.83 m et avait la carrure d'un haltérophile. Sa couleur était du même gris pâle que les environs. Il portait uniquement un pantalon grisâtre et terne comme la peau nue de son torse. Sa peau ressemblait à des écailles et sa tête était énorme. En fait, sa tête était si grosse que ses jambes étaient courbées à force de porter une si lourde charge. Ses pieds avaient des sabots comme les pattes d'un cochon. Son visage était sévère et méchant et il avait l'air très vieux. Ses yeux étaient ternes et son visage était très large.

 

Dans la vision, je vis cette horrible créature s'en aller par le vieux portail. La terre tremblait quand il se déplaçait, et des cornes sortaient du sommet de sa tête, de grandes cornes qui s'allongeaient de plus en plus vers le haut à perte de vue. Au fur et à mesure qu'il marchait, je voyais que les cornes s'allongeaient, toujours, très lentement. D'autres cornes commençaient à sortir de sa tête. De plus grandes cornes, sortaient des plus petites. Je vis que sa tête était comme une bête, une bête diabolique et puissante, pleine de destruction. Chaque pas qu'il posait faisait trembler la terre. Jésus dit: "Regarde!" Je vis les cornes se frayer leur chemin et aboutir dans les maisons, les églises, les hôpitaux, les bureaux et les bâtiments de toutes sortes partout sur la terre. Les cornes causaient de grands dommages partout sur la terre. Je vis la bête parler et des esprits méchants furent crachés sur la terre. Je vis beaucoup de gens séduits par ces forces démoniaques et tombés dans les pièges de satan.

 

Nous sommes en guerre, le bien contre le mal, ai-je pensé. J'entendis l'Esprit du Seigneur dire: "Nous sommes en guerre, le bien contre le mal!" De sombres nuages sortirent des cornes et cachèrent de nombreuses formes de mal qui sortaient et se répandaient sur la terre. Toutes les abominations que Dieu déteste étaient là. Je vis des royaumes se lever sur la terre et des millions de personnes commencer à suivre ces forces démoniaques. Je vis les anciennes cornes enlevées et de nouvelles cornes apparaître à leurs places. J'entendis Jésus dire: "Ceci commence à arriver maintenant! Ces choses sont, étaient et seront. Les hommes s'aimeront eux-mêmes au lieu d'aimer Dieu. Le mal sévira dans les derniers jours. Les hommes et les femmes aimeront leurs maisons, leurs voitures, leurs terres, leurs bâtiments, leurs entreprises, leur argent et leur or plus que Moi. Repentez-vous!" Dit-Il, "car Je suis un Dieu jaloux. Rien ne peut être placé avant l'adoration que vous M'offrez: Ni fils, ni filles, ni femmes, ni maris. Car Dieu est Esprit et Il doit être adoré en Esprit et en vérité."

 

Je regardai et voici que les cornes se mouvaient de la surface de la terre, vers les cieux en haut. De nouveaux royaumes s'élevaient et il y avait la guerre et la destruction partout sur la terre. Ceux qui avaient adoré la bête étaient nombreux. La bête démoniaque aux cornes marchait çà et là comme si elle réfléchissait, et la terre tremblait sous son poids. Quelques minutes après, elle retourna à la ferme. De sombres nuages survinrent et beaucoup de gens moururent sur la terre. Je vis le monde au milieu d'une grande tribulation, et je commençai à prier de tout mon cœur. Je criai: "O Seigneur, aide-nous". Alors deux grandes bêtes sous forme d'esprit montèrent de la terre et commencèrent à se faire la guerre entre elles. Je savais qu'elles venaient de l'Enfer. Une marée humaine se tint pour regarder le combat entre ces deux démons. Puis je vis quelque chose monter de la terre entre eux. Ils cessèrent de lutter, et se tinrent de chaque côté d'un grand navire. Les deux bêtes essayaient de détruire le navire, mais elles ne purent pas. Elles le poussèrent sous la terre et l'enterrèrent entre elles deux. Elles se tinrent de nouveau face à face, prêtes à reprendre leur guerre. J'entendis une voix dire: "Regarde!"

 

Comme je regardai, une lumière apparut sur le sol là où le bateau avait été enterré. Le bateau réapparut alors sur la surface de la terre et devint un grand disque. Les deux bêtes commençaient à prendre d'autres formes et devinrent grandes et noires. Une porte devant le disque s'ouvrit, et un fort rayon de lumière révéla des marches d'escaliers. Les escaliers descendaient, en bas dans la terre, et j'entendis une voix dire: "En Enfer!" Il y avait une forte sensation de mal dans l'air, et je me sentais perdue et défaite pendant que je regardais. Une force paralysante vint du disque et je ne pus courir nulle part. Je me sentie piégée, bien que je sois en esprit. Jésus me souleva plus haut et plus haut encore jusqu'à ce que je me retrouve au-dessus de ce que je voyais. Mais à ce moment-là, les escaliers devinrent un escalator, qui se mouvait de bas en haut venant du cœur de la terre. Quand j'étais à côté de Jésus, je me sentais en sûreté et protégée. J'entendis une voix dire: "Il sortira de l'Enfer!" Jésus dit: "C'est ce qui sera. Ceci est encore à venir! Écris pour que tous le sachent!"

 

Dans ma vision, l'escalator faisait remonter des forces de démon et des esprits méchants. Les deux bêtes se tinrent, chacune sur un côté du navire et je vis qu'elles commençaient à se métamorphoser de nouveau. J'entendis un grand rugissement - le bruit de moteurs tournant à une grande vitesse. Les têtes des bêtes devinrent grandes et une lumière commença à remplir leurs mains. Je vis les deux bêtes et le bateau pendant que tous trois se rejoignaient. Beaucoup d'âmes, comme des somnambules, entrèrent dans l'une des bêtes. Pendant des heures j'observai cette image horrible, jusqu'à ce que finalement, l'une des bêtes soit bourrée de monde. Comme j'écoutais, la première bête poussa un grand rugissement comme si un avion se préparait au décollage. La bête reçut son pouvoir du navire.

 

Comme elle commença à s'envoler, elle prit de nouveau une forme humaine. Pendant qu'elle volait, sa tête semblait être pleine de lumières, et de grands pouvoirs émanaient d'elle. Comme elle disparaissait dans les cieux, sa tête redevint de nouveau un navire. Je pouvais toujours entendre le bruit de la première bête pendant que je regardais la deuxième bête se remplir d'âmes. Quand elle était remplie, je vis la deuxième bête commencer à aller directement vers le haut comme une fusée. Elle rejoignit l'autre bête, et toutes deux entrèrent lentement dans le ciel gris. La deuxième bête avait également pris la forme d'un homme. J'entendis leur fort hurlement alors que je les perdais de vue. Je me demandai ce que ceci signifiait. Je vis le navire ou le disque s'installer de nouveau sur la terre. La terre se renferma sur lui, jusqu'à ce qu'il soit encore hors de vue. Comme la vision commençait à se ternir, je vis une grande salle de tribunal et je pensai au grand trône blanc du jugement.

 

14- Le bras droit de l'Enfer

 

Après la première vision, Jésus et moi sommes allés dans une autre partie de l'Enfer. Jésus dit: "Ces choses que tu vois sont pour la fin des temps." Une autre vision parut devant moi. Jésus dit: "Nous sommes dans le bras droit de l'Enfer." Nous montâmes sur une haute et sèche colline. Du sommet de la colline, je regardai en bas et je vis un fleuve dont les eaux tourbillonnaient. Il n'y avait aucun cratère de feu, il n'y avait ni démons ni esprits méchants, seulement le grand fleuve s'écoulant entre des rives invisibles. Les rives du fleuve étaient cachées par les ténèbres. Jésus et moi marchions très près du fleuve et je vis qu'il était plein de sang et de feu.

 

Comme je regardai de plus près, je vis beaucoup d'âmes, enchaînées les unes aux autres. Le poids des chaînes les entraînait en dessous de la surface du lac de feu. Les âmes en Enfer étaient dans le feu de l'Enfer. Je vis aussi qu'elles étaient sous forme de squelettes et avaient une couleur grise et brumeuse. "Qu'est-ce que cela?" Demandai-je au Seigneur. "Ce sont les âmes des incroyants et des irréligieux. Ils s'aimaient plus eux-mêmes qu'ils n'aimaient Dieu. C'étaient des hommes aimant des hommes et des femmes aimant des femmes, qui ne se sont pas repentis pour être sauvés de leur péché. Ils aimaient leur vie de péché et repoussaient Mon salut."

