Avertissements

 

Ce Livre est gratuit et ne peut en aucun cas constituer une source de commerce.

 

Vous êtes libres de copier ce Livre pour vos prédications, ou pour le distribuer, ou aussi pour votre Évangélisation sur les Réseaux Sociaux, à condition que son contenu ne soit en aucun cas modifié ou altéré, et que le site mcreveil.org soit cité comme source.

 

Malheur à vous, agents de satan cupides qui tenterez de commercialiser ces enseignements et ces témoignages!

 

Malheur à vous, fils de satan qui vous plaisez à publier ces enseignements et ces témoignages sur les Réseaux Sociaux tout en cachant l'adresse du site Internet www.mcreveil.org, ou en falsifiant leurs contenus!

 

Sachez que vous pouvez échapper à la justice des hommes, mais vous n'échapperez certainement pas au jugement de Dieu.

 

Serpents, race de vipères! Comment échapperez-vous au châtiment de la géhenne? Matthieu 23:33

 

LES TÉMOIGNAGES D'UN EX-ILLUMINATI

 

1- Premier Témoignage d'un Ex-Illuminati

 

Bien-aimés dans le Seigneur et chers amis, nous sommes heureux de partager avec vous ce premier témoignage d’un ex-illuminati qui a fait partie de l'équipe des agents de satan qui ont planifié et exécuté les massacres de la Côte d'Ivoire et de la Libye. Il a choisi d'exposer le cas de la Côte d'Ivoire. Nous espérons qu'il en fera de même pour le cas de la Libye.

 

C’est un témoignage qui permet de bien comprendre, surtout pour ceux qui avaient encore un peu de doute, que ce qu'il s'est passé et se passe encore en Côte d'Ivoire, est la seule volonté des hommes méchants et sadiques, des serviteurs de lucifer, qui ne sont heureux que quand ils tuent ou font souffrir d'autres personnes. Ce témoignage vous aidera encore à mieux comprendre comment ce monde est géré par lucifer (que la Bible présente dans Jean 16:11 comme le prince de ce monde), et ses agents. Pour que des hommes qui sont supposés avoir une conscience soient capables de tout ce que vous allez lire, il faut qu'ils soient des agents de l'Enfer, totalement vendus à lucifer, avec pour seul but de faire souffrir le maximum de personnes. C'est ce qu'ils sont en train de faire avec beaucoup de zèle, en attendant le jugement de Dieu, auquel ils n'échapperont heureusement pas.

 

Dieu continue néanmoins de les observer, espérant qu'ils pourront se ressaisir, regretter leurs actes, et se repentir. Certains sont tellement à l'aise d'être des dieux sur terre qu'ils oublient que leur règne ne durera que quelques temps, et l'Enfer qui les attend, toute l'Éternité. Ceux-là mépriseront la repentance, et s'en moqueront même. Espérons que d'autres pourront saisir cette occasion que Dieu leur accorde, pour se repentir, et quitter leur maître lucifer pour Jésus-Christ le seul vrai Maître, dont le règne est éternel.

 

Ce premier témoignage, comme vous allez le constater, est riche et très édifiant, et confirme la vérité que nous connaissons tous, concernant les cas de la Côte d'Ivoire et de la Libye. Le mensonge flagrant que nous avons tous vécu en direct en Côte d'Ivoire, nous a permis de comprendre enfin comment les démons qui gèrent ce monde manipulent le monde, et créent à volonté des guerres et autres catastrophes, pour atteindre leurs méchants objectifs.

 

Pendant que ce témoignage constitue une occasion en or pour tous ceux qui sont encore au service de lucifer, pour se repentir et fuir la colère et la vengeance de Dieu, il est aussi une occasion magnifique pour tous les Enfants de Dieu, pour mieux comprendre l'importance du combat spirituel. Nous vous conseillons de le lire avec un cœur ouvert et bien disposé, afin d'en tirer toutes les leçons devant vous conduire à une vraie repentance, pour fuir l'Enfer.

 

1.1- Début du témoignage

 

Le 30 novembre 2012 par Correspondance particulière - Laurent Gbagbo contre le reste du monde.

 

Monsieur le Directeur de publication,

 

Je ne vous déclinerai pas mon identité, juste un pseudo et vous savez pourquoi. Mais le plus important est ce qui va suivre.

 

Les Africains, particulièrement les Ivoiriens puis les Libyens ignorent le fond de leurs malheurs. Oui ce qu’ils subissent ne date pas de maintenant comme vous vous en doutez. Ceux qui ont tiré et continuent encore de tirer les ficelles des crises et guerre en Afrique et ailleurs ont tout planifié en attendant le faux pas des leaders comme Laurent Gbagbo et Mouammar Kadhafi. Nous allons ensemble survoler le cas libyen mais aller en profondeur sur le cas ivoirien. La communauté de la haute finance (dirigée et contrôlée par les hommes gris/les illuminati) dont je faisais partie a une règle simple, l’argent et encore gagner de l’argent…

 

Concernant le plan des illuminati (dont font parties le CFR, la Commission trilatérale, le mouvement Skull & Bones, les francs-maçons, la rose croix, etc.) le choix qui s'est porté dans les années 1970 sur Allassane Ouattara depuis qu’il était étudiant en Pennsylvanie aux États-Unis avait pour but de remplacer Félix Houphouët Boigny lorsque celui-ci serait vieillissant ou mourant. Nous avons à travers François Mitterrand poussé la création du multipartisme dans l’Afrique francophone. Objectif préparé 18 ans plus tôt, afin de remodeler l’espace politique africain. Nos experts ont déduit que l’application du multipartisme nous permettrait de remplacer la vieille garde politique par une nouvelle. Pour y arriver il fallait faire chuter les cours mondiaux du cacao et autres matières premières. Ceci pour créer une crise économique et provoquer la colère populaire, pour finalement aboutir au pluralisme d’opinions qui fragiliserait les présidents d’alors qui étaient adulés et respectés comme Houphouët-Boigny.

 

La haute finance n’a pas d’état d’âme. Notre système couvrait les dérapages et crimes de ce dernier (Houphouët-Boigny) tant qu’il nous était utile et en bonne santé. Mais ce dernier ayant découvert trop tard la manœuvre, a tout fait pour ne pas permettre à Alassane Ouattara d’être au pouvoir. Il a modifié la constitution afin de permettre à Henri Konan Bédié de venir aux affaires bien qu’il soit mal aimé de la population qui voyait en lui un héritier dynastique. Cette situation d’antipathie d’une bonne partie du peuple nous donnait le temps de préparer la chute de Bédié qui s’est avéré un homme faible. Il nous fallait tout simplement jouer sur la fibre ethnique et religieuse pour placer Ouattara au pouvoir quel que soit celui qui était en face.

 

Créer subtilement le Rdr et en faire un parti ethnique avec des militants que nous savions pour la plupart peu instruits ou analphabètes a été d’une aisance modèle, car plus faciles à manipuler. Nous y reviendrons plus loin. Ouattara étant présenté comme victime par nos médias (Cfi, Tv5, Rfi…), il devint facile de manipuler les militaires ivoiriens du nord tel Ibrahim Coulibaly dit "IB", Issiaka Ouattara, Oumar Diarrassouba etc. Objectif: saisir une situation et créer un mouvement de révolte, placer un homme lige pour une transition et aboutir à une élection truquée comme plus tard en novembre 2010. Bédié entretemps tombé le 24 décembre 1999, le Général Guéï est placé provisoirement à la tête du pays mais plus tard, ce dernier retournera sa veste.

 

Deux tentatives de coup d’état contre lui échouent, puis, Laurent Gbagbo vient aux affaires suite à une élection controversée. Nous avons été surpris par la réaction populaire qui a permis de rendre à Gbagbo sa victoire. L’arrivée au pouvoir de cet homme (Gbagbo) que nous avons par l’entremise de Ouattara tenté de supprimer en 1992 lors de la marche de l’opposition du 18 Février de ladite année a fait trembler la Haute Finance satanique comprenant le Club de Paris, le FMI, la Banque Mondiale, le Club de Rome etc. Le plan pour l’éliminer fut secrètement mis au point en attendant une occasion dorée qui s’est présentée lors de cette marche (18 février1992). Mais l’humanisme des gendarmes d’alors a gêné la mise à mort de l’homme.

 

Certes, nous voulions une opposition contre le pouvoir Houphouêt afin de l’affaiblir puis le remplacer, mais nous ne voulions pas d’une opposition puissante comme le FPI avec un leader aussi charismatique qu’incontrôlable comme Gbagbo. Un tel homme au pouvoir suite aux élections de 2000 n’arrangeait pas les affaires des banquiers et les chocolatiers internationaux guidés par les hommes gris (illuminati). Laurent Gbagbo, un homme qui n’est pas esclave de l’argent et de luxe démesuré est un poison pour ceux qui l’ont finalement eu le 11 avril 2011.

 

Gbagbo arrive au pouvoir et découvre que le pays dont il tient les rênes n’est pas réellement indépendant, mais pire, les richesses du pays appartiennent à la France qui les gère pour les intérêts de la communauté internationale dirigée par les illuminati. Il décide alors de tout remettre à plat concernant les relations entre son pays et la France. Tout l’argent de corruption à lui offert par les pontes du pouvoir financier français est directement versé dans les caisses du trésor ivoirien. Car disait-il, c’est l’argent des ivoiriens. Crime de lèse-majesté pour les financiers occidentaux, car on ne refuse pas impunément les offrandes de gens qui ont toujours procédé ainsi pour avoir la mainmise sur les dirigeants et les richesses des pays du sud.

 

Non seulement l’élection de Gbagbo nous a surpris, mais il commet le crime d’être incorruptible. Il fallait s’en débarrasser le plus vite possible. Janvier 2001, première tentative qui échoue par précipitation. Septembre 2002 fût préparé au Burkina Faso avec l’appui de Blaise Compaoré, franc-maçon de catégorie esclave, franc-maçon soumis qui respecte les règles criminelles de la cause. Entrainements intensifs des militaires exilés ivoiriens qui échoueront miraculeusement le 19 septembre. Mais tout est réorganisé pour partitionner le pays puis le conquérir petit à petit afin d’affaiblir le pouvoir Gbagbo insoumis, panafricaniste et nationaliste. Mais les combats sont meurtriers malgré le faible équipement des militaires loyalistes. Une ruse est parallèlement organisée pour neutraliser Gbagbo.

 

1- Mise sur pied par la DGSE française d’un commando afin d’assassiner des personnalités plus ou moins importantes (le comédien Camara dit "H", le Docteur Dacoury frère du rebelle Dacoury Tabley, Guy André Keiffer etc.) pour faire accuser Gbagbo avec des supposés escadrons de la mort fabriqués de toute pièce par les services secrets français.

 

2- Les accords de Marcoussis pour le dépouiller de son pouvoir gênant. Là encore Gbagbo se montre habile politicien et déjoue tous les pièges qui lui sont tendus. L’armée ivoirienne qui se rééquipe ne rassure pas les intérêts occidentaux car les soldats loyalistes commencent à surmonter leur peur et prêts à broyer du rebelle afin de libérer le pays. Voyant la supériorité militaire loyaliste se forger et gagner du terrain, un traité de paix est provoqué et signé pour stopper la belligérance. Comment stopper les achats d’armes que Gbagbo opérait, telle devenait l’objectif à court terme pour les illuminati. Nos experts composés de la DGSE française, de la CIA américaine et du MI5 britannique en liaison avec les services secrets burkinabé, maliens et sénégalais se mettent au travail pour trouver une solution afin de verrouiller militairement l’armée loyaliste appelée FDS-CI.

 

La première trouvaille est une marche organisée par l’opposition en Mars 2004. Le but était de pousser Gbagbo à massacrer le maximum de "civils" (infiltrés pour l’occasion, de rebelles) et permettre ainsi à l’Onu (qui est l’arme diplomatique des illuminati) de sortir une résolution d’embargo sur la Côte d’Ivoire. Mais pour y parvenir, une commission d’enquête fût dépêchée afin de produire un faux rapport qui allait justifier l’embargo. Une fois de plus, Gbagbo sent le piège et produit un contre rapport juridique qui bat en brèche les arguments de la commission de l’Onu. Quel est cet homme qui réussit à bousiller un plan bien pensé et aussi couteux que cette marche où nous avons bien manipulé les partis d’opposition avec leurs chefs cupides avides de pouvoir? Dans la colère certains services secrets proposèrent l’élimination physique de Gbagbo. Mais ce projet fût abandonné pour raison de guerre civile qui n’arrangeait pas nos affaires. Avec un monsieur comme Blé Goudé à la tête d’une forte jeunesse nourrie à la sève nationaliste, sans oublier les militaires loyaux, il ne fallait pas prendre de risques.

 

L’occasion rêvée s’est présentée lors de la tentative de libérer le territoire avec "l’opération César", où une agression de l’armée FDS-CI a été simulée pour détruire les aéronefs loyalistes et procéder à un coup de force pour renverser Gbagbo. Là encore, échec et mat, qui s’est achevé par le massacre de nombreux civils par l’armée française. Cap a alors été mis sur la fin du mandat de Gbagbo en 2005. Mais entretemps, vu les manœuvres du médiateur Sud-Africain Thabo Mbéki qui étaient dangereuses pour nous, il fallait le court-circuiter. Tous les moyens médiatiques furent déployés afin de demander la démission de Gbagbo et permettre la mise sur pied d’une transition. Vous vous en souvenez n’est-ce pas? J’en ris encore aujourd’hui car c’était grotesque. Mais il fallait quand même essayer. Cette manœuvre ayant échouée, l’objectif fut d’attaquer à nouveau Gbagbo à travers l’union africaine corrompue en imposant un nouveau 1er ministre en la personne de Konan Banny.

 

Le choix de Banny s’est joué sous la pression d’Olusegun Obasanjo l’ancien président nigérian qui est aussi franc-maçon. Banny nous paraissait plus pugnace qu’un Seydou Diarra faiblard et aphone. Mais le choix de Banny en décembre 2005 n’avait rien de promotionnel. Nous savions que la population baoulé (qui commençait dangereusement à succomber au charme Gbagbo) en grande partie nostalgique du temps Pdci houphouêtiste allait croire à un retour aux affaires du parti. Leur haine allait se consolider contre Gbagbo pour la suite de notre plan. Banny allait croire en l’appui du Rdr de Ouattara pour faire chuter Gbagbo vu que le Groupe de Travail International (GTI-arme diplomatique) a été mis en place pour la cause. Objectifs: dissoudre l’assemblée nationale, contrôler l’armée, museler les patriotes de Blé Goudé et organiser des élections avec un fichier électoral tronqué sur base d’audiences foraines faussées.

 

Là encore Gbagbo s’en sort avec maestria avec l’appui des jeunes patriotes guidés par Blé Goudé et Eugène Djué. Mais nous avions marqué un point important dans cette défaite. La haine des militants Pdci baoulé pour Gbagbo a ressurgi et s’est consolidée grâce à "la cause" Konan Banny. Cela nous servira pour la suite, car la manipulation est notre jeu favori. La DGSE française au service des Illuminati organise l’introduction des déchets toxiques dans le but de créer l’émoi et la colère populaire. Le choc subit par l’opinion suite aux effets néfastes des déchets toxiques avait commencé à faire son effet mais une nouvelle fois Gbagbo prend le dessus car il avait compris la manœuvre diabolique française.

 

Pour reprendre la main afin d’effacer l’épisode GTI-Banny-déchets toxiques, Gbagbo initie l’accord politique de Ouagadougou. Nous étions sonnés mais pas vaincus. Il nous fallait "récupérer" l’accord de Ouagadougou car notre pion Blaise Compaoré en était le parrain. Il lui fallait profiter de la confiance de Gbagbo pour vider cet accord de son contenu. En sujet obéissant, il rendait compte à ses maitres après chaque décision importante. Mais il ne fallait pas aboutir au désarmement. Une fois la circulation des biens et des personnes démarrée, les armes étaient facilement transportables pour les disséminer à travers toute la partie sud du pays. Cela enclenché notre objectif a été de distraire l’opinion.

 

Il fallait faire du bruit concernant l’enrôlement, le listing électoral et exiger la date des élections étant donné que l’opposition a eu la mainmise sur la CEI (Commission Électorale Indépendante) suite à l’accord de Prétoria. Mandat a été donné aux rebelles de récuser ensuite la médiation de Thabo Mbéki. Mais entretemps ce dernier a été poussé afin de permettre la candidature de tous et l’introduction d’un nombre important d’opposants dans la Commission Électorale Indépendante s’il voulait la paix en Côte d’Ivoire. Pour ne pas entacher la crédibilité de sa mission. Il nous fallait avoir le contrôle de la CEI. Pourquoi? Je vous explique les raisons: les services secrets ont diligenté une enquête secrète pour jauger la popularité des principaux candidats. Résultat: 65.90% en faveur de Gbagbo, 20.08% pour Bédié et 14.02% pour Ouattara. Constatant ce résultat effrayant, il fallait passer à la vitesse supérieure c'est-à-dire confier l’enrôlement à un service technique étranger, verrouiller la CEI et procéder à des enrôlements tronqués.

 

Remarquez que dans les zones qui semblaient favorables à Gbagbo, les centres d’enrôlements ont été mal disposés afin de décourager ceux qui en étaient éloignés, alors que les centres sont plus proches des populations du nord majoritairement Rdr. Ordre a été donné pour que les étrangers Cedeao viennent gonfler le nombre d’enrôlés car les votants réels ivoiriens du nord n’étaient pas aussi nombreux comme souhaité. Quant au projet de société de Ouattara pour les élections, il ne fallait pas se casser la tête. Gbagbo avait déjà réfléchi et fait tout le travail à notre place. Il a suffi de changer quelques éléments de son projet pour en faire un semblant de différence. Ce qui fait de celui de Ouattara, une pâle copie du programme de Gbagbo, génialement pensé. Avec une flottille de militants fanatiques et peu avertis, cela passa comme lettre à la poste.

 

Enfin, lors du cinquantenaire célébré à Yamoussoukro, Gbagbo annonce la date définitive des élections. C’est le top départ pour la grande manœuvre d’intimidation et de corruption des chefs militaires afin de déstructurer l’armée Fds ci. Des hauts gradés tombent comme des fruits mûrs dans la besace. Mais fait inattendu! Beaucoup d’officiers dont le Colonel Major Konan Boniface et le regretté Capitaine Kouadio Timothée mort à Tiébissou lors des combats du 30 mars 2011 sont approchés, mais résistent fermement. Les milliards de francs CFA proposés ne les ébranlent pas. Ils disent être des hommes d’honneur et que cet honneur n’est pas à vendre. Un choc pour nous! Des militaires négro africains, qui logiquement doivent s’abaisser à la bêtise ethnique, refusent l’argent, demeurent intègres et nationalistes, tout le contraire du Capitaine Allah Kouassi Léon. Décidément on aura tout vu en Côte d’Ivoire.

 

Les votes du 1er tour se déroulent et les craintes des dirigeants financiers occidentaux se confirment: Gbagbo est le plus populaire des candidats malgré les manipulations que nous avions opérées, mais pire, Bédié est 2ème avant Ouattara. Ça nous ne pouvions l’accepter et les résultats ont été inversés en faveur de Ouattara. Bédié qui demeure un homme faible et poltron se laisse faire. Tous ses biens sont bloqués sans oublier tous les documents qui démontrent ses malversations économiques passées qui lui sont brandis. Bédié soutient alors Ouattara qu’il croyait rouler dans la farine afin que ce dernier amène ses votants en sa faveur au second tour. Il fût pris à son propre piège. C’est la même méthode qui sera appliquée pour le choix des candidats aux prochaines législatives. Vendre et rendre le Pdci inoffensif, ce qui arrange la situation des maitres occidentaux de Ouattara.

 

Au second tour, malgré les appels de Bédié à voter pour Ouattara, le taux de participation est faible. Il fallût gonfler le nombre de votants par rapport aux listings dans les régions du nord non désarmées. Les hommes de Gbagbo à la CEI bien qu’en faible nombre, demeurent extrêmement vigilants. Les 03 jours requis pour annoncer les résultats provisoires sont passés sans proclamation de résultats. Il fallait opérer un passage en force. Tâche qu’accomplissent les ambassadeurs français et américain. Une fois annoncés les résultats sur France 24, le reste, nous nous en occupions par médias et ONU interposés.

 

Gbagbo ne se laisse pas faire pour autant malgré le fracas médiatique des chaines de télévision et de radios occidentales. Il applique la loi dans toute sa rigueur mais que pouvait-il devant une telle force? Vu que nous avions réussi à mettre le doute dans l’esprit des populations. Il fallait le présenter comme le mauvais perdant, le dictateur… et ça nos médias s’en sont donné à cœur joie. Mais cet homme ne nous laisse toujours pas tranquille et se met à éveiller les consciences des masses africaines avec des émissions et des débats télévisés transmis à outrance sans oublier une diplomatie qui tournait à plein régime. Les chefs d’état africains sont menacés par les pays occidentaux tenus par les illuminati. Les vieilles dettes de beaucoup de pays africains, en passe d’être annulées ne le seront plus s’ils n’obéissent pas aux ordres, c'est-à-dire faire tomber Gbagbo par l’Union Africaine, un organisme corrompu, mendiant et squelettique. Il a même été proposé par le président Sarkozy lors d’une session de l’UA, un droit de véto à l’Onu pour les africains. Du pur baratin pour naïfs.

 

Entre temps, pendant les tractations diplomatiques avec la Cedeao, l’Union Africaine, l’Union Européenne et l’Onu depuis Janvier, les forces militaires venues du Sénégal, du Burkina-Faso et du Nigeria commencent à débarquer dans le nord de la Côte d’Ivoire avec armes et logistique. Officiellement et diplomatiquement, l’option militaire est rejetée, mais officieusement tout est en place. L’Onu permet la mise en service d’hélicoptères russes de type Mi24, officiellement pour défendre les civils mais en vérité ces engins meurtriers sont destinés à ouvrir le passage sur les différents fronts militaires aux combattants rebelles de Ouattara appuyés par les soldats Cedeao.

 

Lorsque les services secrets conduits par la DGSE française font leur rapport pour dire que tout est OK, les hostilités militaires rentrent alors dans leur phase active après le constat des avancées du commando invisible d’Ibrahim Coulibaly dit IB appuyé par l’armée française et l’Onuci à Abobo, commune favorable à Ouattara. Les différents fronts militaires sont mis en branle. La résistance des FDS-CI est farouche, surtout dans l’ouest de la Côte d’Ivoire. Les miliciens associés aux Fds donnent du fil à retordre aux forces Cedeao rompues au combat terrestre. Mais chaque fois, les Mi 24 de l’Onuci sont intervenus pour dégager les obstacles.

 

Curieusement, la suite s’est facilitée avec le recul des militaires restés loyaux à Gbagbo. Car pour nous, la guerre devait durer au moins 06 mois. Ces longs combats allaient nous permettre de massacrer la communauté chrétienne en masse afin d’atteindre une quantité de sang à faire couler pour cause rituelle satanique illuminati. Le retrait des FDS-CI a empêché ce carnage parce que la visibilité du terrain allait dévoiler ce génocide religieux. Les intenses prières chrétiennes ont un rôle néfaste contre les illuminati qui sont, eux, adorateurs de lucifer. Ce plan a été déjoué on ne sait comment. Mais il fallait continuer sur Abidjan où les fds se sont regroupés pour engager la bataille ultime. L’entrée à Abidjan des FRCI (Rebelles), appuyés par la force licorne et l’Onuci s’est soldée par un échec cuisant avec la perte d’au moins 80% des forces rebelles-Cedeao sans oublier des soldats Onuci et licornes morts au combat. Ce fut un véritable massacre de la part des FDS-CI qui ont subitement pris le dessus malgré le commando invisible d’Ibrahim Coulibaly. Nicolas Sarkozy est sommé par les banquiers occidentaux de passer à la vitesse supérieure. C’est alors que tous les hélicoptères sont déployés contre les militaires ivoiriens.

 

C’est le pilonnage tous azimut pour affaiblir les positions des FDS-CI conduites par les vaillants chefs militaires que sont le Colonel Major Konan Boniface, Le Général Dogbo Blé, feu le Colonel Major Gohourou, le Commandant Abéhi et bien d’autres qui contrairement à beaucoup de gradés des FDS-CI, ne se sont pas vendus aux forces occultes qui sont les maitres de la banque mondiale et du Fmi, mandants d’Alassane Ouattara. Mais vu les corps des jeunes, massacrés par les hélicoptères français autour de la résidence du Chef de l’État Laurent Gbagbo, vu que l’armée française a détruit quasiment toutes les armes de pointe des soldats ivoiriens, Laurent Gbagbo décide de se livrer en demandant d’abord aux soldats d’arrêter de combattre et de se mettre en sécurité car dit-il, c’est lui que la communauté internationale veut. Malgré eux, le cœur meurtri, les combattants FDS-CI se retirent et vont se mettre en sécurité où ils peuvent.