 

Je me tins près de Jésus et regardai dans le lac de feu. Le feu commença à rugir comme un grand four, se déplaçant et dévorant tout sur son passage. Bientôt, il remplit presque tout le bras droit de l'Enfer. Le feu s'approcha tout près de nos pieds, mais il ne nous toucha pas. Le fleuve brûlait tout sur son passage. Je regardai le visage de Jésus; Il était triste et tendre. Il avait toujours de l'amour et de la compassion pour ces âmes perdues. Cela se voyait par Son expression. Je commençai à pleurer et à souhaiter pouvoir quitter cet endroit de tourment, car, continuer était presque insupportable. Je regardai encore les âmes qui étaient dans le feu. Elles étaient d'un rouge ardent, et leurs os étaient brûlés, calcinés. J'entendis ces âmes crier de regret et de chagrin. Le Seigneur dit: "Ceci est leur tourment. Ils sont liés ensemble par de longues chaînes. Ils ont porté leur désir sur les personnes du même genre qu'eux, les hommes avec les hommes et les femmes avec les femmes, faisant ce qui est contre nature. Ils ont conduit beaucoup de jeunes filles et de jeunes garçons dans ces actes de péché. Ils l'ont appelé amour, mais à la fin c'était le péché et la mort.

 

Je sais que beaucoup de garçons et de filles, d'hommes et de femmes ont été forcés, contre leur volonté, à commettre de telles atrocités. Je le sais et Je ne mettrai pas ce péché à leur charge. Rappelle-toi bien ceci, Je sais toutes choses et les personnes qui ont fait pécher ces jeunes gens auront la plus grande punition. Je jugerai droitement. Au pécheur, Je dis, repens-toi et Je ferai miséricorde. Invoque-Moi et J'entendrai! Maintes fois J'ai appelé ces âmes à se repentir et à venir à Moi. Je leur aurais pardonné et Je les aurais purifiées; et en Mon nom elles auraient été libérées. Mais elles ne M'écoutaient pas. Elles préféraient la convoitise de la chair à l'amour du Dieu vivant. Parce que Je suis saint, vous devez être saints. Ne touchez pas à ce qui est sale et Je vous recevrai," dit Jésus. Je me suis sentie très malade lorsque je regardais les âmes dans le lac de feu. "Si seulement elles s'étaient tournées vers Moi avant qu'il n'ait été trop tard!" Jésus continua. "Mon sang fut répandu pour que chacun puisse venir à Moi. J'ai donné Ma vie pour que même le plus vil des pécheurs puisse vivre."

 

Des multitudes d'âmes passaient dans le fleuve de flammes. Au-dessus et en dessous des vagues de feu, elles passaient, sans aucun autre choix que de nager dans ce lac de feu. J'entendis des cris de regret au moment où le fleuve ensanglanté coulait devant nous. Nous approchâmes d'une piste à côté de la rivière. Devant nous, était une grande femme assise sur une colline. Elle oscillait d'avant en arrière comme si elle était ivre. Sur elle, étaient écrits les mots "Mystère Babylone." Je connus alors que la mère des abominations sur la terre venait de l'Enfer. Une puissante force démoniaque émanait d'elle. Je vis des multitudes de peuples et de langues sur lesquels elle était assise. Elle avait sept têtes et dix cornes. En elle fut trouvé le sang des prophètes, des saints et de tous ceux qui furent tués sur la terre. "Sortez du milieu d'elle et séparez-vous", dit le Seigneur. "En son temps, elle sera détruite."

 

Nous dépassâmes la femme diabolique qui avait les cornes sur la tête. Tout commença à s'obscurcir. À ce moment-là, Jésus était la seule lumière. Nous marchâmes jusqu'au moment où nous parvînmes à un autre coteau. Au loin je pouvais voir des flammes chaudes dans l'air. L'atmosphère devint oppressante et chaude. Nous fîmes le tour de la colline et vînmes devant une grande porte qui avait des entailles. Elle était encastrée dans un côté de la colline. Une grande chaîne était sur la porte et des flammes en faisaient leur proie. La porte était verrouillée avec de grandes serrures également. Je me demandai ce que tout cela signifiait. Tout d'un coup, la sombre figure d'un homme vêtu d'une longue cape sombre apparut devant la porte. Son visage semblait très vieux et très fatigué. La peau de son visage collait fermement aux os de son crâne. Il semblait avoir mille ans. Jésus me dit: "Derrière ce porche se trouve le puits de l'abîme. Ma Parole est vraie."

 

Les flammes derrière la porte étaient tellement hautes que la porte gonflait sous la pression de la chaleur. "Cher Seigneur," disais-je, "je serai heureuse quand satan sera jeté dans le puits de l'abîme et que toutes ces choses diaboliques s'arrêteront pour un temps." Il répondit: "Viens, entends ce que l'Esprit dit aux Églises. La fin est proche et J'appelle les pécheurs à se repentir et à être sauvés. Regarde maintenant!" Nous étions debout dans une clairière et j'étais avec le Seigneur en esprit. Je regardai et j'eus une vision. Dans la vision je vis un serpent ardent, commencer à frapper l'air avec son énorme queue. Je regardai comment ce serpent spirituel se déplaçait avec un impressionnant pouvoir. Puis, je le vis retourner dans le bras droit de l'Enfer et attendre. Je savais qu'il ne pouvait pas frapper la terre tant que la Parole de Dieu ne se serait pas accomplie.

 

Je vis du feu et de la fumée s'élever de la terre et je vis un étrange brouillard qui s'était formé sur la terre. Je vis des pans d'obscurité apparaître ça et là. Des cornes commençaient à pousser sur la tête du serpent ardent. Elles se dispersèrent et recouvrirent toute la surface de la terre. Satan donna des ordres au serpent ardent, en présence des esprits méchants et des démons. Alors je vis le diabolique serpent ardent sortir du bras droit de l'Enfer et commencer à frapper la terre avec une grande force, en faisant le mal et en détruisant beaucoup des personnes. Jésus dit: "Ceci arrivera dans les derniers temps. Monte plus haut!" Cher lecteur, si vous commettez l'un des péchés que j'ai décrits, arrêtez s'il vous plaît de pécher et demandez à Jésus de vous sauver. N’allez pas en Enfer. Invoquez Jésus pendant qu'Il est près. Il vous entendra et vous sauvera. Quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé.

 

15- Le bras gauche de l'Enfer

 

Une Prophétie de Jésus à tous: Jésus dit: "Ces choses qui sont en train d'arriver maintenant sur la terre doivent arriver et vont bientôt pleuvoir sur toute la terre. Le serpent ardent est une partie de la bête. Ces prophéties que vous êtes sur le point de lire sont vraies. Les révélations sont vraies. Veillez et priez. Aimez-vous les uns les autres. Demeurez saints. Gardez vos mains propres. Maris, aimez vos femmes comme Christ a aimé l'Église. Maris et femmes, aimez-vous les uns les autres comme Je vous ai aimés. J'ai décrété le mariage et l'ai béni avec Ma Parole. Gardez le lit conjugal saint. Purifiez-vous de toute injustice, soyez purs, comme Je suis pur. Le saint peuple de Dieu a été détourné par des flatteurs. Ne vous y trompez pas, on ne se moque pas de Dieu. Vous aurez de l'intelligence si vous ouvrez vos oreilles et M'écoutez." C'est le message du Seigneur aux églises. "Prenez garde aux faux prophètes qui se tiennent debout dans Mon lieu saint et qui trompent par des flatteries.

 

O terre, Mon saint peuple s'est endormi en écoutant la fausse doctrine. Réveillez-vous! Je vous dis que toute injustice est péché. Purifiez-vous de tous les péchés de la chair et de l'esprit! Mes saints prophètes ont mené des vies saintes, mais vous vous êtes révoltés contre Moi et Ma sainteté. Vous avez attiré le mal sur vous. Vous avez péché et vous êtes tombés dans la servitude de la maladie et de la mort. Vous avez commis l'iniquité et avez agi malicieusement et vous vous êtes révoltés contre Moi. Vous vous êtes éloignés de Mes préceptes et de Mes jugements. Vous n'avez pas écouté les paroles de Mes serviteurs les prophètes. Quand bien même des malédictions tombaient sur vous au lieu des bénédictions, vous refusiez de revenir à Moi et de vous repentir de vos péchés. Si vous revenez et si vous vous repentez et si vous M'honorez avec le fruit de la droiture, Je bénirai vos maisons et J'honorerai vos lits conjugaux. Si vous vous humiliez et M'invoquez, Je vous entendrai et vous bénirai.