 

Le 11 avril, un autre miracle se produit. Laurent Gbagbo qui devait être tué selon le plan, s’en sort vivant et fait prisonnier. La communauté internationale est malheureuse mais fait dire à travers ses médias tels France 24 (qui comme les autres médias occidentaux, ont une mission de bourrage de crânes à travers le mensonge savamment distillé aux populations) que Laurent Gbagbo doit être bien traité. Leur peur est que Gbagbo devienne un héro vivant. Ce qui est bien le cas aujourd’hui. Un petit pays comme la Côte d’Ivoire qui tient tête à tout un système (la haute finance internationale), qui a poussé la communauté internationale à la faute en l’obligeant à faire la guerre au vu et au su de tous. Cela a permis aux jeunesses africaines de comprendre définitivement qu’on les a prises pour des idiotes depuis toujours et que leurs pays ne sont pas véritablement indépendants comme on tente de le faire croire avec des fêtes d’indépendance célébrées chaque année.

 

La communauté internationale se sent affaiblie car Laurent Gbagbo l’a poussée à se dévoiler en plein jour alors que par le passé tout était déguisé et les peuples manipulés n’y voyaient que du feu. Quand j’ai vu cet homme de plus près à l’hôtel du Golf suite à son arrestation, quand j’ai lu dans son regard si profond, certes rempli de déception, je n’y ai pas aperçu de signe de défaite, de peur ni de faiblesse. Oui assurément c’est un grand homme, incorruptible et par-dessus tout un génie de la politique jamais vu en Afrique depuis un certain Patrice Lumumba. Quand son regard a croisé le mien alors que les badauds fanatiques d’Alassane Ouattara le couvraient d’injures de toutes sortes, j’ai compris que le combat que mène cet homme n’est pas terminé même s’il mourrait ce jour où il fut arrêté.

 

Gbagbo n’a pas été tué physiquement, mais la communauté internationale voulait se rattraper autrement. La trouvaille, c’est la Cour pénale internationale (Cpi) qui doit servir à abattre l’homme définitivement. Le procureur Ocampo a reçu pour cette tâche, 1.000.000$ versés par les services de l’ombre de la communauté internationale sur un compte offshore aux Bélizes qui est un paradis fiscal pour le blanchiment d’argent. Gbagbo en prison au nord, le régime Ouattara demeure fébrile et ne rassure pas du tout car l’image du leader charismatique écroué gauchement, continue d’avoir un impact sur les populations africaines. Son transfèrement précipité à la Cpi avait pour objectif d’abattre moralement ses soutiens militants et pousser les partis politiques qui lui sont proches à abandonner la course aux législatives.

 

Mais, coup de théâtre, sa première comparution à la Cpi s’avère un poignard dans le ventre de la communauté internationale qui comprend alors tardivement qu’elle a affaire à un homme d’une dimension à nul autre pareil. Un individu, qui a été maltraité, humilié et détenu dans des conditions inhumaines, réapparaît à la face du monde, requinqué, plus combattif que jamais avec comme cerise sur le gâteau, une intervention magistrale qui a fait l’effet d’une bombe. Dans toute l’Afrique, l’espoir des jeunes africains refait surface et se décuple. C’est les débats pleins d’ardeur qui reprennent leur droit dans les quartiers des capitales africaines. En face, la communauté internationale se sent ridicule face à un seul homme qui incarne l’espoir politique de tout un continent avide de liberté et de démocratie sans influences extérieures. Elle se sent coupable de n’avoir pas assassiné ce Gbagbo qui les a poussés à révéler au grand jour toutes leurs combines.

 

Côté Côte d’Ivoire, les nouvelles consignes françaises sont les suivantes: étouffer la presse "bleue", proche de Gbagbo par tous les moyens afin de l’empêcher de faire un travail de communication efficiente et redonner de l’espoir aux ivoiriens, l’empêcher d’assurer son travail d’éveils des consciences pour maintenir la flamme patriotique. Manœuvres rondement menées à coup de sanctions du Conseil national de la presse (CNP) dont c’est la mission principale sous l'œil bienveillant du ministère de l’intérieur qui est suivi à son tour de très près par les services secrets français. Ceci avec des arguments fallacieux basés sur l’esprit d’un pseudo réconciliation et la "paix".

 

Au niveau international la consigne claire est d’étirer le procès de Gbagbo en longueur à la Cpi avec de multiple reports afin d’émousser l’espoir des jeunesses patriotiques africaines. La remplaçante du procureur Ocampo, le futur procureur Fatou Bensouda de race noire a été approchée avec le double du gain (2.000.000 $) de son prédécesseur pour finir le travail d’accusation. Le choix d’un procureur de race noire est stratégique afin de ne pas donner au procès, la couleur raciste que tout le monde africain critiquait sous l’ère Ocampo. Sur le terrain ivoirien, l’organisation des législatives a pour objectif de déposséder les ivoiriens de leurs terres, permettre une recolonisation très moderne de la Côte d’Ivoire par la France au profit de la communauté internationale. C’est cela le plan.

 

Mais la crédibilité de ce scrutin est très largement affaiblie car l’appel lancé par le parti de Gbagbo provoque la non-participation des ivoiriens au vote du Dimanche 11 Décembre 2011. Il faut alors truquer les résultats et donner un chiffre de taux de participation erroné. En vérité, le réel taux de participation est de 16% et non 36% qui sont purement mensongers. Encore une victoire à l’actif de Laurent Gbagbo. Oui assurément, Gbagbo n’est pas comparable à Alassane Ouattara qui est fabriqué et tenu en laisse par la France et les puissances étrangères. Cet homme, Gbagbo, s’est fait lui-même sans appui extérieur. Il croit en l’Afrique alors que Ouattara aide à piller la Côte d’Ivoire avec des gros contrats offerts à des entreprises burkinabè comme par exemple le marché de 25 milliards pour la réfection du quartier d’Abobo donné à une entreprise du pays de Blaise Compaoré.

 

Les plus gros marchés sont réservés aux entreprises françaises pour le compte de ses maîtres de la communauté internationale. Mais rien n’est tard puisqu’un esprit nouveau est né depuis l’an 2000 et n’est pas près de s’éteindre. Un homme appelé Laurent Gbagbo, que je n’aime pas (ce n’est pas obligatoire), c’est vrai, mais que je respecte, a pensé un projet de société révolutionnaire qui à terme devait faire de la Côte d’Ivoire et de la sous-région une puissance économique et industrielle avec sa propre technologie tenue et conduite par les Africains eux-mêmes. Il a contribué à la mise sur pied du premier satellite africain RASCOM, qui du coup rendait l’Afrique autonome au niveau Télécommunication et informations.

 

Sa politique de transformation des matières premières allait enrichir et rendre puissants économiquement les paysans qui allaient se voir dotés de moyens techniques de dernière génération. Il avait pour objectif, le montage d’abord des véhicules de transport avec pour finalité d’en construire localement avec les ingénieurs sortis de l’INP-HB. Et plus encore il a entamé une ingénieuse politique de désendettement (PPTE) de son pays pour finalement aboutir à une autonomie basée sur les propres ressources ivoiriennes. Ce désendettement avait pour objectif de mettre à l’abri du besoin la majeure partie des travailleurs ivoiriens en augmentant drastiquement tous les salaires d’au moins 65% en plus de mettre tous les moyens économiques à un niveau où la jeunesse pouvait comprendre qu’il ne faut pas mettre ses espoirs dans l’immigration massive en occident. C’est l’un de ses plans secrets que nous avons découvert. Ça, la communauté internationale ne pouvait l’admettre. Pour mettre fin à cette vision, ses propres frères, égoïstes, avides de richesses faciles, de postes politiques honorifiques, afin de jouir de la vie se sont vendus au diable et l’on renié.

 

Mais comme je l’ai dit précédemment, cet homme digne de respect appelé Laurent Gbagbo a suffisamment enseigné et nourri politiquement les jeunesses ivoirienne et africaine pour continuer le combat car je vous informe que la communauté internationale, au-delà de toute fanfaronnade, a beaucoup de faiblesses. Je sais de quoi je parle et je ne dis pas n’importe quoi. Quant à Alassane Ouattara, tous les documents compromettants le concernant ont été archivés pour le faire chanter le moment venu. Au-delà de tout ce que je viens de vous démontrer, je vous suggère d’exploiter votre intelligence à fond dans la combativité et vous verrez que ces hommes politiques qui sont guidés par les dirigeants de la haute finance qui conduisent la communauté internationale ne sont que des hommes comme vous. Ils ne sont pas plus intelligents que vous comme le croient bêtement beaucoup d’Africains adeptes de la paresse, de la mendicité et de la fatalité. Je suis de race blanche certes, mais il est stupide de croire qu’on est plus intelligent que les autres races. Les chinois nous ont prouvé le contraire.

 

C’est votre tour aujourd’hui. Gbagbo vous a montré le chemin et libre choix à vous de finir le travail ou l’abandonner par faiblesse, négligence et paresse. Humblement je vous soutiens et je vous encourage à bien vous organiser pour que la vérité éclate à la Cpi et que Gbagbo ne soit pas assassiné scientifiquement comme sait si bien le faire la communauté internationale. Au delà de ça, comme Martin Luther King, une main africaine risque d’être payée pour faire le sale boulot d’élimination physique. Priez beaucoup mais agissez aussi beaucoup avec intelligence, ardeur et sans répit malgré les difficultés et épreuves jusqu’à l’obtention de résultats probants. Mais si vous priez beaucoup et agissez moins, alors vos prières s’avèreront inutiles. Car la prière sert à vaincre ce qui est invisible et c’est les actes qui obtiennent physiquement ce qui est obtenu dans le spirituel. C’est simplement ce que font les illuminati dont je faisais partie. Ils adorent lucifer et agissent de même dans le réel pour des résultats concrets. Prières et actions intelligentes sans émotions pour une victoire certaine, voici le secret. [Fin du témoignage].

 

1.2- Appel à la Repentance

 

Je saisis cette occasion pour m'adresser aux chefs d'État africains qui sans honte et sans vergogne, n'hésitent pas à se déculotter devant leurs petits bambins de maîtres occidentaux. À vous hommes sans honneur et sans dignité, je dis honte. Ce que nous venons de lire est risible. Comment pouvez-vous vous ridiculiser à ce point? Comment pouvez-vous accepter d'être humiliés et chosifiés à ce point? L'histoire retiendra que là où vous avez échoué comme de vulgaires couards, l'un de vos homologues, le digne Président Gbagbo, a réussi. Il a actuellement l'estime, le respect, l'honneur et le soutien de tous les Africains dignes et sensés. Il a également le respect de tous vos maîtres goules, qui dans leur petitesse, reconnaissent maintenant que l'Afrique ne regorge pas que d'égoïstes et de prostitués, des gens capables de sacrifier tout le monde autour d'eux, pour leurs seuls intérêts. L'Afrique a aussi quelques hommes dignes et intègres, heureusement.

 

Et vous peuples Africains, vous comprenez maintenant comment vos présidents, ces hommes sans aucune dignité, corrompus aussi bien dans l'âme que dans l'esprit, sont tenus captifs par ces grands satanistes de ce monde, et se soumettent à eux "en toutes choses" comme Dieu dans la Bible recommande aux femmes de le faire vis-à-vis de leurs maris, dans Éphésiens 5:24. C'est vraiment honteux. De nos jours, même certaines femmes dans leur "émancipation" n'acceptent plus de se soumettre n'importe comment à leurs maris ou aux hommes. Pourtant des "grands" hommes, chefs d'État, respectés et craints dans leurs pays respectifs, acceptent de jouer aux femmes religieuses, aux fidèles servantes devant leurs seigneurs d'homologues occidentaux, se soumettant à eux en toutes choses. Oui ils acceptent de se comporter comme des esclaves devant ces idiots qui pour la plupart ont l'âge de leurs propres enfants. C'est tout simplement pitoyable! Quand est-ce que les chefs d'État Africains s'affranchiront-ils de l'esclavage? Mais quand?

 

Jusques à quand continueront-ils de baisser la culotte devant leurs enfants qui dirigent les pays occidentaux? Ce n'est pas possible! C'est outrageusement révoltant! Quand cesseront-ils de nous faire honte, ces vieux pour rien? Nous avons tous suivi en direct de quelle manière ces "grands et respectables" chefs d'État Africains se laissaient humilier et déshumaniser par le voyou sarkozy durant le coup d'État contre le Président Gbagbo et le massacre des milliers d'Ivoiriens et de Libyens. Le mensonge de l'ignoble sarkozy et de sa bande de vauriens était tellement grotesque que nul n'avait besoin d'être intelligent pour le discerner. Pourtant les chefs d'État africains, les hommes qui pour la plupart sont octogénaires, c'est-à-dire supposés sages et honorables, se sont soumis à ce diktat ridicule, sans aucun scrupule. Quelle honte! Ne dit-on pas souvent que vieillesse rime avec sagesse? Cette bande de chefs d'État sexagénaires, septuagénaires, et octogénaires nous ont prouvé le contraire. Ô honte quand tu nous tiens!

 

C'est à se demander si ces hommes ont encore une conscience. Si oui, qu'est-ce qu'ils en font? À quoi leur sert cette conscience? Quand ils sont dans leurs différents palais, se soucient-ils un seul instant de ce que leurs peuples pensent? Voyez de quelle manière cet ex-illuminati traite l'Union dite Africaine. Il a taxé ce machin de "organisme corrompu, mendiant et squelettique". Certains parmi vous trouveront en cela une insulte. Pourtant une simple et triste réalité. Quelle honte! Comment ces "grands" hommes ont-ils réussi à crucifier leur conscience au point de ne plus ressentir la moindre sensation de honte? Plus de dix mille Ivoiriens et plus de cent mille Libyens ont été massacrés sous leurs regards silencieux et complaisants, parce qu'ils se croient redevables envers leurs maîtres occidentaux. Ils croient que c'est en faisant cela qu'ils auront l'approbation de ces hommes sans moralité. Ils ignorent que ce qu'on a fait au Président Gbagbo, à sa famille et à son peuple, et ce qu'on a fait au guide Kadhafi, à sa famille et à son peuple, c'est ce qui les attend dans les prochains jours.

 

Toumani Touré qui aimait jouer au vassal soumis et bien aimé de ses maîtres colons, l'a appris à ses dépens. Il a été étrangement récompensé pour services bien rendus. Quelle honte! Le moribond Wade qui avait pris les devants pour faciliter l'assassinat du guide Kadhafi et la destruction de la Libye parce que ses maîtres lui avaient promis de l'aider à mourir au pouvoir et de créer sa dynastie au Sénégal, s'est fait prendre dans son propre piège. Ce grand renard s'est fait duper comme un petit crétin. Cet abruti est actuellement en train de fulminer de rage, mais plus personne ne s'occupe de lui. Il a enfin compris que ses maîtres colons, tout comme leur grand maître lucifer, ne sont que des menteurs, des sadiques. Si seulement les autres présidents africains pouvaient en tirer des leçons!

 

Le clown Jonathan du Nigeria, ce sorcier qui par ses pratiques mystiques avait précipité Umaru Yar'Adua dans la tombe pour prendre sa place, était devenu le cuisinier du monstre sarkozy pendant la dernière phase du long coup d'État contre le Président Gbagbo. Il recevait parfois jusqu'à onze appels de sarkozy par jour. Ses maîtres lui avaient promis de l'aider à truquer par des méthodes ultra sophistiquées les élections nigérianes, pour rester au pouvoir. Quelques jours après la destruction de la résidence du Président Gbagbo et le massacre des milliers d'étudiants ivoiriens, ce félon a été récompensé par une élection bien truquée. Il croyait alors être l'animal le plus aimé de ses pâtres de l'Occident. Il ignorait que ces serpents avaient une autre idée derrière la tête. C'est maintenant qu'il s'en rend compte. Ses mécènes ont progressivement installé une vraie rébellion islamique au Nord de son pays, et lui ont proposé ensuite leur "aide". Sachant comment leur mafia fonctionne, il n'est pas prêt à accepter le généreux "secours" de ses bienfaiteurs. Lui qui se pavanait dans les différentes réunions organisées contre le Président Gbagbo, et était prêt à engager même seul la guerre contre la Côte d'Ivoire, car croyant avoir une armée très puissante, aura maintenant à prouver la puissance de cette armée face à la "petite" rébellion islamiste du nord de son pays. Alléluia!

 

Tout ce que nous pouvons attendre maintenant de ces chefs d'État Africains, c'est qu'ils se réveillent enfin. Mieux vaut tard que jamais. Réveillez-vous, et comme cet ancien illuminati qui a choisi de parler, parlez! Reconnaissez que vous vous êtes laissés traiter comme des esclaves. Affranchissez-vous de cet esclavage, dénoncez et faites stopper ce qui se passe actuellement en Côte d'Ivoire. Vous avez le pouvoir de le faire, c'est le courage qui vous manque. L'innocent Laurent Gbagbo est en train de souffrir dans la prison de la honte à la Haye avec votre complicité. Son épouse, la vraie première dame de la Côte d'Ivoire, cette élue du peuple, députée de la commune d'Abobo et universitaire de son état, est en train d'être traitée comme les esclaves étaient traités au 17è siècle, sous vos regards passifs et complices. Pendant ce temps, une harpie sanguinaire, la "putain dangereuse" comme l'appelaient affectueusement ceux qui savaient qui elle est réellement, ou la "femme fatale" comme dirait l'autre, parade librement dans les rues d'Abidjan en usurpant le titre de première dame. Ce croquemort qui avait juré de régner sur le sang des Ivoiriens, et avait promis je cite: "même s’il doit y avoir 100.000 morts nous prendrons le pouvoir", et qui a finalement accompli son vœu, toujours avec votre complicité, règne en déesse.

 

Le fils du Président Gbagbo, un universitaire qui a choisi de rester à l'écart de la politique, et qui, contrairement aux fils de plusieurs parmi vous, s'est gardé d'abuser de sa position de fils de chef d'État pour détourner des milliards des caisses de son pays, est en train de servir de poupée aux va-nu-pieds burkinabés qui sont devenus abusivement l'armée légale de leur compatriote ouattara. Tout cela sous vos regards complices. N'avez-vous pas honte? Le Professeur Aké N`Gbo, ancien Président d'Université et Premier Ministre, et tous les Ministres du Président Gbagbo et autres grandes personnalités de son gouvernement et de la société civile ivoirienne, des gens qui ont prouvé leur intégrité et leur amour pour l'Afrique et le peuple Africain (parce que la libération de la Côte d'Ivoire pour laquelle ils s'étaient engagés, était aussi celle de toute l'Afrique), sont torturés comme des vulgaires bandits, pour ceux qui n'ont pas pu se retrouver en exil. Pourtant chacun de vous sait ce qui s'est passé. Chacun de vous sait que le dément ouattara n'a même pas franchi le seuil du premier tour des élections en Côte d'Ivoire. Vous le savez tous, et vous en avez les preuves. Comment pouvez-vous restez si passifs et si indifférents? À quoi vous sert votre conscience? Ayez honte pour une fois, piètres "Excellences"! Réagissez! Réagissez!

 

Le Président Gbagbo au beau milieu de la crise dite post-électorale, vous avait envoyé des copies de tous les documents et procès-verbaux des élections. Vous les avez. Aucun de vous ne peut donc se dire ignorant. Le voyou et assassin sarkozy en bombardant le palais du Président Gbagbo, cherchait non seulement à le tuer, mais aussi à détruire tous les documents qu'il détenait, espérant ainsi effacer toutes les preuves de la défaite du renégat ouattara aux élections. Ce que ce minable ignorait, c'est que les preuves de la victoire du Président Gbagbo se retrouvaient déjà partout, même dans vos palais. Il ferait mieux maintenant, de vous sommer de lui restituer toutes ces preuves. Ô hommes poltrons, hommes lâches, revenez à la raison! Faites-nous honneur pour une fois! Je tiens à vous dire pour finir, que Dieu vous tiendra pour responsables du sang des milliers de personnes versé en Côte d'Ivoire et en Libye avec votre complicité. Si vous êtes contents de vivre, sachez que tous ceux que vous avez précipités dans la tombe, étaient aussi contents de vivre.

 

Chers lecteurs, comme vous avez dû le constater en lisant ce témoignage, il n'y a pas que les chefs d'État africains qui ont choisi de fuir leurs responsabilités et de renoncer à leur dignité. Il y a aussi malheureusement, quelques intellectuels africains, comme le cas de cette minable félonne qui s'est permise de prendre deux millions de dollars pour achever l'assassinat du Président Gbagbo et perpétuer la torture de son épouse et de nombreux Ivoiriens. C'est ça l'Afrique malheureusement. Pour deux millions de dollars, la minable et abominable esclave Fatou Bensouda, cette piteuse procureur de la CPI a vendu sa dignité (si elle en avait une), a renoncé à son serment, et est prête à vendre deux millions d'Africains. Cette sorcière sait qu'en faisant assassiner le Président Gbagbo, une autre guerre va se déclencher en Côte d'Ivoire, et fera au moins deux millions de morts. Avec cela elle aura bien accompli sa mission aux yeux de ses cannibales et vampires de maîtres. Et l'esclavage continue. Pauvre Afrique. Quelle honte!

 

Nous tentons chaque fois de justifier la traite négrière par le fait que nos anciens parents vendaient leurs frères parce qu'ils n'étaient pas assez éduqués ou instruits, et étaient limités dans leur jugement. Que dirons-nous maintenant de ces piètres intellectuels qui sont pis que leurs pères qui n'avaient jamais été à l'école, et qui dans leur naïveté se laissaient facilement duper par les esclavagistes? J'ai lu les articles d'un autre gueux, pseudo professeur agrégé de philosophie, qui est devenu à cause de son ventre, un adulateur du mercenaire ouattara, et un ami du filou soro, en qui il trouve de vrais démocrates. C'est pitoyable! Voilà à quoi certains "agrégés" africains se réduisent.

 

Laissez-moi vous expliquer comment Dieu avait choisi de mettre à nu ces hypocrites donneurs de leçons de la démocratie. Pendant que ces schizophrènes votaient des résolutions pour bombarder la Côte d'Ivoire pour les élections que le Président Gbagbo aurait truquées, un autre démon, l'ignoble esclave le plus soumis et le plus servile, le répugnant assassin de l'intègre Thomas Sankara, gagnait au premier tour d'une élection à deux tours, après 23 ans au pouvoir au Burkina Faso, l'élection présidentielle avec près de 81% de voix. Aucune bombe ne s'était dirigée vers son palais, aucune résolution de l'ONU n'avait été votée contre ce meurtrier. Il est donc temps que vous compreniez que c'est lucifer et ses agents, qui pour quelques temps encore jouent le rôle de dieux sur terre, qui dirigent ce monde, en attendant rencontrer le véritable Dieu dans les prochains jours.

 

Dieu a encore choisi en ce mois de novembre 2012, avec les élections de l'UMP en France, de mettre à nu ces hypocrites donneurs de leçons de la démocratie. Voilà des idiots qui peuvent se permettre de détruire des pays entiers en massacrant des dizaines de milliers de personnes, au nom d'une démocratie qu'ils sont eux-mêmes incapables de mettre en pratique. Le spectacle hideux, ignominieux et ridicule que l'UMP du pantin sarkozy nous a servi la semaine dernière, nous révèle l'état d'esprit de ces malades mentaux qui nous gouvernent. Ces vilains qui distribuent la démocratie dans le monde entier à coup de bombes et de sanctions sordides, sont incapables de gérer une petite élection de quelques 300 000 votants. Cette élection de l'UMP permet de bien comprendre comment l'élection de 2010 a été gérée en Côte d'Ivoire. J'espère que ces dirigeants complexés d'Afrique, ces poltrons et félons innés, qui dans leurs bassesses croient que tout ce que le maître de l'Occident dit est une parole d'Évangile, doivent en tirer des leçons. Avant de s'ériger en bons élèves de ces cancres, certains de ces vassaux africains réfléchiront maintenant. C'est en tout cas notre souhait.

 

Que tous ceux qui croient avoir un pouvoir quelconque sur cette terre, comprennent que ce pouvoir est éphémère. Que tous ceux qui croient être au-dessus de la justice des hommes, comprennent qu'ils n'échapperont pas à celle de Dieu. Vous pouvez dans votre orgueil vous faire passer pour des dieux, et crier aujourd'hui que Dieu n'existe pas. Vous Le rencontrerez demain. Sentez-vous libres de continuer de dire avec arrogance que ce sont des gens qui ont perdu la tête qui croient en Dieu. Vous vous retrouverez, de gré ou de force, un jour, devant le jugement de ce Dieu que vous vilipendez avec désinvolture maintenant. En attendant, l'occasion de repentance vous est donnée. Gardez toutefois à l'esprit que l'Enfer est réel, et qu'il est éternel.