 

Écoutez, vous les ministres de Ma Sainte Parole. N'enseignez pas à Mon peuple à pécher contre leur Dieu. Souvenez-vous que le jugement commence par la maison de Dieu; à moins que vous ne vous repentiez, Je vous ôterai pour les péchés que vous avez enseignés à Mon peuple. Croyez-vous que Je sois aveugle et que Je ne puisse pas voir? Croyez-vous que Je sois sourd et que Je ne puisse pas entendre? Vous qui tenez la vérité captive dans l'injustice et remplissez vos poches avec l'argent et l'or des pauvres gens, repentez-vous, vous dis-Je, avant qu'il ne soit trop tard. Au jour du Jugement, vous vous tiendrez debout seul devant Moi pour rendre compte de ce que vous avez fait avec Ma Sainte Parole. Si vous M'invoquez dans la repentance, J'enlèverai la malédiction de vos terres et Je vous bénirai d'une puissante bénédiction. Si vous vous repentez et si vous avez honte de vos péchés, J'aurai miséricorde et compassion de vous et Je ne me souviendrai plus de vos péchés. Priez afin d'être vainqueurs! Réveillez-vous à la vie et vivez. Repentez-vous auprès du peuple que vous avez induit en erreur et à qui vous avez enseigné la fausse doctrine. Dites-leur que vous avez péché et que vous avez dispersé Mes brebis. Repentez-vous auprès d'eux!

 

Voici, Je me prépare une armée sainte. Ils feront de puissants exploits pour Moi et détruiront vos hauts lieux. Ils sont une armée d'hommes et de femmes saints, de garçons et de filles. Ils ont été oints pour prêcher le vrai Évangile, pour imposer les mains aux malades et appeler le pécheur à la repentance. C'est une armée d'hommes travaillant, de femmes au foyer, d'hommes et de femmes célibataires et des écoliers. Ce sont des gens communs, car beaucoup de nobles n'ont pas répondu à Mon appel. Dans le passé ils ont été mal compris et maltraités, abusés et rejetés. Mais Je les ai bénis en leur donnant de l'audace en sainteté et en esprit. Ils commenceront à réaliser Ma prophétie et à faire Ma volonté. Je marcherai en eux, Je parlerai en eux et Je travaillerai en eux. Ce sont ceux qui se sont tournés vers Moi de tout leur cœur, de toute leur âme, de tout leur esprit et de toute leur force. Cette armée réveillera beaucoup de personnes à la justice et à la pureté d'esprit. Je commencerai bientôt à Me manifester en eux, afin de choisir pour Mon armée ceux que Je désire.

 

Je les choisirai dans les villes et dans les cités. Beaucoup seront surpris de Mon choix. Vous les verrez commencer à parcourir le monde entier et à faire des exploits à cause de Mon nom. Regardez et voyez Ma puissance en action. De nouveau Je vous le dis, ne souillez pas le lit conjugal. Ne souillez pas le corps dans lequel le Saint-Esprit habite. Les péchés du corps conduisent aux péchés de l'esprit. Gardez le lit conjugal saint. J'ai fait l'homme pour la femme et la femme pour l'homme et J'ai ordonné que les deux soient unis dans un saint mariage. De nouveau, Je dis réveillez-vous!

 

Cette armée, dont a parlé le prophète Joël, s'élèvera de la terre et fera de grandes œuvres pour Dieu. Le Soleil de la Justice se lèvera, et la guérison sera sous Ses ailes. Il écrasera les méchants et ils seront de la cendre sous la plante de Ses pieds. On les appellera l'armée du Seigneur. Je leur donnerai des dons et ils accompliront Mes œuvres puissantes. Ils feront des exploits pour le Seigneur de gloire. Je répandrai Mon Esprit sur toute chair et vos fils et vos filles prophétiseront. Cette armée luttera contre les forces du mal et détruira une grande partie du travail de satan. Ils gagneront beaucoup de personnes pour Jésus-Christ avant que le jour de la bête diabolique ne survienne," dit le Seigneur. Jésus dit: "Viens, il est l'heure d'y aller maintenant." Enfin nous quittions les visions et le bras gauche de l'Enfer. J'étais très contente. Comme nous partions, Jésus dit: "Dis aux membres de ta famille que Je les aime et Je les corrige dans l'amour. Dis-leur que Je les garderai du mal s'ils mettent leur confiance en Moi."

 

16- Le centre de l'Enfer

 

Jésus et moi sommes de nouveau allés en Enfer. Jésus me dit, "Mon enfant, voici ce pour quoi tu es née: Pour écrire et dire ce que Je t'ai dit et ce que Je t'ai montré. Car ces choses sont certaines. Je t'ai appelée pour dire au monde à travers toi, qu'il y a un Enfer, mais J'ai prévu une échappatoire. Je ne te montrerai pas toutes les parties de l'Enfer. Et il y a des choses cachées que Je ne peux pas te révéler. Mais Je te montrerai beaucoup de choses. Viens voir les pouvoirs des ténèbres et leur fin."

 

Nous allâmes de nouveau dans le ventre de l'Enfer et nous commençâmes à marcher vers une petite ouverture. Je me tournai pour regarder là où nous entrions et je constatai que nous étions sur un rebord, à côté d'une cellule au centre de l'Enfer. Nous nous arrêtâmes devant une cellule dans laquelle était une belle femme. Au-dessus de la cellule étaient écrites les lettres "av. J.-C." J'entendis la femme dire, "Seigneur, je savais que Tu viendrais un de ces jours. Sors-moi s'il te plaît de cet endroit de tourment." Elle était habillée en vêtements d'une époque lointaine et elle était très belle. Je le savais. Elle était ici depuis de nombreux siècles, mais ne pouvait pas mourir. Son âme était dans le tourment. Elle commença à tirer sur les barreaux et à pleurer.

 

Jésus dit doucement: "Silence, tais-toi." Il lui parlait avec une tristesse dans Sa voix. "Femme, tu sais pourquoi tu es ici." "Oui," dit-elle, "mais je peux changer. Je me souviens, quand Tu fis sortir tous les autres du paradis. Je me souviens de Tes paroles de salut. Je serai bonne maintenant," dit-elle en pleurant, "et je Te servirai." Elle serra les barres de la cellule dans ses petits poings et commença à pleurer, "Fais-moi sortir! Fais-moi sortir!" En faisant cela, elle commença à changer sous nos yeux. Ses vêtements commencèrent à brûler. Sa chair tombait et tout ce qui restait, était un squelette noir avec des trous calcinés à la place des yeux et une carcasse creuse en guise d'âme. Je regardai avec horreur la vieille femme tomber au sol. Toute sa beauté était partie en un instant. Je fus stupéfaite de constater qu'elle était ici avant la naissance de Jésus-Christ. Jésus lui dit: "Tu savais sur la terre quelle serait ta fin. Moïse t'a donné la loi et tu l'as entendue. Mais au lieu d'obéir à Ma loi, tu as choisi d'être un instrument entre les mains de satan, une devineresse et une sorcière. Tu as même enseigné l'art de la sorcellerie. Tu as aimé l'obscurité plutôt que la lumière et tes actes étaient méchants. Si tu t'étais repentie de tout ton cœur, Mon Père t'aurait pardonnée. Mais maintenant, c'est trop tard."

 

Avec beaucoup de chagrin et une grande pitié dans nos cœurs, nous nous éloignâmes. Il n'y aurait jamais de fin à sa douleur et à ses souffrances. Elle tendait ses mains amaigries vers nous, alors que nous nous éloignions. "Mon enfant," dit le Seigneur, "satan utilise beaucoup d'artifices pour détruire des hommes bons et des femmes bonnes. Il travaille jour et nuit, essayant de gagner des gens à son service. Si vous ne choisissez pas de servir Dieu, c'est que vous avez choisi de servir le diable. Choisissez la vie et la vérité vous affranchira." Après avoir marché sur une courte distance, nous nous arrêtâmes devant une autre cellule. J'entendis la voix d'un homme qui criait: "Qui est là? Qui est là?" Je me suis demandé pourquoi il criait. Jésus dit: "Il est aveugle."

 

J'entendis un son et me retournai. Devant nous était un grand démon avec des ailes énormes qui paraissaient cassées. Il a juste regardé et nous a dépassés. Je me tins près de Jésus. Ensemble, nous nous tournâmes pour regarder l'homme qui avait parlé. Il était aussi dans une cellule et nous tournait le dos - il était un squelette enflammé avec une odeur de mort sur lui. Il battait l'air en poussant des cris: "Aidez-moi! Au secours, il y a quelqu'un?" Tendrement, Jésus dit: "Homme, silence! Tais-toi!" L'homme se retourna et dit: "Seigneur, je savais que Tu viendrais pour moi. Je me repens maintenant. S'il te plaît fais-moi sortir. Je sais que j'étais une personne horrible et j'ai utilisé mon handicap pour un gain égoïste. Je sais que j'étais un sorcier et j'ai trompé beaucoup de gens pour les gagner à satan. Seigneur, je me repens maintenant. S'il te plaît fais-moi sortir d'ici. Jour et nuit je suis tourmenté dans ces flammes, il n'y a pas d'eau. J’ai si soif." Il pleurait, "ne me donneras-Tu pas de l'eau à boire?"