 

Vous les puissants de ce monde, sachez qu'il y a de plus puissant que vous. Vous n'échapperez pas au jugement de Jésus-Christ dans les prochains jours, si vous ne vous repentez pas. Je n'ai pas besoin de vous rappeler ce qui est trivial, à savoir que chacun de vous mourra. Le petit pouvoir qui vous saoule actuellement, prendra fin bientôt. Ceux qui s'étaient érigés en dieux sur terre avant vous, ont tous fini par être emportés par la mort, et sont actuellement dans le feu de l'Enfer en train de brûler. Ne croyez pas que c'est vous qui dérogerez à ce principe divin. Dans votre extrême méchanceté, vous planifiez le massacre des peuples entiers. Et après votre carnage, vous accusez vos victimes de génocide et de crimes contre l'humanité, vous les arrêtez, et les faites juger dans vos tribunaux de la honte. Et en mythomanes patentés, vous vous servez de vos médias-mensonges pour les accabler et les rendre détestables aux yeux du monde entier. Ensuite, en kleptomanes attitrés, vous pillez toutes les richesses et les ressources de vos victimes. Vous les partagez entre vous sans aucune honte, et vous vous estimez heureux.

 

Si vous croyez un seul instant que vous échapperez à la Justice de Dieu, c'est que vous êtes bien plus naïfs que cela ne paraisse. Le jour vient, où vous comprendrez que vous n'étiez qu'une bande d'ordures. Oui le jour vient, où la justice à laquelle vous croyez avoir échappée sur cette terre, vous rattrapera. Le vrai Dieu vous attend au virage dans les prochains jours. De gré ou de force vos genoux fléchiront devant Jésus-Christ le seul vrai Maître, et vos langues confesseront que ce Jésus-Christ dont vous méprisez l'autorité aujourd'hui, est bel et bien le seul Seigneur.

 

Vous Chrétiens de la Côte d'Ivoire et vous autres Enfants de Dieu qui avez prié avec entrain pour la Côte d'Ivoire, vous vous êtes certainement demandé après la destruction du palais du Président Gbagbo et son kidnapping, à quoi avaient servi vos nombreuses prières. Je crois que vous avez la réponse après avoir lu ce témoignage. N'eussent été nos nombreuses prières, le Président Gbagbo serait assassiné le même jour que son ancien Ministre de l'Intérieur, et des milliers de Chrétiens Ivoiriens seraient exterminés. Voilà le plan que les serpents qui se glorifient d'être des fidèles serviteurs de lucifer, avaient fait. Ils sont jusqu'à ce jour dans la confusion la plus totale, et n'arrivent toujours pas à comprendre la cause de leur échec. Ils passent maintenant des nuits d'insomnie à chercher comment faire pour laver cette honte qu'ils ont bue jusqu'à la lie. En attendant, ils ont été démasqués aux yeux de tous. Et dorénavant, la jeunesse africaine sait à qui elle a affaire.

 

Sachez alors très bien que nos prières ont porté des fruits, contrairement à ce que certains mécréants ont dit pour banaliser nos efforts, et tenter de nous railler. Réveillez-vous donc et relancez le combat spirituel. Voici le moment de rendre la tâche encore plus difficile à ces agents de l'Enfer. Engagez de nouveau le combat spirituel. Détruisez régulièrement par le feu de Dieu tous les plans des satanistes, et semez la confusion totale dans tous leurs projets. Séchez chaque jour le sang que ces vampires collectent, et consumez chaque jour par le feu de Dieu la chair humaine qu'ils collectent. Levez-vous contre toutes ces vipères, levez-vous contre toutes ces loges sataniques, et déversez le feu de Dieu sur eux sans arrêt. Veillez à ce que tous leurs efforts de collecte de sang soient vains. Veillez à ce que les crimes qu'ils commettent et les guerres qu'ils occasionnent partout, ne leur servent à rien, en séchant régulièrement le sang qu'ils collectent. N'oubliez pas dans vos prières ces innocents qui continuent de subir les supplices du tortionnaire ouattara et de ses suppôts.

 

Que la grâce soit avec tous ceux qui aiment notre Seigneur Jésus-Christ d'un amour inaltérable!

 

2- Deuxième Témoignage d'un Ex-Illuminati

 

Chers compagnons de combat et chers amis, nous sommes heureux de partager avec vous la suite du témoignage que cet ami, ancien agent au service des illuminati, avait mis à notre disposition il y a environ un an. Cette fois-ci, non seulement il nous a donné la suite du cas de la Côte d'Ivoire, il a aussi choisi de nous parler du cas de la Libye qu'il avait évoqué. Il est même allé plus loin en nous révélant d'autres cas, entre autres celui de la Syrie. Nous tenons ici à lui dire toute notre reconnaissance, et souhaitons vivement qu'il mette à notre disposition d'autres révélations édifiantes, car nous sommes certains qu'il en a assez.

 

Ce témoignage est très édifiant comme vous allez le constater, et il est utile à tout le monde. Pour ceux qui croient en Dieu, il leur permet de mieux comprendre les enjeux du combat spirituel, et pour ceux qui ne croient pas, il leur permet de comprendre comment le monde est géré. Dans tous les cas, cette révélation nous aide à ne plus être victimes du mensonge que les dirigeants de ce monde véhiculent à travers leurs media-mensonges, pour justifier leur méchanceté. Chacun de nous sera bien averti maintenant. Nous vous encourageons à le lire entièrement, et à en tirer votre propre conclusion.

 

2.1- Début du témoignage

 

Pour une seconde fois, je vous écris monsieur le Directeur de publication. Dans un courrier précédent qui date de près d’un an je vous avais expliqué les bases du problème africain qui se résumaient à la mort de Mouammar Al-Kadhafi et de l’arrestation de Laurent Gbagbo. Je le répète, c’était les bases. Dans cette nouvelle adresse que je publie, je tenterai de vous détailler certaines profondeurs de ces conflits tout en préservant encore ma sécurité sous un pseudo. J’espère recevoir en retour votre compréhension de professionnel de l’information.

 

Le Colonel Kadhafi a su montrer au monde et à l’Afrique que tout développement et émergence est possible en comptant d’abord sur soi-même, ceci en utilisant intelligemment les richesses de son pays. Le développement qui va suivre s’efforcera je le répète, d’éclairer les opinions d’Afrique et du monde arabe via mes expériences et les missions effectuées quand je faisais partie des services occultes des illuminati.

 

Les évènements qui secouent depuis plus de 2 ans les pays arabes et africains ne sont pas le fruit de révolutions spontanées, mais de "révolutions" de laboratoire fabriquées de toute pièce comme le VIH-Sida. Pour le VIH-Sida, je ferais peut-être un document là-dessus une autre fois. Pour l’heure, je vous développerai les méandres de ces "fabrications" géostratégiques qui causent tant de malheurs dans le monde. Ceci s’articulera autour de 3 pays pivots, afin de faciliter la compréhension de tous. Il s’agit de la Lybie, de la Côte d’Ivoire et de la Syrie. Ces 3 pays à eux seuls, deviennent les symboles historiques de luttes pour la liberté qui ont favorisé la mise à nu du mensonge diabolique occidental destiné à déstructurer les états que mes anciens maîtres ont choisis depuis les bureaux de Washington, Londres, Paris et Tel-Aviv.

 

Sans tarder je vais aller au sujet qui m’amène à vous adresser un nouvel écrit que je vous conseille de lire attentivement après celui que j’ai titré je le répète, il y a près d’un an: Laurent Gbagbo face au nouvel ordre mondial, (Les chemins de la liberté Part I).

 

2.2- 14 Septembre 2001 - Camp David - Maryland - USA

 

La réunion qui se tient ce jour est capitale car le temps est compté quant à la mise en œuvre du plan initialement préparé qui vient d’aboutir à l’élément déclencheur c'est-à-dire les attentats du 11 Septembre 2001. Je dis élément déclencheur parce que tout ce drame macabre a été conçu et planifié par la CIA (Central Intelligence Agency) avec l’appui du FBI (Federal Bureau of Investigation), du Military Intelligence 6 (Mi6) et du Mossad israélien aux ordres des illuminati, leurs maîtres et commanditaires. Cela, sous le mandat de Georges W. Bush, l’employé de service au titre de président des États-Unis d’Amérique.

 

Je vous explique: La conquête des zones eurasiennes et africaines est l’objectif stratégique des illuminati depuis près de 40 ans. Mais face à tous ces objectifs, se dressent devant eux aujourd’hui, 3 obstacles majeurs:

 

- La Chine, qui grignote lentement mais surement une part non négligeable du gâteau économique mondial, c'est-à-dire le pétrole, le gaz, le high-tech, l’uranium et autres richesses naturelles.

 

- Les BRICS (Brésil-Russie-Inde-Chine-Afrique du Sud) qui deviennent un bloc antagoniste dérangeant visant à faire fléchir leur pouvoir de domination qu’ils veulent sans partage.

 

- Le grand retour de la Russie sous la houlette de Vladimir Poutine, cet ancien Lieutenant-colonel de l’ex KGB du bureau de St Petersburg, qui, avec prouesse, a su par la ruse et la fermeté, redonner à la Russie une grandeur au-delà de l’antécédente.

 

Cette histoire que le monde vit aujourd’hui a commencé sous l’administration Carter qui a dirigé les États-Unis de 1977 - 1981. Dans son sillage se trouve alors un certain (retenez bien ce nom) Zbigniew Brzezinski, l’âme damnée de la politique américaine et un conspirateur diabolique de la pire espèce. C’est lui qui a le génie malveillant d’inspirer les principales et pires méthodes servant les intérêts illuminati partant de l’époque Jimmy Carter à celle de Barack Obama. Depuis la fin de la guerre froide, les peuples du monde pensaient enfin arrivés à la paix. Que non! La paix n’est pas le but recherché par ces gens. Pas de guerre, pas de ventes d’armes et donc pas d’argent selon eux. Sans oublier que des pays concurrents pourraient émerger pour contrer leur puissance nocive. Celui qui est apparu plus tard, se trouve être la Chine qui bien que dotée d’une puissance militaire efficiente, a choisi le partenariat "gagnant-gagnant" avec les pays du sud. Le cauchemar pour les illuminati.

 

J’ai dit plus haut que les illuminati se sont réunis à Camp David le 14 Septembre 2001, trois (3) jours après les "attentats terroristes" à New York et Washington qui ont causé environ la mort de trois milles (3000) personnes. Mais cette partie de l’histoire (le 11 Septembre 2001) s’est préparée pendant le mandat de William "Bill" Jefferson Clinton, à l’insu du monde et du peuple américain "endormis" par la temporaire santé économique voulue, du pays. Pendant ce temps, la CIA finissait la préparation du "terrorisme" qui devait s’accomplir sous le mandat de Georges W. Bush, imposé aux américains.

 

Comme je l’ai toujours signifié, la manipulation des hommes est le jeu préféré des illuminati dans leur marche vers la domination totale du monde. Tout s’est accéléré depuis la guerre froide où le combat contre l’Union Soviétique battait son plein. Le sieur Zbigniew Brzezinski qui était le conseiller à la sécurité nationale sous Jimmy Carter, est l’instigateur du piège tendu à l’Union soviétique d’alors en menaçant le régime Afghan de destitution via une rébellion entretenue et appuyée militairement en douce par Washington. L’union Soviétique qui voyait alors son pré carré menacé, se met à envahir l’Afghanistan le 27 décembre 1979, tombant ainsi dans le piège de la CIA qui pouvait maintenant activer "l'opération Cyclone" avec les moudjahidines contre le "mécréant" soviétique.

 

Après une longue guerre, les soviétiques sont battus. Le but de tout cela, au-delà du battage médiatique qui couvrait cette guerre, la tactique des illuminati avec leurs membres les plus influents dans l’appareil gouvernemental américain, tel le lugubre Zbigniew Brzezinski, fut d’abord la suivante: mettre en œuvre le plan "visionnaire", le choix de l’Afghanistan comme "laboratoire" pour le développement expérimental de la Grande Guerre à venir en orient, le pays pachtoune représentant le terrain idéal. Recruter les désœuvrés de divers pays arabes les plus démunis fut la tâche première. Ceci accompli, des "guides" religieux corrompus mais suffisamment influents pour les manipuler sont cooptés par l’Arabie Saoudite. Ces "guides" comme par exemple les nommés Abdul Rasul Sayyaf et Pir Sayyed Ahmad Gailani sont chargés d’endoctriner les recrues pour faire le "Djihad" en Afghanistan contre "l’infidèle soviétique". En arrière-plan, la CIA a entrepris un immense trafic de drogue, c'est-à-dire de l’héroïne, produite à partir du Pavot, cultivé à très grande échelle dans la zone très fertile en la matière partant du Pakistan en Afghanistan.

 

Durant cette guerre, la CIA américaine produisait 60% de l’héroïne mondiale. Cet argent sale servira d’abord à financer les combattants moudjahidines et ensuite le refinancement de ces djihadistes rebaptisés plus tard … Al-Qaida, c'est-à-dire La Base en langue Arabe. Oui chers amis, Al Qaeda est un pur produit de la CIA, du Mi6 et du Mossad, armes redoutables des illuminati. Ensuite, il fallut préparer le terrain pour la continuité du "programme". Après la fin de l’Union soviétique, il était temps de dérouler toute la machine. C'est-à-dire (re) conquérir l’Eurasie et l’Afrique. La Chine voyant la défaite soviétique, bien que n’étant pas vraiment en odeur de sainteté avec elle en son temps, comprend qu’elle pourrait être la prochaine cible à déstabiliser. Vigilante donc, la Chine redouble d’ardeur pour conquérir l’économie partout où il faut afin de ralentir la voracité américaine tenue par leurs ennemis. Le marché choisi par la Chine s’avère être le monde de demain avec qui il faudra commercer sur une base de gagnant-gagnant si on veut stabiliser son économie sans avoir à faire face un jour à une révolution nationaliste. Ce marché, dis-je, s’avère être l’Afrique. La Chine comprend qu’avec celle-ci, elle aura beaucoup à gagner sur le long terme sans compromettre les intérêts autochtones. Les conflits sont ainsi évités dans l’intérêt de tous, quoique…

 

Al-Qaïda étant créé, la phase de test fut le conflit au Kosovo où il fallait aller soutenir les frères musulmans avec l’appui paternel du royaume d’Arabie saoudite. Conflit qui a abouti au bombardement de l’Otan qui mit cruellement fin à la guerre, morcelant ainsi toute la région en des territoires autonomes sous contrôle américain, donc sous contrôle illuminati. Mais le plus important s’est matérialisé. Al-Qaïda est efficace mais pas encore médiatisé comme il faut.

 

Le deuxième test fut l’attentat de l’ambassade américaine au Kenya le 7 août 1998 à Nairobi et ensuite à Dar es Salaam, en Tanzanie. Pour les illuminati, le Bilan est "satisfaisant": 213 morts à Nairobi et 11 autres en Tanzanie. "La Base" (c’est à dire Al-Qaeda en arabe) est désormais opérationnelle pour être exploitée médiatiquement pour la Cause. À Washington, Tel-Aviv et Londres, la joie est grande, l’on se congratule car le Plan se déroule comme prévu et les pauvres bougres djihadistes n’y voient que du feu, eux qui sont manipulés par des "guides islamiques" au service des tenants du pouvoir financier occidental via les pétrodollars. C’est-à-dire, les valets que sont l’Arabie Saoudite, le Qatar et autres monarchies ou sultanats du golf.

 

Bill Clinton, démocrate, a été "élu" pour apaiser et faire "oublier" les périodes Reagan et Bush père empreintes de conflits et guerres trop visibles aux yeux de l’opinion qui commençait à se poser certaines questions. Mais en vérité ce que le monde ignore, c’est que les mandats Démocrates aux États-Unis servent à préparer les futures guerres selon les plans illuminati. Les démocrates servent de "somnifères" aux populations qui, naïvement croient en une accalmie, sans imaginer un seul instant que ces périodes servent de Couveuses pour faire éclore des conflits plus meurtriers lors des mandats Républicains. Les plus dangereux, ce sont les Démocrates, créateurs d’Al-Qaïda qui servira plus tard à justifier les guerres que le monde vit aujourd’hui.

 

La guerre du Kosovo s’étant avéré une expérimentation concluante, un membre de la famille Bin Laden, le fameux Oussama est confirmé pour jouer le rôle de chef du "djihad". Une mise en scène bien huilée le montrant en train d’ajuster une Kalachnikov sur un champ de tir entouré de saltimbanques encagoulés effectuant des manœuvres militaires destinés à nourrir les bandes vidéo. Puis les publier plus tard par les médias au service de la Cia. Du faux, grossi par les Media-Mensonges (CNN, BBC, Al-Jazeera, France24… etc.) afin de lobotomiser les consciences qui en retour se réjouiront de la guerre contre le "mal" terroriste. Pauvres diables qui ignorent que les terroristes, ce sont leurs propres gouvernements qui jouent avec leurs intelligences. Car ce que le monde ne savait pas, c’est que ce Bin Laden qui souffrait d’une insuffisance rénale, se soignait chaque fois au besoin, à Dubaï dans une clinique appartenant au Dr Terry Callaway. Oussama y recevait les visites du chef d’antenne de la Cia Larry Mitchell. Bin Laden n’est pas mort en 2011 mais bien avant. Sa mort annoncée par l’ancien 1er ministre pakistanaise, Bénazir Butho en 2007 au cours d’un entretien télévisé lui coûta la vie afin de préserver ce fonds de commerce, c’est à dire Al-Qaïda qui servait les guerres illuminati.

 

Revenons donc aux attentats. Avant le 11 Septembre, c'est-à-dire du 10 Mars à fin Juin 2001, de sombres individus travaillant pour la Cia mais non fichés dans les archives de Langley (siège de la Cia situé en Virginie), disséminaient minutieusement des particules d’explosifs dans toutes les arcanes des tours jumelles du World Trade Center. D’autres personnes tout aussi douteuses prennent possession de la tour 7 qui abritait une cellule de la Cia. C’est dans ce building que se trouvaient les détonateurs qui ont provoqué la démolition des tours jumelles.

 

Les manipulateurs de ces engins de mort ne savaient pas que le bâtiment d’où ils ont provoqué l’écroulement desdites tours était lui aussi truffé des mêmes particules explosives par d’autres agents de la Cia à leur insu. Une fois les tours jumelles écroulées, d’autres détonateurs furent actionnés, les liquidant ainsi eux et leurs macabres matériels diaboliques, afin d’effacer toutes traces compromettantes lors des enquêtes. Regardez bien les vidéos du 11 septembre 2001 pour "apprécier" le spectacle.

 

Bien avant que les "avions de ligne" des vols AA11, UA175, AA77 et UA93 ne percutent les bâtiments new yorkais, les dispositions sont alors prises pour éloigner tout intercepteur (chasseurs F16) le jour des "attentats". Mais ce qu’il faut savoir, c’est que 8 ans plus tôt, ont été construits en secret trois avions de type avion de ligne, copies conformes des avions classiques mais sans passagers, capables d’être guidés à distance comme les drones avec une technologie développée à l’insu de tous. Le jour de l’attentat, tous les vrais passagers des avions incriminés ont simplement été détournés de leurs itinéraires pour être exécutés et nettoyés par des procédures chimiques dans des endroits détenus au secret par la Cia.

 

Le choc provoqué par les attentats "contre" les américains fut mis à profit pour justifier l’invasion de l’Irak suite au "grave" péché de Saddam Hussein, c'est-à-dire, décider d’effectuer dans un proche avenir, les transactions financières du pétrole en euro en lieu et place du Dollar qui est la monnaie outil des illuminati. Cette politique telle que prôné par Saddam Hussein allait détruire le dollar qui était et est encore la devise commerciale du pétrole. Ceci est vu par ses ennemis comme un danger. Pire que les armes de destruction massive ou armes chimiques évoquées par leurs agents au pouvoir aux États-Unis (Georges Bush fils) comme arguments pour envahir l’Irak et son pétrole. Sauvant ainsi le dollar.

 

Le jour de décision pratique de l’invasion de l’Irak se trouve être le 14 septembre 2001 à Camp David. Vous connaissez la suite. Mais ceci n’est qu’un infime élément du grand jeu illuminati dont le 11 septembre a servi d’élément déclencheur pour justifier ce qui arrive. Multiplier les réajustements des zones géostratégiques en Irak et en Afghanistan afin de contrer la Chine et la Russie pour favoriser la progression vers le nouvel ordre mondial. Ça c’est pour la première phase du plan diabolique en préparation.

 

2.3- La Libye

 

Les illuminati au travers des régimes américains Républicains ou Démocrates (peu importe c’est la même oligarchie) se servaient de leur position en Libye au temps du roi Idriss pour avoir l’œil sur l’Afrique du nord arabe, donc la ligne arabe d’Afrique à celle du moyen orient bourrée de pétrole. Il se trouve alors quelqu’un qui vient perturber l’ordre établi. Un colonel de l’armée du royaume de Libye prend le pouvoir par un coup d’état en renversant le régime monarchique en 1969. Il ne s’arrête pas là, mais démantèle la présence militaire américaine et installe une révolution. Le Colonel Mouammar Al Kadhafi est son nom. Tout ce monde occulte est surpris par "l’intrus". Mouammar Kadhafi prend le pouvoir et se met à prôner la révolution arabe contre l’occident "impie" qui pervertit le sens réel de la dignité humaine. En effet, au temps du roi Idriss, les libyens ne jouissaient pas de la richesse du pays qui était sous "tutelle" États-unienne.

 

Kadhafi et ses hommes se mettent à retourner la situation socio-économique en faveur du peuple. Tous ceux qui sont passés ou qui ont vécu un moment en Libye savent que les Libyens vivaient heureux avec le système de la Djammaryha dont Kadhafi était le guide. Avec la venue de Kadhafi, Ce fut d’abord les reformes sociales en profondeur, puis économiques au profit du peuple c’est-à-dire santé, étude, immobilier, tout un kit de vie sociale de premier niveau rarement égalé dans le monde. Oui, le régime de Kadhafi était ce qu’on appelle être au service du peuple. Il devint important pour nous autres occidentaux de vite réagir pour mettre fin à ce règne "dictatorial" qui risquait de faire des émules dans le monde arabe rempli de pétrole vital à la haute finance mondiale dont c’est l’une des grandes bases de spéculation économique. Car avec le pétrole et le gaz, les illuminati tiennent le monde. Pour l’instant.

 

Je vous expliquerais plus tard pourquoi. Les Libyens vivaient pleinement et passionnément la révolution, ce qui limitait ou minimisait l’infiltration occidentale pour diviser et manipuler une partie du peuple contre son régime. Toutes les tentatives échouèrent contre la Djammarya libyenne. Les services secrets libyens fortement appuyés par les Comités de la Révolution étaient d’une efficacité redoutable contre l’occident qui souffrait de voir ce système se consolider. Les tentatives du colonel Kadhafi de créer avec l'Union des Républiques arabes une institution Panarabe comprenant d’abord la Syrie, l’Égypte et le Soudan avec objectif d’unir toutes les nations arabes afin de verrouiller le système occidental, échouent dans les années 1970. Les illuminati, conscients du danger, déployèrent toute leur machine de manipulations et d’intimidation des régimes et monarchies du monde arabe afin d'empêcher ce projet dangereux pour leurs intérêts. Ils y parviennent. Kadhafi est déçu par l’attitude des partenaires arabes mais n’abdique pas et se tourne désormais vers l’Afrique noire avec pour objectif de parvenir à mettre sur pied une révolution continentale africaine et répondre aux besoins des masses populaires d’Afrique qui commençaient à envisager d’être maitresses de leurs destins. Il trouve en Thomas Sankara, un allié de poids pour mener à bien la machine anti impérialiste états-unienne.

 

Les jeunesses africaines d’alors voient en ce jeune capitaine visionnaire, un héros. Thomas Sankara démontre qu’on peut arriver à de meilleurs résultats si, et seulement si on se met véritablement au travail en réduisant les apports extérieurs du Fmi et Banque mondiale. Le Burkina Faso sous Sankara démontre à la face du monde sa capacité à produire du blé et autres cultures à foison. Le geste de Sankara qui convainc définitivement Kadhafi est le combat acharné contre les Dettes octroyées par les soi-disant partenaires étrangers, c'est-à-dire les institutions financières internationales au service des illuminati. Malheureusement, le conflit tchadien d’alors, brouilla leur amitié. Sankara et Kadhafi ayant des points de vue divergents concernant cette crise. La résistance anti-impérialiste de Kadhafi exaspérait les illuminati à telle enseigne qu’ils demandent au régime Reagan de lui donner une leçon. Ce qui fut fait le 15 Avril 1986 car le président Ronald Reagan franchit le rubicond avec l’opération Eldorado Canyon en bombardant de manière directe la Lybie avec des chasseurs bombardiers de types F 111F, mais rien n’y fit. Kadhafi devint de plus en plus populaire dans le monde arabe dont il devint un héros et le défenseur de sa dignité bafouée par le "grand satan" États-unien.

 

Kadhafi était à la tête d’un pays pétrolier. Si tous les pays pétrolier arabes se mettent à faire la révolution comme lui, imaginons un peu la suite. Les illuminati ne dormaient plus que d’un œil. En plus de tout cela, il pousse les états africains à réaliser le Fonds Monétaire Africain pour ne plus que l’Afrique subisse les désidératas du criminel FMI appauvrissant. Mais ce qui va être la cause de la perte de Kahdhafi suite à la guerre que la haute finance illuminati lui a faite en vue de "l’effacer" du paysage géopolitique est la suivante: lui aussi prévoit de supprimer les transactions pétrolières en dollar pour migrer vers la transaction en dinar OR. Il venait ainsi de signer son arrêt de mort et la décision d’en finir avec la Jahmmarya libyenne fut prise le même jour du 14 Septembre 2001 à Camp David. C’est à cette date du 14 Septembre 2001 également où la décision de remodeler l’espace arabe pour contrer la Chine et la Russie fut définitivement prise.

 

Afin d’anesthésier et bouleverser les opinions arabes d’Afrique, il fut décidé de préparer et appliquer un remède soporifique pour changer la donne politique qui allait balayer toute la zone maghrébine. Ceci en s’appuyant sur des bras séculiers "sûrs" tels l’Arabie Saoudite, le Qatar, chargés de financer et armer au besoin, les frères musulmans (mouvement créé en 1930). Les services secrets Américain (La Cia), Britannique (Le Mi6), française (la Dgse) et israélien (le Mossad) se mirent conjointement à la tâche pour préparer avec beaucoup de moyens financiers les infiltrations dans les pays choisis afin d’appliquer ce qui deviendra le printemps arabe avec en vedette, les frères musulmans récupérés en sous-main par les monarchies du golf mais téléguidés dans l’ombre par les illuminati.

 

Il faut "balayer" les régimes anciens dans la zone arabe y compris ceux qui les ont toujours servis comme Ben Ali de la Tunisie et Hosni Moubarak de l’Égypte. Il faut sans état d’âme sacrifier les régimes amis pour faire illusion et tromper tout le monde. Les cibles principales de tous ces mouvements étaient: la Libye, la Syrie, l’Iran et dans une autre mesure la Côte d’Ivoire, futur géant pétrolier qui s’est permise de mettre au pouvoir un souverainiste nommé Gbagbo. Un homme que nous, agents de l’ombre et même avec mes anciens maîtres, les illuminati, n’avions prévu sur l’échiquier international.

 

En Libye, les renégats et les recrues arabes que nous avions convoyés clandestinement, infiltrent le pays et s’installent début Janvier 2011 à Benghazi. Sous encadrement de mes anciens collègues des services secrets français, anglais et israélien en attendant patiemment la suite des évènements en Tunisie. Ceci pour voir et apprécier les résultats du complot "printemps arabe" longtemps préparés dont la phase expérimentale était attendue. En Tunisie, les renégats encadrés par les mêmes services secrets et d’autres ressortissants arabes infiltrés sous appui des monarchies du Golf (Arabie Saoudite et le Qatar) engagent la "révolution". Et c’est la chute de Ben Ali, allié des occidentaux qui servait ainsi de cobaye afin de brouiller les pistes.

 

Les câbles qui nous parviennent nous font savoir que c’est la joie à Washington, Paris, Londres et Tel Aviv car notre test vient de s’avérer concluant. Le 15 Février 2011, nos cellules dormantes "d’opposants" se "soulèvent" à Benghazi et fortement médiatisé par les Media-Mensonges tels: BBC, CNN, France24, Africa24, Al-Jazeera, Al-Arabya, Rfi, La voix de l'Amérique, Radio Canada, i-Télé etc. Pour assaisonner le tout, des snipers de la DGSE et du Mi6 tirent sur la foule qui n’était pas si nombreuse comme voulue afin de créer l’émoi et justifier les condamnations à travers le monde. Ceci pour aboutir à une résolution onusienne et provoquer le déploiement des forces militaires occidentales contre la Jammahrya libyenne qui est surprise par la rapidité des évènements. Kadhafi se rend compte qu’il a été blousé et piégé par ses ennemis d’hier qui ont provoqué le rapprochement diplomatique qui a servi à l’endormir et le surprendre. C’est Nicolas Sarkozy qui s’est chargé du travail en recevant Kadhafi à l’Élysée pour lui faire définitivement accepter qu’il n’y avait plus d’hostilités entre la Libye et l’occident.

 

C’était le soporifique politique et fatal qui venait ainsi de faire son effet. Suite aux premiers bombardements de la Libye, suite au tapage médiatique des chaines occidentales, une masse de journalistes débarquent à Tripoli. Parmi ces journalistes, il y avait plus de barbouzes (espions) que de vrais agents de presse. Ces journalistes avaient dans leurs affaires, des balises qu’ils disposaient dans des zones sensibles afin de faciliter les bombardements de l’Otan avec précision chirurgicales. Kadhafi pris dans un étau infernal se réfugie à Syrte pour réorienter son combat mais en vain. Il fut tué sur ordre des illuminati et sur proposition de Nicolas Sarkozy qui ne voulait pas voir étaler sur la place publique les preuves du financement de sa campagne pour les élections présidentielles françaises.

 

Mais ce que Sarkozy ignorait c’est que ses maîtres avaient décidé de le punir de n’avoir pas assassiné Laurent Gbagbo comme prévu. La machine illuminati permet ainsi à François Hollande de gagner les élections. Dans le feu de l’action lors de la guerre en Libye, Kadhafi lance un appel à tous les peuples du Maghreb afin de venir combattre les envahisseurs occidentaux. Ce fut les Touaregs du nord Mali qui affluent en masse mais sont vite approchés par les services secrets afin de leur permettre d’obtenir l’autonomie du nord Mali. En vérité, les occidentaux prévoyaient depuis longtemps de remodeler le nord maghrébin puis descendre au sud du Sahara. La venue des touaregs en Libye leur a offert une occasion en or.

 

Les touaregs longtemps désireux d’être autonomes sautèrent sur l’occasion offerte vu les armes fraichement obtenues. C’est ainsi que les touaregs de retour et encadrés par les services de l’ombre se lancent dans la guerre contre le sud malien. Quand la défaite des soldats maliens s’est avérée, les djihadistes du Qatar, entrèrent en jeu. Je vous informe que ce sont ces djihadistes là (issus du produit américain appelé Al-Qaïda) qui devaient selon le plan initial préparé depuis 2001, infiltrer le Mali au nord, recruter les jeunes touaregs avec de gros moyens afin de créer une rébellion qui allait progresser vers Bamako. La guerre contre Kadhafi a accéléré les choses. Les renforts venus soutenir le guide libyen fut du pain béni pour nous. Une fois les djihadistes du Qatar en jeu, les médias de l’Otan se mirent à amplifier le phénomène Aqmi de façon tonitruante dans le but d’augmenter la peur au mali qui se trouve ainsi dans une mauvaise passe. C’est alors que le jeune capitaine Sanogo prend le pouvoir et crie à la dignité du Mali qui est en train d’être bafouée par l’occident.

 

Tout à coup, le peuple malien se rend compte qu’il a soutenu sans le savoir dans un passé récent, son pire ennemi dans la sous-région, c'est-à-dire Alassane Ouattara. Au-delà de son installation au pouvoir en Côte d’Ivoire, l’autre tâche était de mettre Alassane Ouattara à la tête de la Cedeao. Avec la guerre du Mali, il devait faciliter la mise sous tutelle de ce pays qui dispose de richesses stratégiques telles que l’or, le pétrole et l’uranium en quantité. C’est en Mai 2012, juste après son élection, lors de la réunion du G8 à Camp David et du Sommet de l’Otan à Chicago que ordre à été donné à François Hollande de se retirer de l’Afghanistan afin de se retrouver en mission au Mali pour le compte de la communauté internationale et de la haute finance occidentale illuminati. Non seulement ça, sachez que c’est surtout pour avoir le regard sur la Côte d’Ivoire, théâtre de destins économiques opposés. Une bataille qui s’annonce sans pitié.

 

Voilà qu’après avoir manipulé et apeuré l’opinion africaine avec le phénomène mensonger nommé Aqmi, le ok est donné à la France qui entre en guerre pour éradiquer ses "djihadistes". Des ignorants qui servent de bétail de guerre, croyant travailler pour la cause "islamique" avec la bénédiction du Qatar corrompu au service de l’occident. Hélas, les richesses du Mali échappent ainsi aux maliens qui se sont fait abuser et arnaquer.

 

Pour couronner le tout, ils viennent de valider leur mise sous tutelle par des élections pipées servant les intérêts occidentaux. Je repense avec désolation aux joies des populations maliennes accueillant béatement avec chants et grelots, les troupes françaises débarquant sur leur territoire. Les pauvres, oui les pauvres qui reçoivent leurs bourreaux avec sourires et danses, se jetant avec naïveté dans la "prison" de la communauté internationale qui, tel un vampire, se prépare à les sucer jusqu’à la moelle. Ça c’est pour ce qui concerne le Mali.

 

D’un autre côté, cette guerre au Mali sous le commandement de François Hollande, avait pour autre objectif majeur d’envahir l’Algérie voisine où est construit le satellite Africain Rascom. Un commando djihadiste avec à sa tête Mokhtar Belmokhtar un faux guide musulman recruté par l’Arabie Saoudite et le Qatar au service de la Cia pour la cause, infiltre le pays et prend possession de la raffinerie d’In Amenas avec prises d’otages. Comme prévu, les médias occidentaux se mettent alors à diffuser avec beaucoup de bruits qu’Aqmi est en train d’évoluer dans la zone pour répandre le chaos. L’Otan se prépare à débarquer pour endiguer le "mal" Al-Qaïda. Mais l’Algérie qui a obtenu son indépendance en écrasant l’armée française, qui savait que les djihadistes au mali n’étaient qu’une combine, ne se laisse pas distraire. Le Groupement d’intervention spéciale (GIS) des services de sécurité algériens réagit énergiquement pour se débarrasser des preneurs d’otages malgré des effets collatéraux (22 morts côté otages et 54 djihadistes neutralisés et tués).

 

Washington et Londres, comprenant que leur plan a échoué se mettent alors à vociférer et condamnent l’intervention militaire algérienne qui mettait des vies en danger selon eux. Le gouvernement algérien ne les écoute pas et envoie en plus de cette libération, 5000 hommes pour sécuriser la zone. Si la France veut "libérer" le Mali, qu’elle le fasse et reste au Mali mais pas en Algérie, selon les commentaires au ministère des affaires étrangères. L’Otan suspend son opération de débarquement au Sahara, mais n’abandonne pas et attend jusqu’aujourd’hui une autre occasion. Quant à l’Algérie, elle reste vigilante de son côté avec son armée prête au combat pour sa souveraineté.

 

La raffinerie d’In Amenas a été un choix stratégique des occidentaux, car y travaillent des ressortissants de multiples pays européens et asiatiques. Ces multiples nationalités étaient utiles pour justifier une intervention militaire internationale, c'est-à-dire de l’Otan. Les illuminati ont négligé un fait: l’Algérie n’est pas le Mali car ayant une culture de pays combattant averti qu’on ne peut blouser aussi facilement. L’Algérie n’est pas non plus la Côte d’Ivoire où pour perturber et affaiblir les soldats Fds-Ci et arrêter Laurent Gbagbo, on parla de sauver l’ambassadeur du Japon qui était en "danger".

 

2.4- La Syrie

 

Depuis la prise de pouvoir suite au décès de Hafez el-Assad, le jeune Bachar que personne n’attendait est au pouvoir afin de gérer le lourd héritage politique laissé par son géniteur depuis le 10 juillet 2000 par referendum. Pour le grand public, il faut souligner que la Syrie est le dernier bastion de la laïcité arabe où les communautés religieuses musulmanes, chrétiennes et druzes vivent en parfaite harmonie partageant tout où les échanges culturels se font en toute fraternité. Bien que le pays ne vivait pas la démocratie telle que prônée par les férus du genre, le pays n’avait pas de difficulté au niveau social à part les frères musulmans, un groupuscule de fondamentaliste resté l’ennemi du régime avec quelques adeptes du contre-pouvoir syrien. Le soir du 15 Septembre 2001, le chef du Idarat Al-Mukhabarat Al-Ama, le service secret d’état syrien, reçoit en secret un homme des services palestiniens. Ce dernier, venu de la Bande de Gaza, lui remet un document révélant la décision de Camp David quant aux futures guerres en préparation en vue de remodeler l’espace géopolitique moyen oriental et le placer sous contrôle total de Washington, pour le compte des illuminati.

 

Cette même nuit, le premier conseiller de l’ambassade russe à Damas est mis au parfum de l’information de première main. Ce dernier se sentit soulagé par cette confirmation car les derniers câbles diplomatiques russes venant des États-Unis, soupçonnaient quelque chose de pas clair dans les attentats du 11 Septembre et cette réunion secrète à Camp David vient confirmer la combine. Cette même nuit l’ambassade de Chine à Damas, après réception du câble en informe Pékin. Tous les sécurocrâtes du régime syrien sont convoqués et informés de la situation ainsi que l’ambassadeur iranien à Damas. Les occidentaux ne changeront donc jamais. Mais aller jusqu’à faire tuer leurs propres ressortissants pour justifier des guerres? Il fallait le faire.

 

La seule inconnue était la date de l’attaque américaine et comment. Les conseillers militaires syriens proposent la reprise des manœuvres militaires de haute intensité et l’achat de matériels militaires de guerre intercontinentaux. L’expérience de l’armée suite à la guerre du Liban fera le reste. Donc depuis cette nuit du 15 Septembre 2001, la Syrie avec son armée de près de 400.000 hommes, préparait la guerre contre les ennemis occidentaux. L’invasion de l’Irak confirme les soupçons quant à la politique meurtrière des États-Unis. La livraison du matériel de pointe à la Syrie s’intensifiait ainsi que les formations avec l’encadrement des conseillers militaires russes et chinois. Le temps passe et c’est le "calme plat", il n’y a pas d’agression mais on maintient le cap vu que les américains s’embourbent en Irak, pays voisin. Comment est-ce que les américains allaient-ils procéder contre la Syrie? Contre l’Irak ce fut le mensonge sur les armes chimiques (argument utilisé plus tard contre la Syrie). Contre la Syrie, l’argument était traqué mais, rien. Le Président Bachar El-Assad pense alors que l’échec des américains en Irak allait faire avorter le projet de guerre impérialiste des États-Unis contre son pays.

 

C’est alors que le projet d’oléoducs gazier Syrie-Russie (le plus grand au monde) devient plus actif, mais en parallèle le Président Syrien prépare les reformes politiques en vue de renforcer la démocratie dans son pays car pour lui, la "démocratie" (c’est connu) risquait d’être un argument d’agression de la part des américains. Ce projet concernant l’oléoduc gazier syrien est à préserver car il fera de la Syrie un pays influent économiquement. Ce qui va booster les décisions de Washington pour accélérer le processus d’agression de la Syrie, vu que la guerre par procuration plus tard en Libye s’est avérée payante et moins coûteuse en vie humaines côté marines et Gi’s. Des camps d’entrainement financés par la Cia sont alors construits en Turquie et en Jordanie avec la bénédiction de leurs gouvernements à partir de Décembre 2010 afin d’accueillir les "djihadistes" recrutés par l’Émir du Qatar et le roi d’Arabie Saoudite. Des Émir et roi criminels au service du mal et non de l’Islam, la vraie, sociale et libre de toute influence démoniaque états-unienne et occidentale.

 

Ceci s'est fait dans la subtilité échappant aux regards humains ordinaires. Des entrainements intensifs de renégats appelés abusivement "djihadistes" sont faits dans le but de rallier les populations des contrées à envahir puis porter le glaive mortel au régime Baasiste de Damas. Ce dernier qui commet le "crime" de dealer avec les nouvelles puissances que sont la Chine et la Russie qui semblent proposer de meilleurs avantages commerciaux à leurs partenaires, contrairement à un occident escroc et méprisant. Notre système d’infiltration djihadistes arrivé à point, les "revendications sociales et politiques" démarrent le 15 Mars 2011 à Déraa. Profitant du déploiement des agents de sécurités du pays, des snipers (encore et toujours) des services secrets occidentaux tirent sur la foule afin de provoquer amertumes et condamnations de la communauté internationale dans le but d’aboutir aux schémas ivoirien et libyen pour justifier une intervention de l’Otan, l’armée criminelle des illuminati.

 

À Damas, le régime réunissant les sécurocrates, prend acte: Washington a décidé d’entrer par le mensonge contre la Syrie selon leurs méthodes habituelles. Deux tendances se distinguent au plus haut niveau de l’état: ceux qui proposent une contre-attaque immédiate contre ceux qui proposent de laisser entrer les ennemis en grand nombre et les exterminer méthodiquement, eux, leurs matériels et leurs ressources humaines c'est-à-dire les combattants djihadistes. Selon mes renseignements, le débat dura des heures et des heures. Le président Assad décide alors de trancher par la suivante: laisser les évènements se dérouler afin de saisir le sens des stratégies militaires, politiques et diplomatiques des ennemis. Cela peut entrainer des coûts en vies et infrastructures, mais le plus important est de sauver au final, la souveraineté et la dignité du peuple syrien sans compromissions politiques. Jusqu’où est-ce que les américains voulaient arriver après leurs sales besognes en Afrique, telle fut la méthode choisie par le régime syrien afin de contre-attaquer.

 

23 Mars 2011, deuxième marche "populaire" à Deraa, mal suivie mais des victimes tombent sous les balles de snipers embusqués et protégés par les agents de la Cia et de la Dgse française sans oublier le Mi6 britannique, bref! Le trio criminel opérant sous coordination de l’ambassadeur américain à Damas, Robert Ford, un des meilleurs élèves de John Negroponte, spécialiste ès déstabilisation. Les djihadistes venant de Jordanie, de la Turquie et du Qatar infiltrent le pays et reçoivent armes et munitions par des canaux créés par la Cia, c'est-à-dire des tunnels souterrains et autres moyens mobiles. Damas est informée mais laisse faire afin de les prendre en étau.

 

10 Avril à Banya: manifestation mal suivie mais coordonnée par les forces de l’ordre, et là encore, les snipers de la Cia tirent sur les quelques manifestants, ce qui crée un désordre provoquant la mort de 14 personnes dont 7 militaires syriens. Le président Assad reste calme face aux questions de la hiérarchie militaire partisane de l’affrontement immédiat contre les subversifs. Pour le président syrien, une question demeure: comment débusquer les traitres au sein de l’appareil étatique? Car malgré les apparences immédiates, Bachar El Assad est par expérience, persuadé qu’il y en aura forcément. Mais qui? Quels hauts gradés?

 

Il choisit la patience en maintenant le minimum sécuritaire. Le 14 Avril, un nouveau gouvernement est formé et des prisonniers politiques sont libérés pour atténuer le cafouillage qui était en préparation. Le lendemain 15 Avril 2011, l’Ong Amnesty International, un instrument des illuminati [tout comme la croix rouge, Human Rights Watch, USaid, International crisis group, NDI (National Democratic Institute), reporters sans frontières etc…] sort un rapport dénonçant la mort de 200 personnes afin d’éblouir l’opinion. Cette fois on y était, et le président Assad comprend alors que les mêmes pratiques qui ont fait leurs preuves ailleurs en matière de diabolisation venaient de commencer leur sarabande. Donnant raison au président syrien, le 27 Avril, 230 personnalités, membres du parti au pouvoir, démissionnent avec fracas, trahissant ainsi leur pays pour des prébendes et promesses du Qatar au service des illuminati.

 

Comme si cela ne suffisait pas, les dissidents corrompus font une déclaration contre leur ancien camarade président, comme quoi, ce dernier massacrerait les "manifestants pacifiques". Une aubaine que croyaient tenir les occidentaux contre le régime syrien et préparent alors une résolution contraignante contre la Syrie. La Chine et la Russie qui voyaient venir les occidentaux, bloquent sans hésiter cette résolution avec leurs vétos à l’Onu. C’est la panique et la colère dans les capitales européennes et à Washington. Les illuminati tremblent et leurs agents au sein des médias tels Cnn, BBC, France24, Al-Jazeera etc. se mettent à vomir leurs venins contre la Chine et la Russie qui restent sereines en continuant de livrer du matériel militaire à l’armée syrienne.

 

Un curieux et mensonger organisme est alors créé et installé à Londres, la capitale britannique dans le but de fabriquer des mensonges pour manipuler les esprits contre le régime de Damas. Ce sinistre organisme se nomme, l’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme (OSDH), chargé de donner des chiffres erronés en nombres de morts sur le terrain militaire en Syrie. Quant au président Assad, il reste concentré sur la conduite à tenir. Le coup d’envoi venait ainsi d’être donné. Dans la colère de ce premier échec, l’Union européenne sanctionne le régime syrien et des membres importants en gelant leurs avoirs et leur interdisent le droit de séjour sur le vieux continent. C’est ainsi que les mercenaires infiltrés dans le pays se mettent à commettre des assassinats et autres troubles dans diverses villes. L’armée arabe syrienne entre alors officiellement en guerre contre les gangs djihadistes armés.

 

La riposte est fatale, les djihadistes tombent comme des mouches. C’est l’affolement en occident face à la déroute de leurs mercenaires en Syrie. C’est alors que le 12 Février, Koffi Annan est choisi pour permettre un cessez le feu pour aboutir à une solution pacifique et politique (en fait c’est pour reprendre du souffle pour réarmer les djihadistes). Le 24 Mars, la Russie affirme son soutien au plan Annan. Mais rien n’y fit car le peuple syrien, bien informé comprendra au fil du temps que les occidentaux sont leurs ennemis et qu’ils sont les financiers des rebelles syriens (très peu) et les mercenaires étrangers (majoritaires). Ceux-ci recrutés et issus des moudjahidines de la Cia qui ont combattu en Afghanistan et associés aux frères musulmans. Les illuminati ont commis des erreurs fatales dans leur précipitation apeurée face à la puissance militaire et commerciale de la Russie et de la Chine.

 

La première erreur fut de croire que les méthodes d’intoxications resteraient productives tout le temps. Le 25 Mai 2012, un massacre est commis à Houlà et crée un tollé médiatique à travers le monde pour justifier une intervention de l’Otan. La France, les États-Unis, l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie, le Canada expulsent les ambassadeurs syriens. L’Onu dépêche une délégation dirigée par le Général Norvégien Robert Mood en Syrie pour vérifier les faits avant toute sanction. Le Général Mood constate alors que les éléments en sa possession disculpent l’armée arabe syrienne de Bachar El-Assad. Mais pire, il découvre qu’un troisième groupe djihadiste créé en secret par l’Arabie saoudite, la Grande Bretagne et les Etats-Unis est l’auteur dudit massacre. Ali Sayyed, un enfant de 11 ans dont la famille a été massacrée a échappé ce jour à la mort grâce au sang de sa mère qui lui a aspergé le corps. Il rend donc témoignage de la nature des tueurs de Houlà. Ce témoignage démontre la culpabilité de ce 3ème groupe. Le général Mood est coincé et déclare que les indices du massacre sont flous.

 

Koffi Annan, voyant l’issue des évènements, démissionne. À Washington, Paris et Londres, la colère est grande suite à cet énième échec contre la Syrie. Mais ils se contentent de la poursuite de l’armement des djihadistes. Pour aider ces djihadistes, les occidentaux mettent sur pied un mouvement fantoche appelé "les amis du peuple Syrien" pour donner un gage plus sérieux à leurs actions déstabilisatrices avec la participation d’un nombre pléthoriques de pays vassaux. Malgré tout ce stratagème, la détermination de Bachar El-Assad ne faiblit pas, bien au contraire. Et ce malgré l’attentat du 17 Juillet 2012 qui touche le cœur du système de défense syrienne, provoquant la mort du ministre de la défense, du chef de la cellule de crise et du beau frère du président. Il faut préciser que cet attentat a été actionné à partir de l’ambassade des États-Unis à Damas. Mais le pouvoir syrien ne se laisse pas ébranler et continue de plus belle dans l’éradication de la vermine terroriste.

 

La seconde erreur est d’avoir sous-estimé le président syrien. Aujourd’hui, la peur bleue des occidentaux au vu de leur déchéance économique les pousse à la précipitation. Les analystes de la Cia se mettent alors à concocter une stratégie à grand spectacle qui se trouve être la menace d’armes chimiques contre "la population" syrienne par Assad. Ceci, grossi par leurs média-mensonges habituels avec de fausses images publiées à outrance afin d’apprivoiser les opinions et les masses populaires. Espérant ainsi valider les frappes militaires contre le vaillant peuple syrien et son armée. C’est stupide comme méthode mais il fallait quand même y aller vu l’urgence; car leurs "djihadistes" ou "opposants syriens" ne cessent de se faire cueillir sur tous les champs de batailles. Le 21 Août 2013, alors que les experts de l’Onu débarquent à Damas, les médias "mainstream" à la solde des illuminati diffusent de fausses vidéos montrant les "massacres" à l’arme chimique dans la banlieue de Damas. Armes chimiques employées par les rebelles et fournies par la Turquie.