 

L'homme appelait toujours Jésus lorsque nous nous éloignions. Je baissais le regard de tristesse. Jésus dit: "Tous les sorciers et les ouvriers d'iniquité auront leur part dans l'étang de feu et de soufre, c'est la seconde mort." Nous parvînmes à une autre cellule dans laquelle était un autre homme. Il dit: "Seigneur, je savais que Tu viendrais me libérer. Je me suis repenti depuis longtemps." Cet homme était aussi un squelette, plein de flammes et de vers. "O homme, tu es toujours rempli de mensonges et de péchés. Tu sais que tu étais un disciple de satan, un menteur qui a trompé beaucoup de personnes. La vérité n'a jamais été dans ta bouche et la mort a toujours été ta récompense. Tu as souvent entendu Mes paroles et tu t'es moqué de Mon salut et de Mon Esprit Saint. Tu as menti toute ta vie et ne M'écoutais pas. Tous les menteurs auront leur part dans l'étang de feu. Tu as blasphémé contre le Saint-Esprit." L'homme commença à maudire et à dire beaucoup de méchantes choses à l'encontre du Seigneur. Nous continuâmes notre chemin. Cette âme était pour toujours perdue en Enfer.

 

Jésus dit: "Quiconque le désire, peut venir à Moi et celui qui perd sa vie à cause de Moi la retrouvera en abondance. Mais les pécheurs doivent se repentir pendant qu'ils sont encore vivants sur la terre. C'est trop tard pour se repentir quand ils arrivent ici. Beaucoup de pécheurs veulent servir Dieu et satan, ou alors, ils croient avoir un temps illimité pour accepter la grâce que Dieu offre. Celui qui est véritablement sage choisira aujourd'hui qui il voudra servir." Nous parvînmes ensuite à la cellule suivante. Un cri de désespoir et de chagrin venait de l'intérieur. Nous regardâmes et vîmes le squelette d'un homme blotti sur le sol. Ses os étaient noirs, calcinés et son âme était un brouillard gris sale à l'intérieur. Je remarquai que certaines parties de son corps manquaient. La fumée et les flammes s'élevèrent autour de lui. Les vers rampaient à l'intérieur de lui.

 

Jésus dit: "Les péchés de cet homme étaient nombreux. Il était un meurtrier et avait la haine dans son cœur. Il ne se repentait pas ou ne croyait même pas que Je puisse lui pardonner. Si seulement il était venu à Moi!" "Tu veux dire, Seigneur," demandai-je, "qu'il a pensé que Tu ne lui pardonnerais pas pour les meurtres et la haine?" "Oui", dit Jésus. "Si seulement il avait cru et était venu à Moi, Je lui aurais pardonné tous ses péchés, grands et petits. Au lieu de cela il a continué de pécher et est mort dans cet état. C'est pourquoi il est là où il est aujourd'hui. On lui a donné beaucoup d'opportunités de Me servir et de croire en l'Évangile, mais il a refusé. Maintenant c'est trop tard."

 

La cellule suivante à laquelle nous parvînmes était remplie d'une odeur terrible. Je pouvais entendre partout les cris des morts et les gémissements de regret. J'étais si triste que j'en étais presque malade. Je résolus de faire tout ce que je pouvais pour parler au monde de cet endroit. Une femme disait: "Aidez-moi." Je regardai fixement dans une réelle paire d'yeux, et non pas dans les orbites calcinées qui étaient les marques du feu. J'étais si triste que je frissonnai et je ressentis une telle pitié et un tel chagrin pour cette âme. J'eus tant voulu la tirer de la cellule et m'enfuir avec elle. "C'est si pénible," dit-elle. "Jésus, je ferai ce qui est juste maintenant. Je T'ai une fois connu et Tu as été mon Sauveur." Ses mains serraient les barreaux de la cellule. "Pourquoi ne serais-Tu pas mon Sauveur maintenant?" De gros morceaux de chair brûlante tombèrent d'elle et il ne restait que les os pour serrer les barreaux.

 

"Tu m'avais même guérie du cancer," poursuivit-elle. "Tu m'avais dit d'aller et de ne plus pécher de peur qu'il ne m'arrive quelque chose de pire. J'ai essayé, Seigneur; Tu sais que j'ai essayé. J'ai même essayé d'être Ton témoin. Mais, Seigneur, j'appris que ceux qui prêchaient Ta Parole n'étaient pas à la mode. J'ai voulu que les gens m'aiment. Je suis retournée lentement dans le monde et les désirs de la chair m'ont dévorée. Les boîtes de nuit et la boisson forte sont devenues pour moi plus importantes que Toi. Je perdis le contact de mes amis chrétiens et je me suis bientôt trouvée sept fois pire que je ne l'aie été auparavant. Et, bien que je sois devenue la maîtresse tant des hommes que des femmes, je ne voulais pas me perdre. Je ne savais pas que j'étais possédée par satan. Je sentais toujours dans mon cœur, Ton appel à me repentir et à être sauvée, mais je ne fis rien. Je continuai à penser que j'avais toujours le temps. Demain je rebrousserai chemin vers Jésus et Il me pardonnera et me délivrera. Mais j'ai attendu trop longtemps et maintenant c'est trop tard!" Elle pleurait.

 

Ses tristes yeux éclatèrent dans les flammes et disparurent. Je criai et tombai contre Jésus. O Seigneur, ai-je pensé, ça aurait pu facilement avoir été moi ou un de mes bien-aimés! S'il vous plaît, vous pécheurs, réveillez-vous avant que ce ne soit trop tard. Nous marchâmes vers une autre cellule. À l'intérieur était un autre homme sous forme de squelette ayant une âme grise sale à l'intérieur. Des cris d'une terrible douleur et de regret provinrent de cet homme, et je savais que j'aurai du mal à les oublier. Jésus dit: "Mon enfant, quelques-uns de ceux qui lisent ce livre le compareront à une histoire de fiction ou à un film qu'ils ont vu. Ils diront que ceci n'est pas vrai. Mais tu sais que ces choses sont vraies. Tu sais que l'Enfer est réel, car Je t'ai amené ici beaucoup de fois par Mon Esprit. Je t'ai révélé la vérité pour que tu puisses en être témoin."

 

Pour vous, perdus, si vous ne vous repentez pas et ne vous faites pas baptiser et ne croyez pas à l'Évangile de Jésus-Christ, ce sera sûrement votre fin. "Cet homme est ici," dit le Seigneur, "à cause de sa rébellion. Le péché de rébellion ressemble au péché de sorcellerie. En fait, tous ceux qui connaissent Ma Parole et Mes voies et ont entendu l'Évangile, mais ne se sont pas repentis, sont toujours dans la rébellion contre Moi. Beaucoup sont en Enfer aujourd'hui à cause de ce péché." L'homme parla à Jésus et dit: "J'ai une fois pensé à faire de Toi le Seigneur de ma vie, mais je n'ai pas voulu marcher dans Ta voie droite et étroite. J'ai voulu la voie large. Il était tellement plus facile de servir le péché. Je n'ai pas cru devoir être juste. J'ai aimé ma voie pécheresse. J'ai désiré boire des boissons fortes et faire les choses de ce monde plutôt que d'obéir à Tes ordres. J'aurais dû écouter ceux que Tu m'avais envoyés. Au lieu de cela j'ai fait le mal et je ne me repentais pas."

 

De grands sanglots firent trembler son corps comme il poussait des cris de regret. "Pendant des années j'ai été tourmenté dans cet endroit. Je sais ce que je suis et je sais que je n'en sortirai jamais. Je suis tourmenté jour et nuit dans ces flammes et par ces vers. Je crie, mais personne ne vient m'aider. Personne ne se soucie de mon âme ici - personne ne se soucie de mon âme." Il s'écroula en un petit tas au sol et continuait à crier. Nous marchâmes vers une autre cellule. Une femme assise, enlevait les vers de ses os. Elle commença à crier quand elle vit Jésus. "Aide-moi, Seigneur," dit-elle, "Je serai bonne. Fais-moi sortir s'il Te plaît." Elle se leva et serra les barreaux de la cellule. Je ressentis une grande pitié pour elle. Comme elle criait, les sanglots firent trembler son corps.

 

Elle dit: "Seigneur, quand j'étais sur la terre, j'ai adoré les dieux des hindous et beaucoup d'idoles. Je ne croyais pas à l'Évangile que les missionnaires me prêchaient, bien que je l'aie entendu plusieurs fois. Un jour je mourus. J'ai crié à mes dieux de me sauver de l'Enfer, mais ils ne pouvaient pas. Maintenant, Seigneur, je voudrais me repentir." "C'est trop tard," dit Jésus. Les flammes la recouvrirent pendant que nous nous éloignions; ses cris remplissent toujours mon âme, même maintenant. Satan l'avait trompée. Avec la tristesse dans Sa voix Jésus dit: "Viens, nous reviendrons demain. Il est l'heure d'y aller maintenant."