 

C’est le top départ donc des mouvements de guerre contre la Syrie à qui l’on veut infliger les pratiques qui ont fait leurs effets en Côte d’Ivoire (le massacre mensonger des femmes à Abobo et les crimes de Kadhafi contre les manifestants à Benghazi). C’est la même astuce basée sur le mensonge manipulateur pousse au crime qui est pratiquée. Mais, pour anecdote, j’ai été marqué par un fait lors de mon dernier séjour à Damas, la citadelle imprenable. Un jeune soldat qui partait au front et qui venait de se marier, répondait à sa jeune et belle épouse en pleurs qui lui disait ceci: "Je prierai tous les jours pour toi afin que tu me reviennes sain et sauf". Le jeune époux en larmes également, répond avec une sagesse incroyable: "femme, ne prie pas pour moi, mais plutôt pour la Syrie, notre seul et véritable bien dont nous ne devrons jamais négocier la destinée". Incroyable! Un jeune d’à peine 23 ans qui dit de telles choses remplies de valeurs morales.

 

L’éveil des consciences des générations nouvelles se trouve être une garantie solide pour les intérêts géostratégiques de leurs nations. Oui, les temps ont changé. Définitivement! La Russie et la Chine sont à l’affût afin de voir venir les monstres guerriers des politiques criminelles occidentales qui se croient tout permis. C’est alors que se tient le sommet du G20 à St Petersburg, ville où des décennies plutôt, Vladimir Poutine y était comme homme du KGB à l’époque de la guerre froide. C’est au cours de ce même sommet que les illuminati comprendront qu’ils ne sont plus les maîtres du monde.

 

Oui, c’est là qu’ils comprendront pourquoi les russes sont les plus grands joueurs du jeu d’échecs de tous les temps. Pendant que se tient ce sommet, les navires de guerre russes (7 bateaux) et autres sous-marins voguent vers la méditerranée. C’est en ce même moment que les génies de l’informatique de l’armée de Bachar El-Assad brisent le système informatique militaire américain, y pénètrent et lancent un appel à la sagesse à leurs homologues de l’armée américaine. Le pentagone n’en revient pas, la Cia est abasourdie sans oublier le patron du système d’espionnage US, la Nsa.

 

Qui est donc ce Bachar El-Assad qui a osé poser cet acte. Son soutien russe n’arrête pas les fournitures d’armes les plus sophistiquées avec ce système informatique dernier cri qui a permis l’outrecuidance syrienne de pénétrer et narguer les Usa. Sans oublier que le président Russe a déclaré lors de la réunion du G20 que si les occidentaux attaquent la Syrie, eh! bien son pays fournira le plus puissant missile nucléaire de tous les temps à l’Iran. Ce missile se trouve être le SS-400 qu’aucun anti missile ne peut neutraliser. Pire, il est capable d’abattre des cibles dans l’espace. Vladimir poutine a attendu ce moment du G20 pour annoncer la "nouvelle" qui jusqu’au plus haut sommet des services secrets occidentaux a créé la panique. Ce missile est le plus dangereux au monde. À Washington, Londres, Paris et Tel Aviv, le refrain est le même: Vladimir poutine est l’héritier de Machiavel, lui le lutin taciturne. Les illuminati voulaient pousser plus loin les choses car leur décadence se dessine de plus en plus.

 

Le tacticien président russe leur démontre alors qu’il est le nouveau maître du jeu, lui l’homme de St Petersburg. Comme si cela ne suffisait pas, les services secrets occidentaux découvrent pour leurs malheurs, que la Chine, bras droit de la Russie vient de sortir le nec plus ultra en matière de drone: le BZK-005, plus puissant et destructeur que le Ms-1 Predator de l’armée américaine. Le choc est éloquent et préventif. Vladimir Poutine, sentant les occidentaux touchés au foie, offre alors, "gentil" qu’il est, à ses ennemis une porte de sortie "honorable" avec la proposition de mettre sous scellé les armes chimiques syriennes. Comme un chien bondissant sur un os, les illuminati d’Europe acceptent pour maquiller leur défaite. Les occidentaux savaient-ils ce qui les attendait en Syrie? Eux dont un avion chasseur bombardier F22 Raptor a été abattu par la force anti-aérienne syrienne ainsi que 4 missiles Tomawawk déployés pour tester l’armée aérienne de Bachar El-Assad. Rien ne dit qu’ils digéreront cette humiliation.

 

Le Tsar de Moscou vient de les prendre à contre-pied avec je le répète, sa proposition de mettre les armes chimiques de la Syrie sous surveillance de l’Onu. Les illuminati s’avoueront-ils vaincus? Ce qui est sûr, depuis "la baie des cochon" au Cuba, les illuminati n’ont connu pareille défaite. Sans oublier la chute de leur homme de main qu’ils avaient placé au pouvoir en Égypte, le dénommé Mohamed Morsi pour contribuer à encercler la Syrie. Mohamed Morsi est un agent de la Cia sous les ordres du Qatar et de l’Arabie Saoudite, eux même au service de Washington. Le peuple égyptien, qui a compris la combine, s’est levé pour mettre fin au "rêve du printemps arabe" des frères musulmans à la solde des illuminati. Ces derniers vont-ils s’assagir et laisser la disette les envahir? Wait and see!

 

À toi vaillant peuple syrien qui ne t’es pas laissé avoir par les mensonges occidentaux qui utilisent tes propres frères des autres pays arabes (Arabie saoudite, Qatar, Jordanie…) contre ton destin, je te dis Bravo! Tu continues de résister pour préserver ton indépendance et ta souveraineté face aux faiseurs de pauvreté que sont le Fmi-Banque mondiale, les Usa et leurs sous fifres que sont la France, la Grande Bretagne, la Turquie, l’Union européenne, le Canada, Israël… Encore bravo, pour cette leçon de courage sans compromission!

 

2.5- La Côte d'Ivoire

 

Je ne vais pas reprendre ce que je vous avais expliqué de façon succincte dans mon précédent courrier, mais je vais vous expliquer quelques détails non moins importants. Nous les occidentaux n’avons jamais pris au sérieux les capacités intellectuelles africaines, car disions-nous: Les africains sont des fainéants, intelligents certes, mais excellant dans la mendicité et l’assistance des "blancs" pour vivre. En vérité il en est tout autre, et faites attention à ce qui va suivre.

 

Lors de la bataille militaire qui a débutée le 15 Février 2011 à l’ouest de votre pays, le but rituel de ces combats était de produire d’une part un maximum de morts pour le compte macabre des illuminati afin de consolider leur emprise sur la Côte d’Ivoire par une alliance occulte satanique qui avait un délai précis. Cela, Gbagbo l’a évité on ne sait comment et rendu ce délai obsolète. Ce pays est le poumon économique de la très large zone ouest africaine qui rapporte des milliers de milliards en mois et en année à la France et à la haute finance criminelle occidentale.

 

Dans son action solidaire et criminelle, l’Union Européenne procède à un embargo sur les médicaments qui allait produire lui aussi son nombre macabre de morts quant aux manques de soins appropriés. Cela participait d’autre part au décompte de cadavres dont avaient besoins lesdits illuminati pour leurs rituels. Sur ce plan, le gouvernement Aké, sous Gbagbo était en train de trouver une formule qui, si elle aboutissait allait faire perdre des milliards et des milliards de dollars à la haute finance occidentale. Ce qui allait développer de façon révolutionnaire la médecine moderne africaine longtemps mise en veilleuse par l’Office Mondiale de la Santé qui appartient aux même illuminati. Comme si cela ne suffisait pas, le gouvernement Aké démontre aux africains et aux occidentaux que l’intelligence est universelle. Ce, en contournant le piège de la fermeture des banques avec des génies informatiques ivoiriens qui étaient déterminés à vaincre "l’intelligence" des blancs qui se croyaient meilleurs.

 

Du jamais vu en Afrique noire. Des nègres qui se permettent de contrarier les européens avec génie, c’était tout simplement inimaginable. Dans les capitales occidentales, les câbles diplomatiques étaient affolés, presque unanimes, Laurent Gbagbo doit tomber mort ou vif mais surtout mort car il venait de briser le tabou en mettant à nu le mensonge de la supposée supériorité intellectuelle des blancs. C’est depuis ce jour que j’ai commencé à voir et comprendre que ce Gbagbo est la politique des ténèbres pour les illuminati, mais la politique de lumière pour l’Afrique.

 

Je le combattais pour le compte de mes anciens maîtres mais ses qualités en tant qu’homme m’ont imposé le respect à son égard même si je n’avais aucun sentiment pour lui. Le jour de son arrestation où nos regards se sont croisé à l’hôtel du Golf, je me suis plus tard isolé aux abords de la lagune pour chercher des réponses à ce que j’ai vu dans ses yeux qui exprimaient plutôt la victoire et non la défaite. Mais quoi donc? C’est le 28 février 2013 suite à son intervention à la Cpi que j’ai commencé à avoir un début de réponse que je ne vais pas totalement étaler ici, mais peut-être une autre fois. Mais ce qui est sûr c’est que sa survie suite aux bombardements de sa résidence, ont valu la chute de Nicolas Sarkozy et d’Abdoulaye Wade selon les câbles diplomatiques dont je dispose. Gbagbo devait mourir pour éviter l’éveil politique des africains qui est en cours depuis que cet homme est détenu à la Haye.

 

Le regain de confiance des africains en eux-mêmes était le pire à éviter. Le grondement sourd qui parcourt l’Afrique actuellement est qu’il faut se débarrasser de l’assistance du Fmi-Banque Mondiale, pour bâtir un système économique africain fort avec comme partenaire éventuel, les BRICS, l’autre pan de ce nouveau monde bipolaire. Le pouvoir Ouattara n’arrive pas à s’imposer aux ivoiriens afin de créer un état Cedeao pour procéder à une redistribution des terres aux profits des étrangers aux bras dit valides pour le compte des chocolatiers internationaux. Mais la grande question est celle-ci: Selon les câbles diplomatiques en circulation, la mentalité des ivoiriens n’a pas été conquise jusqu’ici malgré les emprisonnements, arrestations et tortures du régime Ouattara qui est incapable de gouverner par manque de vision. Étant donné que le slogan de l’émergence à l’horizon 2020 ne prend plus, seule la formule qui lui a valu l’adhésion massive des populations du nord est ce qui lui reste. C'est-à-dire le tribalisme religieux.

 

Voyant que même dans son camp, les déçus se comptent de plus en plus, il lui faut distribuer à grande échelle la nationalité ivoirienne comme le recommandent ses maîtres du Fmi-Banque Mondiale pour non seulement garder le pouvoir, mais pour faire disparaitre les Ivoiriens progressivement. Ceci afin d’aboutir à une nation ouest-africaine soumise et travaillant pour les illuminati lucifériens. C’est le plan secret en cours chers amis. C’est à vous de laisser faire ou renverser la situation en votre faveur dans la dignité, la fermeté, l’intelligence et la combativité. Ils le savent ces illuminati qu’on ne peut vaincre un peuple qui résiste dans la durée et sans relâche. Je vais pour terminer, vous faire une révélation de taille. Lors d’une récente réunion des hauts cadres illuminati tenue récemment, le sieur Zbigniew Brzezinski (je vous avais prévenu) prend donc la parole pour dire ceci (je traduis):

 

2.5.1- Les choses se compliquent pour nos intérêts

 

"Chers amis, les choses commencent à se compliquer pour nos intérêts et nous devons vite réagir. Les masses populaires à travers le monde s’éveillent de plus en plus, et cela met à mal tous nos plans conçus avec tant et tant de moyens pour aboutir au nouvel ordre mondial comme l’ont souhaité nos illustres prédécesseurs (Rockfeller, Roschilds, Wishaup…). Le grand Asie central est en train de nous échapper parce que nous avons sous-estimé par orgueil la Chine et la Russie de Vladimir Poutine. Sans oublier le Venezuela dont nos services ont contribué à la suppression de Hugo Chavez, le Chili, le Brésil, l’Équateur, l’Inde et leurs satellites naissants. La Syrie ne cesse de nous surprendre par sa capacité de résistance contre nos intérêts géostratégiques. Si nous ne faisons rien, les peuples que nous dirigeons se rendront compte de notre véritable nature et tout ce que nous avons bâti s’écroulera et je ne donne pas cher de nos vies.

 

Je vais d’autre part, soulever un point important: nos intérêts en Afrique et notamment en Afrique de l’ouest avec le Golf de Guinée riche en hydrocarbure risquent aussi de se compliquer. Nous pensions qu’avec la déportation du leader politique de la Côte d’Ivoire à la Haye, les choses s’arrangeraient avec notre homme que nous avons placé couteusement à la tête de ce pays. Mais aujourd’hui, les choses semblent plus difficiles car notre homme au pouvoir là-bas, n’est pas un leader politique avéré et manque de charisme. Jusqu’à ce jour, il n’a pas réussi à vaincre l’état d’esprit des souverainistes en liberté, en prison ou en exil, en somme, les indigènes. Il vient par sa maladresse de perdre celui (Koné Katinan) qui a été un acteur clé de la victoire économique lors de la crise des banques en l’année 2011. La justice ghanéenne vient de lui rendre sa liberté. Ce genre de chose n’est pas bon pour nos intérêts.

 

Étant donné que nous préparons le repeuplement de la Côte d’Ivoire par des bras valides venant de la sous-région ouest africaine, nos services soupçonnent les souverainistes ivoiriens de préparer une révolution. Bien que la France et son armée en Côte d’Ivoire veille au grain avec l’appui stratégique de l’Onuci, nous devons trouver une solution je vous prie car si l’Afrique aussi s’y met, où irons-nous? Je propose donc une solution de corruption morale et politique dont doivent se charger nos services sur le terrain sous bienveillance française, afin de reconduire notre pion lors des élections en 2015, même s’il demeure un passable chef d’état. En outre, nos ennemis russe et chinois continuent leur avancée, et ce jusqu’en Guinée Conakry au sol hyper riche. Il faut agir pour qu’elle ne tombe dans leurs mains".

 

Chers amis, le reste de cette intervention concerne les autres zones du monde. Je m’arrête à cette partie de l’intervention de ce lugubre homme qui a causé pas mal de dégâts dans le monde par son influence diabolique. Ainsi donc, pendant près de 3 ans, les illuminati n’ont pas réussi à vaincre comme ils le reconnaissent eux-mêmes, les souverainistes ivoiriens qu’ils soient en prison, en liberté ou en exil. Les grandes puissances sont faibles face à une résistance morale, politique et militaire sur le long terme. En la matière, les souverainistes ivoiriens ont fait montre d’une capacité de résistance inouïe et qui fait peur à l’occident. C’est pour retourner la situation en leur faveur et atténuer toutes révolutions qu’elle soit civile ou autre, qu’il fut permis de libérer à la veille de la fête nationale, des leaders du parti de Laurent Gbagbo. Objectif: Amener les souverainistes à se ramollir par l’émotion des retrouvailles, puis baisser la garde.

 

Ce qui va, progressivement, permettre l’invasion du pays par les masses ouest africaines qui doivent devenir propriétaires des terres ivoiriennes dans le temps tout en jouant un rôle central dans les décisions politiques du pays. Voici le plan tel que concocté par les services de l’ombre illuminati. Les pontes du Fpi, libérés, croiront en un retour en grâce sur le terrain politique. S’il vous plait messieurs, ne vous laissez pas enivrer par cette liberté vicieuse. Car ce qui se prépare contre votre pays est plus grave que vous ne l’imaginez. Si vous pensez que c’est par la simple politique que vous garantirez la souveraineté de votre nation, alors considérez-vous comme des morts en sursis. C’est à vous de juger. Faites le choix: votre nation ou votre personne. Le mixage à ce niveau n’est pas permis. Seulement je vais vous dire une chose qui est la suivante: êtes-vous conscients de l’enjeu politique qui vous incombe?

 

Avez-vous compris la vision de votre chef déporté à la Haye? Lui, le premier chef d’état africain qui a mis à genoux la haute finance internationale en Mars 2011, sans oublier sa victoire militaire sur les hordes de mercenaires recruté dans toute zone ouest africaine et les soldats français et onusiens dont les corps ont été largués au large de l’océan atlantique. Je vais vous dire que lui Laurent Gbagbo est encore au combat à la Cpi et que grâce à lui cette organisation illuminati est en train de devenir l’ombre d’elle-même jusqu’à obtenir le retrait du Kenya ainsi que d’autres pays de cette lugubre institution.

 

Je me souviens encore. Oui je me souviens quand Laurent Gbagbo, lors de son investiture le 04 Décembre 2010, a tenu des propos qui ont affolé la communauté internationale. Il a dit que la souveraineté de votre nation n’est pas négociable et qu’un pays qui perd sa souveraineté, perd le contrôle de tout et devient alors, un pays vassal (esclave). En outre, il a appelé lors de cette même investiture, les ivoiriens à être les gardiens de leur souveraineté. Votre président ne croyait pas si bien dire. Négocier le destin de sa terre avec ceux qui sont décidés à éradiquer la race ivoirienne est une faute politique, morale et criminelle de la part de ceux qui s’en font complice. Par la faute de ceux-là, les générations à venir risquent d’être condamnées à jamais.

 

2.5.2- Pourquoi la libération des principaux prisonniers politiques?

 

Je vous informe que, malgré la victoire militaire franco-onusienne qui a imposé Ouattara au ivoiriens, la légitimité du régime Ouattara est mise à mal si je m’en tiens aux câbles qui circulent dans les chancelleries occidentales. Ouattara est soutenu par ses maitres mais l’opinion africaine et mondiale n’est pas convaincue de sa popularité tant revendiquée auparavant. Ses parrains voient leurs intérêts gênés par cette illégitimité malgré une investiture que tout le monde trouve tronquée quel que soit le nombre pléthorique d’invités de marques pour faire illusion. Ils demandent alors à leurs experts de trouver une astuce pour résoudre le problème avant que le pire n’arrive. C’est ainsi qu’ils reçoivent donc de leurs stratèges le plan suivant: les ivoiriens se sentant souillés par la manière dont leur pays est en train de leur échapper, ceux parmi eux qui n’approuvaient pas une réaction autre que la politique des urnes, se laissaient convaincre progressivement que Ouattara ne partirait pas du pouvoir de façon démocratique.

 

D’autre part, le soutien politique de Ouattara le plus important est en train de s’effriter avec la dissidence interne du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci). C’est ainsi que le choix de libérer les têtes du Front populaire ivoirien est décidé depuis Washington, Londres et Paris afin de refroidir les ardeurs de ceux qui ne veulent pas attendre "le choix des urnes" pour se débarrasser de Alassane Ouattara. Laurent Gbagbo pourrait par extraordinaire bénéficier d’une liberté provisoire. Mais sachez que l’objectif de ces libérations est de corrompre les esprits par l’émotion et attendrir les souverainistes pour voguer progressivement vers des élections en 2015 pour aboutir enfin à la légitimation de Alassane Ouattara. Légitimité tant attendue par vos ennemis illuminati afin de passer au pillage "légal" de vos richesses et de vos terres. Pour exploiter leur égo (des pontes du Fpi), il est demandé aux ambassadeurs de recevoir les chefs de file du Fpi après leur relaxe, afin de leur faire croire qu’on s’est trompé sur leur compte, qu’ils ont de la valeur et qu’il faut compter avec eux quant à la vie de la nation. Mais en parallèle on naturalise à souhait les étrangers pour en faire un bétail électoral et de futurs propriétaires terriens.

 

C’est pour permettre ce projet criminel que votre ministre de l’intérieur de l’époque, Emile Doudou a reçu spécialement la visite des rebelles en 2002, qui avaient une consigne claire: le réduire en pâte lui et son objectif d’assainissement du fichier d’état civil. La communauté internationale veut coûte que coûte atteindre son but avec ou sans le Pdci car Bédié n’a plus de Côte ni d’autorité. La mission des nations unies en Côte d’Ivoire (Onuci) est là pour gérer et verrouiller le système pour Ouattara (ou un autre du même acabit-, le débat est en cours) au service des ennemis de votre pays. De temps en temps on sort des rapports ou autres condamnations contre Ouattara, mais ça, c’est pour distraire l’opinion et les naïfs jusqu’en 2015. On vous laissera vivre l’euphorie, bavarder et tapager dans les différents média ou autres meetings pour vous laisser croire que vous êtes de retour. Mais je vous avertis que le but de vos ennemis est de corrompre la volonté des souverainistes qui ont choisi de vaincre la communauté internationale par autre chose que la démocratie mensongère et trompeuse des illuminati.

 

Réellement, l’objectif des occidentaux reste simple mais déterminant. Ils sont en train de perdre leurs plumes au moyen orient (notamment en Syrie) c’est pour cela qu’ils "comptent sur vous" avec cette fausse libération manipulatrice pour reprendre la main en Côte d’Ivoire, la Capitale Économique de l’Afrique de l’ouest avec la même arnaque pré-élection 2010 qui vous a écarté le 11 Avril 2011. Cette même arnaque qui a conduit Kadhafi dans la tombe, lui qui était redevenu fréquentable tout à coup et accueilli avec tambours et trompettes à l’élysée. Vous vous en souvenez? D’ailleurs, il a été convenu que si les services français annoncent une menace terroriste en Côte d’Ivoire, les souverainistes se douteront d’une entourloupe élyséenne. C’est pourquoi cette tâche est confiée à la Grande Bretagne et son service de sécurité extérieur le Mi6, pour faire le "travail" en annonçant une menace sur le pays. C’est une nouvelle combine dont vous devez vous méfier et rejeter.

 

Les dirigeants occidentaux méritent peut-être toutes les considérations du monde mais, malgré toutes les "bonnes intentions" politiques et diplomatiques de leur part (qui restent et demeurent de la ruse), ne leur faites jamais confiance, jamais! Pensez-vous que ceux-là qui ont financé et armé les rebelles, les mercenaires de la sous-région, ont changé? Ceux qui ont massacré vos populations depuis l’année 2002, bombardé vos institutions avec les Mi24 et hélicoptères Gazelles sous le commandement des criminels de guerre que sont les ambassadeurs Philip Carter III et Jean-Marc Simon en 2011 ont-ils retrouvé la raison? Ces agents de lucifer qui ont bombardé votre président de la république et qui ont guidé plus tard le massacre de Nahibly dans un camp onusien à l’ouest de votre pays ne connaissent pas la repentance. Ils n’agissent que pour leurs intérêts par la ruse mortelle car s’ils perdent la Côte d’Ivoire, ils perdent plus de la moitié de l’Afrique. Voyez-vous et comprenez-vous votre part de responsabilité historique dans cette affaire?

 

Je pense avoir fait ma part par acquit de conscience car je connais du bout des doigts ce monde diabolique du mensonge et du crime que j’ai servi pendant 25 ans. Si vous voulez vous faire liquider, vous qui avez battu économiquement la communauté internationale en Mars 2011, c’est votre affaire. Mais retenez une chose: la communauté internationale, contrôlée par les illuminati lucifériens ne recule que lorsqu’elle y est contrainte par des méthodes draconiennes, mais Jamais par la "démocratie" et la collaboration. Retenez-le!

 

2.6- Conclusion

 

Des individus seront peut-être chargés de vouloir démentir tous ces écrits pour perturber les esprits faibles, mais restez sereins car ils savent tous que c’est la vérité. Je vais vous expliquer en quelques phrases, l’une des plus grosses escroqueries politiques de cette époque. Les illuminati ont compris que pour dominer les masses populaires, il leur faut anticiper sur les pensées, les besoins, les forces et faiblesses de ses derniers. Une fois fait, il suffit de réajuster les "vérités" et les mensonges pour manipuler les générations, ce qui garantit la pérennité de leurs intérêts géostratégiques.

 

Ces hommes qui contrôlent les plus grandes places financières de la planète ne reculent devant rien pour assurer leur hégémonie. Pour que l’industrie d’armement tourne, afin de remplir leur caisse, il leur faut des invasions armées dans divers pays en faisant payer la facture aux contribuables de leurs états. Pour le faire et avoir l’assentiment de leurs populations, il leur faut mentir avec ruse et malice à travers les médias d’envergure et très suivis qu’ils contrôlent, tels: CNN, Washington Post, Le monde, Paris Match, Le figaro, CBS, The Voice of America, BBC, Rfi, France24, Africa24, iTélé, Al-Jazeera, etc. Une fois les esprits manipulés, alors justifier les guerres devient aisé et encouragé par ces populations qui voient en leurs gouvernements, des justiciers qui vont en mission rétablir l’ordre. Suite à ceci, les bénéfices liés aux couts des bombes, missiles largués, avions de guerre et autres engins de mort, tombent dans leurs poches. Sans oublier le pillage des ressources des contrées envahies.