 

17- Les mâchoires de l'Enfer

 

La nuit suivante, Jésus et moi entrâmes dans les mâchoires de l'Enfer. Jésus dit: "Nous finirons bientôt avec le tour de l'Enfer. Je ne te montrerai pas tout l'Enfer. Mais ce que Je t'ai montré, Je veux que tu le dises au monde. Dis-leur que l'Enfer est réel, dis-leur que ce rapport est réel." Nous nous arrêtâmes sur une colline qui surplombait une petite vallée. Aussi loin que je pouvais voir, il y avait un entassement d'âmes tout le long des pentes de cette colline. Je pouvais entendre leurs pleurs. De grands bruits avaient rempli le lieu. Jésus dit: "Mon enfant, ce sont ici les mâchoires de l'Enfer. Chaque fois que s'ouvrira la bouche de l'Enfer, tu entendras ce grand bruit." Les âmes essayaient de sortir, mais elles ne le pouvaient, parce qu'elles étaient encastrées dans les côtés de l'Enfer.

 

Comme Jésus parlait, je vis plusieurs formes sombres tomber devant nous et atterrir avec un bruit sourd au bas de la colline. Les démons traînaient des âmes au loin avec de grandes chaînes. Jésus dit: "Ces âmes sont des personnes qui viennent tout juste de mourir sur la terre et qui arrivent en Enfer. Cette activité se poursuit jour et nuit". Soudainement, un grand silence remplit l'endroit. Jésus dit: "Je t'aime, Mon enfant et Je veux que tu parles de l'Enfer aux habitants de la terre." Je regardai en profondeur vers le bas, dans les mâchoires de l'Enfer par un genre d'hublot sur les côtés des mâchoires. Des cris de douleur et de tourment montaient de là. Quand est-ce que ceci prendra fin? Me suis-je demandée. Je serai si heureuse de me reposer de tout ceci. Et tout d'un coup, je me sentis complètement perdue. Je ne peux pas dire comment je l'ai su, mais je savais de tout mon cœur que Jésus était parti. Je me suis sentie très triste. Je me suis tournée vers là où Il était. Pour sûr, Il n'était plus là. "Oh non!" pleurais-je, "pas une fois de plus! Jésus, où es-Tu?"

 

Ce que vous êtes sur le point de lire vous fera peur. Je prie que ceci vous fasse suffisamment peur pour que vous acceptiez Jésus. Je prie pour que vous vous repentiez de vos péchés pour ne pas aller dans cet endroit horrible. Je prie que vous me croyiez, car je ne veux pas que ceci arrive à quelqu'un d'autre. Je vous aime et j'espère que vous vous réveillerez avant que ce ne soit trop tard. Si tu es un chrétien et que tu lis ceci, rassures-toi que tu es sauvé. Sois prêt à rencontrer le Seigneur à tout moment, car quelquefois il n'y a plus de temps pour se repentir. Garde ta lumière allumée et ta lampe pleine d'huile. Sois prêt, car tu ne sais quand Il reviendra. Si tu n'es pas né de nouveau, lis Jean 3:16-19 et invoque le Seigneur. Il te sauvera de ce lieu de tourment.

 

Tandis que je criais en cherchant Jésus, je courais en descendant vers le bas de la colline. Je fus stoppée par un grand démon qui avait une chaîne. Il se mit à rire et dit: "Tu ne peux courir nulle part, femme. Jésus n'est pas ici pour te sauver. Tu es en Enfer pour toujours." "Oh! Non" criai-je. "Laisse-moi partir! Je le combattis de toutes mes forces, mais je fus très vite enchaînée et jetée à terre. Tandis que je gisais là, une chose étrange commença à engluer mon corps avec une telle puanteur que je me sentis mal. Je sentis alors ma chair et ma peau commencer à se détacher de mes os. Je hurlai et hurlai encore, épouvantée. "O Jésus!" criai-je. "Où es-Tu?" Je me regardai et vis que des trous commençaient à apparaître sur ce qui restait de ma chair. Je prenais progressivement une couleur grise sale, et la chair grise tombait de moi. Il y avait des trous dans mes côtés, mes jambes, mes mains et mes bras. Je poussais des cris: "Oh, non! Je suis en Enfer pour toujours! Oh, non!" Je commençai à sentir les vers en moi. Et en regardant, je constatai que mes os grouillaient de vers. Quand bien même je ne pouvais pas les voir, je savais qu'ils étaient là. J'essayais de les enlever, mais plusieurs autres prenaient leur place aussitôt. Je pouvais véritablement ressentir la décomposition de mon corps.

 

Oui, j'étais bien consciente et pouvais me souvenir exactement de ce qui s'était passé sur la terre. Je pouvais voir, sentir, entendre et ressentir tous les tourments de l'Enfer. Je pouvais voir à l'intérieur de moi. J'étais juste une sale forme squelettique, pourtant je pouvais sentir tout ce qui m'arrivait. J'ai vu d'autres comme moi. Il y avait des âmes autant que je pouvais voir. Je poussai des cris de grande douleur, "O Jésus! Aide-moi s'il Te plaît, Jésus." Je voulais mourir, mais je ne le pouvais pas. Je sentis le feu se rallumer dans mes jambes. Je criai: "Où es-Tu, Jésus?" Je roulai par terre et criai avec tous les autres. Nous étions posés dans les mâchoires de l'Enfer en petits tas, comme des ordures jetées. Une douleur insupportable étreignait nos âmes. Je continuai à crier: "Où es-Tu, Jésus? Où es-Tu?"

 

Je me demandai si c'était juste un rêve. Me réveillerais-je? Étais-je vraiment en Enfer? Avais-je commis un grand péché contre Dieu et avais-je perdu mon salut? Qu'est-ce qui était arrivé? Est-ce que j'ai péché contre le Saint-Esprit? Je me remémorais tout l'enseignement de la Bible que j'avais toujours entendu. Je savais que ma famille était quelque part au-dessus de moi. Avec horreur, je réalisais que j'étais en Enfer comme toutes les autres âmes que j'avais vues et avec lesquelles j'avais parlé. Je me sentis si étrange d'être capable de voir complètement à travers mon corps. Les vers avaient recommencé à ramper sur moi. Je pouvais les sentir ramper. Je criais de crainte et de douleur.

 

Juste après un démon dit: "Ton Jésus te laisse tomber, n'est-ce pas? Eh bien, tu es la propriété de satan maintenant!" Il émit un rire méchant au moment où il me ramassait et me plaçait sur quelque chose de haut. Je découvris bientôt que j'étais sur le dos d'une espèce d'animal mort-vivant. L'animal, comme moi, était d'un gris miteux plein de saleté et de chair morte qui pourrissait. Une horrible odeur remplit l'air sale. L'animal m'emporta en hauteur, sur un rebord. Je pensai, ô Seigneur où es-Tu? Nous dépassâmes beaucoup d'âmes qui pleuraient pour être sauvées. J'entendais le grand bruit de l'ouverture des mâchoires de l'Enfer et de nombreuses âmes tombèrent à côté de moi. Mes mains étaient attachées derrière mon dos. La douleur n'était pas constante: Elle venait subitement et repartait subitement. Je criais chaque fois que les douleurs venaient et j'attendais dans la terreur qu'elles se calment.

 

Je pensai: Comment sortirai-je? Qu'est-ce qu'il y a devant? Est-ce que c'est la fin? Qu'ai-je fait pour mériter l'Enfer? "O Seigneur, où es-Tu?" Je criai dans la douleur. Je pleurai, mais aucune larme ne coulait, mon corps était seulement secoué de sanglots secs. L'animal s'arrêta devant quelque chose. Je regardai en haut et je vis une belle pièce pleine de richesses extravagantes et de bijoux brillants. Au centre de cette pièce était une belle femme qui portait un habit de reine. Dans mon désespoir, je me demandai ce que c'était. Je dis: " Femme, aidez-moi s'il vous plaît." Elle s'approcha et me cracha au visage. Elle me maudit et me dit des choses répugnantes. "O Seigneur, qu'est-ce qui va suivre?" Criai-je. Elle émit un rire méchant. Sous mes yeux la femme se changea en un homme, un chat, un cheval, un serpent, un rat ... Quel que soit ce qu'elle souhaitait être, elle l'était. Elle avait un grand pouvoir diabolique. Au-dessus de la pièce dans laquelle elle était, était écrit "reine de satan."