 

Comme je l’ai signifié plus haut, dans la planification du mensonge par la terreur qui consiste à engager des guerres, il était enfin venu le moment pour eux d’introduire un vieux joker qui allait se charger d’achever la conquête des mentalités afin de finir le "travail". Pour cela donc, en vue de consolider les visées impériales telles que voulues par la haute finance criminelle illuminati, ces derniers demandent à la Cia de concevoir un programme original visant l’adhésion planétaire des consciences, pour le plan d’invasion du Grand Orient et réduire la puissance des Chinois et des Russes, attirés par l’Afrique. C’est ainsi que les services de l’ombre repèrent et suivent depuis longtemps un individu qui semble répondre à leurs besoins économico-démoniaques. Pourquoi? L’addition des multiples minorités vivants aux Usa (noirs, hispaniques, indiens…) se sentent en marge du "rêve américain" qui profitent plutôt à la bourgeoisie issue de la haute finance. Les peuples du monde voient désormais la politique des États-Unis comme un danger avec des guerres à n’en point finir entrainant son cortège de morts. Les analystes des services secrets, après toutes les hypothèses concluent que si rien n’est fait, la fronde sociale provoquera une déflagration dont ils ne sortiront pas indemnes et la chute du pouvoir occulte sera inévitable.

 

Quelle solution pour endiguer cela afin de sauver le plan de conquête pour l’avènement du nouvel ordre mondial? Une proposition inattendue fut faite lors d’une réunion secrète du club de Bilderberg qui a réuni l’élite mondiale de la finance, des médias et de la politique. Une proposition surprenante de la part des analystes des services de l’ombre comme je le disais fut faite, débattue mais finalement adoptée. Oui, il le fallait, pour briser la révolte des "minorités" qui si, elles s’unissaient, deviendraient une forte majorité qui allait tout mettre à l’eau. C’est ainsi que le mulâtre Barack Hussein Obama fut "choisi". Ceci est la raison première. La seconde raison qui a imposé le choix d’Obama est le sens de toute une programmation de manipulation des masses.

 

J’ai dit précédemment que le marché d’avenir et d’envergure se trouve être l’Afrique dont la Chine a pris très tôt conscience depuis la chute de l’Union Soviétique, à la fin momentanée d’un monde bipolaire. Les illuminati en choisissant Obama comme président des Usa, ont conçu la plus grande arnaque politique de ce nouveau millénaire. Selon eux, jouer sur la faiblesse des africains avait une importance pour ne pas permettre à la Chine de leur ravir la vedette, vu que ce continent est la réserve des dernières ressources vitales à leurs besoins industriels. Le monde arabe est un vaste réservoir de Gaz et de ressources énergétiques à conquérir entièrement face à la Russie et la Chine qui déboulent à une vitesse grand "V".

 

La conquête des opinions et des intelligences est la plus difficile des batailles à mener afin d’obtenir gain de cause. Le vieux fantasme de la race noire est de voir un jour, un des leurs être président des États-Unis d’Amérique. Ça c’est pour les africains qu’il va alors falloir mener en bateau. Côté arabe et monde musulman, le nom à consonance arabe de Barack Hussein Obama obéit à cette même stratégie. Ce qui allait servir à réduire la méfiance orientale. Les arabes seront alors plus "tolérants et ouverts" à la conquête de leurs terres ainsi déguisée puis réduire l’image de "grand satan" infligée aux américains. Comme cerise sur le gâteau, Obama, cet homme aux allures de playboy savait parler aux foules. Pour parvenir à imposer cela aux masses populaires, furent sollicités les cinéastes d’Hollywood, afin de produire un film qui allait préparer les esprits quand à un président noir à la tête des Usa. Furent donc contactés les studios de la Fox pour ce projet avec Joel Surnow et Robert Cochran créateurs de la fameuse série policière 24 heures chrono. Show télévisée mettant en vedette le non moins charismatique canadien Kiefer Sutherland pour incarner le personnage de Jack Bauer avec en co-starring, Dennis Haysbert, bel homme noir, athlétique pour incarner David Palmer, un sénateur afro-américain qui devient président des États-Unis.

 

Les arabes sont présentés au fil des saisons comme des éternels terroristes à combattre sans répit pour le "bien" du monde. La série devint un succès. Les téléspectateurs et vidéastes du monde entier sont conquis. Les illuminati sont satisfaits et heureux. Le résultat sociologique s’est avéré probant au-delà des espérances avec plus tard, l’élection de Barack Hussein Obama, premier président noir des États-Unis. Bien avant, le futur président afro-américain effectue de nombreux voyages pour raison de marketing, à travers le monde. Partout, c’est un accueil triomphal qui lui est réservé. On lui oppose Hillary Clinton pour faire monter le mercure et le suspens afin de captiver davantage les esprits. Plus tard lors des élections en 2008, le 1er homme noir, Barack Obama est placé à la tête des États-Unis d’Amérique. Partout dans le monde, les noirs dansent et chantent la victoire de leur "frère" d’origine Kényane. Les populations arabes commencent alors à regarder l’Amérique avec un œil différent. Les illuminati boivent du petit lait car la phase décisive du "plan" peut désormais entamer sa marche économico-funèbre vers son objectif, c'est-à-dire le nouvel ordre mondial. Vraiment?

 

Pas si sûr car ces derniers temps, l’histoire de l’humanité a une drôle de façon de se comporter: En Afrique, les autochtones ivoiriens, à la surprise de leurs ennemis, semblent résister et continuer leur marche vers la sauvegarde de leur souveraineté qu’ils n’entendent pas négocier. La Lybie se réveille et se révolte. Quant à la Syrie, elle fait montre d’une solidité militaire redoutable avec le soutien sans ambigüité de son peuple, brouillant intelligemment les plans occidentaux. Les pays africains se mettent à préparer leurs retraits de la Cpi. Le président iranien Hassan Rouhani refuse de saluer Barack Obama à l’Onu et tient un discours mémorable face au monde à la tribune de la dernière assemblée de ladite organisation. Les BRICS qui surprennent le monde avec une nouvelle technologie nommée BRICS Cable qui va révolutionner le monde de la communication à partir de 2014. Ceci en réduisant profondément les couts du réseau internet qui était la chasse gardée des États-Unis. Le plan des illuminati en Égypte échoue grâce au peuple. Le Général Al-Sissi qui prend le pouvoir et anéanti la nocivité des Frères musulmans au service du Qatar obéissant aux ordres de Washington qui pensait maintenir le control stratégique de cette zone avec leur pion déchu, Mohamed Morsi. Et Pour boucler la boucle, la Russie qui s’impose de façon irréversible comme le nouveau maitre du jeu géopolitique.

 

F.F. DERECKSSEN,

Ancien agent au service des illuminati

 

Que la grâce soit avec tous ceux qui aiment notre Seigneur Jésus-Christ d'un amour inaltérable!


 

3- Troisième Témoignage d'un Ex-Illuminati

(Les crimes de la communauté internationale)

 

Chers frères et chers amis, nous sommes heureux de partager avec vous le 3ème témoignage de F.F. DEREKSSEN, cet ancien agent des illuminati qui avait déjà mis à notre disposition les deux premiers témoignages en 2012 et 2013 respectivement. Il a tenu à sa promesse en mettant à notre disposition d'autres révélations sur les projets des illuminati, ces hommes faits dieux qui ont pour mission d'exécuter les lugubres desseins de leur maître lucifer dans ce monde.

 

Dans son deuxième témoignage, F.F. DEREKSSEN (nom d'emprunt), avait promis de nous parler du Sida. Mais dans ce 3ème témoignage il n'en a pas fait mention, peut-être parce qu'il s'est rendu compte qu'entre temps, nous avons reçu d'une autre source les révélations sur la vraie origine du Sida.

 

Encore une fois de plus nous tenons à lui dire toute notre reconnaissance, et souhaitons vivement qu'il mette à notre disposition d'autres révélations exposant les sinistres projets de ces crapules qui détruisent des nations entières, en se faisant passer pour des humanistes.

 

Ce 3e témoignage comme les deux précédents, est très édifiant comme vous allez le constater, et il est utile à tout le monde. Pour ceux qui croient en Dieu, il leur permet de mieux comprendre les enjeux du combat spirituel, et pour ceux qui ne croient pas en Dieu, il leur permet de comprendre comment le monde est géré. Dans tous les cas, cette révélation nous aide à sortir enfin de notre naïveté légendaire et de notre ignorance coupable, afin de ne plus être victimes du mensonge que les monstres qui dirigent ce monde véhiculent à travers leurs media-mensonges, pour justifier leurs monstruosités. Chacun de nous sera dorénavant bien averti. Nous vous encourageons à le lire entièrement, et à en tirer votre propre conclusion.

 

3.1- Début du témoignage

 

C’est à nouveau avec plaisir Monsieur le directeur de publication que je vous adresse ce 3è écrit que je pense peut-être la dernière.

 

Cet écrit décrira ponctuellement certains évènements politiques en Afrique. Mais vous me permettrez de passer par les évènements en Ukraine. Ce document basé sur des éléments classés top secrets, que j’ai obtenus par mes sources au sein des services de lombre illuminati, c’est-à-dire la CIA (USA), le Mi6 (Royaume-Unis), la DGSE (France). Ces documents, eh bien! Je vous en donne quelques bribes essentielles qui je pense, vous aideront dans votre combat de l’information et aideront à la lutte pour les libertés de vos peuples.

 

Ce document sera subdivisé en deux lettres. S’il vous plait, faites attention aux propos suivants pour comprendre les énements passés et ceux qui vont se dérouler car en passe de s’accomplir si rien nest fait par les peuples qui en sont les cibles.

 

3.2- Lettre A: Ukraine

 

Tout le monde voit et entend ce qui se passe en Ukraine. Mais la plupart des gens ignorent les tenants et aboutissants de cette guerre qui nest pas une guerre classique d’autodétermination des pro- russes du Donbass à l’est du pays.

 

Jétais en Pologne à la veille de lexplosion du vol MH17. Jy étais pour rencontrer mon ancien professeur et fin géopoliticien que je navais pas revu depuis 12 ans avant mon périple dans certains pays africains et sud- aricains. Je dois beaucoup à cet homme qui m’a fait connaitre comment le monde fonctionne jusqu’à faire de moi un agent des services de l’ombre illuminati. J’ai pris un risque énorme pour le revoir après tant d’années, mais cet homme âgé qui n’a jamais eu denfant me prend comme son fils. C’est ce qui me vaut la survie dont je jouis. Lors de nos derniers échanges, ce dernier me fit des révélations importantes sur la situation en Ukraine.

 

Vous savez dans ce monde vicieux et malicieux, les mêmes ruses ne produisent pas toujours les mêmes effets. C’est ce que ne semblent pas avoir compris les illuminati qui dirigent les États-Unis dArique et l’Europe. Dans mon adresse précédente, j’avais développé quelque peu les origines de la guerre en Afghanistan et le piège tendu par les aricains dans lequel est tombée lex Urss. Cette guerre avait deux objectifs capitaux:

 

- Attirer les soviétiques dans un bourbier destructeur pour en finir avec l’Union Soviétique et aboutir à la création d’Al-Qaïda par la CIA, le Mi6, le Mossad israélien et la DGSE française.

 

- Développer ensuite Al-Qaïda et autres mouvements terroristes qui serviront d’arguments quant aux futures guerres d’agressions et d’invasion à travers le monde.

 

Mais contre toute attente, le réveil de la Russie de Vladimir Poutine et la subite puissante attractive économie chinoise sont venus plus tôt que prévus bouleverser le système mondial. Le programme de domination mondiale finalisées à Camp David en 2001 juste après les "attentats" du 11 Septembre se trouvent alors perturbées et inopérantes.

 

La situation en Ukraine avait le même objectif quen Afghanistan, sauf que Vladimir Poutine, ancien cadre du KGB soviétique qui ne la pas oublié, en garde un souvenir amer et instructif. Alors, les illuminati se sentent pris au piège de leurs turpitudes. Vouloir pousser la Russie à entrer officiellement en guerre dans ce conflit du Donbass à lest de l’Ukraine relève de la nveté pure. Cela pourrait arriver, mais pas de la façon prévue par eux. Vladimir Poutine, très bien renseigné par ses services, savait depuis 10 ans que l’Otan, instrument de guerre allait se frotter aux frontières de la Russie. Cest la raison fondamentale qui l’a poussé à donner un seul mandat présidentiel à son premier ministre Dimitri Mevdedev. En 2012, Poutine reprend le pouvoir en Russie au moment où le calendrier d’agressions illuminati arrive à maturité pour les guerres que nous connaissons aujourdhui c’est-à-dire en Lybie, Côte dIvoire, Syrie, Irak, la mise en œuvre du printemps arabe, Boko Haram et le déclenchement de lépidémie Ebola.

 

Face à tout ceci, Poutine savait que si la Russie se disperse en contre-offensives multiples face à ces projets macabres occidentaux, il s’affaiblirait. Il fait alors le tri de ses méthodes de défenses face à lennemi occidental. Cela allait coûter en vie humaines et infrastructures sans oublier la perte de quelques partenaires plus ou moins importants. Mais il fallait payer un prix pour sauver l’essentiel et favoriser léquilibre mondial. Pendant les jeux de Sotchi, les illuminati d’Europe déclenchent les opérations en Ukraine en destituant le président légitime par les néo-nazis qui font un coup détat. Au moment où ces derniers et leurs parrains occidentaux jubilent, Vladimir Poutine les surprend, arrache la Crimée et positionne ses Forces militaires dans la mer noire afin d’avoir lœil sur toute tentative d’agression de lOtan.

 

Les illuminati sont touchés et se mettent alors à vociférer et appliquent des sanctions idiotes et inefficaces.

 

C’est alors que l’Otan équipe en armes et matériels militaires l’armée ukrainienne qui se met alors à bombarder à l’arme lourde les territoires pro-russes en espérant que l’are russe s’en mêle afin de la distraire, mais peine perdue. En contrepartie, les combattants pro russes séquipent en matériels militaires et plans de guerre et infligent défaites sur défaites à larmée ukrainienne sur équipée mais indisciplinée sur le terrain militaire au Donbass. LOtan sous supervision de la Cia, du Mi6 et de la DGSE française ayant vu l’inefficacité de l’armée ukrainienne, se met alors à recruter des mercenaires à tout va pour combattre à la place des soldats mal préparés à cette guerre vicieuse. Bilan provisoire, 288 mercenaires de l’Otan y perdent la vie face à des combattants pro-russes combatifs, déterminés et rusés. Les illuminati ont le vertige mais ne reculent pas.

 

Vladimir Poutine, au lieu de se jeter à corps perdu dans la bataille, regarde avec amusement toutes ces agitations et se concentre sur l’aspect économique qui est le nerf de la guerre. C’est pour lui le meilleur moyen daffaiblir le gangstérisme politique occidental.

 

Pour couronner le tout, la Novorossia devient une réalité à lest de l’Ukraine suite aux élections législatives que vient d’ailleurs de reconnaitre la Russie par la voix de Serguei Lavrov, ministre des affaires étrangères russe.

 

Pour comprendre ces énements, sachons que les services de renseignements russes et chinois ont depuis 10 ans des informations soumises à leurs analystes chevronnés qui déduisent que les occidentaux préparent une crise géopolitique mondiale avec appuis militaires si nécessaires afin de démembrer et affaiblir les régions importantes de l’Eurasie jusquen Afrique.

 

La Russie et la Chine comprennent donc que toute contre-offensive doit commencer par un renforcement des politiques économiques denvergures régionale et internationale. Car en cas de guerre, léconomie jouera un rôle crucial pour endiguer les illuminati. Les sanctions contre la Russie? Elle sy attendait. Le rapprochement de l’Otan aux frontières russes et asiatiques? La Russie sy attendait aussi. Les attaques contre le sysme économique russo-chinois? Ces deux géants s’y attendaient sans se leurrer un seul instant. Dune part, les organisations régionales sont consolidées et renforcées.

 

Ce sont des organisations stratégiques telles:

 

- La Communauéconomique eurasiatique comprenant: Biélorussie, Kazakhstan, Kirghizstan, Ouzbékistan, Russie, Tadjikistan

 

- Organisation de coopération économique: Azerbdjan, Kazakhstan, Kirghizstan, Ouzbékistan, Tadjikistan, Turknistan, Afghanistan, Iran, Pakistan, Turquie.

 

- Organisation de coopération de Shanghaï: Kazakhstan, Kirghizstan, Ouzbékistan, Russie, Tadjikistan, Chine.

 

- Organisation économique de la mer Noire: Arménie, Azerbdjan, Géorgie, Moldavie, Russie, Ukraine, Albanie, Bulgarie, Grèce, Roumanie, Turquie.

 

- Organisation du traide sécuri collective: Arnie, Biélorussie, Kazakhstan, Kirghizstan, Ouzbékistan, Russie, Tadjikistan.

 

- Union des républiques souveraines: Biélorussie, Russie.

 

- Les BRICS

 

D’autre part, les chantiers de l’armement de dernière génération tournent à plein régime.

 

Quelques exemples éloquents:

 

3.2.1- Russie

 

AERONAUTIQUE

 

- Lhélicoptère d'assaut Ke-52K "alligator"

- Les hélicoptères Mi-35M et Ka-32

- Le Sukhoi Su-35, chasseur-bombardier polyvalent et furtif, supérieur au dernier F-35 Joint

Strike Fighter américain.

- Le MiG-29 "Fulcrum" et le Mig-31 "Foxhound", avion de 4è génération

- Le iakovlev iak-130, terrible avion de 5è génération.

- Tupolev Tu-160 "Blackjack" à long rayon d’action (plus gros bombardier du monde) actuellement en service.

- Le Super bombardier de 5e génération PAK DA avec armes supersoniques en essai pour 2020.

- Le Sukhoï T-50 PAK-FA, Chasseur bombardier de 5è génération, en collaboration avec l’Inde. Le Sukhoï T-50 surpasse largement le F-22 Raptor américain, ju pourtant avant-gardiste.

- ETC

 

NUCLEAIRE

 

- RS-12 Topol, missile balistique intercontinental hypersonique.

- RS-24 Iars 4 ogives nucléaires de capacité pour une portée 10.000 km. NB: Ce missile peut neutraliser nimporte quel bouclier anti-missile.

- Le système S-400 Triumph, en fin de vie mais ultra-puissant contre les menaces aérospatiales et terrestres. Plus puissant que le missile THAAD aricain.

- Le système S-500 Triomphator-M, le missile le plus puissant au monde en service en 2017.

- ETC

 

3.2.2- Chine

 

AERONAUTIQUE

 

- Chengdu J-20 "Black Eagle", Chasseur bombardier de 5è génération, plus puissant que le F-35 américain de Lockheed Martin.

- Le drone BZK-005 "Lijian", plus puissant que le Ms-1 Predator américain, avec une autonomie de 42 heures de vol.

- Hélicoptère de combat Zhi-10

 

NUCLEAIRE

 

- Le missile intercontinental DF-31A

- Le missile anti-navire balistiques, le DF-21D, avec comme surnom: "tueur de porte-avions ".

- DF-15B TBM

 

Les répliques chinoises et russes s’arent à la hauteur du gangstérisme des États-Unis et de l’Europe soumis aux banquiers internationaux, épine dorsale des illuminati.

 

La guerre en Ukraine qui était l’argument fallacieux des illuminati, s’are désastreuse pour eux. Ils tapagent de fon tonitruante, mais la Russie et la Chine ne se laissent pas distraire et restent concentrés sur le plus important, cest-à-dire l’économie qui nest plus l’exclusivité de loccident. Mais ça ne fait que commencer et tout le monde est prévenu.

 

3.3- Lettre B: Burkina Faso - Nigeria - Cameroun - Côte D’ivoire

 

Le 16 Janvier 2014, aux États-Unis, une cellule de la CIA et certains agents du Mi6 et de la DGSE française tiennent une réunion secrète à West Roxbury, Boston, dans l’état du Massachussetts. Ordre du jour: la mise en œuvre du plan de contrôle de la sous-région Ouest africaine pour l’année des élections, c’est-à-dire 2015.

 

Il est dit au cours de cette réunion, que Blaise Compaoré, après de bons et loyaux services, doit débarrasser le plancher pour le nouvel homme de main. Le moment est bien arrivé à maturité pour mettre à exécution le plan. Il fallait encourager Blaise Compaoré quant à la modification de la constitution afin de se maintenir au pouvoir. Les agents contrôlés par la France sont commis à la tâche pour cela. Ce dernier tombe pour ainsi dire dans le piège car en face, les leaders de lopposition sont conditionnés pour conduire leurs militants à la "révolte". La grande manœuvre est ainsi lancée pour maintenir et entretenir la confusion. La France sous conduite des États-Unis, ne pour ainsi dire le grand jeu d’intérêts géopolitiques en Afrique de louest. Le but principal est d’aboutir à un chaos psycho-politique diatisé en dernier ressort afin de se laver les mains et présenter Monsieur Compao comme le problème du pays suite aux manifestations denses des militants de lopposition. Mais en vérité, Blaise Compao est lobjet dun "limogeage" de la part de ses employeurs français et américains. Il fallait passer à autre chose pour le contrôle de l’Afrique de l’ouest.

 

3.3.1- En faveur de qui?

 

Pour les naïfs de la politique, ce qui s’est passé au Burkina-Faso est une révolution du peuple burkinabè fatigué de voir les mêmes personnes à la tête du pays. Mais ce qu’ils ignorent pour beaucoup, cest que la nature humaine qui a en elle les gênes de lassitude est plus facile à exploiter si lon s’y prend bien comme savent le faire les services secrets occidentaux. Cela a marché en Tunisie et en Égypte (brièvement dans ce pays), en Ukraine, etc. Mais ces manœuvres sont limitées si les masses populaires ont une éducation politique arée. Les occidentaux voulaient un départ de Blaise Compao par le maintien en l’état actuel de la constitution burkinabè, en loccurrence l’article 37. Blaise Compaoré sait trop de choses pour être déchu de façon humiliante et dramatique. Bref! Monsieur Compao est un poison pour ses employeurs. C’est pourquoi dans la précipitation, face à la tournure imprévue des énements, une intervention militaire française a failli être engagée pour sauver ce dernier à partir de la Côte d’Ivoire afin de le garder jusqu’aux prochaines élections auxquelles il navait pas droit. En somme, une liquidation politique en douceur pour services rendus et placer le nouvel "employé".

 

Mais au vu des évènements dune ampleur jamais constatée dans le pays, une force spéciale française avec soldats de race noire est mise en préparation à partir de la Côte d’Ivoire pour aller sur place, contenir la foule burkinabè pour éviter ce qui est arrivé par la suite. C’est alors que les partisans de la révolte vivants en Côte dIvoire, informent leurs compatriotes sur le terrain au pays. Cest ainsi que la foule anticipe et déferle sur les bâtiments administratifs dont l’assemblée nationale qui est mise à sac et incendiée. Blaise Compao est surpris, la France, les États-Unis aussi sans parler d’Alassane Ouattara et son gouvernement qui sont pris de panique. Le constat est clair. Il est trop tard pour rétablir la situation, mais dans un baroud dhonneur il est alors conseillé à Blaise Compaoré de faire une déclaration pour diriger une transition afin d’aboutir aux élections prochaines. Mais hélas, la mayonnaise ne prend pas et la démission de ce dernier est proclamée dans la précipitation pour sauver les meubles, quitte à récupérer la situation par les menaces puis préparer le terrain pour l’homme de main des illuminati, cest-à-dire Zéphirin Diabré, l’ancien cadre de AREVA, compagnie française qui exploite abusivement l’uranium nigérien et candidat aux élections de 2015.

 

3.3.2- Le plan occidental pour le grand Nigéria

 

Le plan occidental pour le grand Nigéria, est quil faut l’affaiblir en le subdivisant en micro états.

 

En 2010, bien avant les élections en Côte dIvoire, les services du secrétaire détat Hillary Clinton approchent le sulfureux président nigérian Goodluck Jonathan pour le convaincre de participer à la guerre qui pourrait avoir lieu contre Laurent Gbagbo si le plan de trucage des élections contre lui, échoue face à Alassane Ouattara. Alain Juppé, alors ministre des affaires étrangères françaises envoie ses hommes contribuer à la manœuvre aricaine. En échange de quoi il peut s’assurer dêtre réélu aux prochaines élections de son pays sans oublier son quota lors du partage du butin en ce qui concerne la manne pétrolière du Nigéria. Des jours heureux lui sont garantis après son départ du pouvoir.

 

Pauvre Goodluck! Il ne savait pas qu’il se jetait dans une nasse sans retour. Pendant qu’il s’activait à préparer l’éviction de Laurent Gbagbo du pouvoir, il mit la N.I.A (National Intelligence Agency), le service secret du Nigéria à la disposition de la CIA. Alors que cette même CIA préparait à son insu, les hommes de Boko Haram dont la tâche est de créer un califat islamique au nord du même Nigéria avec base arrière, le Tchad de Idriss Debi Itno, un autre agent au service des illuminati.

 

Monsieur Goodluck Jonathan, aveug par les propositions occidentales, ne se doute pas un seul instant que ces derniers lui réservaient le démembrement de l’immense Nigéria. Lui qui croyait nvement être un partenaire privilég des grandes puissances.

 

Aujourdhui, au lieu dune retraite dorée comme promise, il se voit confronté à la pire des crises de son pays avec une are en difficulté face aux "terroristes" de la CIA aricaine qui compte sur cette terreur pour débarquer ses troupes au compte de l’AFRICOM (armée doccupation illuminati) comme décidé depuis 2001. Avec ces gens, il ne faut jamais s’allier car ils finissent par griller tous ceux qui se sont mis à leur disposition.

 

Je disais plus haut que le but de Boko haram est de créer un califat islamique et contribuer au démembrement du Nigéria, mais l’autre objectif est den faire de même avec le Cameroun voisin qui dispose dun potentiel énorme digne dune grande puissance. Cest pourquoi des nationaux camerounais, originaires du nord de ce pays sont approchés et recrutés par la CIA pour en faire des djihadistes fanatiques avec l’objectif de créer un califat islamique comme au Nigéria. Mais larmée de ce pays ny va pas de main morte avec les supposés djihadistes qui, malg un armement de qualité fournie par les services secrets occidentaux (CIA, Mi6, DGSE), n’arrivent pas encore à avancer sur le terrain militaire comme prévu. Car bien avant, la France crée une grave crise militaire en Centrafrique afin de perturber et brouiller les services d’intelligence de la sous-région et infiltrer le Cameroun avec des djihadistes vers Yaoundé, la capitale du pays. Ceci pour collecter des renseignements utiles pour aider à l’avancée de leurs combattants au nord.

 

1850 espions de Boko haram ont infiltré Yaoundé et Douala en collaboration avec les ambassades aricaine et française. Des hommes de mains avec mandat spécial y travaillent à déstabiliser le pays sous supervision d’agents infiltrés de la CIA et maintenant sous celle de monsieur Michael Stephan Hoza, nouvel ambassadeur des USA au Cameroun en collaboration avec Madame Christine Robichon, ambassadeur française dans ce même pays. Il faut aussi comprendre que l’audition de l’ambassadeur aricain au congrès de son pays avant dêtre accrédité, sert à brouiller les pistes des services de renseignements camerounais que sont le CND (Centre National de Documentation), la DGRE (Direction General de la Recherche Extérieure) et la DST (Direction de la surveillance du territoire). Vigilance est donc imposée aux autorités de ce pays car le plus dur arrive en vue de le déstabiliser, car la CIA, le Mi6 et la DGSE s’y activent en feignant l’accalmie.

 

3.3.3- La Côte d’Ivoire n’en a pas encore fini
avec la racaille occidentale

 

Déciment, la Côte dIvoire nen a pas encore fini avec la racaille occidentale et leurs sous fifres au pouvoir et dans les partis dopposition.

 

Avant les élections de 2010, la communau internationale (sans la Russie et la Chine), avait planifié sa stratégie en faisant de Mamadou Coulibaly, le cheval de Troie qui devait détruire le Fpi de l’intérieur. Dans le plan des illuminati, les élections de 2015 devaient aboutir à un face à face Alassane Ouattara et Mamadou Coulibaly. À travers la "victoire" préparée de Ouattara pour 2015, la mort du parti de Laurent Gbagbo serait ainsi acquise car ce parti est considéré comme dangereux par la communau internationale.

 

Mais fait inattendu, malgré le choc militaire approprié qui a défait Laurent Gbagbo, ses partisans qui voyaient en Mamadou Coulibaly, la relève qui allait continuer le combat, se braquent dès lors que l’intérimaire à la tête du parti se met à tenir des propos étranges et décalés par rapport à leurs espoirs. Mamadou Coulibaly est alors mis en minori et est obligé de rendre le tablier et créer son propre parti politique qui est aujourdhui l’ombre de lui-même.

 

La communauté internationale nen revient pas. Ce Mamadou Coulibaly, idole des jeunes patriotes dont les ouvrages sont devenus culte, est vomi par ces derniers qui voient en lui le traitre absolu. Laurent Gbagbo vivant et encore vivace dans les esprits, la détention de Affi Nguessan devient alors du pain béni pour une nouvelle tentative de destruction du Fpi. La communau internationale décide alors de sortir le grand jeu. Libérer certains prisonniers politiques et non des moindres dont Pascal Affi Nguessan, encore président statutaire de son parti.

 

Je rappelle que l’ordre pour sa libération vient de Washington et Paris pour qui le temps presse. Alors le plan suivant est mis en branle. Affi Nguessan, le président statutaire du Fpi avait pour premier intérêt de refroidir les ardeurs des souverainistes ivoiriens (majoritaires selon les sondages de la CIA) qui nentendent aucunement baisser les bras malg la thérapie de choc militaire appliquée par la France et L’Onu en 2011.

 

Les tournées de Pascal Affi Nguessan juste après sa sortie de prison, répondaient à un objectif simple: remobiliser les masses populaires pour le nouveau "réveil" du Fpi. Partout c’est l’affluence aux meetings du Fpi. Nostalgiques, les militants et les patriotes nen reviennent pas, eux qui narrivaient pas à organiser de rassemblements politiques à cause de la dictature ambiante. C’est les larmes de joie et les retrouvailles qui sont constatés sur le terrain politique. A Paris et Washington, on retrouve le sourire car la première phase du plan est concluante et prometteuse. On laisse Affi Nguessan tenir des discours provocateurs et engagés contre Alassane Ouattara qui panique et répond par des menaces. La tension est palpable, augurant ainsi des lendemains meilleurs pour la deuxième phase du plan de Paris et Washington.

 

Voyant que le président du Fpi est adu partout où il passe, il est alors impo dappliquer le deuxième volet de la stratégie c’est-à-dire faire rentrer Affi Nguessan dans les rangs tel que voulu par ses nouveaux "maitres" à Paris et Washington. Cela veut simplement dire, capitaliser le succès populaire post carcéral.

 

C’est que tout se complique à nouveau pour ces derniers qui ne comprennent pas encore que les temps ont changés en Afrique. En effet Affi Nguessan inquiète et provoque la rage des souverainistes ivoiriens qui nentendent pas se liquider politiquement même si cela vient du président du Fpi. C’est la grogne dans les bases où lon se pose mille et une questions. Bien avant, le président Affi Nguessan se voyant en difficulté effectue un réaménagement de la direction du parti. C’était l’erreur à ne pas commettre car cela permet aux plus sceptiques de comprendre qu’Affi Nguessan a abandonné la lutte pour servir d’autres intérêts.

 

C’est une des raisons de la venue de François Hollande en Côte d’Ivoire pour lui remonter les bretelles vu la force des adversaires au sein du Fpi. Il faut aller aux élections de 2015, en échange de quoi tous les comptes d’Affi Nguessan et de ses complices internes seront dégelés, leurs droits seront reconnus afin de couler des jours tranquilles pour services rendus. La grande arnaque qui pousse le faible président du Fpi à la faute politique dangereuse pour l’avenir de son pays.

 

C’est à la vue de tout ceci que ceux que la rue abidjanaise appelle la génération Blé Goudé, sont galvanisés par les leaders de jeunesse dune terrible influence comme Justin Koua et David Samba. Ces deux individus aux réputations d’incorruptibles sont devenus le remède contre le parasitage politique d’Affi Nguéssan et ses acolytes qui ont choisi la voie de la soumission.

 

Lex-vice-présidente de l’assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Ago Marthe se voit confier une tâche de secrétaire chargée de la libération de Laurent Gbagbo par Affi Nguessan comme pour s’en débarrasser. Mais cest méconnaitre le dynamisme de cette dernière qui s’y emploie intelligemment en devenant par ses actions, plus importante que Affi Nguessan aux yeux de la jeunesse ivoirienne et des souverainistes.

 

La C.I.A se pose la question de savoir ce qui se passe. Normalement, les bombardements intensifs puis l’arrestation et la déportation de Laurent Gbagbo devraient avoir raison des ivoiriens. Dans lhistoire de l’Afrique noire, l’on n’a encore jamais vu cela. La tournée triomphale d’Affi Nguessan après sa sortie de prison qui avait pour but dapprivoiser les masses avec objectif de les conduire aux élections de légitimation d’Alassane Ouattara en 2015. Il se trouve que les souverainistes ivoiriens ont la peau dure.

 

Les enquêtes de la DGSE française et de la CIA démontrent à 81% que les ivoiriens voient en Affi Nguessan, un traitre lui et ses soutiens Amani Nguessan et autres. Alors, la CIA inscrit Justin Koua et David Samba sur sa liste noire dhommes dangereux à museler ou supprimer au besoin en faisant deux de futurs terroristes. Mais le problème est qu’ils sont soutenus par la masse de jeunes souverainistes du pays.

 

Le constat sur le terrain est sans appel, les souverainistes sont majoritaires et prêts à continuer le combat sans le président actuel du Fpi. C’en est trop. Mais ce qui est plus compliqué est que la jeunesse ivoirienne, celle non militante du Fpi, se détache de la ligne d’Affi Nguessan qu’ils accusent de trahison. Le journal officiel du parti ne se vend même plus contrairement aux autres quotidiens "bleu" restés fidèles à la vision de Laurent Gbagbo. sormais les regards sont tournés vers le congrès du parti prévu pour décembre 2014.

 

Voyant le danger, le président du Fpi organise une nouvelle tournée mais évite les meetings car il est conscient qu’il ne connaitra plus les mobilisations populaires connues lors de sa sortie de prison. C’est donc les rencontres dans des endroits clos pour divulguer des inepties. Cette nouvelle tournée ne rencontre pas non plus le succès escompté. Et comble de malheur, la candidature de Laurent Gbagbo est annoncée pour la présidence de son parti, bouleversant tout à coup les données sur le terrain. C’est le choc que Washington et paris n’attendaient pas.

 

C’est donc pour tout cela qu’ils ne veulent rien laisser au hasard et envoient le dimanche 02 novembre un agent de la CIA, nom de code "cheyenne", sous couverture de l’ambassadeur américain Terence P. McCulley, afin d’aider Affi Nguessan lors de ce congrès tant redou par les illuminati. La CIA vient de débloquer la somme de 1.000.000 de dollars US pour corrompre la machine politique du Fpi dans un seul but: faire gagner Affi Nguessan au congrès afin qu’il participe aux élections de 2015. Après quoi, tous ceux qui auront soutenu Affi Nguessan, verront leurs comptes en banque garnis et le Fpi, qui perdra les élections car tout est dé planifié, sera montré à la face du monde qu’il nest plus le parti redoutable et populaire comme les gens le pensaient.

 

Mais dites-moi chers amis, pensez-vous que cest pour la simple mise à l’écart dun parti politique encombrant tel que le Fpi qui provoque toute cette manœuvre préparée par Washington et Paris?

 

Si c’était pour ça uniquement, votre expérience politique suffirait à régler le problème, mais ce nest pas le cas.

 

Toute cette bataille débutée en 1993 avait une logique complexe et criminelle. Cest-à-dire quoi?

 

Washington, Londres et Paris ont prévu de faire de la Côte dIvoire un pays sans nationaux véritables, un pays sans conscience nationale. Le but est donc daboutir à un "pays" dirigé politiquement par les immigrés dociles prêts à servir de vassaux. Ce genre d’individu ne se révoltera jamais contre l’exploitation abusive des richesses du sous-sol et du trole de la Côte dIvoire que Laurent Gbagbo voulait pour son peuple.

 

La communauinternationale lorgne avec gourmandise les réserves de trole du golf de guinée, lor, le diamant, la bauxite, le fer etc… tout une richesse qui en 8 ans de gestion sérieuse et engagée fera de votre pays et sa sous-région des nations vraiment émergentes et puissantes avec des partenaires commerciaux avantageux.

 

Autre chose importante à savoir et à méditer. Si Alassane Ouattara est "réélu" comme voulu, vous verrez alors ce que vous ne verrez plus de votre vie. Selon l’agenda des illuminati, lors du "prochain mandat" de Ouattara, tous les chefs rebelles qui l’ont soutenu seront liquis ou emprisonnés afin deffacer toutes traces compromettantes. Des assassinats ciblés seront mis en application pour éliminer tous les exilés encombrants sans omettre les leaders politiques souverainistes locaux qui seront accusés de terrorisme. Tous les jeunes loups aux dents longues du Pdci-Rda seront également liquidés par des méthodes élégamment sophistiquées. Les médias internationaux créeront de la diversion pour camoufler ce grand "nettoyage" et de "pacification" en prêt à l’emploi. Tout dépend de lissue des élections de 2015.

 

Sans écarter le fait que si la Côte dIvoire "tombe" en 2015, elle le sera avec les autres pays membres de l’Uemoa. En revanche si elle s’en sort, elle connaitra une prosri jamais vue tout en sauvant 300 millions dhabitants ouest africaine de la chéance socio-économique et politique.

 

Pour ne rien négliger et vu l’enjeu géopolitique du moment, une campagne médiatique mesurée sur le virus Ébola est déclence pour "préoccuper" et inquiéter les esprits pour lesconcentrer quant aux élections qui viennent. C’est pour ça et rien dautre afin de surprendre tout le monde mis alors devant le fait accompli quand les échéances seront tout à coup proches face aux populations mal préparées pour les votes.

 

Lenjeu comme vous le constatez, est immense et ne laisse pas de place à la faiblesse, à la peur et à l’appât du gain.

 

Par la voix de Blé Goudé lors de sa dernière intervention à la Cpi, Laurent Gbagbo fait comprendre intelligemment à tous qu’il nest pas en quête de liberté physique. Laurent Gbagbo veut la vérité qui libère ritablement sans compromission ridicule comme Affi Nguessan veut le faire croire en faisant un fonds de commerce politique pour arnaquer les militants qu’il croit naïfs.

 

Tout ce théâtre criminel des illuminati est en branle par peur de voir la Russie et la Chine simplanter durablement en Afrique avec des avantages économiques pour toutes les parties. Ces deux pays le savent et soutiendront tous ceux qui auront le courage de se battre courageusement pour la fense des inrêts de leurs peuples. Les occidentaux savent que militairement et économiquement ils ne pourront rien contre ces deux hyper puissances qui sont convaincues que si chaque nation arrive à garantir le minimum vital pour sa population, les chances dune véritable paix dans le monde sont possibles.

 

Les illuminati ne sont pas invincibles et tendent vers le déclin. Cest imparable et ils le savent.

 

F.F. DEREKSSEN

Ancien agent des illuminati

 

Que la grâce soit avec tous ceux qui aiment notre Seigneur Jésus-Christ d'un amour inaltérable!

 

 

4- Quatrième Témoignage d'un Ex-Illuminati

(Les Crimes de la "Communauté Internationale")

 

Chers frères et chers amis, nous sommes heureux de partager avec vous le 4ème témoignage de F.F. Derekssen, cet ancien agent des illuminati qui avait déjà mis à notre disposition les 3 premiers témoignages en 2012, 2013 et 2014 respectivement.

 

Poussé par ce désir "d’accentuer sa participation à l’éveil des consciences des peuples qui veulent vivre et non survivre," comme il le dit lui-même, il a encore choisi de nous livrer ce 4e témoignage, qui comme les 3 premiers, est très riche en révélations. Nous tenons à lui dire merci.

 

Même si nous avons déjà compris que tous les crimes odieux, toutes les guerres abominables, et autres assassinats monstrueux qui se passent dans le monde sont l'œuvre de ces crapules qui dirigent ce monde, il est toujours intéressant d'en avoir la preuve, par des témoignages comme ceux-ci.

 

Ce 4e témoignage comme les 3 précédents, est très édifiant et je vous le recommande fortement. Que vous soyez croyants ou pas, vous y trouverez votre compte. Ceux qui croient en Dieu comprendront davantage les enjeux du combat spirituel, et ceux qui ne croient pas en Dieu comprendront tout au moins comment ce monde est géré. Dans tous les cas, cette révélation nous aide à sortir enfin de notre naïveté légendaire et de notre ignorance coupable, afin de ne plus être victimes du mensonge que les démons en chair qui dirigent ce monde véhiculent à travers leurs media-mensonges, pour justifier leurs monstruosités. Nous sommes maintenant tous bien avertis. Nous vous encourageons à le lire entièrement, et aussi à le distribuer pour éveiller la conscience du plus grand nombre.

 

4.1- Début du Témoignage

 

Ceci est mon ultime courrier. Je dis ultime parce que c’est la toute dernière fois que je vous écris sous cette forme. En effet l’année 2015 est l’année de tous les dangers sur la scène géopolitique mondiale. Il y a des choses que je me sens obligé de révéler afin d’accentuer ma participation à l’éveil des consciences des peuples qui veulent vivre et non survivre.

 

Le 05 février 2015, à Vilnius, capitale de la Lituanie, je suis en train de diner avec une vieille connaissance et son époux, un couple aristocratique qui méprise la politique internationale truffée de mensonges et de tueries gratuites. Le mari de cette dame a tenu à me voir avant mon départ pour Athènes où se préparait un changement politique en plein cœur de l’Europe dominée par les banquiers illuminati, concentrés qu’ils sont à la guerre contre la Russie et la Chine. Ce soir-là, l’époux en question me tend une enveloppe et me demande d’en faire bon usage.

 

Cette enveloppe contient ce que la machine infernale illuminati prépare pour renforcer sa mainmise sur l’économie mondiale et géostratégique. Mais l’espoir pour lequel cet homme me remet ce colis est, selon ses dires qu’il y a en face, la Russie et la Chine et leurs compagnons latino-américains sans écarter quelques pays africains. Toute la planification criminelle illuminati est heureusement sue de la Chine et de la Russie de Vladimir Poutine, l’Afrique du sud, l’Inde et le Brésil.

 

Ces pays ont actualisé le processus "provocateur" et salvateur qui a malheureusement provoqué et causé la mort de Saddam Hussein, de Mouammar El Kadhafi et conduit à la déportation du leader africain Laurent Gbagbo. Ce processus des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du sud) avec la création et la mise en marche de la BRICS Bank en 2015, c’est l’antidote contre la plus grande escroquerie dont le monde a été victime. Cette escroquerie qui a été fondée, imaginée et appliquée pendant des décennies par ceux qu’on appelle les "maitres du monde", avec leurs banquiers qui gèrent les biens de ces familles rodées à la manipulation des masses et à l’escroquerie économique et politique.

 

Pour ceux-là, tuer pour préserver les fruits de leurs rapines, est la méthode la plus appropriée. Ce sont ces familles à travers les banques qui ont provoqué et financé les 1ère et 2ème guerres dites mondiales. Cela a permis de rentabiliser l’industrie militaire, avoir la mainmise sur l’économie mondiale pour enfin aboutir à la création de l’Onu afin d’avoir l’œil sur tous les pays qui en sont membres. Mais pour y arriver, c’est un vaste réseau d’agents corrompus qui est étendu afin de maintenir le cap durant des générations. Des générations?

 

Voici la question actuelle qu’ils se posent car ils se savent découverts et sont maintenant obligés de bander les muscles face à la Russie, la Chine et leurs alliés dont le nombre ne cesse d’augmenter. Mais il est semble-t-il trop tard pour eux car un voleur pris la main dans le sac a peu de chance de s’en sortir avec la virtuosité économique chinoise qui a affaibli le système financier occidental qui se retrouve tout groggy. Les États-Unis d’Amérique et l’Union européenne pensaient sans doute que leur plan de domination économique criminel depuis des décennies ne serait jamais inquiété ni contré.

 

Aujourd’hui ils ont trouvé à qui parler. Que l’on soit latino-américain, asiatique, oriental ou africain, tout le monde, je dis bien, tout le monde est concerné de loin ou de près par ce qui se passe. Il n'y a aucune excuse dispensant l’implication des uns et des autres. Car la mort rôde dans tous les coins et recoins du monde. Cela du fait de quelques individus mal pensants qui en tirent les ficelles mercantiles et mortuaires.

 

Pour bien comprendre et sécuriser votre aptitude à mener le combat sans faiblesse ni compromission, sans vous faire de leçon, permettez-moi de restituer certains faits afin de savoir où l’on met les pieds dans cette "jungle" diabolique et sans pitié. Dans cette jungle, il n’y a pas de place pour l’émotion, les esprits distraits, la négligence et le triomphalisme béat. La concentration permanente est une exigence vertueuse pour les peuples qui veulent vivre libres de manière durable.

 

J’avais dans ma seconde adresse, expliqué d’où viennent les guerres que la planète vit aujourd’hui. Mais j’ai volontairement omis de vous illustrer les racines de tout ce drame géopolitique et géostratégique actuel.

 

En 1975, suite à la guerre du Vietnam, l’industrie militaire occidentale se moquait de la défaite américaine car ayant fait de très bonnes affaires (au moins 7 millions de tonnes de bombes larguées). Cette industrie contrôlée par la "communauté internationale" (les illuminati) se sentait rassurée vu le matériel militaire acheté par les administrations Lindon Johnson et Richard Nixon, leurs "clients" et employés. En fait, ce fut une modernisation de fabrication de guerre post-nazie à partir du mensonge médiatisé et le Vietnam en a été un modèle pour impliquer l’Us Army dans la danse.

 

Finalement, c’est le contribuable, sans s’en rendre compte qui en a fait les frais. Plus de 8.800 milliards de dollars de chiffre d’affaire au compteur pour les entreprises manufacturières de produits militaires atterrissant directement dans les poches de ces criminels sans nom. L’étape suivante fut la guerre sous-traitée en Afghanistan contre l’ex-Urss qui a abouti à la création d’Al-Qaïda avec son test dans les Balkans et au Kenya africain dans les années 90. Comme d’habitude, je développerai mon texte de façon géographique afin de vous détailler mes écrits.

 

4.2- Venezuela

 

Je commencerais mon texte, par le Venezuela de Nicolas Maduro dit "el digotudo" (le moustachu). Cet homme qui a succédé au non moins légendaire feu Hugo Chavez Frias, leader de la révolution bolivarienne qui a contaminé la majeure partie d’Amérique du sud. Le moustachu a un avantage énorme, il n’est pas Hugo Chavez et cela lui permet d’appliquer la politique bolivarienne à son meilleur niveau sous une apparence d’homme fragile. Ce qui a endormi l’administration Obama qui se rend compte trop tard que Maduro est un très bon élève d’Hugo Chavez.

 

Au Venezuela, c’est le peuple qui est au pouvoir et non un clan d’affairistes criminels soumis à la politique étatsunienne. Mais le pays bolivarien à un souci énorme, il est un bassin pétrolier et gazier immense qui attise violemment l’appétit vorace des grands groupes pétroliers trop habitués au gangstérisme politico économique. Les États-Unis se rendent compte que la mort de Chavez n’a pas résolu leurs problèmes dans cette partie du monde, alors les employeurs de Barack Obama (les illuminati) lui imposent des attitudes criminelles tels l’envoi de mercenaires sous contrôle de la CIA qui lance "l’opération Jéricho" en louant les services de la société de mercenaires "Academi" pour opérer un coup de force armé le 12 du mois de Février 2015.

 

"L’opération Jéricho" échoue car il n’est plus facile de se faufiler à travers la population qui reste vigilante. Les vénézuéliens savent qu’ils n’auront plus une paix facile face aux occidentaux avec à leurs têtes, les États-Unis d’Amérique. Alors ils enseignent à leurs enfants et aux générations naissantes la "vraie" vie, c’est à dire dormir les yeux ouverts car les gangsters de la géopolitique occidentale ne sont pas non plus prêts à lâcher du lest.

 

Tous les paysans, ouvriers et travailleurs de ce pays ont désormais les yeux derrière la tête et intensifient les "Cercles" politiques qui servent à l’enseignement et la formation politique des masses. Le gouvernement de Maduro n’arrête pas de multiplier les relations militaro-économiques et diplomatiques les seuls partenaires viables dans ce bas monde avec la Chine et la Russie, ravis de secourir ce peuple courageux du Venezuela qui tient tête aux occidentaux.

 

Cela n’est pas fait pour arranger les choses. Alors, la CIA a renforcé sa base en Colombie avec pour objectif d’atteindre le Venezuela par des actions subversives et de déstabilisation avant les prochaines élections. Mais il faudra préciser que l’un des meneurs du coup d’état qui a échoué, c’est à dire l’une des deux personnes chargées de basses besognes au Venezuela et en Côte d’Ivoire y a perdu la vie. Il s’agit de Omar D. Nelson dit "the dark hand" (la main de l’ombre), homme de la CIA chargé de déstabiliser les états tropicaux. Il fut exécuté et brulé vif par des "volontaires" bolivariens.