 

L'animal repartit pour ce qui semblait être des heures puis il s'arrêta. Avec une secousse, je fus projetée de l'animal sur la terre. Je levai les yeux et vis une armée de cavaliers venant vers moi. Je fus forcée de me mettre de côté pendant qu'ils passaient. Ils étaient aussi des squelettes avec la couleur grise sale de la mort. Après qu'ils passèrent, je fus reprise de terre et installée dans une cellule. Comme quelqu'un fermait la porte, je regardai avec horreur la cellule et je pleurai. Je priai, mais sans espoir. Je pleurai et me repentis des milliers de fois pour mes péchés. Oui, je pensai à beaucoup de choses que j'aurais pu faire pour conduire d'autres personnes à Christ et aider les gens quand ils ont eu besoin de moi. Je me repentis des choses que j'avais faites et des choses que j'avais laissées non faites.

 

"O Seigneur, sauve-moi," ai-je pleuré. Maintes fois j'ai crié à Dieu de m'aider. Je ne pouvais pas Le voir ou Le sentir. J'étais en Enfer comme tous ceux que j'avais vus. Je tombai à terre de douleur et je pleurai. Je sentis que j'étais perdue pour toujours. Des heures s'écoulèrent et très souvent, le grand bruit se faisait de nouveau entendre et d'autres âmes tombaient en Enfer. Je continuais à crier, "Jésus, où es-Tu?" Aucune réponse ne venait. Les vers commencèrent de nouveau à ramper à l'intérieur de moi. Je pouvais les sentir à l'intérieur de moi. La mort était partout. Je n'avais aucune chair, aucun organe, pas de sang, aucun corps et aucun espoir. Je continuai à tirer des vers hors de mon squelette. Je savais tout ce qui se passait et je voulais mourir mais je ne le pouvais pas. Mon âme serait vivante pour toujours. Je commençai à chanter au sujet de la vie et de la puissance dans le sang de Jésus, qui est capable de sauver du péché. Quand je le fis, de grands démons munis de lances vinrent et crièrent: "Arrête ça!" Ils me poignardèrent avec les lances et je sentis des éclats de feu lorsque les pointes pénétrèrent en moi. Encore et encore ils me poignardèrent. Ils scandaient des slogans, "satan est dieu ici. Nous détestons Jésus et tout ce qu'Il représente."

 

Comme je n'arrêtais pas de chanter, ils me prirent de la cellule et me traînèrent jusqu'à une grande ouverture. "Si tu ne te tiens pas tranquille", ont-ils dit, "tes supplices vont augmenter." J'arrêtai de chanter et à la fin, ils me ramenèrent dans la cellule. Je me souvins d'un verset de la Bible concernant des anges déchus qui étaient dans les chaînes jusqu'au jugement dernier. Je me demandais si c'était mon jugement. "Seigneur, sauve les gens sur la terre," criai-je. "Réveille-les avant que ce ne soit trop tard." Beaucoup de passages des écritures me vinrent à l'esprit, mais je craignais les démons et je ne les récitai pas. Les gémissements et les cris remplirent l'air sale. Une souris rampa près de moi. Je la renvoyai d'un coup de pied. Je pensai à mon mari et à mes enfants. "O Dieu, ne leur permet pas de venir ici," ai-je crié, car je savais que j'étais en Enfer. Dieu ne pouvait pas m'entendre. Les oreilles du Tout-Puissant sont fermées aux cris de l'Enfer, ai-je pensé. Si seulement quelqu'un écoutait!

 

Une grosse souris monta sur ma jambe et me mordit. Je pleurai et l'enlevai. J'eus une immense douleur. Un feu venu de nulle part commença à brûler lentement dans ma direction. Des secondes, des minutes, des heures passèrent. J'étais un pécheur, venu en Enfer. "O mort, viens s'il te plaît,' ai-je crié. Mes cris semblaient remplir la totalité des mâchoires de l'Enfer. D'autres âmes perdues pour toujours, sans aucune issue de secours, se joignirent à mes cris. Je voulus mourir, mais je ne le pus. Je tombai à terre en un tas, tout en ressentant tous ces tourments. J'entendis les mâchoires s'ouvrir de nouveau, et encore plus d'âmes entrèrent. Les feux me brûlaient maintenant, et une nouvelle douleur survint. J'étais consciente de tout ce qui arrivait. Mon esprit était très aiguisé et très pointu. Je savais toutes ces choses et je savais que quand les âmes meurent sur la terre et ne sont pas sauvées de leurs péchés, elles viennent ici. "O mon Dieu, sauve-moi," ai-je crié. "Sauve-nous tous s'il Te plaît."

 

Je me souvenais de ma vie entière et de tous ceux qui m'avaient parlé de Jésus. Je me souvenais d'avoir prié pour les malades et comment Jésus les avait guéris. Je me souvenais de Ses paroles d'amour et de réconfort et de Sa fidélité. Si seulement j'étais ou avais été un peu comme Jésus, je ne serais pas ici, avais-je pensé. J'ai pensé à toutes les bonnes choses que Dieu m'avait données, comment Il m'a donné l'air pur à respirer, des aliments, des enfants, une maison et de bonnes choses à apprécier. Mais, s'Il est un bon Dieu alors pourquoi suis-je ici? Je n'avais aucune force pour me lever mais mon âme continuait à pleurer: "Sors-moi d'ici."

 

Je savais que la vie continuait au-dessus de moi et que quelque part mes amis et ma famille menaient leurs vies normalement. Je savais qu'il y avait des rires, de l'amour et de la bonté quelque part là-haut. Mais, même cela commençait à s'éteindre dans ma douleur affreuse. Une semi obscurité et un brouillard sale et sombre remplirent cette partie de l'Enfer. Une lumière jaune sombre était partout et l'odeur de chair pourrissante et de corruption était insupportable. Les minutes avaient l'air d'être des heures et les heures s'étiraient comme une éternité. O quand est-ce que ceci s'arrêterait-il? Je n'avais pas de sommeil, pas de repos, pas de nourriture et pas d'eau. J'avais une grande faim et une grande soif comme jamais dans toute ma vie, même dans mes souvenirs je n'en ai eu. J'étais si fatiguée et si assoupie, mais la douleur continuait sans cesse. Chaque fois que les mâchoires s'ouvraient, une autre cargaison d'humains en perdition se déversait en Enfer. Je me demandais si quelqu'un que je connaissais était parmi eux. Amènera-t-on mon mari ici?

 

Des heures s'écoulèrent depuis que je suis arrivée dans les mâchoires de l'Enfer. Mais alors je remarquai qu'une lumière commençait à remplir la pièce. Soudain le feu s'arrêta, la souris s'enfuit et la douleur quitta mon corps. Je cherchai par où fuir, mais il n'y avait aucune issue. Je me suis demandé ce qui arrivait. Je regardai par les hublots de l'Enfer, sachant que c'était quelque chose d'épouvantable. Et alors l'Enfer commença à trembler et le feu brûlant vint de nouveau. Les serpents, les souris, les vers, la douleur insupportable remplirent mon âme et les tourments recommencèrent. "O Dieu, laisse-moi mourir," ai-je crié pendant que je commençais à frapper le sol de ma cellule avec mes mains osseuses. Je pleurai et je criai, mais personne ne s'en souciait.

 

Soudain, je fus enlevée de la cellule par une force invisible. Quand je repris conscience, le Seigneur et moi étions debout à côté de ma maison. Je poussai des cris, "mais Seigneur, pourquoi?" et je tombai à Ses pieds avec désespoir. Jésus dit: "La paix te soit, calme-toi." Immédiatement je fus en paix. Il me souleva tendrement et je m'endormis dans Ses bras. Quand je me réveillai le jour suivant, j'étais très malade. Pendant des jours je revécus les horreurs de l'Enfer et son tourment. Pendant la nuit je me réveillais en criant et en disant qu'il y avait des vers qui rampaient en moi. J'avais si peur de l'Enfer. Je voudrais vous certifier, une fois encore, que les choses que vous avez lues sont vraies. L'Enfer est véritablement un lieu de tourment et de flammes. Mais je voudrais aussi vous dire que le Ciel est tout autant une réalité et qu'il peut être votre demeure pour l'éternité. [Fin du Témoignage]

 

18- Appel à la Repentance

 

Chers frères, chers amis et vous tous qui me lisez, permettez-moi de vous faire une confidence: C'est un privilège spécial que vous et moi avons, de découvrir ce que c'est que l'Enfer, pendant que nous sommes encore en vie, et pendant que nous pouvons le fuir. À cet effet je voudrais dire toute ma reconnaissance au Seigneur Jésus-Christ! Comme vous l'avez lu dans ce témoignage, l'Enfer existe, l'Enfer est réel. Mary Baxter l'a visité pour nous. Le Seigneur lui a donné une description assez détaillée de l'Enfer. Bien qu'en lisant ce témoignage j'avais déjà la conviction qu'il était vrai, le Seigneur a encore choisi de me bénir avec une révélation qui a davantage renforcé ma joie et ma louange à Dieu. Je ne garderai pas cette révélation pour moi seul.