 

Dans une colère sans nom, Obama prend un décret contre le Venezuela en parlant de ce pays comme une menace pour les USA. Manque de pot, les pays d’Amérique latine en majorité, dénoncent et condamnent le comportement fébrile du gouvernement américain. Les illuminati prennent alors du recul pour attendre une occasion meilleure pour une "contre-offensive". Pour information, la relève pour remplacer Omar D. Nelson est trouvée et déjà au Mali pour commander les subversions au Cameroun, soutenir la France au Togo et "goupiller" les "élections" en Côte d’Ivoire.

 

4.3- Mali - Niger - Burkina Faso - Cote D’ivoire

 

Voici le quatuor qui s’est laissé engluer dans les émotions et l’assistance des autres en refusant de s’engager d’eux même en ne tenant pas compte de ce qui pouvait coûter en vies et en matériels. C’est-à-dire, aller au paradis sans mourir. Cet avis est largement vrai pour les 2 premiers pays, bizarroïde pour le 3è et moitié moins pour le 4ème c’est-à-dire la Côte d’Ivoire.

 

Pour le Mali, le but des occidentaux est de scinder le pays en 2 entités, Touaregs et ceux du sud. L’envoi des "djihadistes" est de faciliter et renforcer cette séparation à mettre sous contrôle de l’Otan et maintenir le pays dans la soumission et la misère pérennes. L’élection a permis de mettre Ibrahim Keita le "socialiste" au pouvoir.

 

Au Niger, c’est aussi un "socialiste" qui est au sommet de l’état. Ces 2 "personnalités" obéissent à François Hollande le président "socialiste" français qui est chargé de "gérer" les marionnettes dites socialistes dans les pays "satellites". Chers amis, savez-vous les causes de l’existence des "mouvements" à caractères idéologiques dans le monde? C’est-à-dire, l’international socialiste et consort? Ça saute pourtant aux yeux, cette arnaque idéologique!

 

L’International socialiste est un mouvement illuminati, géré par les loges maçonniques tout comme le mouvement des ultralibéraux. Ça, si on ne l’a pas compris, alors les gens seront toujours des marionnettes dans ce jeu pervers pour manipuler les idiots de service, fiers d’appartenir à la "famille". Ces mouvements ont été créés pour contrôler tous les leaders qui ont un penchant pour tel ou tel autre idéologie. Ce qui signifie qu’il est vital pour les peuples africains d’avoir un mouvement local cultivant une idéologie propre à ses aspirations culturelles, ce qui peut donner un résultat plus que probant dans une discipline de fer. La chine l’applique depuis longtemps et nous en voyons tous le résultat aujourd’hui. L’on voit des gens s’évertuer à intégrer les mouvements chargés de contrôler leurs consciences à travers le monde et s’y jettent béatement et bêtement. L’on peut être socialiste dans l’âme et bien servir son pays sans forcément appartenir à cette arnaque d’international socialiste.

 

Laurent Gbagbo, ce leader intemporel africain a réussi à le faire à tel point qu’il fut renié par François Hollande et le fameux international socialiste qui n’arrivaient pas à le contrôler. Je vais vous dire ceci, les dirigeants socialistes à travers le monde occidental sont contrôlés et dirigés par leurs maitres tapis dans l’ombre. Le FMI, la Banque Mondiale, les ONG et les banques commerciales dans les pays sont les objets de domination de ces maîtres-là.

 

En Côte d’Ivoire, Affi Nguessan qui était partant pour servir de marionnette à François Hollande, l’a accepté avec aisance car il rêve lui aussi d’être au sommet de l’état. Il s’est alors livré mains et poings liés à la France pour des ambitions stupides et sans lendemain. Il savait pourtant que les militants du Fpi sont formatés politiquement, attachés à Laurent Gbagbo et souverainistes dans l’âme. Pensaient-ils lui et ses parrains que leur jeu pervers allait durer? Les faits post électoraux sont pourtant vivaces dans les esprits.

 

Annuler un congrès en 2015, enfermer ses camarades dans des pénitenciers, s’accaparer le quartier général de Laurent Gbagbo, se faire aider du régime Ouattara sous injonction de la France et des États-Unis suffiraient-ils à enfermer dans un "enclos" les partisans de la souveraineté de la Côte d’Ivoire? L’on se demande où a-t-il fait sa formation politique pour devenir un vassal de la pire espèce. Le congrès qu’ils redoutaient lui et ses parrains vient d’avoir lieu dans la région natale de Laurent Gbagbo. Gbagbo, nouveau président du parti, Affi N’guessan est radié lui et ses acolytes. Obama, David Cameron et François Hollande qui ont tout suivi viennent d’être battu encore par Laurent Gbagbo depuis sa cellule lointaine à La Haye.

 

Ce trio criminel a peut-être des armes de guerre, mais Laurent Gbagbo utilise son intelligence. Voilà la différence entre eux et lui qui sait qu’ils ne sont que les employés des banquiers internationaux. Ces banquiers qu’il a battus économiquement lui, Laurent Gbagbo et son gouvernement en Mars 2011 à telle enseigne qu’ils ont activé la force aérienne militaire française. Les ivoiriens ne sont pas prêts d’oublier un tel homme qui est allé jusqu’à subir pour eux, les bombes de l’Onu et de la France.

 

Vu tout ceci, l’on voit bien que Affi et ses sbires adeptes de la facilité et la prostitution politique ne sont que de la vermine à éradiquer. À Washington Paris et Londres, l’on s’attendait à ce que Alassane Ouattara étouffe le congrès du parti de Laurent Gbagbo. Mais ce fut le contraire qui se produit car la ruse politique a prévalu sur la force en attendant la confrontation finale entre le peuple ivoirien et les vautours de la "communauté internationale" avec leurs pantins qui sont au pouvoir et dans l’opposition prostituée et indigeste.

 

Pour rattraper le coup l’on tente de redonner la parole à Affi Pascal Nguessan afin de récupérer du souffle en organisant à son tour un faux congrès, une "fête de la liberté" et une investiture avec des militants du Rdr, de la minorité du Pdci proche de Konan Bedié et quelques rares ex-militants Fpi radiés du parti, mais c’est trop tard car ils sont morts dans la conscience politique populaire. Les africains et les ivoiriens savent désormais où est la vérité et la normalité.

 

Mais la France, les États-Unis et la Grande Bretagne ne baissent pas la garde et viennent de prendre la décision de forcer le passage pour Alassane Ouattara en Octobre 2015 malgré sa non éligibilité et la contre popularité de sa candidature contre nature relativement aux lois ivoiriennes. Affi Nguessan n’est pas à la hauteur car faible politiquement, inutilement orgueilleux et impopulaire. Les militants du Fpi, certes se battent pour la souveraineté de leur pays, mais ignorent certainement le poids économique d’une victoire sur la France et ses soutiens internes et externes. Savent-ils un seul instant qu’en cas de victoire sur leurs ennemis, c’est la somme de 180 milliards de dollars journaliers qu’ils arrachent aux banquiers occidentaux? Oui chers amis, c’est la peur de perdre un tel montant qui a affolé les banquiers et leurs maîtres qui ont bombardé la résidence présidentielle en Avril 2011.

 

La Côte d’Ivoire était à deux doigts de mettre en circulation sa monnaie qui allait s’imposer aux autres pays de la Cedeao. Ce qui veut dire que la manne financière définie plus haut allait passer sous le contrôle de la Côte d’Ivoire et des pays de la sous-région. Au lieu de mener ce combat de souveraineté et de "recouvrement" de l’argent qu’on vole à leurs peuples, les cadres et autres politiciens du dimanche de ces pays se permettent de choisir la tricherie et le mensonge criminel afin de s’en mettre plein les poches avec seulement un 0,005% de ces 180 milliards escroqués chaque jour aux populations ouest africaines dont ils disent "défendre" les intérêts.

 

La "communauté internationale" n’accepte pas et digère mal la résistance souverainiste des gradés militaires que sont le Général Dogbo Blé Bruno et du commandant Séka Anselme. De telles attitudes ont la manie de pérenniser l’espérance des ivoiriens qui doivent comprendre qu’ils doivent aller jusqu’au bout même dans la douleur. Car si ces hommes subissent les tortures et autres humiliations inhumaines sans pour autant se renier quant à la souveraineté de leur nation naissante, la masse civile ne peut plus se donner de limite pour assumer son destin historique. Ces soldats à la haute conscience nationale savent qu’une partie de l’histoire de l’Afrique exige d’eux des attitudes stoïques sans prix. Ils le savent et l’acceptent sans tenir compte de leurs vies terrestres. C’est difficile ce qu’ils vivent mais ont accepté d’en payer le prix.

 

L'autre souci de la criminelle "communauté internationale" est ce qui s’est passé lors de la parodie de procès des pro Gbagbo qui a permis de révéler au monde la stature d’acier de deux femmes africaines à la barre. L’ex ministre Géneviève Grébé qui a fait preuve d’honneur, de fidélité à sa patrie avec en toile de fond sa fidélité au leader Laurent Gbagbo lors de son intervention. Mais le coup de grâce est venu de Simone Gbagbo, femme exceptionnelle qui a eu l’audace de donner des cours de droit à la "cour" ouattaradienne et montré à l’occident qu’elle est inflexible face à leur sauvagerie brutale et criminelle.

 

L’attitude de ces citoyennes restées intègres face à la machine du régime Ouattara n’a fait que renforcer la foi des ivoiriens qui refusent de se laisser voler leur pays. Oui, ils le savent, ces deux soldats et ces deux dames, héros de l’Afrique qui sont dotés d’une autorité charismatique, même dans la douleur. La CIA le sait et veut détruire cela dans la tricherie électorale en cours en les maintenant en otage. Cette élection est vitale pour "effacer" définitivement ces "éléments" et enterrer la Côte d’Ivoire ivoirienne au profit d’une Côte d’Ivoire Ouest-africaine c’est-à-dire une Côte d’Ivoire "Cedeao".

 

C’est ce modèle de Côte d’Ivoire qu’ont acceptés le clan Ouattara, Affi N’guessan et Konan Bédié. Comme je l’ai signifié dans mon précédent courrier, tous les acteurs syndicaux et politiques gênants seront liquidés, c’est-à-dire massacrés sous commande occidentale. C’est pourquoi la France, la Grande Bretagne et les États-Unis, préparent un renversement de situation au Burkina Faso en vue de militariser le pouvoir d’État afin d’appuyer Alassane Ouattara relativement aux "élections" en Côte d’Ivoire contre les souverainistes ivoiriens.

 

La Côte d’Ivoire est une puissance économique qui s’ignore mais est une poule aux œufs d’or pour la haute finance internationale qui prépare tout ce scénario criminel au Burkina Faso avec comme base arrière, la Côte d’Ivoire sous couvert d’Alassane Ouattara pour le compte de la "communauté internationale". La haute finance internationale qui sait qu’une Côte d’Ivoire souveraine supprimera le Franc Cfa de son système monétaire. Sachant que la mort du Franc Cfa entrainera un bouleversement volcanique de leurs intérêts, eh bien cette coterie de criminels a finalement révisé son choix au Burkina Faso quand à Zéphirin Diabré.

 

Ils pensaient qu’Alassane Ouattara réussirait à dompter les ivoiriens après le massacre de 2011. Pour l’heure et pour les illuminati, Zéphirin Diabré n’a pas le "coffre" pour gérer ce qui se prépare contre la Côte d’Ivoire (il ne faut pas se lasser de le dire, l’éradication progressive de la race ivoirienne, leur ennemie) et la sous-région, lui qui avait été copté pour remplacer Blaise Compaoré. La tension actuelle dans le pays de Laurent Gbagbo a tout changé car Alassane Ouattara n’est pas éligible. Pour "stabiliser" la situation, Gilbert Dienderé et la Cedeao avaient pour tâche de modifier la vie politique du Burkina Faso afin de refaire de ce pays une base arrière de destruction massive sous couvert de la "communauté internationale" contre la révolution ivoirienne qui gronde.

 

Les arguments fallacieux tels l’exclusion du parti de Compaoré aux élections et le verdict de l’affaire Sankara furent saisis au bond. Mais le peuple burkinabè semble spontanément ne pas l’entendre de cette oreille. Le régime d’Abidjan, la Cedeao, la France et les États-Unis sont pris dans une nasse épineuse et vénéneuse.

 

Décidément ces apprentis politiciens d’Afrique ne sont que des pions qu’on manipule au gré des intérêts du moment. Quant aux ivoiriens, la résistance progressive et durable qui a débuté ces derniers temps suite à la validation grotesque de la candidature illégale de Ouattara, pourra apporter la délivrance.

 

4.4- La Grande Arnaque

 

Pour conclure ce chapitre, je vais vous relater un pan du contenu de l’enveloppe que m’a remise l’époux de mon amie lituanienne. Les ivoiriens étaient heureux de la chute de Nicolas Sarkozy n’est-ce pas? Sachez donc que tout ceci est une grossière mise en scène pour "dégonfler" les souverainistes ivoiriens et les panafricanistes purs et durs. Effectivement après la guerre post-électorale qui avait pour but non seulement d’installer un non élu appelé Alassane Ouattara à la tête de la Côte d’Ivoire pour démolir la démocratie et la liberté économique prônées par Laurent Gbagbo, le constat reste amer pour les occidentaux.

 

Pourquoi? C’est vrai que le massacre de l’ethnie guéré et des ivoiriens était nécessaire pour installer l’homme de la "communauté internationale", mais l’autre raison fondamentale de cet holocauste et crime contre l’humanité avait pour but de refroidir les ardeurs des néo panafricanistes africains. Mais ô surprise! Les souverainistes ivoiriens montrent qu’ils ont la peau dure. C’est ainsi qu’en Février 2012 les services secrets américain, Anglais et français se rencontre pour une conduite à tenir vu que les ivoiriens ne veulent pas lâcher du lest. Les renseignements en leurs possessions disent qu’une offensive militaire est en préparation contre leur poulain Ouattara.

 

Partout l’on parle d’un "match retour". "Heureusement" pour les illuminati, les ivoiriens ne savent pas se taire en vendant la peau de l’ours avant de l’avoir chassé sans oublier les fuites confirmant les renseignements des services secrets occidentaux. Après des séances de travail, les illuminati se mettent d’accord. Nicolas Sarkozy doit tomber car son maintien au pouvoir va galvaniser la haine et l’ardeur au combat des souverainistes ivoiriens. Il fut alors décidé de le remplacer par François Hollande le "socialiste" et "ami" du Fpi de Laurent Gbagbo afin de faire baisser le mercure de la résistance, histoire de gagner du temps et tout verrouiller. Le 6 Mai 2012, comme prévu par les banquiers internationaux, Sarkozy tombe en faveur de François Hollande.

 

C’est alors la joie en Côte d’Ivoire où Sarkozy compte beaucoup d’ennemis à hauteur de 70% des ivoiriens (sondage services secrets) en revanche, cette joie des ivoiriens rassure les illuminati qui apprécient que les ivoiriens aient mordu à l’appât. Il est ordonné à Ouattara de libérer progressivement des prisonniers politiques pour jouer sur les émotions et "dégonfler" les "va-t’en guerre". Il faut tout de même avouer que cela a eu de l’effet sur quelques naïfs militants et dirigeants politiques jusqu’au sommet du Fpi.

 

Les occidentaux se sentent alors à l’aise quand à leur projet de faire de la Côte d’Ivoire un pays qui échappe au contrôle des autochtones en faveur des ressortissants ouest africains. Ainsi l’achat des consciences continue de plus belle avec des libérations sporadiques de prisonniers politiques et comme cerise sur le gâteau et boucler la boucle de cette hideuse arnaque, Affi N’guessan est libéré après promesse par celui-ci de faire oublier Gbagbo et rendre le Fpi docile. François Hollande prône ainsi, le jeu politique à toutes les parties dans les pays francophones sensibles et des rebellions et terroristes contre les pays difficiles comme le Cameroun et le Nigéria.

 

Pendant que les mouvements terroristes occidentaux comme les djihadistes au Mali et Boko haram font leur part de déstabilisation au Cameroun et au Nigéria, en Côte d’Ivoire, les terroristes politiques sont à l’œuvre pour déstabiliser la vision révolutionnaire de Laurent Gbagbo jusque dans son propre camp, le Fpi, l’Ennemi N°1 en Afrique de la "communauté internationale". Affi N’guessan et ses compagnons Gossio Marcel et autres se sont vendu à la France qui les charge d’accompagner Ouattara qui tient la machine électorale bien en main bien qu’étant inéligible. Le plus important pour les États-Unis, la Grande Bretagne et la France est que leur poulain Ouattara soit "légitimé" aux yeux du monde afin de passer à la phase de "DESIVOIRISATION" de la Côte d’Ivoire.

 

Cette désivoirisation comme prévue doit se faire en remplissant dans un premier temps de ressortissants de la Cedeao et en 5 ans, toute l’administration publique, la police, la gendarmerie, l’armée, l’enseignement. Ensuite ce sera le partage des terres avec 5 lois malicieuses déjà prêtes à être votées par les députés de Ouattara sous contrôle de la "communauté internationale". C’est cette désivoirisation de la Côte d’Ivoire qu’attendent impatiemment la "communauté internationale" avec fébrilité. Cette "communauté internationale" qui est représentée en Côte d’Ivoire par l’Onuci et l’armée française.

 

C’est pour contrer cette désivoirisation qu’il a vu venir que Laurent Gbagbo est resté sous les bombes au palais en refusant toutes les propositions absurdes des illuminati. Il faut savoir que la liquidation de la Côte d’Ivoire ou de sa sauvegarde dépend d’abord des ivoiriens eux même. Si les ivoiriens veulent sauver leur pays, ils doivent comprendre définitivement qu’ils doivent accepter d’en payer le prix du sang avant toute aide d’alliés extérieurs, car ces alliés n’appuient que ceux qui sont prêts à verser sang et sueurs pour leur patrie.

 

Les soulèvements populaires en cours doivent s’intensifier avec beaucoup d’intelligence, de stratégies, d’astuce et beaucoup de solidarité par tous les moyens car la démocratie à l’occidental et le politiquement correct n’ont pas leur place dans ce combat inévitable et mortel. Les ivoiriens doivent savoir qu’ils tiennent le bon bout mais qu’ils comprennent enfin que s’ils commettent l’erreur par faiblesse et peur de laisser Ouattara réussir sa fausse élection sous commande étrangère, alors ils verront ce qu’ils n’ont jamais vu, ils auront un "calme" trompeur mais seront dépossédés de leur pays sans aucune pitié (c’est cela l’objectif à moyen terme).

 

Tous ceux qui seront susceptibles de gêner politiquement Ouattara (si la combine électorale marche) dans cette dévoirisation programmée depuis Washington, Londres et Paris seront liquidés. Il y aura des larmes de détresse si cela arrive mais ce sera la faute des ivoiriens eux même, mais ce sera peut-être trop tard. Bon courage.

 

4.5- Nigeria - Cameroun - Tchad Et Boko Haram

 

Au Nigéria, Goodluck Jonathan, avant de perdre les élections, a finalement compris que ceux qu’il considérait comme ses amis, c’est-à-dire les "grandes" puissances occidentales, n’étaient en fait que des manipulateurs, des escrocs et des criminels. Lors d’une réunion secrète à Enugu à l’est du pays, les agents des services secrets du Nigéria lui apprennent que Boko Haram est un pur produit des américains et des britanniques avec leur valet, la France de François Hollande. Que leur but est de diviser le Nigéria en deux entités religieuses afin de l’affaiblir.

 

Il pose alors la question de savoir quelle est la solution face à un tel problème. Ces derniers lui répondent de façon franche, radicale et "dangereuse". Il faut prendre courage et expulser les ambassadeurs des pays occidentaux impliqués afin de faire comprendre à ceux-là que leurs manœuvres sont désormais sues. Ensuite créer des cercles politiques pour informer les masses populaires comme Hugo Chavez l’a fait au Venezuela et Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire avec ses agoras populaires. Car une fois le peuple suffisamment informé et formé, aucune force extérieure ne pourra vaincre le Nigéria.

 

Goodluck Jonathan acquiesce et promet de réfléchir sérieusement à la question. Hélas il n’y eut jamais de réponse car l’ex président nigérian était corrompu jusqu’au cou dans ses liens "amicaux" avec les occidentaux. Ces occidentaux qu’il a pourtant bien servi jusqu’à aller faire la guerre en Côte d’Ivoire pour installer de force Alassane Ouattara qui y avait pourtant perdu les élections. Naïf Goodluck, il était fait comme un rat et il savait qu’un homme corrompu ne peut jamais devenir un héros. Il savait désormais qu’il perdrait les élections présidentielles. La suite le confirme.

 

Au Cameroun voisin, le président Paul Biya qui avait bien commencé une révolution en soutenant Afrique Média, n’a pas tenu le coup. Les camerounais savent que les Usa, la Grande Bretagne et la France sont déterminés à détruire leur pays. Les camerounais ont en plus en esprit leur passé douloureux face aux colonisateurs qui ont massacré impunément leurs peuples et les leaders qui luttaient pour l’indépendance réelle de leur pays. Ils savent que Paul Biya a longtemps fricoté avec les occidentaux, mais ont décidé de régler leurs problèmes en interne et non sous influences extérieures.

 

En plus, le président Biya semblait avoir compris la manœuvre occidentale pour lui résister. Il avait décidé de laisser un pays avec des moyens de protéger et de consolider sa souveraineté. Avec une telle opportunité qui s’offrait à lui, il n’en a pas saisi la portée historique. Alors qu’il s’ouvrait davantage à la Russie et à la Chine, il a fini par se déculotter face à François Hollande et Barack Obama qui lui ont remonté les bretelles. Résultat: Afrique Média, miroir médiatique inédit est subitement interdit d’activités au Cameroun. Jusque-là, le vieil homme semblait tenir le coup mais hélas.

 

D’autre part, je vais vous relater un fait étrange lors de la visite la délégation russe à Yaoundé. En aparté, une délégation malienne a demandé à échanger avec le chef de cette délégation. Ce dernier a préféré qu’un de ses collaborateurs rencontre lesdits maliens venus exposer leurs préoccupations relatives à la guerre que leur a imposée la France sous commandement étatsunien pour diviser leur pays.

 

La réponse du chargé russe a été cinglante: si les maliens eux même s’engagent dans le combat de libération, alors la Russie sera prête à leur venir en aide. Sans cela, il ne faut rien attendre comme aide car c’est la détermination et non la peur ou la faiblesse qui encourage les alliances. C’est la détermination sans tenir compte de ce que l’on pourrait perdre. Et en bon chrétien Orthodoxe, il leur a cité le passage biblique qui dit ceci: "qui veut sauver sa vie, la perdra mais qui accepte de la perdre pour le Christ, la sauvera".

 

Dans le cas du Mali, le Christ dont il est question, c’est la nation malienne qui attend le sacrifice de ses enfants pour la sauver. La délégation malienne, de confession musulmane a-t-elle compris le message? Wait and see. Mais comme Goodluck Jonathan, Paul Biya est un homme du système avec trop de connexions maléfiques avec la France et les États-Unis d’Amérique.

 

Idriss Deby Itno, loin d’être un modèle politique car longtemps agent de la France, semble avoir compris qu’il serait jeté comme une vieille chaussette comme Blaise Compaoré du Burkina Faso. Lui qui a pourtant contribué à l’avènement de Boko Haram s’est laissé finalement convaincre semble-t-il par la diplomatie camerounaise. Je parle ainsi de l’administration camerounaise d’avant les pressions occidentales qui l’ont poussées à se déculotter après le passage de François Hollande à Yaoundé. Aux camerounais de ne pas baigner dans l’émotion et de demeurer lucide car en géopolitique, il n’y a pas de place pour les émotions et le triomphalisme béat. C’est une condamnation à vie à la résistance si l’on veut demeurer libre et souverain.

 

F.F. Dereckssen, Ancien agent illuminati.

 

Que la grâce soit avec tous ceux qui aiment notre Seigneur
Jésus-Christ d'un amour inaltérable!

 

Invitation

 

Chers frères et sœurs,

 

Si vous avez fui les fausses églises et voulez savoir ce que vous devez faire, voici les deux solutions qui s'offrent à vous:

 

1- Voyez si autour de vous il y a quelques autres enfants de Dieu qui craignent Dieu et désirent vivre selon la Saine Doctrine. Si vous en trouvez, sentez-vous libres de vous joindre à eux.

 

2- Si vous n'en trouvez pas et désirez nous rejoindre, nos portes vous sont ouvertes. La seule chose que nous vous demanderons de faire, c'est de lire d'abord tous les Enseignements que le Seigneur nous a donnés, et qui se trouvent sur notre site www.mcreveil.org, pour vous rassurer qu'ils sont conformes à la Bible. Si vous les trouvez conformes à la Bible, et êtes prêts à vous soumettre à Jésus-Christ, et à vivre selon les exigences de Sa parole, nous vous accueillerons avec joie.

 

Que la grâce du Seigneur Jésus soit avec vous!

 

Source & Contact:

Site Internet: https://www.mcreveil.org
E-mail: mail@mcreveil.org

Cliquez ici pour télécharger ce Livre en PDF