 

Chers frères et chers amis, pour vous qui avez lu ou suivi mes enseignements sur Les Ruses de Satan et Le Combat Spirituel, vous comprendrez mieux ce que je vais expliquer. Plusieurs fois je me suis efforcé de vous expliquer comment satan et ses agents manipulent le monde, et comment tout ou presque tout dans ce monde est un piège pour l'homme. C'est pour cela que Dieu nous met en garde contre le monde, comme l'atteste ce passage de la Bible: "15N'aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu'un aime le monde, l'amour du Père n'est point en lui; 16car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l'orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais vient du monde. 17Et le monde passe, et sa convoitise aussi; mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement." 1Jean 2:15-17

 

Dans l'enseignement sur le Combat Spirituel, j'ai attiré votre attention sur le piège que constituait le fait de vouloir se conformer au monde, et de vouloir vivre comme le monde. Je vous ai parlé des portes ouvertes à satan, en citant entre autres tous ces soi-disant beaux tableaux qui coûtent des millions et des centaines de millions, et que les mondains, et certains soi-disant chrétiens, se bousculent pour acheter. Parlant des ruses de satan, je vous ai dit que tout ce que satan met à la disposition des hommes, est un piège pour ces derniers. Satan ne vous fera jamais un cadeau. Je vous ai aussi dit que satan, qui sait jusqu'à quel point le monde est ignorant, se permet parfois de faire quelques "révélations" aux hommes, en étant sûr que nul ne s'en apercevra.

 

C'est le cas de toutes ces sirènes des eaux qui ne se gênent plus pour se présenter aux hommes comme étant des sirènes. Mais cela ne dit plus rien à personne. Malgré leurs propres déclarations, les hommes les prennent juste pour des vedettes ou encore des célébrités, comme on aime les appeler. C'est également le cas pour ces chanteurs de Rock and Roll qui chantent l'Enfer, vantent l'Enfer, et invitent les gens à les suivre en Enfer. Les gens les suivent en effet. Ils achètent leurs musiques, les écoutent à longueur de temps, fredonnent, chantent et dansent au rythme de ces musiques. Ils ne ratent aucun de leurs concerts et payent des fortunes, sacrifient leur temps et leur sommeil pour y assister. C'est également le cas de ces soi-disant beaux tableaux, et les autres petits objets au travers desquels satan choisit de s'exposer, et d'exposer ses méchants plans contre l'humanité, sans s'inquiéter, puisqu'il connaît le degré d'ignorance de l'homme. C'est de l'un de ces soi-disant beaux tableaux inspirés, que je vais vous parler maintenant.

 

Pendant que je travaillais sur cet enseignement sur l'Enfer, le Seigneur m'a révélé que la forme de l'Enfer telle qu'Il a choisi de la révéler à Mary Baxter, avait déjà été révélée à l'humanité il y a presque six siècles, par un agent de l'Enfer et fidèle serviteur de satan. En effet, le 15 avril 1452 naquit à Vinci en Italie, le redoutable Léonard de Vinci. Ce génie qui, sans une éducation formelle, était à la fois artiste, scientifique, mathématicien, ingénieur, inventeur, anatomiste, peintre, sculpteur, architecte, urbaniste, botaniste, musicien, poète, philosophe et écrivain, est l'instrument par lequel satan avait choisi vers 1492 de révéler l'existence et la forme de l'Enfer à l'humanité. Ce démon qui était mort à Amboise en France le 2 mai 1519, est celui qui pour la première fois, avait révélé par un tableau qui est resté très célèbre, la forme de l'Enfer à l'humanité. Ce tableau appelé "Homme de Vitruve", loin d'être une simple révélation de l'Enfer aux hommes, était aussi une grande incantation dirigée contre tous ceux qui en feraient un objet d'ornement. Tous ceux qui achètent ou gardent avec eux de tels tableaux, quand bien même ils ignoreraient ce que cache le tableau, sont liés par les démons de l'Enfer, et n'échapperont pas à l'Enfer, sauf s'ils acceptent le Seigneur Jésus-Christ, et acceptent de se débarrasser de cet héritage satanique.

 

Et c'est cette même incantation de l'Enfer, que les autres démons qui dirigent ce monde, ont exploitée récemment pour en faire l'effigie de la pièce de 1 Euro italien. Vous trouverez aussi cette image sur les cartes d'assurance maladie en Allemagne, et sûrement sur d'autres objets qu'ils s'efforcent de rendre indispensables pour les hommes sur terre. J'ai choisi de mettre quelques-unes de ces images à votre disposition. Vous les trouverez à la fin de ce livre. Vous comprendrez donc très bien maintenant, que les vrais décideurs de ce monde, sont des agents de satan, qui sont venus spécialement faire la volonté de leur maître satan, et qui savent très bien ce qu'ils font, contrairement à ce que vous avez toujours pensé. Si vous voulez continuer de les suivre, sentez-vous libres. Dans tous les cas, vous savez maintenant que l'Enfer existe. À vous de choisir!

 

Quand nous avions commencé à attirer l'attention des gens sur les ruses de satan, et les nombreuses incantations qui sont faites sur les différents objets que nous avons dans ce monde, il y a quelques endurcis qui ont trouvé qu'on voyait les démons partout. Il est temps que je vous rappelle encore une fois de plus, que les démons sont bel et bien partout. Allez maintenant bien regarder la pièce de 1 Euro italien, et les autres pièces de monnaie des autres pays de la zone Euro. Vous verrez que chaque pays a choisi sa forme d'abomination pour frapper sa monnaie. Regardez les pièces et les billets de banque de n'importe quel autre pays de ce monde. Vous vous apercevrez que les images qui s'y trouvent ne sont pas innocentes du tout. Ces démons savent donc très bien ce qu'ils font, et ils savent très bien qui ils servent. Ne vous fiez donc pas aux agents de l'Enfer qui tentent de vous convaincre que les démons en chair n'existent pas. Ils ne sont pas ignorants, ils cherchent juste à se couvrir, et couvrir leurs frères démons. Les démons en chair existent, Dieu vous en a donné beaucoup de preuves dans Sa parole, et dans tout ce qui se passe autour de vous. Si vous continuez de vous entêter, vous en payerez un prix éternel. L'Enfer est réel, et il est éternel.

 

Je le répète encore, n'imitez pas les agents de satan qui tentent de vous démontrer que les démons en chair n'existent pas. Ce sont des serviteurs de satan, qui continuent de croire qu'en détournant beaucoup de personnes de la voie de Dieu, satan leur accordera une grande récompense. Ils ignorent que leur châtiment sera pire. Ne les imitez surtout pas, et ne les suivez pas. Si vous les suivez, vous le regretterez pour l'éternité. Sachez encore très bien que l'Enfer existe, et les agents de l'Enfer, qui sont des démons en chair sur terre, existent. Leur mission est de tromper et séduire le maximum de personnes, pour les emmener en Enfer. Le Seigneur nous a déjà avertis. L'enseignement sur le Discernement est plus que vrai. Si avec toute cette connaissance et ces révélations vous choisissez de vous entêter, vous en payerez le prix. Le Seigneur a fait Son travail en nous révélant Sa Parole, et moi Son serviteur, j'ai fait le mien, en mettant à votre disposition tout ce que j'ai reçu de Lui. À partir de maintenant, votre sang retombera sur votre tête! J'en suis pur.

 

Pour vous femmes mariées, si vous avez des maris agents de l'Enfer, ne les suivez pas. Et pour vous hommes mariés, si vous avez des femmes agents de l'Enfer, ne les suivez pas. En Enfer il n'y a plus de relation mari et femme. Pour vous parents, si vous avez des enfants agents de l'Enfer, ne les suivez pas. Et pour vous enfants, si vous avez des parents agents de l'Enfer, ne les suivez pas. En Enfer il n'y a plus de famille. Pour vous employés, si vous avez des patrons agents de l'Enfer, ne les suivez pas. Et pour vous domestiques et autres employés de maisons, si vous avez des maîtres ou des maîtresses agents de l'Enfer, ne les suivez pas. En Enfer il n'y a plus de relation patrons employés. Le tourment là-bas est tel que nul ne peut s'occuper de l'autre. Prenez position pour le Seigneur Jésus-Christ maintenant, avant qu'il ne soit trop tard. L'Enfer est réel, et il est éternel.

 

Pour vous jeunes gens qui vous êtes lancés dans ce que vous appelez Rock, Rap ou Hip Hop chrétiens pour "l'Évangélisation", sachez que vous êtes dans les liens de satan. Certains parmi vous sont peut-être ignorants, mais votre ignorance ne sera pas une excuse pour vous. Il est de mon devoir de vous rappeler qu'on ne passe pas par des méthodes sataniques pour "gagner" les âmes à Christ. Christ n'a pas besoin de toutes ces méthodes empruntées à l'Enfer. Il a juste besoin que vous parliez de Lui naturellement aux hommes, et Son Saint-Esprit fera le reste. Se lancer dans la musique satanique et dans des accoutrements de voyous sous prétexte de vouloir faire passer le message du salut, c'est de la pure séduction. Détournez-vous de cette folie rapidement. Si vous vous entêtez, vous passerez l'éternité dans le feu de l'Enfer à danser et à "évangéliser". Vous-mêmes qui prétendez évangéliser les autres, vous n'avez pas encore reçu Jésus. Car si vous L'aviez reçu, Son Saint-Esprit vous aurait déjà rappelé que ce n'est ni dans des tenues de voyous, avec des boucles d'oreilles, des chaînes, des grosses bagues et autres bijoux, avec des cheveux longs et ou tressés, ni par la musique satanique, que vous devez gagner les gens à Christ. Acceptez Jésus-Christ maintenant, faites-vous baptiser par immersion, et renoncez à la folie.

 

Pour vous autres soi-disant chrétiens qui vous séduisez en prétendant qu'en jouant dans des groupes de musiques mondaines vous pouvez "évangéliser", prêtez l'oreille à ce dernier avertissement du Seigneur. Ce que vous appelez opéra chrétien, ou ballet chrétien, ou n'importe quel autre groupe de divertissement mondain que vous faites l'effort d'appeler groupe chrétien dans le but de vous justifier, est une séduction pure et simple. Retenez que la séduction est différente de l'Évangélisation, et l'Évangélisation n'a pas besoin de séduction. Évangéliser, c'est parler du Salut en Jésus-Christ à ceux qui ne L'ont pas encore, avec l'aide de la parole de Dieu et du Saint-Esprit, sans recours aux méthodes de séduction, qui ne sont autres que des méthodes de l'Enfer. Si vous ne vous repentez pas, vous passerez l'éternité en Enfer à chanter l'opéra, ou à danser le ballet, et votre "évangélisation" continuera dans le tourment indéfiniment. Et pour vous séducteurs qui allez dans des boîtes de nuit pour "évangéliser", renoncez à la folie pendant qu'il est temps. Sauvez votre âme quand cela est encore possible. L'Enfer est réel, et il est éternel.

 

Pour vous qui croyez que l'Évangile de Jésus est quelque peu obsolète et nécessite d'être modernisé ou actualisé pour tenir compte de la réalité du temps, faites attention! Vous êtes à la porte de l'Enfer en train de vous amuser. Retenez que ce n'est pas à la Parole de Dieu de changer pour s'accommoder à vous, c'est à vous de changer pour vous conformer à la Parole de Dieu. Je le répète encore: Dieu ne nous jugera que sur ce qui est écrit dans Sa Parole.

 

Pour vous pasteurs cupides, vous qui avez abandonné la vérité à cause de l'argent, vous dont le message principal porte sur les dîmes et offrandes, vous qui avez créé des méthodes sataniques pour faire danser les fidèles et les faire défiler dans la salle chaque dimanche dans le but de collecter de l'argent, vous qui poussez les fidèles à faire des vœux qui les forcent à donner de l'argent, et font peser des malédictions sur eux quand ils n'arrivent pas à donner, vous qui poussez les fidèles à prendre des engagements pour donner régulièrement de l'argent pour les différents projets inutiles que vous faites tout le temps, sachez que votre méchanceté vous coûtera cher. Par la ruse et la séduction vous poussez les fidèles à se lier par des engagements sacrés dont ils ignorent les conséquences. À cause de la cupidité et de la recherche de la vanité, vous êtes prêts à tout. Si vous ne vous repentez pas, si vous ne renoncez pas à votre méchanceté, c'est dans le tourment éternel que vous continuerez votre ministère. L'Enfer est réel, et il est éternel.

 

Vous Jézabels qui vous faites passer pour des femmes pasteurs, femmes évangélistes, femmes docteurs, femmes apôtres ou femmes anciens d'Église, sachez que satan à qui vous croyez rendre service, n'est pas un maître reconnaissant. Il sera le premier à vous torturer dès que vous arriverez en Enfer. Et s'il y a parmi vous quelques ignorantes qui croyaient réellement servir Dieu, qu'elles sachent aujourd'hui que la Bible interdit formellement à la femme d'enseigner, ou de prendre de l'autorité sur l'homme dans l'Église du Seigneur Jésus-Christ. Dieu ne reconnaît aucune femme Ancien d'Église. Si vous tenez à votre salut, renoncez à l'abomination pendant qu'il est temps.

 

Vous autres soi-disant chrétiennes qui remplissez les églises le dimanche en pantalons, en courtes jupes, en habits transparents et autres accoutrements de séduction, avec des bijoux et autres parures sataniques, avec des têtes non voilées, et toutes formes de maquillages, sachez que si vous ne vous repentez pas, c'est dans le feu et les vers de l'Enfer que vous continuerez votre maquillage et votre séduction pour l'éternité. Vous êtes averties!

 

Vous qui prenez plus soin de votre corps physique que de votre âme, vous pour qui le look extérieur, les parfums, les maquillages, les coiffures, etc. passent avant l'obéissance à Dieu, après avoir lu ce témoignage, vous savez maintenant ce qui vous attend en Enfer, si vous ne vous repentez pas.

 

Pour vous qui êtes mariés, et qui avez eu votre partenaire par des incantations, voici le temps de confesser votre sorcellerie pour en être libéré, et pour libérer le pauvre partenaire qui est encore sous l'emprise de vos incantations. Si vous ne faites rien, l'Enfer vous attend. Vous en êtes avertis.

 

Il y a quelques agents de satan divorcés, soi-disant chrétiens, qui dès qu'ils pensent au remariage et apprennent que conformément à la Bible ils n'ont pas droit au remariage tant que leur ex-femme est en vie, plongent davantage dans l'occultisme pour la tuer, dans le but d'attraper rapidement une autre proie qui sera la prochaine victime. J'ai un message pour ces méchants. L'Enfer est réel, et il est éternel. Si vous ne vous repentez pas, vous le comprendrez dans les prochains jours.

 

Vous tous qui vous sentez à l'aise dans la prostitution, comme vous l'avez lu dans le témoignage des 7 jeunes Colombiens, si vous ne vous repentez pas, vous continuerez votre prostitution en Enfer. Ce ne sera malheureusement pas une prostitution qui pourra vous procurer une jouissance quelconque, mais plutôt une triste forme de prostitution que vous n'avez jamais imaginée. Je vous recommande vivement la lecture du "Témoignage des 7 Jeunes Colombiens" qui se trouve sur le site www.mcreveil.org. Il complète celui-ci, et vous aide à comprendre davantage la réalité de l’Enfer.

 

Si après avoir lu ce témoignage vous voulez vous repentir et voulez de l'aide pour cela, contactez-nous et nous vous aiderons. Et si vous avez des questions sur ce qu'il faut faire pour mettre votre vie en ordre devant Dieu, allez sur le site www.mcreveil.org, et vous trouverez tous les enseignements qu'il vous faut, et les réponses à toutes vos questions.

 

"L'Enfer ressemble à un corps humain étendu au centre de la terre. Le corps est couché sur le dos, avec les deux bras et les deux jambes écartés."

 

Description: Homme de Vitruve

 

Description: 1 Euro Italie

L'Homme de Vitruve
(Léonard de Vinci)

 

La pièce de 1 Euro italien
 Et l'Homme de Vitruve.

 

 

Description: Modèle de Carte

Modèle de carte d'assurance maladie en Allemagne et l'Homme de Vitruve.

 

 

Repentez-vous avant qu'il ne se fasse trop tard. L'Enfer est réel, et il est éternel.

 

 

Que la grâce soit avec tous ceux qui aiment notre Seigneur
Jésus-Christ d'un amour inaltérable!

 

Invitation

 

Chers frères et sœurs,

 

Si vous avez fui les fausses églises et voulez savoir ce que vous devez faire, voici les deux solutions qui s'offrent à vous:

 

1- Voyez si autour de vous il y a quelques autres enfants de Dieu qui craignent Dieu et désirent vivre selon la Saine Doctrine. Si vous en trouvez, sentez-vous libres de vous joindre à eux.

 

2- Si vous n'en trouvez pas et désirez nous rejoindre, nos portes vous sont ouvertes. La seule chose que nous vous demanderons de faire, c'est de lire d'abord tous les Enseignements que le Seigneur nous a donnés, et qui se trouvent sur notre site www.mcreveil.org, pour vous rassurer qu'ils sont conformes à la Bible. Si vous les trouvez conformes à la Bible, et êtes prêts à vous soumettre à Jésus-Christ, et à vivre selon les exigences de Sa parole, nous vous accueillerons avec joie.

 

Que la grâce du Seigneur Jésus soit avec vous!

 

Source & Contact:

Site Internet: https://www.mcreveil.org
E-mail: mail@mcreveil.org

Cliquez ici pour télécharger ce Livre en PDF